• LE FRUIT DEFENDU -FERNANDEL BOX OFFICE 1952

     

    LE FRUIT DÉFENDU

    24 SEPTEMBRE 1952

     

    LE FRUIT DEFENDU - BOX OFFICE FERNANDEL 1952



     


    • Réalisation : Henri Verneuil
    • Scénario : D'après le roman de Georges Simenon Lettre à mon juge (éditions Presses de la Cité, 1947)
    • Adaptation et dialogues : Jacques Companeez, Jean Manse, Henri Verneuil
    • Assistants réalisateur : Pierre Chevalier, Jacques Prunet
    • Images : Henri Alekan
    • Musique : Paul Durand (Éditions Continental)
    • Production : Gray-Films
    • Distribution : Cocinor
    • Chef de production : Ayres d'Aguiar
    • Directrice de production : Ludmilla Goulian
    • Tournage : Du 2 mai au 25 juin 1952, Franstudio de Saint-Maurice
    • Format : Noir et blanc - 1.37:1 - Son monophonique - 35mm
    • Enregistrement : R.C.A
    • Tirage : Liano Film
    • Durée : 99 minutes
    • Genre : Comédie dramatique
    • Fernandel : Le docteur Charles Pellegrin,
    • Françoise Arnoul : Martine Englebert,
    • Raymond Pellegrin : Octave, le mari de Toinette
    • Jacques Castelot : Boquet, le propriétaire du "Poker-Bar"
    • Claude Nollier : Armande Barthelémy épouse Pellegrin, la seconde femme du docteur
    • Sylvie : Mme Pellegrin, la mère de Charles
    • René Génin : Le docteur Marchandeau, l'oncle d'Armande
    • Fernand Sardou : Fontvieille


     
    Le docteur Charles Pellegrin, veuf de 45 ans, vient s'installer en Arles avec sa vieille mère et ses deux petites filles nées d'un premier mariage. Peu après, il épouse Armande nièce du docteur Marchandeau et exerce son métier avec un dévouement qui lui vaut l'attachement de tous. Mais il ne trouve pas dans la froide et autoritaire Armande, la femme douce et aimante qu'il espérait. À l'occasion d'un voyage à Marseille, il fait la connaissance de Martine Englebert une jeune fille de vingt ans délurée et un peu canaille, dont il s'éprend et qui devient sa maîtresse le soir même.. Martine se rend précisément en Arles, invitée par Boquet. Pour lui éviter de tomber sous la coupe de cet homme à la réputation douteuse, propriétaire d'un bar et de l'Auberge du Chêne Vert, Pellegrin l'engage comme secrétaire et va régulièrement la retrouver dans la chambre qu'elle occupe dans une autre partie de ville. Totalement ensorcelé, il ne tient aucun compte des avertissements que lui adresse le destin. Soucieuse de préserver les apparences, Armande, qui a surpris Martine dans les bras de son mari, garde le silence. Mais la jeune fille commence à se lasser de son amant quadragénaire et de la vie monotone de la petite ville. Sur les conseils de Boquet, elle décide de rompre avec Pellegrin et de monter à Paris. De crainte de la perdre, Pellegrin fait sa valise et envisage de tout quitter pour la suivre. Mais il réalise qu'il est déjà sorti de la vie de sa jeune maîtresse et rentre chez lui. Il y retrouve une Armande plus compréhensive et qui saura pardonner, d'autant plus que la crise lui a permis de comprendre combien elle tenait à son mari.

    ********************************************
    Fernandel est dans une spirale assez extraordinnaire. Don Camillo a été un carton formidable et il réalise une des plus belles années de l'histoire du BO. Ses retrouvailles avec Henri VERNEUIL se font sur le signe réaliste. On lui adjoint la belle Françoise ARNOUL, et le tout fait encore un très grand succès que ce soit en France où à Paris.

    BOX OFFICE FRANCE : 4 002 100
    BOX OFFICE PARIS toutes exclusivités : 860 597
    BOX OFFICE PARIS 1ère exclusivité :  281 387
    COTE DU SUCCES : *  *  *  * 
     
    « LE BOULANGER DE VALORGUE - FERNANDEL BOX OFFICE 1953LE PETIT MONDE DE DON CAMILLO - FERNANDEL BOX OFFICE 1952 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    cedric
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:53
    cedric
    Et bien c'est toujours un grand bonheur de découvrir les nouveaux articles sur le BO de Fernandel.

    J'ajoute un petit commentaire sur ce film que j'ai revu recemment. Je trouve que Fernandel joue avec une economie de moyen, il est tout en retenu et très emouvant. C'est un excellent film, avec une construction en flash Back. Et puis Verneuil au commande, c'est un gage de qualité. Voilà c'est donc un film a recommandé.

    cedric
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :