• LE MAGOT DE JOSEPHA - BOURVIL BOX OFFICE 1963

    LE MAGOT DE JOSEPHA

      

    2 OCTOBRE 1963

     

      

    LE MAGOT DE JOSEPHA - BOX OFFICE BOURVIL 1963

     

     

    • Réalisateur : Claude Autant-Lara
    • Scénario : Jean Aurenche, Pierre Bost d'après le roman de Catherine Claude
    • Dialogue : Jean Aurenche, Bernard Dimey
    • Photographie : Jacques Natteau
    • Musique : René Cloërec
    • Tournage : Début le 15 avril 1963 à Bussy-Saint-Martin (Seine-et-Marne) et dans les studios Franstudio
    • Production : Bourvil, Claude Autant-Lara, Ghislaine Autant-Lara, Alfredo Bini
    • Sociétés de production :
      • Drapeau : France : Société des productions Raimbourg, Star Presse
      • Drapeau : Italie : Arco Film
    • Société de distribution : Valoria Films
    • Vente à l'étranger : Carlton Film Export
    • Son : Poste parisien - Mixage Simo Westrex - Franscope
    • Tirage : Laboratoire G.T.C Joinville
    • Langue originale : français
    • Format : Noir et blanc — 35 mm — 2,35:1 — son Mono
    • Genre : Comédie
    • Durée : 90 minutes
    • Bourvil : Pierre Corneille, compositeur et l'ami de Justin
    • Anna Magnani : Josefa Truculia, la cabaretière
    • Pierre Brasseur : Le maire
    • Henri Virlojeux : Charquin le fossoyeur
    • Christian Marin : Pierrot
    • Jean-Marie Proslier : M. "Floconnette"
    • Paul Demange : la grand-mère

    Dans un petit village du centre de la France, Josefa Trucullia, turbulente épicière, règne impérativement dans son débit de boisson et s'impose aux villageois par son assurance, sa superbe et sa réputation de riche héritière d'un oncle d'Amérique. Son fils, Justin, jeune compositeur de chansons, traîne une vie difficile à Paris et imagine, avec un de ses amis, de jouer un bon tour à son avare de mère. En effet, cette dernière refuse toute aide financière à Justin. Un beau jour donc, l'ami de Josefa, Pierre Corneille, arrive au village et annonce à la mère effrondrée que son Justin a une dette de trois millions, s'étant laisser aller à signer un chèque sans provision. La première stupeur passée, Josefa se ressaisit. Elle entend même ne pas aider son fils à sortir de ce mauvais pas. Pierre Corneille, entre temps, a flairé la raison de la violente mésentente qui existe entre Josefa et le maire du pays (ce dernier est le père de Justin). Il exploite habilement ce conflit et en tire même le plus habile des partis. Finalement, de concert avec Josefa, il extorque au père de Justin, qui montre un repentir bien tardif (23 ans après !), les trois millions dont le jeune chanteur de charme a tant besoin. Bras-dessus, bras dessous, Pierre Corneille et Josepha partent à Paris pour retrouver Justin et l'aider dans sa carrière.

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    898 972

     

    ENTREES PARIS

     

    166 216

     

    ENTREES PARIS EXCLUSIVITE

     

    64 702

     

    1ère semaine

    10

    20 762

    4

    2ème semaine

    13

    13 739

    4

    3ème semaine

    13

    12 916

    4

    Nombre de semaines Paris

     

    4

     

    Cote du succès

     

    *

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « LA CUISINE AU BEURRE - BOURVIL BOX OFFICE 1963UN DROLE DE PAROISSIEN - BOURVIL BOX OFFICE 1963 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :