• LES MISERABLES - BOX OFFICE LINO VENTURA 1982

     

    LES MISERABLES


    20 OCOBRE 1982

     

     

     

    MISERABLES.jpg

     


    • Réalisation : Robert Hossein
    • Scénario : Alain Decaux et Robert Hossein
    • D'après le roman éponyme de Victor Hugo
    • Dialoguiste : Alain Decaux
    • Musique : Michel Magne et André Hossein
    • Distributeurs d'origine : CCFC , GEF
    • Tournage à Paris, Bordeaux, Sarlat et dans les studios de la S.F.P à Bry-sur-Marne
    • Format : Couleurs - Format de projection 1.33 en Panavision - Son monophonique - 35 mm
    • Genre : Drame historique
    • Durée : 187 minutes
    • Lino Ventura : Jean Valjean
    • Michel Bouquet : Inspecteur Javert
    • Jean Carmet : Thénardier, l'aubergiste de Montfermeil, devenu chef de bande
    • Evelyne Bouix : Fantine, mère de Cosette
    • Valentine Bordelet : Cosette enfant
    • Christiane Jean : Cosette adulte
    • Frank David : Marius Pontmercy
    • Emmanuel Curtil : Gavroche, le jeune fils Thénardier
    • Françoise Seigner : La Thénardier, la femme de l'aubergiste
    • Candice Patou : Éponine Thénardier, adulte
    • Corinne Dacla : Azelma Thénardier, adulte
    • Louis Seigner : Monseigneur Myriel, évêque de Digne
    • Fernand Ledoux : Monsieur Gillenormand, oncle de Marius Pontmercy

     

    Toulon 1815. Après 19 ans de bagne, Jean Valjean est libéré! Bien vite, il s'aperçoit que son passé pèse lourd. Néanmoins, il trouve asile chez Mgr Myriel. Et il découvre, grâce à lui, l'indulgence et la bonté. Ce qui ne l'empêche pas, un peu plus tard, de se laisser aller à voler une pièce à un jeune garçon... Une maladresse qui le poursuivra toute sa vie: à la suite de cette récidive, l'inspecteur Javert, en effet, a juré de le ramener à Toulon. Montreuil-sur-Mer, 1820. Sous le nom de M. Madeleine, Valjean, devenu riche, est maire de la ville. Et sa générosité est célèbre. C'est ainsi qu'il s'occupe d'une prostituée, Fantine. Laquelle meurt après qu'il lui ait promis de prendre en charge Cosette, sa fille, qu'elle a confiée à des aubergistes, les Thénardier. Fuyant Javert qui l'a retrouvé, Valjean achète Cosette aux Thénardier et part avec elle pour Paris. Où il passe dix ans dans un couvent comme jardinier sous le nom de Fauchelevent. En 1830, il s'installe avec Cosette dans une maison bourgeoise. Au cours de leurs promenades au Jardin du Luxembourg, Marius, un étudiant en droit rallié aux idées républicaines, aperçoit Cosette et s'éprend d'elle. Peu après, il permet à Valjean d'échapper à un piège tendus par les Thénardier également venus à Paris. Puis, en 1832, lors d'une émeute, c'est Valjean qui sauve Marius au moment de l'assaut d'une barricade. Et il fuit avec lui à travers les égoûts. A la sortie, il se trouve face à Javert. Mais celui-ci le laisse partir, en reconnaissance d'un geste que Valjean a eu précédemment pour lui, avant de se suicider parce qu'il ne supporte pas sa faiblesse. Les Thénardier sont arrêtés; Marius et Cosette se marient. Jean Valjean, en 1835, meurt seul et dans la misère.

     ******************************************************

    La plupart des cinéphiles se souviennent de la version de Jean-Paul LE CHANOIS avec Jean GABIN et Bernard BLIER qui a réunit près de 10 millions de spectateurs depuis sa sortie en 1958. Cette version très populaire méritait-elle une nouvelle version ? Oui, à en croire son réalisateur Robert HOSSEIN. Au début des années 80 l'acteur sait que sa carrière cinématographique est déclinante après un nombre impressionnant de films. Bien sûr "Le professionnel "et "les uns et les autres" ont cartonné, mais  l'acteur n'a que de beaux seconds rôles. Il se tourne vers la conception de spectacles ambitieux et grandioses. En 1980, il propose la comédie musicale "Les misérables" au Palais des Sports de Paris. Le succès dépasse les espérances avec plus de 500 000 spectateurs. La comédie musicale sera reprise et triomphera à New York et à Londres.

    Autant battre le fer pendant qu'il est chaud et l'adaptation cinématographique est mise en route. Le film durera trois heures à l'instar de son prédécesseur de 1958 mais ne sera pas présenté en deux parties distinctes. Le film est prévu d'être présenté dans une version de 4 heures en quatre téléfilms sur TF1. 

    Pour le casting, il choisit Lino VENTURA dans le rôle de Jean VALJEAN, l'acteur devra donc subir la comparaison avec son illustre ainé, Jean GABIN. Dans le rôle de Javert, Michel BOUQUET pourra donner cours à son immense talent. Pour Thénardier, Jean CARMET aura un rôle de composition. Louis SEGNIER aura un très beau rôle de Monseigneur MYRIEL.

    Et puis il y a des amies dans les rôles féminins, Candice PATOU (la femme de Robert HOSSEIN) et Evelyne BOUIX dans le rôle de Fantine.

    Inutile de disserter sur le sujet du film, connu et archi-connu. Robert HOSSEIN tente de donner une pointe de modernité à son film, j'ai d'ailleurs cru longtemps qu'il fut réalisé par Claude LELOUCH dont HOSSEIN lui pique certains tics. Peut être est-ce du à un budget limité, mais le film possède une image très "téléfilm". Le réalisateur qui compte dresser une fresque imposante, doit parfois composer avec un budget sans doute limité mais le principal reste le jeu des acteurs.

    La première partie du film est excellente. Sans doute conscient que sa prestation va être observée, Lino VENTURA compose un Jean VALJEAN de haute volée. Sorti du bagne, le personnage est frustre. Parlant peu, rude, VALJEAN tient plus du clochard qu'autre chose. L'acteur exprime toute la douleur du personnage grâce à un regard fixe, presque absent. C'est avec plaisir qu'on assiste aux retrouvailles de VENTURA avec un vieux compagnon de tournages, Louis SEIGNER. Le vieil acteur, compose un Monseigneur Myriel remplit de compassion, le regard doux et compréhensif. Avec de si bons acteurs, le début du film tient ses promesses. C'est encore mieux avec l'arrivée de Michel BOUQUET qui compose un JAVERT assez effrayant d'antipathie. Pourri jusqu'à la moelle, JAVERT est froid, cassant, obsédé par sa soif de vengeance envers Valjean. Les scènes de confrontations entre les deux personnages sont de grands moments, Lino est tout en self-control face à un Javert méfiant. Jean CARMET est un grand Thénardier du niveau d'un Bourvil c'est dire.

    Le film commence à perdre de sa superbe avec les parties liées à Fantine et à Cosette. Clairement le reste du casting du film n' pas le niveau, la différence est trop nette avec ces acteurs chevronnés. De plus, Robert HOSSEIN ne parvient pas à tirer le film vers le haut, toujours pour des questions budgétaires. En dehors de quelques vues sur les rues de Paris de l'époque, les scènes de batailles lors des émeutes manquent un peu de panache. La partie relative à Fantine et surtout Cosette et Marius manquent de souffle.

    Le point fort du film provient donc de son trio d'acteurs assez fabuleux et 'une réelle bonne volonté dans la retranscription de la dureté de l'époque et de la misère ambiante.

    Malgré une bonne volonté évidente le réalisateur se laisse aller à quelques facilités et le film ne manque pas de scènes parfois trop lyriques sans compter quelques ralentis malheureux lors des scènes d'émeutes et un fondu enchaîné assez drôle sur la transformation physique de Fantine.

    Il est évident que Robert HOSSEIN a destiné son film à un public de province qui n'a pu se rendre dans les salles à Paris voir la comédie musicale.

    Le film sort fin octobre dans la période la plus importante pour le box office largement dominé par les succès de films français comme " Deux heures moins le quart avant JC". La durée du film très inhabituelle peut susciter des interrogations. La première semaine est très rassurante; Malgré un nombre de séances réduit, le films effectue une superbe première semaine à plus de 140 000 entrées ce classant juste derrière le film de Jean YANNE. Lino VENTURA manque de peu son troisième numéro un de suite. La suite est heureuse car le film fonctionne très bien tout le mois suivant sa sortie. Mais le grand motif de satisfaction vient du public de la province qui réserve un magnifique accueil au film. Au final près de 4 millions de spectateurs vont voir le film qui se classe à la 7ème place du top annuel dans une année très relevée.

    Le film demeure un des plus grands succès de Lino VENTURA dont la prestation est du niveau de celle d'un de ses mentors : Jean GABIN.

    Le doute n'est plus permis, Lino est toujours aussi populaire et c'est de bonne augure avant la sortie du "Ruffian".

    Mais Les misérables" seront de retour dans une version de Claude LELOUCH pour la France, une version américaine bien plus tard sans compter une version télé réalisée par Josée DAYAN. Décidément cette histoire est "éternelle"       

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

      7

    3 817 500

     

    ENTREES PARIS BANLIEUE
    source "le Film FRANCAIS"

     

    596 749

     

    1ère semaine

    2

    141 790

    33

    2ème semaine

    2

    119 637

    33

    3ème semaine

    3

    76 897

    33

    4ème semaine

    5

    77 493

    33

    5ème semaine

    5

    52 446

    32

    6ème semaine

    8

    37 839

    26

    7ème semaine

    11

    23 889

    18

    Nombre de semaines Paris

     

    27

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    4 297

     

    1er jour Paris

     

    9 772

     

    1ère séance Paris

     

    2 003

     

    Cote du succès

     

    * * * *

     

     

    Thème des Misérables : https://www.youtube.com/watch?v=HcgFjXJb-rA

    Requiem des barricades : https://www.youtube.com/watch?v=Jn6BZO-ZM2g

    Nostalgie d'une tendresse : https://www.youtube.com/watch?v=UTYTVLWEPfk

     

    LES MISERABLES - LINO VENTURA

     

    vlcsnap-00008.png

     

    vlcsnap-00011.png

     

    vlcsnap-00012.png

     

    vlcsnap-00014.png

     

    LES MISERABLES - JEAN CARMET

     

    vlcsnap-00017.png

     

    LES MISERABLES - LINO VENTURA

     

    vlcsnap-00022.png

     

    vlcsnap-00029.png

     

    vlcsnap-00032.png

     

    vlcsnap-00034.png

     

    vlcsnap-00038.png

     

    vlcsnap-00039.png

     

    vlcsnap-00043.png

     

    vlcsnap-00044.png

     

    vlcsnap-00046.png

     

    vlcsnap-00048.png

     

    vlcsnap-00049.png

     

    vlcsnap-00050.png

     

    .     

    « LE RUFFIAN - LINO VENTURA BOX OFFICE 1983ESPION LEVE TOI - LINO VENTURA BOX OFFICE 1982 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :