• LE SILENCIEUX - LINO VENTURA BOX OFFICE 1973

     

    LE SILENCIEUX


    22 FEVRIER 1973

       

    SILENCIEUX.jpg

    Réalisation

    Claude PINOTEAU

    Scénario

    Claude PINOTEAU

    Jean-Loup DABADIE

    Photographie

    Jean COLLOMB

    Musique

    Jacques DATIN

    Production

    Alain POIRE

    GAUMONT

    Distribution

    GAUMONT

    Durée

    100  minutes

    Tournage

    11/09/72-14/11/72

    Clément TIBERE

    Lino VENTURA

    Maria

    Léa MASSARI

    Jeanne

    Suzanne FLON

    Gentleman du MI5

    Léo GENN

    M. CHAT

    Bernard DHERANT

     

    L'accident minutieusement conçu s'était déroulé à merveille. Officiellement décédé à la suite d'une hémorragie cérébrale, le physicien soviétique Haliakov, enlevé, se retrouva au siège de la Military Intelligence en butte à un interrogatoire poussé. Car Haliakov s'appelait en réalité Clément Tibère, savant français "emprunté", en 1954, par les Russes à la suite d'une macabre mise en scène. Les Anglais posèrent à Tibère un ultimatum : sa vie en échange de l'identité de deux espions russes qui sévissaient dans leurs services. Après une nuit d'hésitations, Tibère finit par accepter le marché, tout en sachant que les Russes n'accepteraient pas si facilement sa prétendue mort. Ce qui arriva ! D'Angleterre en France, le K.G.B. poursuivit Tibère, lequel fuyait de maisons amies en cachettes, perdu dans ce pays depuis trop longtemps quitté. Il apprit la mort de son père, celle de son fils. Il parvint même à revoir sa femme, Marie, qui, le croyant mort, s'était remariée et vivait une existence où il n'avait plus de place... Pour sauver sa vie, Tibère parvint à envoyer à la D.S.T., alertée, les partitions du célèbre chef d'orchestre - en même temps espion - Boris Korodine, en tournée à Zurich, puis à Paris. Dans les notes, la D.S.T. découvrit des microfilms et arrêta le musicien. Dans le même temps, les Russes s'assurèrent de la personne de Tibère... Un échange fut organisé à l'aube d'un petit matin d'automne.

     ***********************************************************

     

    Lino VENTURA sort du triomphe de "L'aventure c'est l'aventure" et d'une expérience concluante à Hollywood. "The Valacchi papers" titré "Cosa Nostra" en VF où il partage la vedette avec Charles BRONSON a été un succès aux USA où il s'est classé numéro 1 du box office. Du coup, les propositions affluent. Il refuse de tourner dans "Chino" où il aurait pu retrouver Charles BRONSON et même un rôle dans les "3 jours du Condor » avec Robert REDFORD.

    Sa préférence va aux productions françaises. Il va encourager Claude PINOTEAU à mettre en route son premier film "Le silencieux". Claude PINOTEAU est très connu dans le milieu. C'est un assistant réalisateur réputé qui a participé a bien des tournages d'envergure tels "Un singe en hiver", "Mélodie en sous sol", "100 dollars au soleil" "les tribulations d'un chinois en Chine" "Le voyou" mais surtout "L'aventure c'est l'aventure" avec Lino VENTURA. 

    Le réalisateur va choisir un genre en vogue, le film d'espionnage. Pourtant Lino sait que ce n'est pas un vecteur d'entrées important en France, la preuve sa dernière contribution au genre "  Avec la peau des autres" n'a pas été couronnée de succès.

    GAUMONT et l'inévitable Alain POIRE qui suit Lino depuis "Les tontons flingueurs" produisent le film, preuve que la GAUMONT ne tient pas rigueur à l'acteur du bide financier (je précise financier) de "La route du rhum". Le budget sera confortable et va permettre de mettre au point quelques bonnes cascades en voiture réglées par Rémy JULIENNE.  Claude PINOTEAU va apporter un soin particulier au scénario et sera aidé aux dialogues par Jean Loup DABADIE qui est très reconnu depuis le triomphe de "César et Rosalie".

    J'ai déjà évoqué les difficultés que j'éprouve à apprécier les films d'espionnage, le genre comportant un lot important de dialogues, de situations statiques, sans compter une connaissance nécessaire des rapports Est /Ouest période post seconde guerre mondiale.

    Claude PINOTEAU apporte un soin particulier au scénario et s'applique également à rendre sa réalisation claire et lisible. L'histoire est centrée sur Clément TIBERE joué par un Lino VENTURA très impliqué et qui apporte une grande humanité à son personnage. Lino va vampiriser l'image, laissant quelques miettes à d'autres actrices confirmées telles Suzanne FLON et Léa MASSARI. TIBERE va subir totalement l'action et tel un Jason BOURNE ou un "XIII"  va devoir s'employer pour sauver sa peau face à l'énorme puissance du KGB.

    Il faut comprendre au début que TIBERE chercheur émérite, a été officiellement passé pour mort. capturé par le KGB il travaille pour l'Est contraint et forcé. De passage à Londres, il est cette fois kidnappé par le MI5. Nous découvrons un être taciturne, un "taiseux" qui ne répond à aucune questions, mais qui pleure dès lors qu'il apprend la mort accidentelle de son jeune fils durant son "absence". Retenu prisonnier, il n'a que quelques heures pour dénoncer les agents doubles anglais qui travaillent pour les russes. Nous découvrirons que ce sont une femme et un homme insoupçonnables qui étaient les agents doubles. TIBERE est libre, possède un peu d'argent et une couverture. Mais il le sait sa peau ne vaut plus grand chose et le KGB cherchera à l'exécuter. Il ne peut compter sur les anglais naturellement. Le KGB semble être partout. TIBERE totalement paranoïaque fera preuve d'une résilience hors du commun pour survivre aux divers attentat qui vont frapper ceux qui l'entourent. TIBERE a un plan périlleux. Trouver une monnaie d'échange avec les Russes afin qu'il conserve la vie sauve. Sur sa route il rencontre Jeanne, la veuve d'un de ses anciens amis. Il explique sa situation, et croyant bien faire, elle requiert l'aide de la DST, ce qui va attirer la mort de cette personne, assassiné dans sa voiture aux  cotés de TIBERE. Jeanne aura la vie sauve de peu. L'agent du KGB chargée de la tuer à son domicile reculera lorsqu'elle constate la présence de la police dans son appartement. Suzanne FLON est parfaite en femme compréhensive et douce, mais qui ne peux comprendre toutes les implications de la situation. Désormais, non seulement TIBERE doit se protéger du KGB mais est recherché par la DST qui va finalement l'arrêter. Faisant la une des journaux, sa situation est intenable.  

    TIBERE cherche à revoir sa femme qui a refait sa vie. Un passage court et émouvant grâce à la jolie Léa MASSARI. Court, car TIBERE doit encore s'enfuir pour survivre. Il possède un avantage face au KGB il connait l'identité de certains espions, dont un fameux chef d'orchestre, KARODINE, qui utilise ses partitions pour dissimuler des microfilms. TIBERE fait tomber KARODINE et poursuit sa fuite vers d'autres frontières? Tous les moyens sont bons y compris de voler un véhicule utilitaire et de se faire copain avec le chien qui était dedans. Epuisé, il constate la présence du KGB et se fait abattre. Il survit à ses blessures et fera finalement partie du fameux échange. Il est libre.   

    Lino VENTURA se complait dans des rôles d'hommes traqués. Il est gâté et parvient à intéresser le spectateur à cette histoire d'espion. Le film n'est pas du niveau de "L'armée des ombres" mais représente bien un film d'espionnage assez captivant, ce qui n'est pas un mince exploit. 

    Coup d'essai coup de maître pour Claude PINOTEAU. Le film sort à Paris dans une concurrence assez formidable : "Moi y en avoir des sous" de Jean YANNE prend la première place de très loin devant "Elle court, elle court la banlieue". "Le fils" avec Yves MONTAND et "Don Juan 1973" avec Brigitte BARDOT sortent également. Dans ces conditions la troisième place du "Silencieux" est une bonne nouvelle surtout que le film se hisse à la seconde place les deux semaines suivantes. Une bonne santé qui prouve que le film intéresse le public parisien. Sur la province le résultat est plus mitigé et le film termine à un score de 1.3 millions d'entrées. Un résultat qui déçoit Claude PINOTEAU mais Lino est ravi du film et félicite le réalisateur qui n'aurait pu faire mieux. D'ailleurs Lino VENTURA accepte de participer au projet suivant du réalisateur avec "La gifle".

    L'acteur n'aura pas attendre longtemps pour proposer son film suivant qui risque de rencontrer un certain succès. Un an après " L'aventure, c'est l'aventure" il retrouve Claude LELOUCH pour "La bonne année" qui sortira dès le mois d'avril.  

    En 1984, Claude PINOTEAU et Lino VENTURA proposeront "La 7ème cible" qui sera en partie inspiré du "Silencieux", mais en moins bien.

      

        

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    1 317 400

     

    ENTREES PARIS BANLIEUE

     

    382 537

     

    Détail entrées Paris

     

     

     

    1ère semaine

    3

    60 329

    14

    2ème semaine

    2

    66 275

     

    3ème semaine

    2

    60 345

     

    4ème semaine

    2

    52 337

     

    5ème semaine

    4

    39 398

     

    6ème semaine

    5

    36 089

     

    7ème semaine

    8

    26 089

     

    Nombre de semaines Paris

     

    15

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    4 309

     

    Cote du succès

     

    * *

     

    .
    LE SILENCIEUX BANDE ANNONCE

     

     https://www.youtube.com/watch?v=FipCapdBInc

    vlcsnap-2011-09-03-20h36m23s214

     

     

    vlcsnap-2011-09-03-20h36m33s49

     

    LE SILENCIEUX - LINO VENTURA

     

    vlcsnap-2011-09-03-20h38m32s217.png

     

    vlcsnap-2011-09-03-20h41m38s31.png

     

    vlcsnap-2011-09-03-20h44m05s220.png

     

    LE SILENCIEUX - LINO VENTURA

     

    vlcsnap-2011-09-04-02h37m43s180.png

     

    vlcsnap-2011-09-04-02h38m24s71.png

     

    vlcsnap-2011-09-04-02h41m01s103.png

     

    vlcsnap-2011-09-03-20h47m30s222.png

     

    vlcsnap-2011-09-03-20h48m23s243.png

     

    vlcsnap-2011-09-03-20h48m42s177.png

     

    vlcsnap-2011-09-03-20h50m40s72.png

     

    LE SILENCIEUX - LEA MASSARI

     

    vlcsnap-2011-09-03-20h52m10s204.png

     

    vlcsnap-2011-09-04-03h01m03s94-copie-1.png

     

    vlcsnap-2011-09-03-20h53m59s13.png

     

    vlcsnap-2011-09-03-20h54m15s173.png

     

    vlcsnap-2011-09-03-20h54m41s183.png

     

    vlcsnap-2011-09-03-20h55m25s110.png

     

     

    .

    « LA BONNE ANNEE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1973COSA NOSTRA - LINO VENTURA BOX OFFICE 1972 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :