• LES GEANTS DE L'OUEST - JOHN WAYNE BOX OFFICE 1969

     

    LES GEANTS DE L'OUEST

    (The undefeated)

    27 NOVEMBRE 1969 (USA)

    31 OCTOBRE 1969

     

     

    Réalisation  

    Andrew V McLAGLEN

    Scénario 

    James Lee BARRETT

    Directeur de la photographie 

    William CLOTHIER

    Musique 

    Hugo MONTENEGRO

    Production 

    Robert L JACKS

    Distribution 

    20th Century-Fox

    Durée 

    119 minutes

    Tournage 

    4 février 1969 / mai 1969

    Le colonel John Henry Thomas

    John WAYNE

    Le colonel James Langdon

    Rock HUDSON

    Le général Lazaro Rojas

    Tony AGUILAR

    Bubba Wilkes

    Jan-Michael VINCENT

     

    Pendant la guerre de Sécession, le colonel John Henry Thomas et le colonel James Langdon combattirent dans des camps opposés, le premier dans les rangs nordistes, le second parmi les Sudistes. Après l'armistice, Thomas donne sa démission de l'armée et décide, avec ses fidèles compagnons et son fils adoptif, le jeune Indien Blue Boy, de devenir fournisseur de chevaux pour le gouvernement. Langdon, pour sa part, met le feu à sa plantation et entreprend, avec ses proches, d'atteindre la ville mexicaine de Durango où l'empereur Maximilien lui a promis l'hospitalité.
    La petite troupe d'émigrants comprend notamment son épouse Margaret, sa fille Charlotte, sa belle-sœur Ann (dont le mari fut tué au cours d'une bataille), Bubba Wilkes (le prétendant de Charlotte), le fiable sergent Jeff Newby et le capitaine Anderson, un anti-nordiste convaincu. Sustentés par la nourriture peu savoureuse du cuisinier McCartney, Thomas et ses hommes réunissent un troupeau de trois mille chevaux sauvages. Comme les représentants du gouvernement tentent de les escroquer, ils acceptent de vendre les bêtes à Maximilien. C'est ainsi qu'ils sont amenés à emprunter le même chemin que le convoi de Langdon et que des relations se créent entre les ennemis de la veille. Ensemble, ils repoussent une attaque de bandits et célèbrent la fête nationale du 4 juillet. Des rapports encore plus intimes se nouent entre Ann et Thomas ainsi qu'entre Charlotte et Blue Boy, ce qui vaut à ce dernier d'être rossé et chassé par Wilkes et Anderson. Arrivés à Durango, Langdon et les siens sont pris en otages par le général Rojas, un partisan de Juarez. Ils ne seront libérés que si Thomas donne aux rebelles les chevaux destinés à Maximilien. En accord avec ses hommes, Thomas accepte. Il s'ensuit une bataille avec les troupes de Maximilien, au cours de laquelle McCartney trouve la mort. Néanmoins, les chevaux sont conduits à Durango à temps pour éviter l'exécution des otages. Comprenant que les Américains sont aussi indésirables au Mexique que l'étaient naguère les Français, Langdon choisit de retourner aux États-Unis, espérant faire carrière dans la politique. Thomas repartira vers l'Oklahoma, peut-être avec Ann. Quant à Charlotte et Blue Boy, leur avenir commun semble tout tracé.

     

    Voici un bon western à la tournure bien classique aujourd'hui un peu oublié dans la filmographie du DUKE. Réalisé par le « yes man » préféré de l'acteur le film est intéressant car il aborde l'après-guerre de sécession et les difficultés inhérentes dans la réconciliation des deux camps et le convoyage de bêtes sur fond de révolution mexicaine. Comme d'habitude chez le réalisateur, celui-ci se laisse emporter par les paysages qu'un budget confortable lui permet de filmer à loisir. Bien sûr dès lors qu'il doit s'occuper des personnages c'est bien plus plat. C'est la première fois que WAYNE et Rock HUDSON collaborent ensemble. HUDSON n'était pas l'acteur pressenti à l'origine, mais étant libre et un peu en perte de vitesse au box office, il accepte de tourner le film, à la condition qu'il n'emmène pas son petit ami sur le tournage. Ambiance. Le réalisateur craint pour les relations entre les deux acteurs car Rock HUDSON est connu dans le milieu comme acteur gay, et comme John WAYNE a la réputation d'être légèrement de droite…. Contre toute attente les deux acteurs sympathisent, et HUDSON restera un très bon ami de John WAYNE jusqu'à sa mort. Mais HUDSON doit garder une dent contre le réalisateur car il qualifie le film de « merde » et dit que le succès rencontré n'est du qu'au triomphe de « 100 dollars pour un shérif » sorti quelques semaines auparavant. Du reste l'acteur est cependant très classe dans son uniforme sudiste et le film bénéficie de la prestance des deux acteurs. Comme d'habitude John WAYNE assure et s'est quand même cassé quelques côtes durant le tournage et est filmé d'une manière qu'on ne devine pas qu'il est sacrément gêné durant les scènes. Reste un film très classique et somme toute réussi, même si le genre n'est pas révolutionné. Le casting est bien choisi pour incarner tous les membres de la caravane, et on reconnaît le jeune Jan-Michael VINCENT que l'on reverra plus tard dans « le flingueur » avec Charles BRONSON.

    Beau succès aux USA, le film part bien à Paris où il reste facilement 3 semaines dans le top 3 parisien avant que le distributeur lui coupe la chique rapidement. Un peu dommage, le film avait sans doute un potentiel supérieur que le petit million d'entrées françaises. Du reste il cartonne en Espagne et marche bien en Italie. Mais en FRANCE, il a deux concurrents de poids « il était une fois dans l'Ouest » et « la horde sauvage ». Pas la peine de faire un dessin.

     

    CATEGORIE 

    RANG 

    NOMBRE 

    SALLES 

    ENTREES FRANCE 

      

    933 049

      

    ENTREES PARIS 

      

    208 185 

      

    ENTREES PARIS EXCLUSIVITE 

      

    121 533 

      

    1ère semaine 

    2 

    45 003 

    3 

    2ème semaine

    2 

    47 668 

      

    3ème semaine 

    2 

    26 192 

      

    Nombre de semaines Paris 

      

    5 

      

    Moyenne salles Paris 1ère sem 

      

    15 001 

      

    1er jour Paris 

      

      

      

    Budget 

      

      

      

    Recettes US 

      

      

      

    Recettes Mondiales 

      

      

      

    Box office annuel FRANCE 

    40 

      

      

    Box office annuel USA 

      

      

      

    Box office annuel Allemagne 

      

      

      

    Box office annuel Espagne 

      

    2 181 850 

      

    Box office annuel Italie 

    60 

      

      

    Box office UK 

      

      

      

    Box office Europe 

      

      

      

    Cote du succès 

      

    * * 

      

     

     

    « BOX OFFICE JOHN WAYNE 1970 PART IBOX OFFICE LES NAUFRAGES DE L’ESPACE 1970 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Pierre-Michel
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:34
    Pierre-Michel

    Bonjour

    Curieux que ce western soit sorti d'abord en octobre en france et en novembre au Usa !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :