• LE DIABLE ET LES 10 COMMANDEMENTS - ALAIN DELON BOX OFFICE 1962

    LE DIABLE ET LES DIX COMMANDEMENTS

     

    14 SEPTEMBRE 1962

     

        

    LE DIABLE ET LES 10 COMMANDEMENTS -  ALAIN DELON BOX OFFICE 1962

     

    Réalisation

    Julien DUVIVIER

    Scénario

    Julien DUVIVIER

    René BARJAVEL

    Maurice BESSY

    Dialogues

    Michel AUDIARD

    Henri JEANSON

    René BARJAVEL

    Photographie

    Roger FELLOUS

    Musique

    Georges GAVARENTZ

    Guy MAGENTA

    Micje MAGNE

    Production

    Ralph BAUM 

    Distribution

    CINEDIS

    Durée

    130 minutes

    Tournage

    26/03/62 - fin mai 62

    Jerome CHAMBARD

    Michel SIMON

    Micheline

    Micheline PRESLE

    Françoise BEAUFOT

    Françoise ARNOUL

    Denis MAYEUX

    Charles AZNAVOUR

    Garigny

    Lino VENTURA

    Dieu

    FERNANDEL

    Pierre MESSAGER

    Alain DELON

    Clarisse ARDANT

    Danielle DARRIEUX

    Germaine MESSAGER

    Madeleine ROBINSON

    Didier MARIB

    Jean-Claude BRIALY

    Antoine VAILLANT

    Louis DE DUNES

     
    SYNOPSIS
     
    Prologue A : Homme à tout faire dans une communauté de religieuses, Chambard va être renvoyé par la mère supérieure parce qu'il ne cesse de jurer. Mais l'évêque en visite, un ami d'enfance, intervient en sa faveur à condition qu'il apprenne les dix commandements. 1. Le riche Philip a offert un collier de grand prix à Françoise, la jeune amie de sa femme Micheline, pour qu'elle devienne sa maîtresse. Françoise fait croire à son mari Georges qu'elle a trouvé un ticket de consigne dans un taxi. À la gare, Georges récupère un sac dans lequel Françoise a glissé le bijou... qu'elle découvre peu après au cou de Micheline. 2. B Denis, jeune séminariste, a juré de venger sa soeur, qui vient de se suicider. Il provoque Garigny, le souteneur responsable, et se fait abattre par lui devant un ami inspecteur. 3. C Dieu en personne rend visite à des paysans. Sur le point de mourir, la grand-mère lui demande d'accomplir un miracle. Le grand-père retrouve l'usage de ses jambes, mais en réalité, il simulait la paralysie pour ne plus travailler. Quant à « Dieu », il venait de s'échapper d'un asile psychiatrique... 4. D Pierre Messager rend visite à Paris à l'actrice Clarisse Ardant qui, selon son père, serait sa vraie mère. Mais en découvrant une femme légère et futile, il reviendra bien vite auprès de ceux qu'il considère comme ses vrais parents. 5. E Victime d'un hold-up à la banque dont il est le caissier, Didier retrouve son agresseur et lui dérobe la valise contenant le produit du larcin. Mais, dans un bar, il échange par mégarde la valise avec celle d'un ouvrier du bâtiment. C'est lui qui sera arrêté par la police.
     
    ANALYSE ET BOX OFFICE
     
    Dans les années 50 et 60, les films à sketches sont une occasion de pouvoir bénéficier d' acteurs prestigieux. En 1962 le genre est toujours régulièrement visité et "Le diable et les 10 commandements" est l'occasion pour Julien DUVIVIER de délivrer quelques portraits acides dont il a le secret, bien aidé en cela par les scénarii de BARJAVEL entre autres et des dialogues de Henri JEANSON et même de Michel AUDIARD pour un des segments du film. Chaque sketche est commenté par le Diable en personne qui a la voix de Claude RICH.
    Alain DELON prend plaisir à tourner dans ce genre de films. Il l' a déja fait dans "Amours célèbres" et renouvellera l'expérience dans "histoires extraordinaires".
    Nous retrouvons donc Alain DELON dans le 5ème segment d'une durée de 17 minutes. "Tes père et mère tu honoreras et tu ne mentiras point" montre Alain DELON qui joue un jeune étudiant de 20 ans et demie (alors qu'il en a près de 27 au compteur) dont les parents tiennent un petit restaurant en province. La mère, joué impeccablement par Madeleine ROBINSON se plaint toujours de son mari, joué par Georges WILSON. Celui-ci révèle à son fils que sa vraie mère est une actrice connue. Pierre qui en a un peu marre de ses parents glauques se rend aussitôt à Paris pour rencontrer sa vraie mère.
    Clarisse ARDANT est jouée par la pétillante Danièle DARRIEUX qui survole son rôle haut la main. Très superficielle, elle drague ouvertement ce bel inconnu qu'elle prend pour un admirateur amoureux. Un peu gêné, Pierre lui annonce qu'il est son fils, ce qui ne déconcerte même pas sa mère qui est assez contente d'avoir un beau fiston près d'elle. Très naturelle, elle lui annonce qu'elle ne connait même pas son père, étant donné qu'elle a eu pas mal d'mants, d'alleurs le père de Pierre n'est pas son vrai père...Ca fait beaucoup. Tout à fait insouciante, elle désire fêter ses retrouvailles avec son fils au restaurant, mais elle ne parvient pas à caser un rendez-vous dans son calepin.... Un amant de Clarisse survient et pense la trouver en galante compagnie. Clarisse demande à Pierre d'annoncer qu'il est son fils, mais écoeuré par le comportement de sa mère il part prestement. Elle se console en trois secondes dans les bras de son amant.
    Pierre rentre chez lui, où sa belle mère l'attend folle d'inquiétude. Il mange avec ses parents, heureux. Clarisse n'a aucune importance....
    Ce sketch est fort bien joué par l'ensemble des acteur y compris un DELON très à l'aise dans un rôle d'étudiant. Danielle DARRIEUX est cependant au dessus du lot.
    Un bon petit  intermède pour DELON avant de rejoindre le tournage du "Guepard".
    Le film reçoit un accueil chaleureux de la part du public parisien. Après une entrée à la seconde place des exclusivités, il parvient à prendre la première place en seconde semaine. Après une belle exclusivité, il obtient un beau succès dans les salles des quartiers. Au total plus de 600 000 spectateurs se rendent dans les salles de Paris Banlieue. La province est peut être un peu moins sensible au film, mais au final, le film approche des deux millions de spectateurs ce qui est très satisfaisant pour un film à sketches.   
     

       

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

    24

    1 848 021

     

    ENTREES PARIS

     

    450 428

     

    ENTREES BANLIEUE

     

    154 262

     

    ENTREES PARIS BANLIEUE

     

    604 690

     

    1ère semaine

    2

    36 652

    3

    2ème semaine

    1

    46 736

    3

    3ème semaine

    2

    42 838

    3

    4ème semaine

    3

    34 350

     

    5ème semaine

    5

    32 005

     

    6ème semaine

    7

    25 349

     

    Quartiers (semaine du 29/01/1963)

     

     

     

    1ère semaine

    1

    75 099

    21

    2ème semaine

    1

    49 550

    19

    Nombre de semaines Paris

     

     

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    12 217

     

    Cote du succès

     

    * * *

     

     
     
     
     
    vlcsnap-2010-10-11-12h03m36s162.png
     
     
    ALAIN DELON - LE DIABLE ET LES 10 COMMANDEMENTS
     
     
    vlcsnap-2010-10-11-12h04m55s182.png
     
     
    DANIELLE DARRIEUX - LE DIABLE ET LES 10 COMMANDEMENTS
     
     
    vlcsnap-2010-10-11-12h06m47s17.png
     
     
    DANIELLE DARRIEUX - LE DIABLE ET LES 10 COMMANDEMENTS
     
     
    ALAIN DELON ET DANIELLE DARRIEUX 6 LE DIABLE ET LES 10 COMMANDEMENTS
     
     
    vlcsnap-2010-10-11-12h13m12s27.png
     
     
    vlcsnap-2010-10-11-12h13m33s241.png
     
     
    vlcsnap-2010-10-11-12h16m31s233.png

     ...

     

    « MELODIE EN SOUS SOL - ALAIN DELON BOX OFFICE 1963 L' ECLIPSE - ALAIN DELON BOX OFFICE 1962 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :