• LES FILMS FRANCAIS LES PLUS RENTABLES EN SALLES 2001-2015

    Ce tableau est issu des différents numéros du "film français", qui répertorient chaque année la liste des films français les plus rentables en salles depuis 2001. Le classement est établi sur les longs métrages d'initiative française, sortis entre le 1er janvier 2001 et le 23 décembre 2015.

    Pour les films sortis en 2015, les résultats sont arrêtés au 2 février 2016. Dans les tableaux originaux des différents "film français", les entrées indiquées sont celles des distributeurs, arrêtées à fin janvier de l'année suivante. Par souci de chiffres "exhaustifs", les entrées indiquées sont celles du CNC jusqu'à fin 2010. A partir de 2011, ce sont les entrées distributeurs. 

     Les chiffres en rouge sont les films dont l'exploitation sont encore en cours au moment de la publication des tableaux.... Bonne lecture !

    Didier Noisy

     

    RANG

    TITRES

    DATES

    REALISATEURS

    PROD. PRINCIPALE

    DISTRIBUTEURS

    BUDGET

    B.O. France

    TAUX

    1

    Intouchables

    2011

    E.Toledano / O.Nakache

    Quad

    Gaumont

    9,61

    19 478 702

    603%

    2

    Bienvenue chez les Ch'tis

    2008

    Dany Boon

    Pathé Films

    Pathé Distribution

    10,95

    20 438 674

    565%

    3

    Les choristes

    2004

    Christophe Baratier

    Galatée Films

    Pathé Distribution

    5,33

    8 467 661

    486%

    4

    Être et avoir

    2002

    Nicolas Philibert

    Maïa Films

    Films du Losange

    1,04

    1 815 603

    446%

    5

    Mariage chez les Bodin's

    2008

    Eric Le Roch

    Agence BJP

    ADR Distribution

    0,09

    100 407

    386%

    6

    La famille Bélier

    2014

    Eric Lartigau

    Jerico / Mars

    Mars Distribution

    7,55

    7 452 080

    307%

    7

    Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu

    2014

    Philippe de Chauveron

    U.G.C

    U.G.C

    12,79

    12 344 706

    301%

    8

    Brice de Nice

    2005

    James Huth

    Mandarin Films

    TFM Distribution

    5,34

    4 424 138

    247%

    9

    Des hommes et des dieux

    2010

    Xavier Beauvois

    Why Not / Armada

    Mars Distribution

    3,99

    3 293 461

    229%

    10

    Le fabuleux destin d'Amélie Poulain

    2001

    Jean-Pierrre Jeunet

    Victoire Productions

    U.G.C

    11,71

    8 533 276

    215%

    11

    Babysitting

    2014

    P.Lacheau / N.Benamou

    Axel / Madame

    Universal Pictures

    3,48

    2 360 274

    211%

    12

    Les 11 Commandements

    2004

    F.Desagnat / T.Sorriaux

    Pathé / Renn Prod.

    Pathé Distribution

    4,35

    2 954 805

    205%

    13

    La marche de l'empereur

    2005

    Luc Jacquet

    Bonne Pioche

    Walt Disney

    2,80

    1 906 210

    202%

    14

    Entre les murs

    2008

    Laurent Cantet

    Haut et Court

    Haut et Court

    2,48

    1 617 601

    190%

    15

    La vérité si je mens 2

    2001

    Thomas Gilou

    Vertigo

    Warner Bros.

    12,56

    7 404 014

    189%

    16

    Une hirondelle a fait le printemps

    2001

    Christian Carion

    Nord-Ouest

    Mars / StudioCanal

    3,84

    2 320 854

    182%

    17

    La loi du marché

    2015

    Stéphane Brizé

    Nord-Ouest

    Diaphana

    1,70

    1 001 498

    181%

    18

    Sur le chemin de l'école

    2013

    Pascal Plisson

    Winds

    Walt Disney

    2,28

    1 457 686

    164%

    19

    Nos enfants chéris

    2003

    Benoît Cohen

    Nos Enfants Chéris

    Pyramide

    0,64

    353 887

    164%

    20

    Je vous trouve très beau

    2006

    Isabelle Mergault

    Film par Film

    Gaumont

    6,66

    3 514 923

    162%

    21

    Neuilly sa mère

    2009

    Gabriel Laferrière

    Mirroir Magique / Volto

    TFM Distribution

    4,99

    2 535 730

    156%

    22

    L'auberge espagnole

    2002

    Cédric Klapish

    Ce Qui Me Meut

    Mars / StudioCanal

    5,33

    2 974 507

    156%

    23

    Demain (*)

    2015

    C. Dion / M. Laurent

    Move Movie

    Mars Distribution

    1,26

    622 026

    155%

    24

    La guerre est déclarée

    2011

    Valérie Donzelli

    Films du Rectangle

    Wild Bunch

    1,82

    890 440

    150%

    25

    La cour de Babel

    2014

    Julie Bertucelli

    Les Films du Poisson

    Pyramide

    0,40

    193 753

    149%

    26

    Chouchou

    2003

    Merzak Allouache

    Christian Fechner

    Warner Bros.

    7,64

    3 824 376

    147%

    27

    Le cauchemar de Darwin

    2005

    Hubert Sauper

    Mille et Une Productions

    Ad Vitam

    0,80

    427 966

    147%

    28

    Mustang

    2015

    Denis Gamze Ergüven

    CG Cinéma

    Ad Vitam

    1,30

    555 670

    134%

    29

    Much Loved

    2015

    Nabil Ayouch

    Films du Nouveau Monde

    Pyramide

    0,66

    273 265

    130%

    30

    8 femmes

    2002

    François Ozon

    Fidélité

    Mars / StudioCanal

    8,46

    3 564 032

    128%

    31

    Taxi 3

    2003

    Gérard Krawczyk

    EuropaCorp

    EuropaCorp / ARP Sél.

    14,49

    6 108 669

    122%

    32

    Prête-moi ta main

    2006

    Eric Lartigau

    Chez Wam

    Mars / StudioCanal

    8,99

    3 628 669

    121%

    33

    Sous le sable

    2001

    François Ozon

    Fidélité

    Haut et Court

    1,72

    701 721

    120%

    34

    Camping

    2006

    Fabien Onteniente

    Alicéléo

    Pathé Distribution

    14,22

    5 471 876

    118%

    35

    LOL

    2009

    Lisa Azuelos

    Pathé Films

    Pathé Distribution

    9,59

    3 644 257

    117%

    36

    L'arnaqueur

    2010

    Pascal Chaumeil

    Quad

    Universal Pictures

    9,71

    3 777 646

    115%

    37

    Mariages !

    2004

    Valérie Guignabodet

    Pan-Européenne

    Pan-Européenne

    5,28

    1 960 719

    114%

    38

    Polisse

    2011

    Maïwenn

    Les Films du Trésor

    Mars Distribution

    6,43

    2 414 418

    113%

    39

    Résistance naturelle

    2014

    Jonathan Nossiter

    Les Films du Rat

    Rezo Films

    0,05

    18 118

    113%

    40

    Le placard

    2001

    Francis Veber

    Gaumont

    G.B.V.I.

    14,50

    5 293 153

    111%

    41

    La beuze

    2003

    F.Desagnat / T.Sorriaux

    Pathé / Renn Prod.

    Pathé Distribution

    5,27

    1 954 952

    109%

    42

    La première étoile

    2009

    Lucien Jean-Baptiste

    Vendredi

    Mars Distribution

    4,66

    1 649 206

    109%

    43

    Yamakasi

    2001

    Ariel Zeitoun

    Leeloo / EuropaCorp

    EuropaCorp

    6,94

    2 465 421

    108%

    44

    Kirikou et la sorcière

    2005

    Animation

    Les Armateurs

    Gebeka Films

    4,81

    2 020 047

    107%

    45

    Babysitting 2

    2015

    P.Lacheau / N.Benamou

    Axel / Madame

    Universal Pictures

    9,50

    3 184 136

    105%

    46

    Rien à déclarer

    2011

    Dany Boon

    Pathé Films

    Pathé Distribution

    24,43

    8 138 871

    102%

    47

    Les profs

    2014

    P.-F. Martin-Laval

    Les Films du 24

    U.G.C

    11,80

    3 955 113

    102%

    48

    Mammuth

    2010

    B.Delépine / G.Kervern

    G.M.T.

    Ad Vitam

    2,50

    890 165

    100%

    49

    Les femmes du 6ème étage

    2011

    Philippe Le Guay

    Vendôme

    SND

    7,00

    2 274 327

    100%

    50

    Podium

    2004

    Yann Moix

    Fidélité

    Mars / StudioCanal

    10,97

    3 547 038

    98%

      

    PRINCIPE DU CLASSEMENT
    Le tableau ci-dessus met en rapport les recettes en salle des films majoritaires français et leur budget prévisionnel annoncé au CNC, que nous avons pu nous procurer ou - pour quelques exceptions - leur budget d'agrément de production pour les films n'ayant pas demandé d'agrément des investisssements.
    Par recettes, il faut entendre la recette brute distributeur (après ponction des taxes et de la commission exploitants) ainsi que le montant du fonds de soutien automatique alloué au producteur, en fonction des entrées. Ces chiffres ne prennent pas en compte les sommes récupérées par les distributeurs (MG, frais de sorties, frais de commission).
    Pour la majorité des films préfinancés, en partie par les télévisions, on peut grossièrement considérer qu'une oeuvre effectue une performance honorable à partir du moment où elle atteint dans les salles un taux d'amortissement d'environ 25% à 30%. Toutesfois, ce taux ne permet pas de déterminer les gains réels des producteurs sur la salle, il n'est qu'un indicateur.
    Les films financés directement pour la télévision et faisant l'objet d'un montage spécial en vue d'une sortie en salle ne sont pas pris en compte.

     

     

     

     

    .

    « ALAIN DELON BOX OFFICEBOX OFFICE ITALIE DU 22 FEVRIER 2016 AU 28 FEVRIER 2016 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Stan
    Lundi 29 Février 2016 à 10:41

    A part "Polisse" et "Taxi 3" dans une certaine meusre, il est intéressant de noter qu'il n'a y pas de "polars". Par contre, que de comédies !!!  

    2
    Didier Noisy
    Lundi 29 Février 2016 à 19:07

    C'est vrai que, par exemple, "Des hommes et des dieux" ou "Entre les murs" sont à se poiler !!! Et les scénaristes de "Mustang" ou de "Much Loved", quelles bandes de déconneurs, quand même !!!  he 

    Pour revenir à ce tableau, il manque un film dont je n'ai pas réussi à avoir plus de détails, et qui logiquement devrait être entre 100% et 110% de rentabilité !L'année dernière, il était indiqué en bas de tableau avec 95% de rentabilité, alors qu'il en était à 707 000 entrées (au 4/02/2015)... Il s'agit de "Timbuktu" !!! Aujourd'hui, le film en est à 1,2 millions d'entrées et devrait donc être classé dans le tableau (en sachant qu'il y a eu beaucoup d'entrées du aux séances scolaires, donc, prix des places moins chères !)... Lorsque j'ai appelé la personne du "film français" qui s'est occupée du tableau pour les films de 2015, elle m'a expliqué qu'il y avait une erreur sur le film "Le grand jeu" (qui serait donc classé 60ème sur la liste des films de 2015). Mais, lorsque je lui ai parlé du grand absent de ce tableau, "Timbuktu" (même si sorti en décembre 2014, le film aux 7 Césars a vu ses entrées boustées par l'effet Césars, puis par les nombreuses séances scolaires, tout au long de l'année 2015 !!!), elle ne s'était même pas rendu compte de cet "oubli"... Avant d'envoyer le tableau à Renaud, j'attendais l'actualisation du pourcentage de rentabilité du film, mais elle ne me l'a jamais envoyé !!!... Ils sont pas beaux joueurs au "film français", lorsqu'on leur parle de coquilles, d'oublis ou d'erreurs... 

     

    3
    Laurent
    Jeudi 3 Mars 2016 à 13:45

    Petites statistiques pour ceux qui prétendent que le cinéma Français va mal, et qu'il faut supprimer le système actuel, etc.

     

    Pour la 3e fois en seulement 4 ans, les films français franchissent le seuil des 100 millions de spectateurs à l’international. Avec 106 millions d’entrées et 600 millions d’euros de recettes dans les salles étrangères, le cinéma français célèbre en 2015 sa 3e meilleure année hors de ses frontières depuis plus de 20 ans.

     

    CHIFFRES ET INFOS CLÉS

    600 millions d’euros de recettes* (-12% par rapport à 2014)

    106 millions d’entrées* (-12% par rapport à 2014). En France, les films français ont généré 72,5 millions d’entrées en 2015**

    2015, année historique pour le cinéma français :

    • plus d’entrées à l’étranger qu’en France pour la 2e année consécutive
    • 3e année à plus de 100 millions d’entrées en 4 ans
    • 3e meilleure année depuis 20 ans
    • 100 millions d’entrées* pour les productions majoritairement françaises (+3% par rapport à 2014)
    • 42,6 millions d’entrées* pour les films en langue française (+22% par rapport à 2014)
    • 515 films français en exploitation* dans les salles étrangères en 2015
    • 20% des entrées*** pour les films d’animation
    • L’Asie devient la première zone d’exportation des films français en 2015, devant l’Europe occidentale
    • Record de fréquentation en Amérique latine, avec 22,3 millions d’entrées*, devant l’Amérique du Nord

    * données non exhaustives déjà recensées par UniFrance. Le résultat définitif sera nécessairement supérieur.
    ** données non définitives estimées par le CNC.
    ** données non définitives estimées par UniFrance.

     

    UN AN DE CINEMA FRANCAIS A L'INTERNATIONAL

    « C’est une chance unique pour le cinéma français d’être à ce point reconnu à l’étranger » a déclaré Isabelle Giordano, directrice générale d’UniFrance. « Ces bons résultats à l’international confortent notre place de deuxième exportateur mondial et sont la preuve que notre écosystème est efficace et que cela vaut la peine de valoriser la diversité de nos talents. Les films français sont les seuls à être ainsi appréciés aussi bien sur les marchés internationaux que dans les grands festivals. Fait inédit, le cinéma hexagonal enregistre en effet plus d’entrées à l’international qu’en France pour la 2e année consécutive, avec 46% de spectateurs supplémentaires dans les salles étrangères. ».

    Au sein d’un top 10 caractérisé par la diversité des genres représentés (thriller, comédie, drame, documentaire…), c’est avant tout l’animation française qui tire son épingle du jeu.

    « 2015 marque la forte présence des films français d'animation à l'international, avec dans les 10 meilleurs films de l'année : Le Petit PrinceAstérix le domaine des dieuxMune, le gardien de la lune. » a précisé Jean-Paul Salomé, président d’UniFrance. « C'est une des forces du cinéma français de pouvoir se positionner sur différents genres porteurs et de générer des talents capables de toucher un public familial partout dans le monde. »

    Avec 20% des entrées globales et 3 œuvres parmi les 10 plus grands succès de l’année, les films français d’animation ont connu une année 2015 recordEn 2e place du classement annuel, avec 15 millions d’entrées, Le Petit Prince devient le plus grand succès d’animation française à l’international depuis 20 ans. Conjugué aux succès d’Astérix le domaine des dieux, deMune, le gardien de la lune ou encore de Gus, petit oiseau, grand voyage, ce record envoie un nouveau signal fort du dynamisme et du savoir-faire français dans l’animation.

    Parmi les autres grands succès de l’année 2015, le 3e volet de la saga Taken domine les débats, attirant à lui seul 40% des spectateurs de productions françaises sur la période. Derrière Le Petit Prince, la production majoritaire en langue anglaise Le Transporteur - Héritage complète le podium. La comédie est également à l’honneur avec le succès mondial de La Famille Bélieret la continuation de la carrière déjà historique de Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ? Avec Samba, La Belle et la Bête et Le Sel de la terre complétant le top 10, l’année 2015 illustre une nouvelle fois la diversité des œuvres et des publics du cinéma français en dehors de ses frontières.

     

     

    ANALYSE DU TOP 5

    Taken 3 est le plus grand succès pour une production française à l’international en 2015, avec près de 44 millions de spectateurs recensés sur près de 80 territoires, dont 10,7 millions aux Etats-Unis et au Canada anglophone et 5,4 millions en Chine. Le film franchit au total le seuil du million de spectateurs sur 10 territoires.

    Le Petit Prince devient le plus grand succès enregistré par UniFrance pour un film français d’animation dans les salles étrangères. Avec 15 millions d’entrées cumulées en 2015, le film bat le record de fréquentation pour un film français au Brésil et au Mexique (2 millions de spectateurs).

    Troisième production française réunissant plus de 10 millions de spectateurs à l’international en 2015, Le Transporteur – Héritagerassemble près de 4 millions d’entrées en Chine et 2 millions aux États-Unis et au Canada anglophone, mais également plus de 700 000 en Russie et au Mexique.

    Avec 3,5 millions d’entrées recensées sur une quarantaine de territoires, La Famille Bélier décroche le record de fréquentation pour un film en langue française en Colombie (537 000 entrées), détrônant Intouchables. Le film rassemble également près de 500 000 spectateurs en Italie, 430 000 en Allemagne, 380 000 en Espagne ou encore 150 000 au Québec.

    Grand succès francophone de l’année 2014 (3,9 millions d’entrées en Allemagne notamment), Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? est 1er des films français en Espagne en 2015, avec 830 000 entrées supplémentaires pour 1,3 million d’entrées cumulées. Belles carrières également en Italie (630 000 entrées), au Mexique (250 000) ou encore en Hongrie (100 000).

     

    Pour la 1re fois, l’Asie devient la 1re zone d’exportation des films français en 2015. Avec 28,9 millions d’entrées, la zone capte plus de 1 entrée sur 4 du cinéma français sur la période. Taken 3Le Petit Prince et Le Transporteur – Héritage enregistrent 90% des entrées recensées dans cette zone. Autre fait historique, la Chine se place au même niveau que les États-Unis et le Canada anglophone en attirant près de 15 millions de spectateurs en 2015. 3,5 millions de Japonais et 2,2 millions de Coréens se sont rendus en salles pour voir des films français en 2015.

    Avec 25,6 millions de spectateurs, l’Europe occidentale repasse donc au 2e rang des zones d’exportation du cinéma hexagonal en 2015, avec une année plutôt timide en Allemagne (4,7 millions d’entrées) et une situation toujours alarmante auRoyaume-Uni. L’Italie est le seul pays européen à se hisser dans le top 5 de l’année, avec 5,2 millions de spectateurs, notamment grâce au Bon Dieu, à La Famille Bélier et au Dernier Loup de Jean-Jacques Annaud. L’Europe occidentale est, cette année, avec l’Europe centrale et orientale, la zone la plus favorable aux films en langue française, avec près de 60% des spectateurs recensés pour ces films.

    Record de fréquentation pour les œuvres françaises en Amérique latine cette année. Avec 22,3 millions d’entrées, soit plus de 1 spectateur sur 5 du cinéma français dans le monde, 2015 marque une année charnière pour le cinéma français localement, en phase avec la progression spectaculaire de la fréquentation et du parc de salles dans plusieurs pays latino-américains. Record de fréquentation également au Mexique (9,4 millions d’entrées / +76% par rapport à 2014), au Brésil (5,3 millions / +44%) et en Colombie (2,4 millions / +116%), les 2 premiers accédant ainsi au top 5 de l’année devant l’Italie.

    L’Amérique du Nord passe en 4e position des zones d’exportation des films français en 2015, faute de succès écrasants au box office, à l’image de Lucy l’année précédente. Néanmoins, additionnés au succès de Taken 3, les résultats de Sils Maria,Timbuktu ou encore Le Sel de la terre aux États-Unis et au Canada anglophone envoient un signal encourageant pour le cinéma d’auteur français sur ce territoire. Au Québec, la fréquentation avoisine les 900 000 entrées, dont près de 200 000 pour Astérix le domaine des dieux, le plus grand succès de langue française depuis Intouchables.

    À l’image des autres zones, l’Europe centrale et orientale voit Taken 3 dominer le classement des films français en 2015. Néanmoins, l’animation française est à l’honneur grâce aux belles performances du Petit Prince, de Mune, d’Astérix et de Gus, tous les 4 en tête du classement de la zone avec les productions EuropaCorp en langue anglaise. En Pologne, les films français totalisent 2,7 millions d’entrées dont 775 000 pour Le Petit Prince.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :