• LE SOLITAIRE DE FORT HUMBOLDT - CHARLES BRONSON BOX OFFICE 1976

     

    .

     

    LE SOLITAIRE DE FORT HUMBOLDT

    (BREAKHEART PASS)

    5 MAI 1976 (USA)

    7 JANVIER 1976

     

     

     

    SOLITAIRE-DE-FORT-HUMBOLDT.jpg

     

    Réalisation

    Tom GRIES

    Scénario

    Alistair McLEAN

    Photographie

    Lucien BALLARD

    Musique

    Jerry GOLDSMITH

    Production

    Jerry GERSHWIN

    Distribution

    Artistes Associés

    Durée

    90  minutes

    Deakin

    Charles BRONSON

    Marshal PEARCE

    Ben JOHNSON

    Gouverneur FAIRCHILD

    Richard CRENNA

    Marica

    Jill IRELAND

    O'Brien

    Charles DURNING

    Major CLAREMONT

    Ed LAUTER

     

     

    En 1873 à la ville frontière de Myrtle s'arrête un convoi ferroviaire, qui, sous le commandement du major Claremont transporte 70 soldats en direction de Fort Humboldt. A l'hôtel, le Marshall Pearce arrête un tricheur John MURRAY recherché pour vol, et suivi de son prisonnier monte dans le train, alors que deux officiers viennent de disparaître, sans doute des visiteurs. En route, le gouverneur Fairchild révèle au major que sa troupe est destinée  à remplacer la garnison du fort, victime d'une épidémie de diphtérie. Plus tard on découvre la mort d'un voyageur le Docteur Monyneux, le chauffeur du train fait une chute mortelle du haut d'un pont, le pasteur Peabody disparait mystérieusement. En fait, au fort, le général Scoville et ses hommes sont prisonniers du bandit Sepp Calhoun qui transmet de fausses informations au major Claremont lors de leurs communications télégraphiques. Lorsque les voitures transportant les soldats sont détachées et vont s'écraser avec fracas en contrebas d'une pente abrupte, Claremont comprend qu'il y a un assassin à bord. Murray est soupçonné et s'échappant à la surveillance du Marshall, découvre les corps des deux officiers ainsi que le pasteur. En outre les cercueils destinés aux victimes de l'épidémie contiennent des armes et dans les caisses de médicaments se trouvent des explosifs. Surpris par le cuisinier Carlos, dont il se débarrasse après une bagarre sur le toit, il révèle au major et à Marica Scoville, fille du général et maîtresse du gouverneur qu'il s'appelle John Deakin agent des services secrets fédéraux enquêtant sur un trafic d'arme pour confondre Fairchild qui est soupçonné d'en être l'instigateur ainsi que de vouloir s'emparer du stock d'or entreposé au fort. Deakin prend le contrôle du convoi, l'immobilise à la passe de Blackheart. Se croyant trahi Calhoun attaque le train, est abattu par le gouverneur, qui l'est à son tour par le major, tandis que Deakin tire plus vite que le Marshall, autre complice. Retrouvant son père, Marica regarde partir John.  

     

    Depuis la fin des années 60 le genre du western a été revisité par de grands noms du cinéma américain que ce soit avec des films tels "La horde sauvage", "Little big man", "Jeremiah Johnson" ou autres "Missouri breaks". Des films hors des sentiers battus proposant une vision sombre ou décalée de l'univers habituel du western.

    C'est donc avec curiosité que l'on découvre ce western extrêmement conventionnel, un retour aux traditions en quelque sorte. C'est Tom GRIES qui a déjà collaboré avec Charles BRONSON sur "L'évadé".

    A bien des égards je trouve que ce film aurait pu être l'adaptation d'un épisode de la bande dessinée "Blueberry" et aurait pu être tiré d'un scénario de Jean-Michel CHARLIER.

    Sans aucun message subliminal ou révisionniste, le film est une simple enquête policière menée par un agent fédéral campé par un Charles BRONSON en pleine forme qui cherche à démanteler des trafiquants d'armes à bord d'un train.

    L'agent Deakin se débrouille pour se faire emprisonner au sein d'un train suspect afin de mener plus facilement son enquête. Une couverture inconfortable car il se fait passer pour un hors-la-loi. L'intrigue se poursuit comme dans un bon roman policier d'Agatha Christie. Des meurtres réguliers au sein de l'équipage du train viennent pimenter une enquête classique mais captivante. Plusieurs éléments font de ce film un très honnête série B.

    Tom GRIES s'applique particulièrement dans sa copie. Les décors enneigés sont superbes et ce train à l'ancienne est un lieu qui se prête pas à une enquête en hui clos à l'instar d'un "Meurtre de l'Orient Express". Les acteurs sont excellents et l'on retrouve bon nombre de bons seconds rôles des années 70 tels Richard CRENNA, Ed Lauter, Ben Johnson et bien sûr l'inévitable Jill IRELAND qui retrouve son mari pour un bon rôle. Elle est bien présente à l'écran dans un rôle assez consistant qui dépasse la simple présence de l'actrice sur les tournages de BRONSON. 

    Alors nous avons un train rempli de militaires, des meurtres inexplicables, une bagarre sur les toits du train, des traîtres, des indiens, des explosions...Bref, que demander de plus pour un très bon western qu'on croirait issu des années 50 ? Charles BRONSON comme à son habitude assume son rôle de star et porte le film sur ses épaules avec son talent habituel.

    Malheureusement ce western old school passe quelque peu inaperçu au box office américain où il n'apparait même pas dans le top 10 hebdomadaire. Le film était pourtant sorti en mai aux USA plusieurs mois après les sorties européennes pour tenter de profiter de la saison estivale propice aux entrées. De plus, alors que l'acteur peut  généralement compter sur le public européen, l'accueil est également en deçà des scores habituels. Le film ne va pas au delà de la troisième place du box office parisien lors de sa sortie et passe au final à peine la barre des 500 000 entrées en France, un score en deçà des scores habituels. "Mister Majestyk" avait atteint le million d'entrées, "L'évadé" 800 000, et "Le bagarreur" 700 000. L'érosion de la côte de Charles BRONSON est donc bien réelle. La chute va-t-elle s'enrayer lors que son prochain film est encore un western. En tout cas une chose est sûre le western n'a plus vraiment la côte au box office, et c'est bien dommage au vu de la qualité du film qui reste à découvrir à l'occasion sur une chaîne de la TNT lors d'une prochaine diffusion. 

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    545 292

     

    ENTREES PARIS BANLIEUE

     

    151 297

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    3

    57 496

    15

    2ème semaine

    6

    40 886

     

    3ème semaine

    13

    19 606

     

    Nombre de semaines Paris

     

    6

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    3 833

     

    1er jour Paris

     

    6 505

     

    Budget

     

     

     

    Rentals US 1976

     

    2M$

     

    Nombre de semaines  top 10 US

     

     

     

    Meilleur classement    top 10 US

     

     

     

    Recettes Mondiales

     

     

     

    Box office annuel USA

     

     

     

    Box office annuel Espagne

     

    788 997

     

    Box office annuel Italie

    66

     

     

    Cote du succès

     

    *

     

     

    vlcsnap-2011-10-14-02h58m03s102.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-02h59m03s186.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-02h59m46s108.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h00m27s7.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h00m45s189.png

     

      vlcsnap-2011-10-14-03h01m28s100.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h01m55s114.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h03m44s184.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h04m29s119.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h05m44s100.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h06m24s245.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h08m13s59.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h08m54s215.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h09m06s72.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h11m11s46.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h12m29s58.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h13m26s114.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h13m42s21.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h14m28s223.png

     

    vlcsnap-2011-10-14-03h15m31s83.png

     

     

    .

    « C'EST ARRIVE ENTRE MIDI ET TROIS HEURES - CHARLES BRONSON BOX OFFICE 1976LE BAGARREUR - CHARLES BRONSON BOX OFFICE 1975 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :