• LE RETOUR DE DON CAMILLO - FERNANDEL BOX OFFICE 1953

     
     

    LE RETOUR DE DON CAMILLO

    5 JUIN 1953

     

    LE RETOUR DE DON CAMILLO -  FERNANDEL BOX OFFICE 1953

     

    • Titre italien : Il ritorno di don Camillo
    • Réalisation : Julien Duvivier, assisté d'Alberto Cardone
    • Scénario : Julien Duvivier, René Barjavel et Giuseppe Amato d'après le roman de Giovanni Guareschi
    • Direction artistique : Rodger Maus et Jack Martin Smith
    • Décoration : Virgilio Marchi
    • Photographie : Anchise Brizzi, assisté de A.Fusi, E.Cirilli et A.Civirani
    • Effets spéciaux : Bacucchi, Olivieri et L.B. Abbott (effets photographiques)
    • Montage : Marthe Poncin et Orizio Sacco
    • Son : William-Robert Sivel
    • Musique : Alessandro Cicognini
    • Production : Giuseppe Amato (délégué) ; Pierre Cocco (directeur de production)
    • Société de production : Filmsonor, Francinex, Les Films Ariane (France) ; Rizzoli Film (Italie)
    • Société de distribution : Cinedis
    • Durée : 106 minutes
    • Format : Noir et blanc - 35mm - 1,37:1 - Son monophonique
    • Tournages : du 1er décembre 1952 au 28 février 1953 en Italie

    Distribution

    • Fernandel : Don Camillo
    • Gino Cervi : Giuseppe Bottazzi dit « Peppone » (v.f : Jacques Eyser)
    • Édouard Delmont : le docteur Spiletti
    • Paolo Stoppa : Marchetti
    • Alexandre Rignault : Francesco Gallini dit « Nero »
    • Thomy Bourdelle : Cagnola

    SYNOPSIS
     
    Don Camillo se morfond dans la petite paroisse de montagne où son évêque l'a exilé. De son côté, Peppone, le maire communiste de Brescello, tente en vain d'obtenir de Cagnola, un riche propriétaire terrien, de céder à la commune une parcelle plantée de vignes pour y construire une digue qui protégerait la population des crues du Pô. Quant à Don Pietro, le nouveau curé, il réclame au conseil municipal les fonds nécessaires à la réparation du clocher de l'église. Désespéré de ne plus entendre la voix du Seigneur, Don Camillo revient un soir à Brescello pour récupérer son crucifix.
    A Brescello, devant le refus des villageois à se marier, naître ou mourir, Peppone est obligé d'intervenir personnellement auprès de l'évêque pour faire revenir Don Camillo. Pour éviter le triomphe du retour, Peppone organise un match de boxe. Don Camillo arrive et ne trouve personne pour l'accueillir. Heureusement, il parvient à trouver la raison de son accueil froid et arrive à temps pour sauver le village du déshonneur de la défaite. Don Camillo retrouve alors son village, son petit monde et ses querelles avec le maire, son ennemi-ami. Bien évidemment, les disputes renaissent aussitôt entre le maire et le curé, mais les deux hommes vont s'unir contre Cagnola qui ne veut toujours pas céder ses terrains. Finalement, il y consent, mais la digue, une fois construite, s'avère insuffisante au moment des grosses pluies. La région, le village sont inondés; l'église et la maison du peuple encerclées par les eaux. Peppone et Don Camillo font assaut de dévouement, le prêtre restant finalement seul dans le village dévasté.
     
    ANALYSE ET BOX OFFICE

    C'est encore une période bénie pour Fernandel. Sorti en 1952 "Le petit Monde de Don Camillo" a été le plus grand triomphe du cinéma français et Italien des deux cotés des Alpes. Comme il le dit lui même : J'étais connu, je suis devenu célèbre avec Don Camillo. Une suite est naturellement mise en route dès les premiers résultats du film. Fernandel commencera le tournage le 1er décembre 1952 à la suite de celui du  "Boulanger de Valorgue". Il faut battre le fer pendant qu'il est chaud et c'est pratiquement la même équipe qui travaille sur le scénario du film toujours inspiré des nouvelles de Giovanni Guareschi qui poursuit la publication de nouvelles histoires a raison d'un épisode par semaine. Julien Duvivier est toujours a la caméra et Barjavel au scénario. Le tournage a lieu en Italie a Brescello et le réalisateur va  profiter de la crue annuelle du Pô pour servir son histoire. Souvent les pieds dans l'eau Fernandel va souffrir de ce climat humide et froid qui vont lui provoquer des courbatures et rhumatismes durant plusieurs mois. Ceci étant cela n'affecte pas l'humeur de Fernandel qui n'a jamais paru aussi à l'aide dans la maîtrise de son personnage, suivi en cela par Gino Cervi toujours excellent. Le duo fonctionne à merveille et on devine que les deux acteurs s'estiment mutuellement. Le film est la suite directe du premier, l'action débute là où elle s'est terminée dans le précédent. Nous suivons donc les difficultés de Don Camillo dans ses nouvelles fonctions au sein du fin fond de la montagne italienne. De son coté Peppone se surprend à regretter le départ de son adversaire, qui est en fait, le spectateur le constate rapidement, un ami. Seule la pudeur explique que ces deux protagonistes ne s'avouent vraiment jamais leur amitié voire le respect qui existe entre eux. Une fois le retour de Don camillo acté parmi ses ouailles le clou du film est l'inondation du village par la crue du fleuve et le sauvetage de Don Camillo par Peppone d'une mort certaine ce qui donne lieu à un dialogue savoureux entre les deux. Toujours aussi inspiré Julien Duvivier rend une copie pratiquement aussi bonne que l'épisode précédent, le tout subimé par une photographie qui rend hommage au néo réalisme italien. Il reste donc un film d'une grande qualité qui réunit le meilleur des deux plus grands pays européen en matière cinématographique. Les épisodes suivants seront relativement moins bons et c'est pour moi la fin de la très grande période de Fernandel d'après guerre qui se situe entre Topaze en 1951 et ce second Don Camillo. Dès la fin du tournage du film, Fernandel se rend sur celui de "Carnaval" un mauvais film de Marcel Pagnol où il se brouillera à vie avec ce dernier.

     

    Le film sort à Paris en juin 1953, une période un peu inhabituelle pour un blockbuster de l'époque mais le film va profiter des vacances scolaires alors que le premier Don Camillo triomphe toujours en régions . Il occupe 3 grandes salles parisiennes : Le Colisée, le Berlitz et l'imposant Gaumont palace. Pas moins de 116 000 parisiens se ruent dans ces trois salles dont 33 000 au Berlitz et 66 000 au Gaumont Palace. Le triomphe se poursuit avec plus de 96 000 entrées en seconde semaine. L'exclusivité parisienne attire pas moins de 548 000 spectateurs. Au total se seront 2.1 millions de spectateurs qui se rendront dans les salles de Paris et de sa banlieue. Bien qu'exploité dans d'autres villes de France il faudra attendre le mois d'octobre pour voir le film carburer sur les écrans français soit 363 000 entrées sur 43 salles pour la semaine du 19 octobre 1953 et 263 000 spectateurs la semaine suivante sur  40 salles. A la fin de l'année 1953 le film aura attiré plus de 3 millions de spectateurs dans les salles françaises. Au terme de son exploitation il attire plus de 7 millions de spectateurs, un résultat certes sensiblement inférieur au premier épisode mais demeure le top 2 du box office des films sortis en France en 1953 derrière "Sous le plus grand chapiteau du Monde".

    En Italie le film triomphe également avec une recette de 912 504 350 lires au 30 juin 1965 soit environ 7 500 000 entrées. Il totalise 7 900 000 entrées ce qui le place en seconde position du box office italien de 1953 derrière "Pain, amour et fantaisie". 

    Le film marche également en Russie et en Allemagne.                 
     

    EGORIE RANG ENTREES SALLES
    ENTREES FRANCE 2 7 425 550
     
    ENTREES FRANCE 31/12/53
      3 230 000  
    ENTREES FRANCE 31/12/54   4 000 000
     
    ENTREES PARIS BANLIEUE   2 100 000
     
    EXCLUSIVITE PARIS
      548 547  
    1ère semaine 1 116 085
    3
    2ème semaine 1 96 298
    3
    3ème semaine 2 66 805
     3
    4ème semaine  4 36 149
    3

     

     

    LE RETOUR DE DON CAMILLO -  FERNANDEL BOX OFFICE 1953 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE RETOUR DE DON CAMILLO -  FERNANDEL BOX OFFICE 1953

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE RETOUR DE DON CAMILLO -  FERNANDEL BOX OFFICE 1953

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE RETOUR DE DON CAMILLO -  FERNANDEL BOX OFFICE 1953

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE RETOUR DE DON CAMILLO -  FERNANDEL BOX OFFICE 1953

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE RETOUR DE DON CAMILLO -  FERNANDEL BOX OFFICE 1953

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE RETOUR DE DON CAMILLO -  FERNANDEL BOX OFFICE 1953

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE RETOUR DE DON CAMILLO -  FERNANDEL BOX OFFICE 1953

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE RETOUR DE DON CAMILLO -  FERNANDEL BOX OFFICE 1953

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE RETOUR DE DON CAMILLO -  FERNANDEL BOX OFFICE 1953

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE RETOUR DE DON CAMILLO -  FERNANDEL BOX OFFICE 1953

     
    « CARNAVAL - FERNANDEL BOX OFFICE 1953LE BOULANGER DE VALORGUE - FERNANDEL BOX OFFICE 1953 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :