• LEGEND - TOM CRUISE BOX OFFICE 1985

    .

     

    LEGEND

     

    18 AVRIL 1986 (USA)

     

    28 AOUT 1985

     

    LEGEND - BOX OFFICE TOM CRUISE 1985

     

     

    • Réalisation : Ridley Scott
    • Scénario : William Hjortsberg
    • Décors : Leslie Dilley et Assheton Gorton
    • Costumes : Charles Knode
    • Photographie : Alex Thomson
    • Montage : Terry Rawlings
    • Musique : Jerry Goldsmith (version européenne), Tangerine Dream (version américaine)
    • Production : Tim Hampton et Arnon Milchan
    • Sociétés de production : Embassy International Pictures, 20th Century Fox, Universal Pictures
    • Société de distribution : Universal Pictures
    • Budget : 25 000 000 $
    • Pays d'origine : Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni, Drapeau des États-Unis États-Unis
    • Langue : anglais
    • Tournage : 26 mars 1984 -
    • Genre : fantasy
    • Durée : 125 minutes
      • 94 minutes (version internationale), 114 minutes (director's cut), 90 minutes (aux Drapeau des États-Unis États-Unis)

     

    • Tom Cruise (VF : Luq Hamet) : Jack
    • Mia Sara (VF : Agathe Mélinand) : Princesse Lily
    • Tim Curry (VF : Igor De Savitch) : Darkness
    • David Bennent (VO : Alice Playten ; VF : Luq Hamet) : Gump

     

    SYNOPSIS

    Il était une fois un vert paradis aux forêts enchantées... La jeune et belle princesse Lily y rencontrait avec tendresse son ami Jack, jeune homme qui connaissait tous les secrets de la nature... Dans ce beau royaume, hommes et animaux vivaient paisiblement, sous la protection sacrée de deux licornes... Mais, dans les sous-sols de cette belle terre, il existait un autre univers totalement maléfique, dirigé par l'affreux prince " Darkness ", dont l'ambition était de supprimer à jamais la lumière et le soleil pour régner enfin sur toute la planète. Et, pour ce faire, le prince des ténèbres savait qu'il lui fallait d'abord tuer les deux licornes... Alors que les sinistres sbires de Darkness - Blix, Pox et Blunder - détruisent une première licorne, le monde des gentils décide de réagir: le jeune Jack, qui veut, de plus, gagner définitivement le coeur de Lily, va agir avec l'aide du lutin Gump et des deux acolytes de ce dernier - Screwball et Brown Tom. La lutte va être difficile car Darkness attire vers lui la princesse Lily et veut la transformer en jeune fille perverse. Il s'en faut de peu, mais, finalement, les ruses de Jack, Gump et des autres gentils auront raison des forces du Mal, et le soleil continuera à briller sur le vert Paradis...

     

    ANALYSE ET BOX OFFICE

    Parfois en élaborant ces modestes fiches, je tombe sur un film que j'aime particulièrement pour de bonnes ou de mauvaises raisons. A ce titre "Legend" est un de mes souvenirs les plus forts de cinéma sans que ce soit relié à Tom CRUISE que je n'avais pas particulièrement remarqué à l'époque. Tout d'abord, il n'est pas rare de découvrir d'autres fiches relative au film sur la majorité des sites consacrés au "fantastique" ou à " l'héroïc fantasy". A la différence des rédacteurs de ces blogs ou sites, mon âge mûr m'a permis de voir le film (4 fois à sa sortie !) sur un écran géant et avec un son impeccable ce qui fait une énorme différence avec 99% des rédacteurs qui l'ont découvert en vidéo. Car "Legend" ne peut s'apprécier à sa juste valeur qu'au cinéma car il a été conçu a cet effet. En vidéo c'est 80% de l'impact du film qui disparait.  

    "Legend" est le 4ème film de Ridley SCOTT qui jouissait en France d'une très forte côte suite à un "sans faute" cinématographique. Si "Les duellistes" n'avait pas cassé la baraque au box office, il avait reçu de bonnes critiques. "Alien" avait redéfini le genre et avait réalisé un énorme score mondial. "Blade Runner" a été unanimement reconnu comme une œuvre fondatrice a sa sortie, même si c'est un semi échec commercial aux USA. C'est dire si "Legend" était attendu par la communauté de fans du réalisateur. Il faudra attendre 3 ans pour voir sa nouvelle œuvre, qui une nouvelle fois est un film fantastique. Pour arriver à ses fins, il bénéficie d'un budget confortable situé entre 28 et 30 millions de dollars. Le tournage a lieu dans les décors géants des studios de Pinewood en Angleterre où une forêt merveilleuse sera entièrement reconstituée. SCOTT s'entoure d'une équipe prestigieuse : Alex THOMSON unanimement reconnu comme le meilleur opérateur mondial, Jerry GOLDSMITH à la musique, Rob BOTTIN le génial maquilleur de "The thing" aux effets spéciaux. Au niveau des acteurs, il s'offre la jeune star américaine de "Risky business", Tom CRUISE, l'expérimenté Tim CURRY, le génial acteur du "Rocky horror picture show", David BENNENT le non moins génial acteur du "Tambour" et la jeune Mia SARA, 15 ans à l'époque.

    En ce qui concerne le ton du film, le réalisateur raconte un conte de fée assez simple au premier abord. C'est un défi visuel car les effets spéciaux numériques n'existant pas encore, il va faire appel au talent de Ron BOTTIN pour constituer une belle galerie de personnages féériques à l'aide de prothèses et de maquillages. C'est valable pour les elfes, les trolls, goblins mais aussi pour la formidable sorcière des marais. Pour le méchant du film, Darkness, Rob BOTTIN va constituer une impressionnante armada de prothèses qui vont se greffer sur le comédien Tim CURRY. Arborant une imposante paire de cornes ce dispositif est amélioré par un fantastique maquillage rouge qui achève la transformation de l'acteur en un des plus extraordinaires vilains de l'histoire du cinéma. Incarnation absolue du mal, ce fils de Satan, fout même les chocottes aux à l'équipe du film. Mais les problèmes ne manquent pas. D'abord le lourd dispositif porté par Tim CURRY part un peu en morceaux, surtout lorsque l'acteur est en mouvement. En effet ses cornes tombent régulièrement. L'acteur subit d'ailleurs une véritable torture lors de son maquillage. Manque de chance, le décors prend feu et est presque totalement détruit. La durée du tournage s'allonge, la note également, et pire, Tom CRUISE s'ennuie durant ce long tournage. Mais le tournage s'achève quand même et Ridley SCOTT livre un film magnifique de bout en bout. Bien avant "Le seigneur des anneaux", le spectateur assiste à une véritable féérie. Baigné dans l'extraordinaire lumière d'Alex THOMPSON, nous découvrons un autre monde où la paix règne. Mais le mal prépare sa contre-attaque. Nous ne découvrons de Darkness que son repaire, un arbre millénaire planté dans un marais baigné d'une lumière bleutée. Puis nous prenons conscience de sa voix. Extraordinaire Tim CURRY dont la voix amplifiée par des effets sonores, résonne, grave, puissante, majestueuse dans la salle de cinéma. A elle seule, cette voix vaut la vision du film.

    Avant de découvrir l'aspect de l'homme-animal, nous assistons à l'effondrement du monde merveilleux symbolisé par les deux licornes et la jolie Princesse Lily issue d'un dessin animé de Walt Disney. Belle, ingénue, elle aime Jack, un jeune homme habitant la forêt. Bien fait de sa personne, le sourire Colgate, bref voici Tom CRUISE qui affiche son plus beau sourire. Le couple semble promis à un avenir radieux, mais la princesse touche une des deux licornes, provoquant la mort de celle-ci par les sbires de Darkness. La seconde est capturée. Le monde s'endort sous la neige, figé dans le temps. Survivant, Jack est réveillé par Gump, un elfe accompagnée d'une sorte de "fée clochette". Avouons qu'il est étonnant de voir David BENNENT en elfe. Son rôle est plus sérieux qu'il n'y parait, il aidera Jack à retrouver Lily avec ses compagnons, des lutins gaffeurs. Même s'il est fort et agile, Jack aura bien besoin de son intelligence pour se débarrasser d'une horrible sorcière des marais proche du palais de Darkness. C'est une création très originale de Rob BOTTIN à la fois drôle et effrayante. C'est par malice que Jack parviendra à lui couper la tête. Pendant ce temps, Lily qui représente la pureté est convoitée par Darkness. Elle semble céder à la tentation, aux biens matériels après avoir dansé avec une incarnation du mal sans visage. Une scène superbe magnifiée par la magistrale musique de Jerry GOLDSMITH au comble de son talent jouée par un orchestre symphonique. Lily est-elle tombée du coté obscur de la force ? Toujours utile que Darkness apparait, formidable diable surpuissant, mi homme, mi bête. Une interprétation hallucinante de Tim CURRY totalement habité par son rôle. Inquiétant, mais aussi majestueux, Darkness est fascinant. Bien sûr il sera trahi par Lily qui a simulé son passage vers le coté sombre et vaincu par Jack et ses compagnons. L'occasion d'une impressionnante scène de bataille entre lui et Darkness. Vaincu par la lumière du jour, Darkness disparait dans l'obscurité et le monde reprend son cours.

    Le film de Ridley SCOTT a été un choc lors de mes visions successives. Le travail de Rob BOTTIN est totalement colossal et la musique de Jerry GOLDSMITH est énorme de puissance accompagnant une bande son foisonnant de détails. Seul petit problème la prestation de Tom CRUISE est totalement éclipsée par l'incroyable vilain du film, ce qui n'a pas du plaire à l'acteur qui apprécie toujours de vampiriser l'image. Ridley SCOTT réussit son pari, réaliser un conte pour enfants et adultes, magnifique visuellement, émouvant, merveilleux.

    La presse spécialisée annonce l'évènement et le magazine Starfix n'hésite pas à proclamer que le film est un chef d'œuvre. Au vu des rares photos de Darkness, l'attente est à son comble. Sorti à Paris fin août 1985, le score de la première semaine est loin d'être déshonorant, bien que le film a la malchance d'être en concurrence avec "Parole de flic" d'Alain DELON qui fait un tabac. Le film se classe second. Passé la curiosité, il baisse régulièrement dans le top pour terminer sa course à 765 000 entrées France, pas si mal pour un pur film fantastique.

    En Europe, les scores sont mitigés, voire faibles en particulier en Allemagne. Du coup, le studio UNIVERSAL déjà bien hésitant à le sortir aux USA, va attendre de longs mois et le remonte contre l'avis de Ridley SCOTT. C'est la catastrophe. Darkness est dévoilé dès les premières minutes du film. Eclairé d'une lumière bleu turquoise destiné à minorer son impact, Darkness ressemble à une drag queen s'apprêtant à se rendre à la boite gay la plus proche !

    Encore pire, la magnifique musique de Jerry GOLDSMITH est remplacée par celle de Tangerine Dream qui ne colle pas du tout avec le film. Un massacre. En définitive le film sort en avril 1986, huit mois après l'Europe. Il prend la tête du box office avec seulement 5 millions de dollars sa première semaine, dans une semaine outrageusement vide où seul "La loi de Murphy" avec Charles BRONSON est un "concurrent" sérieux. Avec seulement 15 millions de dollars au compteur le film termine au-delà du top 50 de l'année. Tom CRUISE déçu de voir sa prometteuse carrière en danger déclarera détester le film. C'est le deuxième échec de suite de l'acteur au Box Office américain après celui de "  All the right moves" qui a fait 17 millions de dollars de recettes en 1983 et n'est jamais sorti en Europe. Pour l'acteur il est impératif que "Top Gun" son film suivant fonctionne bien au Box Office.

    L'échec sévère du film va ternir la réputation de Ridley SCOTT. A la mauvaise surprise de ses fans il va livrer quelques films anodins où son talent semble s'être volatilisé. "Traquée" est un navet et "Black rain" sert la soupe à Michael DOUGLAS. Il faudra attendre 1992 pour revoir un bon film avec "Thelma et Louise". Suite aux cartons de "Gladiator" et d'"Hannibal", le réalisateur va proposer sa version définitive de "Legend" en DVD. Le film bénéficie de scènes supplémentaires qui éclairent un peu plus sur la signification de Darkness qui ne semble n'être qu'un rêve de la Princesse Lily.

    Néanmoins "Legend" reste un superbe film. Darkness est devenu au fil du temps un vilain légendaire du cinéma à l'instar d'un Dark Vador. Il n'est pas rare d'apercevoir au cours de conventions fantastiques un fan déguisé en Darkness plus ou moins réussi. C'est un bel hommage.                 

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

    53

    765 156

     

     

     

     

     

    ENTREES PARIS

     

    253 293

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    2

    116 274

    41

    2ème semaine

    3

    70 030

     

    3ème semaine

    5

    36 067

     

    4ème semaine

    13

    16 753

     

    BOX OFFICE USA

    56

    15,6 M$

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    1

    5,6 M$

    1187

    2ème semaine

    1

    3,4 M$

    1179

    3ème semaine

    3

    2,2 M$

    1060

    4ème semaine

    11

    0,9M$

    865

    Nombre de semaines Paris

     

    13

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    2 836

     

    1er jour Paris

     

    17 683

     

    1er jour Paris 14 heures

     

    1 342

     

    Budget

     

    30 M$

     

    Recettes Mondiales 1986

     

     

     

    Box office annuel Allemagne

    73

    160 173

     

    Box office annuel Espagne

     

    663 216

     

    Box office annuel Italie

    46

     

     

    Cote du succès

     

    * *

     

     

     

     

    RIDLEY SCOTT - LEGEND

    vlcsnap-2011-12-25-03h15m51s253-copie-1

    TOM CRUISE - LEGEND

    vlcsnap-2011-12-25-03h18m08s85

    vlcsnap-2011-12-25-03h18m46s214

    vlcsnap-2011-12-25-03h19m55s135

    vlcsnap-2011-12-25-03h20m38s45

    vlcsnap-2011-12-25-03h21m22s236

    ROB BOTTIN - LEGEND

    vlcsnap-2011-12-25-03h23m30s235-copie-1.png

    vlcsnap-2011-12-25-03h24m40s165

    vlcsnap-2011-12-25-03h25m44s34

    vlcsnap-2011-12-25-03h26m24s181

    vlcsnap-2011-12-25-03h26m40s89

    DARKNESS - TIM CURRY

    vlcsnap-2011-12-25-03h28m42s25

    vlcsnap-2011-12-25-03h28m59s194.png

    TIM CURRY - LEGEND

     

    vlcsnap-2011-12-25-03h30m53s57-copie-1.png

    vlcsnap-2011-12-25-03h31m11s233.png

    vlcsnap-2011-12-25-03h31m37s244

    vlcsnap-2011-12-25-03h31m42s30-copie-1.png

    vlcsnap-2011-12-25-03h34m00s129.png

    .

    « TOP GUN - TOM CRUISE BOX OFFICE 1986RISKY BUSINESS - TOM CRUISE BOX OFFICE 1984 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :