• LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN-PAUL BELMONDO 1973

    .

    LE MAGNIFIQUE

     

    29 NOVEMBRE 1973

     

     

    LE MAGNIFIQUE AFFICHE FRANCAISE 1973 JEAN PAUL BELMONDO ET JAQUELINE BISSET

    Réalisation Philippe DE BROCA 
    Scénario Philippe DE BROCA
    Jean-Paul RAPPENEAU
    Francis VEBER
    Photographie René MATHELIN
    Musique Claude BOLLING
    Production Les films ARIANE
    CERITO FILMS
    Distribution C.C.F.C
    Durée 95 minutes
    Tournage 26/03/73 - 18/06/73
    Bob Saint Clair
    François MERLIN
    Jean-Paul BELMONDO
    Tatiana
    Christine
    Jacqueline BISSET
    Charron
    Karpof
    Vittorio CAPRIOLI
    La femme de Ménage Monique TARBES
    Le plombier Jean LEFEBVRE

    Au Mexique, l'agent secret du F.B.I. qui téléphone d'une cabine publique, voit celle-ci enlevée dans les airs par une grue qui jette la cabine et son occupant au plus profond de l'océan, en pâture à un requin. Cet incident sera le début, pour Bob Saint-Clair, agent secret d'une série de livres policiers, de nouvelles aventures que l'auteur, le timide François Merlin, s'ingénie à varier. Sensible et créatif, François assimile les personnages qui composent sa modeste vie aux héros de ses romans. Il voit ainsi sa voisine Christine, étudiante anglaise, transformée en l'espionne Tatiana, très impressionnée par le charme et l'autorité de Bob Saint-Clair. L'éditeur Charron devient l'odieux Colonel Karpof, ennemi juré de Bob. Chaque fois qu'une contrariété survient pour lui, François se venge en écrivant un épisode qui ridiculise l'agent secret; il est jaloux de ce personnage trop sûr de lui... Christine, passionnée par l'imagination de François, décide de faire une thèse de sociologie sur le cas de Bob Saint-Clair; elle prend contact avec l'éditeur de François qui essaie de la séduire, en allant chez elle avec une bande de noctambules. François mettra fin, cette fois, aux agissements de Charron-Karpof...

     ********************

    Cela faisait un bout de temps que Jean-Paul BELMONDO n'avait pas tourné avec son réalisateur fétiche, Philippe De BROCA.  Les deux vont se retrouver dans un genre qui a fait le succès de l'acteur, la comédie genre qu'il a quelque peu laissé de côté. Car ce film est une pure comédie. A l'origine c'est un scénario de Francis VEBER qui est dans une période faste à l'époque ( "L'emmerdeur" sort à la même époque). La trame du film plait beaucoup à Alexandre Mnouchkine et De Broca qui décident que ce sera un support idéal pour Jean-Paul BELMONDO. C'est un concept assez audacieux qui va permettre à l'acteur d'interpréter deux rôles aux facettes diamétralement opposées et on sait que l'acteur adore ça. Le concept est génial : Belmondo va interpréter un héros de roman d'espionnage de gare Bob Saint Clair et son créateur le romancier peu reluisant, François Merlin.

    Si le concept est génial, Philippe De Broca va remanier le scénario de VEBER ce qui ne va pas forcément plaire à ce dernier. Par exemple c'est DE BROCA qui décide de faire loger François Merlin dans un vieil appartement du Marais quelque peu à rafraîchir. De plus c'es DE BROCCA et Jean-Paul RAPPENEAU coscénariste, qui créent le personnage de Tatiana afin d'introduire une romance dans l'histoire.

    Il est clair que DE BROCA est très motivé pour réaliser le film qui sera un mélange d'Homme d Rio et d'un pastiche des James Bond / OSS 117 / Bob Morane bien connus. Pour le choix de l'actrice MNOUCHKINE  pense à  Jacqueline BISSET connue à l'international, en cela ils donnent au film une chance d'être exposé dans de nombreux pays. BELMONDO est très heureux et on le comprend , c''est une femme magnifique. DE BROCA est plus circonspect: elle capable de jouer de la pure comédie ?

    DE BROCA qui désire que son film possède une touche "exotique" à la James BOND fait des repérages au Mexique et est enchanté : Acapulco, les hôtels pour millionnaires, les palmiers, l'ambiance rococo, son choix est fait, de plus la production est généreuse et il va pouvoir donner libre cours à son imagination des plus farfelues. Cependant le début du tournage douche son enthousiasme: le climat a évolué entre les repérages et le tournage, la pellicule utilisée à été abîmée par le laboratoire de développement et BELMONDO s'est fait une entorse. Mais la pause forcée aura été bénéfique A la reprise du tournage tout s'arrange et l'ambiance est au beau fixe grâce à la bonne humeur farceuse distillée par BELMONDO en pleine forme. Jacqueline BISSET devient une bonne amie de DE BROCA et elle s'avère très agréable durant le tournage. Seul les locaux devront subir les relents pestilentiels de la véritable rivière de sang animal déversée durant une scène de massacre quelque peu exagérée entre Sinclair et ses ennemis. Après un tournage finalement idyllique il reste à monter un film qui devra répondre aux attentes du public.

    De fait, le film est une brillante réussite. DE BROCA n'a cessé de louer le script génial de VEBER qui lui a permit de broder et d'ajouter des situations gagesques.  Le film  est très drôle ce qui pour moi est assez exceptionnel les délire comiques de BELMONDO ne m'ayant jamais vraiment convaincu.

    Le début du film est plaisant. C'est bien sûr un pastiche des héros précités. DE BROCA livre quelques beaux gags, en particulier l'arrachage d'une cabine téléphonique (avec son occupant) pour la jeter en pleine mer, infestée de requins agressifs comme il se doit. Celui où Sinclair égare sa dent creuse qui contient du cyanure et empoisonne ainsi toutes les personnes présentes dans la piscine. Sinclair est invincible et élimine toute bande ennemie d'une main, pendant qu'il téléphone. Il doit résoudre une enquête abracadabrante où les gags à la Tex Avery sont légions. Il rencontre la belle Tatiana et au cours de sa mission il saura la séduire comme il se doit. BELMONDO est dans une forme olympique malgré ses 40 ans qu'il fête durant le tournage. Musclé, bronzé, agile, il est au paroxysme de son charisme. Jacqueline BISSET est toute en beauté, magnifique dans son bikini. Elle sait également être drôle et ne se prend pas au sérieux. DE BROCA évite l'écueil de la lassitude en introduisant un élément étonnant à l'issue du premier tiers du film. C'est Monique TARBES qui passe l'aspirateur sur la plage et qui passe dans une porte qui figure le monde réel. Car Bob Saint Clair est une création née de l'imagination de François Merlin et toute l'aventure est fictive. Le pauvre François MERLIN est bien sympathique mais il ne semble pas rouler sur l'or. Il doit produire des dizaines de pages par jour pour subsister et payer l'argent de poche de son fils qui lui rend visite une fois par semaine. Il est un peu négligé car il passe des heures sur sa machine. Ces romans de poche son clairement destinés à un public populaire pour être lus dans le métro ou sur la plage. François possède la faculté d'inclure dans ses histoires les personnes de son entourage et de leur faire subir d'atroces souffrances et des morts violentes selon ses rapports dans la vie réelle. Ainsi le plombier joué par Jean LEFEBVRE finit-il criblé de balles dans le nouveau roman de Merlin. On s'aperçoit ainsi que Tatiana n'est autre que la jolie étudiante de l'étage du dessus de l'appartement de François.

    Le quotidien de François rejoint même la mission de Saint Clair. La machine de François est abîmée et la lettre "R" ne marche plus. résultat Saint Clair parle sans prononcer les "R" dans une scène hilarante. Un hélicoptère se transforme en "hélico' té"  

     François a besoin d'argent et va demander une avance à son éditeur, Charron, joué par l'excellent Vittorio CAPRIOLI. Celui-ci qui semble confortablement vivre des romans de François va l' éconduire gentiment. C'est un bourgeois hautain amateur de "cachous" qui rôde dans les boites de nuit  à la mode accompagné d'une faune folklorique. Un peu lâchement François rentre chez lui et introduit son éditeur dans son monde sous le nom de Karpof qui est en fait une sorte de mix de tous les méchants rencontrées dans les films d'espionnage. Le combat Karpov / Saint Clair va évoluer au fil des relations entre François et Christine, sa charmante voisine qui écrit une thèse dont le sujet est justement le héros imaginé par François. Celui-ci va donc transformer son héros en "chochotte" qui hurle de douleur pour un panaris. François veut stopper sa carrière d'écrivain minable et profiter de la vie, mais il doit hélas se remettre au travail. La paroxysme est atteint lorsque Christine subit les assaut de charron et de sa clique. Un peu pompette et droguée, elle est surprise par François en fâcheuse position. François va se venger et va faire subir un final apocalyptique à Saint Clair: le combat Karpov / Saint Clair donne lieu à un duel à la Sergio Leone. Tatiana est devenue une poule qui ne cesse de se couvrir de ridicule et de se dégrader... Pendant ce temps Saint Clair et Karpov se déclarent leur amour dans une scène hilarante façon "Cage aux folles". Ils s'en vont tous les deux en tandem en faisant des "bouhhh" à une Tatiana en pleurs.

    Christine s'était déjà débarrassée de Charron et s'est endormi devant la porte de François, sa pantoufle à la main. Il la découvre au petit matin et ils s'avouent leur amour. François jette son dernier manuscrit par la fenêtre aux pieds de Charron et de sa clique.

    DE BROCA livre donc une comédie totalement réussie, inspirée, rondement menée à tambours battants. Il est clair que tout le monde a du bien rigoler sur le tournage. BELMONDO virevolte, assurant avec le même bonheur les deux rôles. Il n'a jamais été aussi superbe, drôle, "magnifique"... C'est sans doute sa meilleure comédie et de loin. Jacqueline BISSET est charmante et Vittorio CAPRIOLI est extrêmement drôle (à souligner le superbe doublage de Georges Aminel).

    Chose curieuse, à la projection du film Francis VEBER s'en va à la deuxième bobine. Il ne reconnait pas son scénario qu'il aurait mis en scène différemment. Il s'estime "trahi" et demande à ce que son nom ne figure pas au générique du film. Il n'en demeure pas moins que c'est bien lui qui est l'auteur su scénario. C'est fort dommage car la carrière de VEBER a prouvé qu'il n'aurait sans doute pas fait mieux que DE BROCA. Francis VEBER va se tourner vers la réalisation et livrer son premier film l'année suivante avec plus ou moins de bonheur.

    Bénéficiant d'une campagne publicitaire menée par René CHATEAU le film est lancé sur de bons rails et permet à BELMONDO de retrouver les faveurs d'un très large public . Il prend largement la tête du box office parisien et va se maintenir deux mois dans le top 10 hebdomadaire. C'est une très belle période pour les comédies françaises avec des films tels "L'emmerdeur" ou "Rabbi Jacob". Le public plébiscite le film qui frôle les 3 millions de spectateurs dont près d'un million pour Paris Banlieue. Il marche également très bien en Europe. Un bon bol d'air frais pour BELMONDO qui peut poursuivre des projets plus personnels tel un film avec Alain RESNAIS.

    Le film va faire le bonheur des soirées télévisées. Il reste un des mes souvenirs d'adolescent tenace où je me souviens avoir ri aux éclats un soir de noël en le découvrant.

     

    CATEGORIE RANG NOMBRE
    ENTREES FRANCE   2 895 800
    ENTREES PARIS   579 928
    ENTREES BANLIEUE   325 349
    ENTREES PARIS BANLIEUE   905 277
    1ère semaine 1 142086 (17 salles)
    2ème semaine 2 112 037
    3ème semaine 4 74 999
    4ème semaine 4 82 283
    5ème semaine 4 103 667
    6ème semaine 6 46 430
    7ème semaine 4 51 734
    8ème semaine 7 40 018
    Nombre de semaines Paris   15
    Moyenne salles Paris 1ère sem   8 358
    Box office annuel Espagne   889 824
    Box office annuel Allemagne 18 1 200 000
    Box office annuel Italie 32  
    Cote du succès   * * * *

     

    CLIQUEZ SUR LES PHOTOS POUR LES VOIR EN GRAND FORMAT

     

     

    LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE MAGNIFIQUE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1973

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .....

    « BOX OFFICE USA 1975BOX OFFICE USA 1974 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :