• LE ROI DES ILES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954

    LE ROI DES ILES

    (HIS MAJESTY O’KEEFE)
     16 JANVIER 1954  (USA)

    11 JUIN 1954

     

     

    BOX OFFICE BURT LANCASTER 1954 PART II

    Réalisation

    Byron HASKIN

    Scénario

    Borden CHASE & James HILL

    Directeur de la photographie

    Otto HELLER

    Musique

    Robert FARNON

    Production

    Harold HECHT pour

    NORMA  Productions

    Distribution

    Warner Bros

    Durée

    90 minutes

    Le capitaine David O’Keefe

    Burt LANCASTER

    Dalabo Harris

    Joan RICE

    Alfred Tetens

    Andre MORELL

    Lorene

    Donna REED

     

    Abandonné dans une chaloupe par son équipage mutiné, le capitaine O’Keefe aborde sur l’île de Yap. Il y fait la connaissance de Tetens, de la compagnie allemande Godefroy, et se rend vite compte de la fortune qu’il pourrait tirer du copra, à condition d’obtenir la collaboration des indigènes, dont la principale occupation est l’extraction des Feis, les pierres sacrées que l’on trouve dans une île voisine. À Hong Kong, O’Keefe s’associe à un commerçant chinois, Sien Tang, qui affrète un bateau pour lui. Lors d’une escale à l’île de Palau, il rencontre Bart Harris, de la compagnie anglaise Carruthers, et sa fille Dalabo. Au cours d’une promenade, il découvre la carrière de Feis et, grâce à la dynamite, récolte une grosse quantité de pierres sacrées. De retour à Yap, il passe un marché avec le sorcier Fatumak : les Feis contre une cargaison de copra. Puis il repart pour Hong Kong vendre son butin et épouser Dalabo. Quelque temps plus tard, il revient à Yap, mais l’île est occupée par Bully Hayes, un trafiquant d’esclaves. Pour aider les natifs, O’Keefe prend la tête de la révolte et tue Hayes. En signe de gratitude, les indigènes le proclament Roi des Îles, mais lorsque la compagnie Godefroy viendra reprendre possession de ses terrains, ils comprendront qu’ils n’ont cessé d’être exploités. Ses ambitions ramenées à des proportions plus modestes, O’Keefe restera parmi eux pour les protéger.

     ******************************************

    Retour à l’ordinaire avec cette gentille production sans prétentions où Burt trouve pour la dernière fois un rôle romantique.  Inspirée de l’histoire authentique de David O’Keefe, bien que dans la réalité il parait que ce n’était pas vraiment un personnage recommandable. Le film ne fait pas un très grand succès en France, la carrière de « tant qu’il y aura des hommes » écrase quelque peu celle de film d’aventure. Le public de Province semble suivre le film contrairement au public Parisien. Ce film est également l’occasion pour l’acteur / Producteur de terminer son contrat de 7 ans avec la Warner. United Artist se met tout de suite sur les rangs et signe un contrat de partenariat très juteux avec la HEICHT /NORMA qui deviendra la HEICHT / LANCASTER, c’est tout dire. L’acteur gagnera désormais des millions de dollars, bye bye Hal WALLIS.

     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

     

    1 612 000

     

     

    ENTREES Paris

     

     

    289 314

     

    Entrées PARIS 1ère exclusivité

    54 525

    ENTREES Paris

     1ère semaine n°5

    2ème semaine n°6

     

     

    37 939

    16 586

     

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS

    2

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    5

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    7 588

    Budget

    1.5 m$

    COTE DU SUCCES

    * *

     

    BELLE BANDE ANNONCE EN VERSION ORIGINALE

     

     

     

    .

    « LE FAISEUR DE PLUIE - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1957TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1954 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :