• LE ROUGE EST MIS - LINO VENTURA BOX OFFICE

    LE ROUGE EST MIS

     

    12 AVRIL 1957

     

    ROUGE-EST-MIS-copie-1.jpg

     
    Réalisation Gilles GRANGIER
    Scénario Gilles GRANGIER
      Auguste LE BRETON
      Michel AUDIARD
    Assistant réalisateur Jacques DERAY
    Photographie Louis PAGE
    Musique Denis KIEFFER
    Production GAUMONT
    Distribution GAUMONT
    Durée 85 minutes
    Tournage 14/01/57-09/03/57
    Louis BERTAIN Jean GABIN
    Pepito le Gitan Lino VENTURA
    Pierre BERTAIN Marcel BOZZUFFI
    Hélène Annie GIRARDOT
    Frédo Paul FRANKEUR

     

     

    Sous son apparence de paisible garagiste. Louis Bertain, dit "Ie Blond", dirige en réalité une redoutable bande de casseurs composée de Frédo, Pépito et Raymond. Pendant ce temps, interditde séjour à Paris, Pierre, lejeune frère de Louis, se fait cueillir par la police alors qu'il sortait de chez sa maîtresse, Hélène. Le commissaire Pluvier, qui cherche à se renseigner sur les activités de Louis, tente d'obtenir sa coopération. Mais Pierre refuse et retourne à la Santé. Louis rencontre Hélène et juge la jeune femme : seul l'argent l'intéresse. Il lui fait promettre de ne plus revoir son frère... Remis en liberté provisoire, Pierre est engagé par Louis dans son garage. Mais, malgré son interdiction, il retourne voir Hélène. Le soir, Pierre surprend une conversation entre Louis et Pépito : l'organisation d'un nouveau hold-up. Le lendemain, sur la route de Dourdan, l'attaque d'un transport de fonds tourne mal : Pépito est contraint d'abattre les deux convoyeurs et deux motards qui les ont pris en chasse; Raymond est tué. Rentré chez lui, Louis est appréhendé par la police. Prévenu, Pépito est convaincu que Pierre les a dénoncés. Mais, dans le bureau du commissaire Pluvier, Louis est confronté à Frédo : c'est lui, dont les nerfs ont lâché, qui a donné la bande. Louis parvient à s'échapper et fait irruption chez Hélène pour empêcher Pépito d'abattre son frère. Les deux gangsters s'entretuent dans l'escalier.

     ********************

    Pas la peine de financer de couteux remakes de films tel "Le deuxième souffle" et de reconstiteur le Paris des années 50, privilégiez l'original!

    Voici un polar pur sucre dans la meilleure tradition des années 50. Devant tant de succès, une équipe se constitue lentement autour de GABIN pour assurer au box office. Il y a le fidèle Gilles GRANGIER et une belle équipe de scénaristes- dialoguistes: Auguste LE BRETON et Michel AUDIARD. Avec ça on est tranquille.

    GABIN est donc un chef de bande classique. C'est le vieux singe du groupe accompagné par une fine équipe d'acteurs. Comme le raconte LINO, après l'engouement des premiers films, la demande se fait plus rare et c'est encore GABIN qui le demande à ses cotés, ce qui permet à Lino de rester dans le métier. Lino en sera éternellement reconnaissant à GABIN, un vrai ami dans la vie. Lino campe "Pépito le gitan" un frénétique de la gâchette, contenu par Louis.

    Paul FRANKEUR déja présent avec les deux dans "touchez pas au Grisbi" et "Razzia sur la chnouf" campe cette fois çi un pleutre de première catégorie, qui va balancer l'équipe comme une fiotte.

    Au rayon des seconds rôles notons la présence de la belle Annie GIRARDOT dont le jeune Marcel BOZZUFFI qui joue le rôle du frère de Louis, va s'éprendre.

    Evidemment comme dans tout polar, Louis se fait serrer par les poulagas, ce qui vaut quelques bons dialogues ciselés par AUDIARD, mais qui ne sombrent pas encore dans la parodie. On reconnait Audiard quand Louis s'échappe du commissariat en allant uriner. Le policier entendant que ses collègues passent à tabac un suspect, vient prêter  main forte à ses collègues et oublie Louis, qui n'a plus qu'à partir tranquillement. Du AUDIARD quoi.

    Reste le réglement de compte entre Louis et Pépito qui veut descendre le frère de Louis qu'il croit être une balance, sur le palier d'Hélène. Dans une scène d'un rare sadisme chez Lino, celui-ci descend Louis et lui écrase les doigts lorsque celui-ci se raccroche à  rampe, mais Louis a un dernier réflexe.

    Vrai film noir, le film bénéficie des décors naturels de la ville de Paris et de ses environs, on peut voir aussi des véhicules d'époque, dont une traction avant de riguer dans un tel film. Du grand polar servi par une pléiade d'acteurs remarquables dont un Jean GABIN, monolithique comme d'habitude.

    Grand succès parisien, le film n'atteint pas les scores français du "grisbi" ou de "la chnouf" mais avec deux millions d'entrées au compteur, le film obtient un succès satisfaisant.  


     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    2 104 394

     

    ENTREES PARIS

     

    575 410

     

    ENTREES PARIS EXCLUSIVITE

     

    147 776

     

    1ère semaine

    2

    62 326

    3

    2ème semaine

    3

    49 872

     

    3ème semaine

    4

    35 580

     

    Nombre de semaines Paris

     

    3

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    20 775

     

    Cote du succès

     

    * *

     

     

    LINO VENTURA - LE ROUGE EST MIS

     

    PAUL FRANKEUR - LE ROUGE EST MIS

     

    JEAN GABIN ET LINO VENTURA - LE ROUGE EST MIS

     

    vlcsnap-2010-08-22-20h16m21s59.png

     

    ANNIE GIRARDOT - LE ROUGE EST MIS

     

    JEAN GABIN ET ANNIE GIRARDOT - LE ROUGE EST MIS

     

     

    vlcsnap-2010-08-22-20h19m05s162.png

     

    vlcsnap-2010-08-22-20h20m38s62.png

     

    vlcsnap-2010-08-22-20h20m54s226.png

     

    LINO VENTURA - LE ROUGE EST MIS

     

    vlcsnap-2010-08-22-20h22m17s33.png

     

    « MAIGRET TEND UN PIEGE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1958RAZZIA SUR LA CHNOUF - LINO VENTURA BOX OFFICE 1955 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :