• LES BICHES - BOX OFFICE JEAN LOUIS TRINTIGNANT 1968

     

     

     

    LES BICHES

     

    22 MARS 1968

     

     

    LES-BICHES.jpg

     

     

    Réalisation

    Claude CHABROL

    Scénario

    Claude CHABROL

    Paul GEGAUFF

    Photographie

    Jean RABIER

    Musique

    Pierre JANSEN

    Production

    ALEXANDRA FILMS

    Distribution

    CFDC

    Durée

    100 minutes

    Tournage

    Nov / dec 1967

    Frédérique

    Stéphane AUDRAN

    WHY ?

    Jacqueline SASSARD

    Paul THOMAS

    Jean-Louis TRINTIGNANT

    ROBEQUE

    Henri ATTAL

    RIAIS

    Dominique ZARDI

     

     

    Frédérique, une jeune femme qui vient d'avoir la trentaine, rencontre sur un pont de Paris Why, jeune fille sans le sou qui dessine des biches sur le sol pour assurer sa subsistance. Erédérique laisse tomber, parmi les piécettes que jettent les passants, un billet de cinq cent nouveaux francs. Etonnée, Why engage la conversation avec sa généreuse donatrice. Cette dernière invite Why à venir chez elle et bientôt les deux femmes ne se quitteront plus. Il apparaît que Frédérique mène une vie d'homme à tous points de vue : elle dirige seule à St-Tropez l'important garage de bateaux que lui a légué son grand-père, elle a des activités de véritable « homme » d'affaires et entretient même des liaisons féminines. Why accepte la protection de Frédérique qui lui fait connaître une existence plus brillante et infiniment plus facile que tout ce qu'elle a vécu jusqu'ici. A St-Tropez, où Frédérique l'a invitée à passer l'hiver dans sa luxueuse villa, Why coule donc des jours heureux et sans histoire jusqu'au moment où, lors d'une réception, elle rencontre un jeune architecte, Paul Thomas, dont elle tombe immédiatement amoureuse. A l'issue d'une promenade nocturne, elle se donne à lui, moitié par amour, moitié par défi, parce qu'elle a compris que Frédérique l'avait fait suivre par ses deux pique-assiettes qui lui servent de bouffons, Robègues et Riais. Le lendemain, Frédérique, plus par caprice que par jalousie, entreprend de séduire Paul. Mais l'aventure évolue autrement que Frédérique n'avait prévu, et elle et Paul se retrouvent profondément épris l'un de l'autre. Why assiste à leur bonheur avec des sentiments mêlés - envie, haine et une sorte d'étrange amour - qu'elle ne parvient pas elle-même ni à démêler ni à comprendre. En fait, bien souvent, son esprit se brouille et, se maquillant, s'habillant comme Frédérique, il lui arrive de perdre le sentiment de sa propre identité, ce qui est sans conteste, le début de la folie. Restée seule à St-Tropez, alors que Erédérique et Paul ont rejoint la capitale, elle retournera chez Frédérique, lui disant qu'elle ne peut supporter la solitude. Elle la poignardera quand Frédérique lui dira qu'elle est de trop. Après quoi, prenant la voix de son amie défunte, elle appellera au téléphone Paul, ignorant du drame et qui croit avoir affaire à Frédérique. Why, quant à elle, se croit devenue Frédérique pour toujours.

     

     

    Après être passé par sa phase " films d'espionnage" fort sympathique certes, mais au contenu assez limités car obéissant aux lois du genre,  Claude CHABROL décide de revenir à des films plus profonds, à budgets limités, mais qui permettent de conserver une liberté d'expression qu'il a toujours apprécié. De fait l'auteur va entrer dans une période dorée qui sera le pic de sa carrière artistique, à mon sens.

    Alor que la connait la "libération sexuelle", l'auteur va écrire tout simplement un des premiers films qui aborde le thème de la relation amoureuse entre deux femmes, relation qui va se compliquer quelque peu lorsque le duo va devenir trio, et que le troisième membre sera un homme.

    Pour la 11ème fois, CHABROL retrouve son actrice fétiche, la sublime Stéphane AUDRAN. La jolie Jacqueline SASSARD retrouve elle, Jean-Louis TRINTIGNANT avec qui elle a tourne "Eté violent" en 1959. C'est donc dans un très bon climat que va se dérouler le tournage.

    D'un certain coté le film emprunte quelques concepts à "Plein soleil" de René CLEMENT.

    "Les biches" c'est le nom du couple Frédérique / Why donné par Paul.

    Frédérique, qui porte donc un prénom mixte, est une femme d'affaire très aisée qui vit à Saint-Tropez est une lesbienne qui possède un pied à terre à Paris. Elle drague une jeune fille un peu paumée qui vivote en dessinant des biches sur le sol des ponts parisiens. Elle lui donne un billet de 500 francs somme  importante à l'époque, et montre à la jeune fille qui se fait appeler "Why" qu'elle a de la thune. La belle Why en a marre de vivre des aventures alimentaires sans lendemain avec des hommes. C'est donc sans résistance qu'elle se laisse séduire par Frédérique. Le couple se rend dans la magnifique maison de Frédérique à Saint-Tropez. Why se laisse entretenir et devient une occupante de cette villa. Elle occupe donc les journées de Frédérique sui s'ennuie un peu. Des parasites sont là depuis quelques temps. Des amis originaux, des artistes marginaux, qu'elle entretient en échange d'un peu d'animation dans la maison. La cohabitation entre les parasites et Why se passe bien, ils sont complaisants avec Frédérique et ne critiquent pas son homosexualité.

    Mais les choses vont se détériorer. Si Frédérique est homosexuelle, Why semble l' être  par intérêt,  Lors d'une soirée, Why tombe amoureuse de Paul, un homme séduisant et cultivé. Ils se donnent rendez-vous à l'extérieur, mais Frédérique a repéré le manège et les fait surveiller par ses bouffons contre de l'argent. Why repère le manège et se donne à Paul.

    Frédérique, joueuse, décide de séduire Paul. Contre toute attente Frédérique tombe amoureuse de Paul et découvre un sentiment qu'elle  ne connaissait pas et semble virer sa cuti. Frédérique se joue de Why en s'affichant avec Paul et en la laissant de coté. Why est brisée, sans que l'on sache si elle est jalouse de Frédérique ou de Paul. peut être des deux. En fait l'intrusion de Paul, et de son hétérosexualité, ont transformé Frédérique et Why...en rivales. On est loin de l'idylle du début.

    Paul modifie le comportement de Frédérique qui va chercher à se débarrasser de ses deux parasites. Elle profite d'une mauvaise blague pour les virer de chez elle. On ne saura jamais qui a trop salé la soupe du repas du soir. Est-ce Frédérique ou Paul ? A priori Frédérique qui devient calculatrice. Why rente de reconquérir Paul en se maquillant comme Frédérique, mais cela ne prend pas. Elle écoute le couple qui s'ébat derrière la porte de leur chambre, et participe par procuration à leur plaisir. De plus en plus déséquilibrée, Why tente de conquérir le couple pour qu'il devienne trio, mais Frédérique semble être passée de l'autre coté et garder Paul pour elle. Dès lors, il apparait que le couple va inéluctablement se séparer de Why. Celle-ci le comprend et préfère partir d'elle-même. Elle va retrouver Frédérique à Paris et accomplir funestement son travail de substitution.

    C'est avec une rare subtilité que CHABROL effectue son travail d'analyse du tourment féminin. Nous assistons à la lente évolution de la personnalité de Why en même temps que le comportement social de Frédérique se modifie. En passant l'auteur brocarde un peu l'attitude quelque peu détestable de Frédérique, bourgeoise aisée qui prend du bon temps avec Why qu'elle a séduite à coups de billets de banque. Sa "création" se retournera contre elle.

    Mais les questions restent entières : Laquelle est réellement lesbienne, qui jalouse l'autre ? Qui aime l'autre ?

    Pour faire il faut de grands acteurs et de ce coté là, CHABROL est servi.

    Stéphane AUDRAN est tout simplement fabuleuse. Habitué à tourner avec son mari de réalisateur, elle sait parfaitement se mouvoir devant la caméra et est capable d'improviser des dialogues dont elle a le secret. D'une classe folle, elle porte habits et maquillage très 60's comme personne. Bourgeoise langoureuse, sympathique mais parfois mesquine, elle incarne une lesbienne désœuvrée parfois agaçante. Un de ses meilleurs rôles évidemment.

    Jean-Louis TRINTIGNANT est celui par qui le malheur arrive. Parfois fourbe, quoique séduisant, il est bien sûr flatté dans son égo de mâle par l'intérêt que lui portent les deux "biches". Mais en bon hétéro il va peut à peu tenter de mettre Frédérique sous son joug d'hétérosexuel. Un rôle assez trouble mais parfaitement maîtrisé par l'acteur qui devient un indispensable du cinéma de la fin des années 60.

    La troublante Jacqueline SASSARD au joli minois est donc cette "why" magnifique qui sait alterner, joie ou tristesse selon les moments. Magnifique de souffrance lorsqu'elle observe le couple s'ébattre, elle démontre en dehors d'un pouvoir érotique certain de belles qualités d'actrice. Sa disparition totale des écrans après ce film reste un mystère, tant l'avenir s'avérait radieux pour cette jeune actrice.

    Claude CHABROL réalise donc une pièce maîtresse de sa filmographie, dans un genre que l'on attendait pas. Lancé sur une voir royale il va réaliser plusieurs classiques du cinéma français les années suivantes. 

    Sorti à Paris face au "petit baigneur" avec DE FUNES et au "Pacha" avec Jean GABIN, le film ne prend pas un départ en boulet de canon, contrairement aux films d'espionnage de CHABROL. Alors certes le film ne fait que 600 000 entrées sur toute sa carrière en France, mais le film est devenu un classique qui passionne chaque génération de spectateurs au fil des années, et c'est bien le principal.

    Un film indispensable à (re)découvrir !

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    627 679

     

    ENTREES PARIS

     

    216 812

     

    ENTREES BANLIEUE

     

     

     

    TOTAL PARIS BANLIEUE

     

     

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    4

    24 607

    4

    2ème semaine

    5

    21 189

     

    3ème semaine

    7

    19 617

     

    4ème semaine

    12

    13 483

     

    5ème semaine

    15

    10 579

     

    Nombre de semaines Paris

     

     

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

     

     

    1er jour Paris

     

     

     

    Budget

     

     

     

    Box office annuel Espagne

     

    60 939

     

    Box office annuel Allemagne

     

     

     

    Box office annuel Italie

     

     

     

    Cote du succès

     

    * *

     

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h01m09s25.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h01m29s222.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h03m49s81.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h05m09s112.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h06m29s145.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h07m32s8.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h09m46s73.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h13m30s5.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h16m36s76.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h27m07s239.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h28m55s45.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h29m34s171.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h32m19s37.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h33m30s234.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h34m29s49.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h34m40s166.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h35m07s178.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h40m55s76.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h42m36s56.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h44m23s105.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h46m05s101.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h47m20s84.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h48m38s90.png

     

    vlcsnap-2010-12-14-13h49m01s69.png

     

     

    .

    « LE GRAND SILENCE - BOX OFFICE JEAN LOUIS TRINTIGNANT 1969UN HOMME A ABATTRE - BOX OFFICE JEAN LOUIS TRINTIGNANT 1967 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    fabrice ferment
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:57
    fabrice ferment

    Ciné-Classic rend hommage à la sublime Stéphane Audran dimanche soir (le 9 janvier) avec la diffusion de 4 films majeurs à découvrir absolument :

    "Les biches", "Le boucher", "La femme infidèle" (excellent) et "La rupture".

    4 oeuvres signées Chabrol de la meilleure période à mon goût.

    Les vrais curieux seront donc comblés.   

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :