• LA ROLLS ROYCE JAUNE - THE YELLOW ROLLS ROYCE - ALAIN DELON BOX OFFICE 1965

    LA ROLLS ROYCE JAUNE

    (THE YELLOW ROLLS ROYCE)

     31 DECEMBRE 1964 (UK)

    14 MAI 1965

     

     

     

    LA ROLLS ROYCE JAUNE - THE YELLOW ROLLS ROYCE -   ALAIN DELON BOX OFFICE 1965

     

     

     

    • Réalisation : Anthony Asquith
    • Scénario : Terence Rattigan
    • Photographie : Jack Hildyard
    • Musique : Riz Ortolani
    • Producteur : Anatole de Grunwald
    • Sociétés de production : De Grunwald Productions (Royaume-Uni), Metro-Goldwyn-Mayer British Studios
    • Sociétés de distribution : Metro-Goldwyn-Mayer (France)
    • Pays d'origine : Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
    • Langue originale : anglais
    • Format : 35 mm — couleur par Metrocolor — 2.35:1 Panavision — son monophonique (Westrex Recording System)
    • Genre : comédie dramatique
    • Durée : 124 minutes
    • Tournage : 6 avril 1964 - juillet 1964
    •   Classification CNC : tous publics (visa d'exploitation no 30312 délivré le 29 mars 1965)

     

    • Rex Harrison (V.F : Gabriel Cattand) : Lord Charles Frinton, marquis de Frinton
    • Jeanne Moreau : Lady Éloïse Frinton, marquise de Frinton
    • Edmund Purdom (V.F : Jean-Louis Jemma) : John Fane
    • Moira Lister (V.F : Claire Guibert) : Lady Angela St. Simeon
    • Grégoire Aslan : l’ambassadeur d’Albanie
    • Shirley MacLaine (V.F : Nicole Riche) : Mae Jenkins
    • George C. Scott : Paolo Maltese
    • Alain Delon : Stefano
    • Ingrid Bergman (V.F : Paula Dehelly) : Gerda Millett
    • Omar Sharif (V.F : Georges Aminel) : Davich

     

     

    SYNOPSIS

    Vers 1830, le marquis de Frinton, sous-secrétaire d'Etat au Foreign Office, offrit pour sa fête à Eloïse, sa très charmante épouse, une splendide Rolls-Royce jaune. Couleur qui ne lui porta pas bonheur, car il surprit, un jour où il était heureux aux courses, la charmante Eloïse installée, tous rideaux fermés, dans la Rolls. et dans les bras d'un obscur mais séduisant secrétaire d'ambassade. Gentleman jusqu'au bout des ongles, le marquis garde son infortune pour lui, mais la Rolls lui plaît beaucoup moins et il s'en défait. Quelques années plus tard, la Rolls a traversé le Channel et même les Alpes. Un collègue d'Al Capone, Paolo Maltese, vient présenter à ses parents sa « fidanzata », la truculente Mae. Rappelé aux Etats-Unis pour « affaires », il s'embarque. Son fidèle garde du corps, transformé en gardien de sérail, n'arrive pas à éviter que Mae ne tombe dans les bras d'un entreprenant Napolitain. Mais Paolo est méchant, et le garde du corps arrive du moins à la convaincre de rompre l'idylle avant qu'il ne tire une vengeance sanglante du présomptueux Stefano. Les larmes aux yeux, Mae dit adieu au Napolitain, puis à la Rolls. En pleine guerre, nous retrouvons la Rolls sur la côte dalmate, aux mains de la tempétueuse Mrs Millet, qui tient à passer en Yougoslavie à la veille de l'attaque allemande. En chemin, elle embarque un résistant serbe, échappe à un bombardement. et devient infirmière bénévole au service des maquis. et des beaux yeux du Serbe. Mais, en se rembarquant, elle emporte la Rolls en souvenir.

     

     ANALYSE ET BOX OFFICE

     

    On ne peut pas dire que dans sa tentative de conquérir Hollywood qu' Alain DELON a vraiment trouvé le bon cheval avec cette "Rolls Royce jaune" boursoufflée et toujours produite par la M.G.M avec DELON est sous contrat.

    Le film représente le chant du cygne d'une certaine industrie du film Hollywoodien, bien qu'étant un produit anglais, et de toutes façon est construit autour de deux stars relativement sur le déclin : Ingrid BERGMAN et Rex HARRISON.

    Film quelque peu bavard et ininteressant, il est l'occasion pour quelques autres acteurs connus de graviter en satellites autour des deux stars dans des rôles de moindre importance. Nous citerons donc, George C.SCOTT, Omar SHARIF tout auréolé de son succès récent dans "Lawrence d'Arabie, de Shirely McLAINE et de Jeanne MOREAU et bien sûr Alain DELON comme "french actors". Ce casting international alléchant et qui remplit bien l'affiche ne parvient pas à sauver le film d'une douce torpeur qui envahit le spectateur....

    Alain DELON est donc le séducteur du film, bronzé, arborant un fier marcel au cours d'une scène avec Shirley McLAINE, il n y a vraiment pas grand chose à retirer de son rôle anecdotique. L'acteur confiera que cela n'avait pas été facile pour lui de maîtriser l'anglais et de tourner en Italie dans une production de cette importance. Cela forgera son expérience, et il sera bien plus à l'aise dans le futur dans d'autres affiches inernationales, comme "Les centurions" par exemple.

    Le film semble avoir eu un résultat correct aux USA où les "rentals" font état d'environ 5 millions de dollars, ce qui est dans une bonne moyenne. En Europe le film fonctionne bien en Italie et en Espagne.

    C'est à peu près la même chose en France où le film se comporte bien à Paris Banlieue où il totalise plus de 300 000 spectateurs, mais ne parvient pas à passer la barre du million de spectateurs France.

    Un résultat moyen pour un film moyen et qui n'influence en rien la carrière de DELON.

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    949 156

     

    ENTREES PARIS

     

    239 035

     

    ENTREES BANLIEUE

     

    70 210

     

    TOTAL PARIS BANLIEUE (source CNC)

     

    309 245

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    2

    36 971

    3

    2ème semaine

    1

    35 096

     

    3ème semaine

    5

    27 508

     

    4ème semaine

    5

    26 552

     

    Nombre de semaines Paris

     

    4

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    12 324

     

    Cote du succès

     

    * *

     

     

      vlcsnap-2010-10-03-01h31m55s55.png

     

    vlcsnap-2010-10-03-01h33m17s101.png

     

    JEANNE MOREAU - LA ROLLS ROYCE JAUNE

     

    vlcsnap-2010-10-03-01h33m56s240.png

     

    ALAIN DELON - LA ROLLS ROYCE JAUNE

     

    ALAIN DELON - LA ROLLS ROYCE JAUNE

     

    vlcsnap-2010-10-03-09h18m15s45.png

     

      vlcsnap-2010-10-03-19h17m51s102.png

     

    vlcsnap-2010-10-03-09h19m08s59.png

     

    ...

    « LES TUEURS DE SAN FRANCISCO - ONCE A THIEF- ALAIN DELON BOX OFFICE 1965L' INSOUMIS - ALAIN DELON BOX OFFICE 1964 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :