• LE CORRUPTEUR BOX OFFICE MARLON BRANDO 1973

    LE CORRUPTEUR

    (THE NIGHTCOMERS)

    16 MARS 1973 

     

    CORRUPTEUR.jpg

     

    Réalisation

    Michael WINNER

    Scénario

    Michael HASTINGS

    Directeur de la photographie

    Robert PYNTER

    Musique

    Jerry FIELDING

    Production

    Eliott KASTNER

    Distribution

    M.G.M

    Durée

    93 minutes

     

    Peter Quint

    Marlon BRANDO

    Margaret JESSEL

    Stéphanie BEACHAM

     

    Au début du siècle, dans le domaine de Bly House, les jeunes Flora et Miles, dont les parents viennent de périr dans un accident d'automobile, se retrouvent désormais sous la tutelle de leur oncle, qui vit à Londres. Mais ce dernier, qui ne se préoccupe guère de leur sort, les laisse seuls dans sa propriété en compagnie de leur préceptrice, miss Jessel, de la gouvernante, mrs. Grose, et du jardinier, Peter Quint. Miss Jessel est la maîtresse de Quint; les enfants, qui les épient, sont intrigués et fascinés par les relations sadomasochistes entretenues par les deux amants. Et profondément impressionnés par l'enseignement non-conformiste que dispense le fascinant Peter Quint : il leur affirme notamment que les morts deviennent des fantômes errant éternellement dans le monde des vivants. Apprenant les rapports scandaleux qui unissent miss Jessel et Peter Quint et l'influence néfaste que cette liaison peut avoir sur les enfants, mrs. Grose en avertit l'oncle, qui décide de renvoyer la préceptrice et le jardinier. Alors que miss Jessel va quitter Bly House, Flora et Miles affirment à la jeune femme que Peter l'attend dans une petite île au milieu de la rivière. Ne sachant pas nager, elle s'y rend à bord d'une barque dont les enfants ont percé le fond, et se noie. Puis Miles tue Peter à l'aide d'un arc et d'une flèche dont le jardinier lui avait appris à se servir. Persuadés qu'ainsi réunis dans la mort, les deux amants demeureront à tout jamais auprès d'eux, les deux enfants accueillent en toute innocence la nouvelle préceptrice qui vient d'être engagée par leur oncle.

    Tout va très vite dans l’histoire au Box Office. Après les deux énormes succès rencontrés par BRANDO, le nouveau film de Marlon connaît un bide monumental. Précisons que le film a été tourné avant le « Parrain » en 1971, époque où il n’avait plus accès qu’à des productions plus ou moins cheap. C’est dommage, car le film mérite plus d’attention qu’il n’y parait. D’une part, c’est Michael WINNER qui réalise le film, pas un mauvais dans le genre. Ensuite l’histoire est intéressante et le jeu de BRANDO très excessif, n’est pas sans rappeler son jeu du  « dernier tango à Paris ». De plus lorsqu’il se fait tuer par les enfants à la fin du film, il fait très bien le mort. Et Marlon BRANDO excelle dans l’interprétation de la mort. Malheureusement le film sort en plein succès du « dernier tango » et l’affiche, trompeuse, tente de faire croire que le film est de la même lignée. C’est dommage, le public saturé réserve un accueil minuscule au film. Mais cet échec reste anecdotique pour BRANDO.  

     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

     

    100 000

    (estimation)

     

     

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

     

     

    21 422

     

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

     

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    5

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    2

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

     

    1er JOUR Paris

     

    COTE DU SUCCES

    0

    « MISSOURI BREAKS BOX OFFICE MARLON BRANDO 1976BOX OFFICE MARLON BRANDO 1972 PART I »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :