• LES HUSSARDS - BOX OFFICE BERNARD BLIER 1955

    LES HUSSARDS

     

    14 DECEMBRE 1955

     

     

     

    Réalisation  

    Alex JOFFE

    Scénario 

    Alex JOFFE

    P.A BREAL

    Directeur de la photographie 

    Jean BOURGOUIN

    Musique 

    Georges AURIC

    Production 

    COCINOR

    Distribution 

    COCINOR

    Durée 

    102 minutes

    Tournage 

    04/05/55 - 06/08/55

    Fricot

    BOURVIL

    La Gouce

    Bernard BLIER

    Le capitaine Georges

    Georges WILSON

    Pietro

    Gianni ESPOSITO

    Elisa

    Virna LISI

    Le sacristain

    Louis DE FUNES

     

     

    Au cours de la campagne d'Italie, le brigadier Le Gouce et le soldat Flicot perdent leurs montures aux abords d'un village. Pour se justifier devant leurs supérieurs, les deux hommes prétendent avoir été attaqués par un franc-tireur. Cet événement provoque l'arrestation de plusieurs otages, le prétendu franc-tireur étant en fuite. L'un des otages doit être fusillé le soir même si le coupable n'est pas retrouvé. Les deux hussards - bons bougres - sont désespérés des conséquences de leur mensonge et tentent, par un audacieuse stratagème, de sauver les Italiens. Mais dans l'intervalle, les chevaux rejoignent le bivouac. Le capitaine condamne les deux hussards à la peine capitale pour leur coupable négligence en campagne. En vain, les Italiens reconnaissants font leur possible pour sauver Le Gouce et Flicot. Une contre-attaque des Autrichiens réduit à néant le régiment français, sauf les deux prisonniers. retenus par leur peine. Cela leur vaudra non seulement d'échapper au massacre, mais de recevoir les félicitations du général Bonaparte lui-même, saluant les deux héroïques survivants.


    La rencontre avec Alex JOFFE sera une grande chance pour BOURVIL. Le réalisateur a bien compris que l'acteur avait un potentiel bien supérieur que les rôles de benêt que BERTHOMIEU, réalisateur peu inspiré, proposait à BOURVIL. Avec JOFFE, l'acteur va disposer de rôles bien plus interessants que les rôles d'opérette ou de laquais. 
    Premier bon rôle avec "Les Hussards" très bonne comédie quelque peu oubliée aujourd'hui. L'acteur, jamais aussi bon que lorsqu'il joue en duo va bénéficier du grand Bernard BLIER qui va se révéler excellent, comme d'habitude. 
    Filmé en noir et blanc, le film donne une image réaliste de ce qui reste de la troupe dse hussards commandés par le capitaine Georges interprété par un Georges WILSON démentiel en capitaine borné et psychopathe. Les hussards sont fatigués et leurs uniformes sont bien usés. Envoyés en mission, les deux hussards vont perdre leur chevaux en allant pisser et ils accuseront un habitant du village italien a proximité. JOFFE va démontrer les effets de la peur et des ravages de la guerre sur la population du village, le comportement des lâches, mais aussi des quelques courageux qui sont présents, en particulier les femmes, dont la magnifique Virna LISI. Les deux acteurs sont très justes dans leur composition: lâches, veules, mais pas antipathiques, ils font ce qu'il peuvent dans un environnement qu'ils n'ont certainement pas choisi. Au final, ils se feront adopter par les villageois. Il reste quelques moments forts dans le film. Un échange de bottes entre BLIER et un George WILSON éructant et l'arrivée d'une troupe autrichienne dans le village, dont les soldats sont impeccables dans leurs uniformes, en totale opposition avec la tenue affligeante des troupes françaises. Et bien sûr le quiproquo final, où les deux hussards qui se sont cachés durant la bataille qui se déroule dans le village (ils étaient consignés en attendant d'être fusillés par leur propre unité) sont pris pour des héros par Bonaparte lui-même.
    Ce très bon film qui relate les travers humains est une grande réussite d'Alex JOFFE qui bénéficie de la présence des deux acteurs, superbes, qui alternent les divers sentiments. Ce n'est pas encore le duo BOURVIL / DE FUNES main on en était pas loin. Ce n'est qu'une confirmation pour Bernard BLIER déja un vétéran des écrans, mais pour BOURVIL c'est une révélation. Le film fait une bonne exclusivité, malgré une redoutable concurrence due aux fêtes de fin d'année. Mais au final, grâce aux quartiers le film attire un demi-million de spectateurs. En France où l'acteur est populaire, le film approche les 3 millions de spectateurs, ce qui est très satisfaisant. BOURVIL, ravi de cette réussite artistique va devenir un des acteurs fétiche d'Alex JOFFE.    
     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

      

    2 875 093

      

    ENTREES PARIS

      

    494 413

      

    ENTREES PARIS EXCLUSIVITE

      

    153 084

      

    1ère semaine

    4

    35 772

    4

    2ème semaine

    7

    35 162

      

    3ème semaine

    7

    38 880

      

    4ème semaine

    8

    22 226

      

    5ème semaine

    8

    21 044

      

    Nombre de semaines Paris

      

    5

      

    Moyenne salles Paris 1ère sem

      

    8 943

      

    Budget

      

      

      

    Box office annuel FRANCE

    29

      

      

    Box office annuel Espagne

      

      

      

    Box office annuel Italien

      

      

      

    Cote du succès

      

    * * *

      

     

    « QUAND LA FEMME S'EN MELE - BERNARD BLIER BOX OFFICE 1957SEX SHOP - BOX OFFICE JEAN PIERRE MARIELLE 1972 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :