• LA PISCINE- BOX OFFICE JACQUES DERAY 1969


    LA PISCINE

     

    31 JANVIER 1969

     

    PISCINE.jpg

     

    Réalisation Jacques DERAY
    Scénario Jean-Emmanuel CONIL
    Jacques DERAY
    Jean-Claude CARRIERE
    Photographie Jean-Jacques TARBES
    Musique Michel LEGRAND
    Production SNC
    Distribution  
    Durée 110 minutes
    Tournage 19/08/68-19/10/68
    Jean-Paul LEROY Alain DELON
    Marianne LEROY Romy SCHNEIDER
    Harry LANNIER Maurice RONET
    Pénélope Jane BIRKIN
    L'inspecteur LEVEQUE Paul CRAUCHET

     

     

    Jean-Paul et Marianne, amants depuis deux ans, vivent de belles et paresseuses vacances dans la magnifique maison qu'on leur a prêtée près de Saint-Tropez. Jean-Paul est un écrivain raté qui a plus ou moins renoncé à la littérature et Marianne, une journaliste qui délaisse un peu son travail pour Jean-Paul. C'est le bonheur parfait jusqu'au jour où Mariane invite un ami de Jean-Paul, Harry, à venir passer quelques jours avec eux. Harry amène avec lui sa fille Pénélope, une adolescente qui paraît plus que son âge, et dont il avait caché l'existence à tous ses amis. Harry est un play-boy sur le retour, futile et frivole jusqu'à en être antipathique. Soi-disant le meilleur ami de Jean-Paul, il lui lance cependant des « vacheries » chaque fois qu'il en a l'occasion. Et puis surtout, Harry a sans doute été autrefois l'amant de Marianne et celle-ci semble lui refaire, aujourd'hui, les yeux doux. Quoique de façon latente, le climat devient de plus en plus tendu. Le complexe d'infériorité que Jean-Paul a toujours ressenti vis-à-vis de Harry et que celui-ci se plaît à entretenir, va séparer de plus en plus nettement les deux « amis ». Se croyant délaissé par Marianne, Jean-Paul se tourne vers Pénélope dont, à sa grande surprise, il tombe éperdument amoureux. Ils deviennent amants. Dès lors, les rapports entre les quatre habitants de la villa vont être profondément bouleversés. Harry annonce officiellement à Jean-Paul que, dès le lendemain, il partira avec sa fille et que Jean-Paul ne la reverra jamais. La nuit, près de la piscine, une explication va avoir lieu. Harry veut frapper Jean-Paul, qui esquive le coup. Emporté par son élan, Harry chute dans la piscine. Jean-Paul va l'empêcher de remonter jusqu'à ce que Harry, épuisé par la fatigue et l'alcool, se noie. Jean-Paul déshabille le cadavre et le replonge dans l'eau pour faire croire à une noyade accidentelle. Après l'enterrement et le départ de Pénélope, Jean-Paul et Marianne restent seuls, dans une atmosphère intenable, rendue plus oppressante encore par les nombreuses visites d'un policier. Peu à peu, Marianne comprend tout. Elle veut partir. Mais Jean-Paul l'en empêche : ils partageront ensemble cette culpabilité. Ils échapperont à la justice, mais non à leur propre enfer, qui commence.

     **************

    Alain DELON est remonté dans les cimes du box office. "Adieu l'ami" a fort bien fonctionné et le rythme de tournage de l'acteur va s'emballer. Il est sollicité pour un thriller "intimiste" en huis clos. L'idée est de reformer le couple DELON / RONET pour la troisième fois. Le film aura un petit parfum de "Plein soleil" au vu des relations entre les deux personnages et le destin funeste de Maurice RONET, un habitué des morts violentes, surtout avec DELON.

    Alors que "Plein soleil" est adapté d'un roman de Patricia Highsmith, "La piscine" est tiré d'un scénario original. L'action se passe également sous le soleil, dans une magnifique propriété située sur les hauteurs de Saint Tropez. C'est Jacques DERAY qui est chargé de mettre en scène le film. C'est déjà son septième film et le premier avec la star française.

    DELON va mettre tout son poids dans la balance pour que la production choisisse Romy SCHNEIDER pour le rôle de Marianne. La production est dubitative car elle n'est pas très bankable depuis "Sissi". Certes elle tourne toujours régulièrement dans des seconds rôles et a obtenu un bon succès au théâtre, mais le fait que le public l'identifie toujours à "Sissi" ne joue pas en sa faveur. L'acteur a été ferme et c'est bien Romy SCHNEIDER qui est choisie, ce qui génère tout de suite un bon buzz; le fameux couple se reforme bien que l'acteur vit depuis plusieurs années avec Nathalie DELON.

    Le tournage se déroule joyeusement, bien que l'ambiance soit électrique autour de DELON. En effet celui-ci est mêlé à l'affaire MARKOVIC, son garde du corps retrouvé mort dans des conditions mystérieuses. L'affaire prendra un tour politique. On parle donc beaucoup de l'acteur dans la presse.

    Le début du film est lent, plombé par le soleil. Nous faisons connaissance des acteurs dans une ambiance de farniente. Ils sont bronzés, et profitent de la piscine de la superbe propriété mise à leur disposition. L'occasion pour le public de découvrir que Romy SCHNEIDER est physiquement sublime. Jean-Paul et Marianne s'enlacent tendrement dans ce paradis sur terre. Rarement l'intimité entre deux acteurs, à fortiori lorsqu'ils ont vécu ensemble, n'a été autant dévoilée à l'écran. Ils sont  beaux comme des Dieux et bronzés à point et se donnent en pâture aux spectateurs, se caressent, s'embrassent et DELON s'amuse même  à caresser Romy SCHNEIDER nue avec une petite branche (on est un peu loin d'une grande scène sado masochiste, mais il y a de l'idée). On devine la passion qu'à du vivre le couple d'acteur à la ville et il est probable que la flamme est encore vive, ou tout du moins, les deux nous le font croire. Il est peu de dire que les deux acteurs jouent de leur corps. De la part de DELON ce n'est pas une nouveauté. Le félin est habitué à montrer un torse finement musclé et bronzé. Mais de la part de Romy SCHNEIDER c'est autre chose. Oubliée la petite Sissi. cette fois c'est une femme mûre d'une trentaine d'année qui n'hésite pas à se mettre topless à l'écran, où à ramper sur un lit en petite culotte en position sans équivoque. Romy le sait, un peu d'érotisme ne peut qu'être favorable à un retour en haut de l'affiche, et bon sang, qu'elle est belle !

    Mais l'enfer et la tentation vont s'introduire dans ce paradis. Il s'agit de Harry le meilleur ami de Jean-Paul qui vient leur rendre visite avec sa jeune fille Pénélope interprétée par la débutante et charmante Jane BIRKIN. Et comme le dit si bien Voltaire: "Mon Dieu, gardez-moi de mes amis, mes ennemis, je m'en charge".

    Harry, c'est Maurice RONET toujours aussi play boy. De prime  abord tout ce petit monde s'apprécie. Mais rapidement, au fur et à mesure du déroulement du film quelques fissures se font jour dans cette belle amitié. Harry est un splendide m'as-tu-vu, un feu follet qui a réussi et qui flambe la vie, c'est un jouisseur. Cette réussite l'autorise à critiquer voire ironiser sur Jean-Paul. Celui-ci est taciturne et semble faire un petit complexe d'infériorité par rapport à Harry. Très rapidement, dès le lendemain, suite aux questions de Harry le spectateur commence à comprendre la personnalité de Jean-Paul. C'est un écrivain, raté, qui a un lointain travail peu motivant. On comprend aussi que Harry a été l'amant de Marianne. Jean-Paul semble redouter Harry net peut être doute-t-il de Marianne. Elle, est en dehors de tout cela. Elle aime Jean-Paul mais est aussi amie avec Harry. Mais en fait malgré ce qu'il laisse sous entendre, Harry n'a peut être pas laissé Marianne par lassitude, mais peut être est-elle tombé amoureuse de Jean-Paul. Car ce qui inquiète Harry, c'est bien le sex appeal redoutable de Jean-Paul. Et sa fille la charmante Pénélope, pourrait tomber sous le charme de Jean-Paul. Ce dernier l'a-t-il senti ? Toujours utile qu'il commence à jouer un jeu trouble avec la fille d'Harry. Celui-ci  ramène une troupe de "copains" de St Tropez à la villa et la fête bat son plein. Le quatuor joue un jeu de séduction les uns envers les autres qui aura des conséquences. Harry en veut beaucoup à Jean-Paul de vivre avec Marianne. Il va lui faire sentir en le rabaissant constamment. Lorsque Jean-Paul lui dit qu'il arrête l'écriture, Harry réplique par un cinglant "ça vaut mieux, d'ailleurs". Bref, à la longue, Harry devient un sacré casse-bonbons. Il continue de plus belle de rabaisser Jean-Paul , "Tu bouffes mes restes" lui lance-t-il . Jean Paul  commence à l'avoir mauvaise et le regarde d'un œil torve.

     Harry descend en ville avec Marianne, et Jean-Paul reste avec Pénélope. Celle-ci révèle qu'elle n'aime pas spécialement son père et que ce dernier méprise Jean-Paul et qu'il pourrait reprendre Marianne comme il veut. Imprudente et jeune Pénélope qui met le feu aux poudres dans l'esprit de Jean-Paul. En ville Marianne et Harry parlent de lui et on apprend qu'il a été dépressif et alcoolique. Quand ils reviennent à la villa, ils ne trouvent pas Jean-Paul et Pénélope, ces derniers ont été à la mer, tous les deux. Pénélope a-t-elle couché avec Jean-Paul ? On ne le saura jamais, mais probablement que non. En tout cas Harry le croit et d'un seul coup décide de partir le lendemain, ce que voulait Jean-Paul qui ne supporte plus ce sacré "pèle jonc". Mais, dommage collatéral, Marianne craque et le couple implose en une soirée. Jean-Paul couche en bas de la villa et Harry rentre bourré comme un coing. Il invective Jean-Paul et l'humilie une dernière fois. Ce dernier le provoque sur Pénélope et celui-ci tombe dans la piscine. Jean-Paul le noie dans une scène demeurée la plus célèbre du film. Décidément Maurice RONET n'a pas de chances avec Alain DELON, c'est la deuxième fois que ce dernier l' assassine après "Plein soleil".         

    La tension redescendue, on pourrait croire que le film perd de sa force en l'absence de Maurice RONET. Il n'en est rien car Romy SCHNEIDER apparait à la lumière et son rôle sera déterminant. C'est l'intervention de l'inspecteur Leveque qui lui fait comprendre ce qu'il s'est passé cette nuit là. L'inspecteur interprété par un Paul CRAUCHET des grands jours est doux, poli mais pas idiot. Petit à petit il tisse sa toile autour de Jean-Paul, il lui manque cependant un élément de taille: le témoignage de Marianne qui pourrait confirmer que Jean-Paul n'était pas couché avec elle durant la nuit. Que va-t-elle décider ? Le couple résistera-t-il à cet aspect sombre de la personnalité de Jean-Paul ? Et bien oui. Marianne aime trop Jean-Paul et il est difficile de lui résister, à fortiori de le livrer à la police. Le couple restera ensemble complice de la  mort de Harry, qui, entre parenthèse, n'aura pas bouleversé ses "amis"...

    Ce huis clôt formidable a gardé toute sa force 40 ans après.  DELON est monolithique et parle peu. Tous ses gestes sont désinvoltes et montrent un profond ennui, une lassitude latente. Mais le lymphatique fainéant se transforme en tueur froid pour commettre son acte irréparable. Le jeu de DELON est subtil. Dès lors que Harry lance une vacherie, DELON hausse un sourcil, ou esquisse un rictus presque imperceptible. Maurice RONET est épatant comme d'habitude. Une vraie vache sous des dehors de play-boy. Un acteur formidablement complice de DELON, un de ses meilleurs rôles. Et dire qu'il aurait pu être Alain DELON si ce dernier n'avait pas explosé au cinéma. Un acteur rare en tout cas.

    La révélation est donc Romy SCHNEIDER. Une grande actrice est enfin révélée au grand jour. L'actrice qui n'hésite pas à montrer tous ses charmes est resplendissante et montre son talent. Enfin. 

    Le film sort en janvier 1969 et obtient immédiatement le succès en s'emparant de la première place du box office parisien où il va rester trois semaines en tête. Pour un thriller psychologique qui ne connait qu'une scène spectaculaire le film passe largement la barre des deux millions d'entrées en France. Un bel exploit effectué sur la longueur.

    Si c'est un score dans la norme pour Alain DELON, il n'en est pas de même pour Romy SCHNEIDER. Remise en selle, elle est devenue une actrice superbe et maintenant mûre pour interpréter des rôles forts. Une aubaine pour d'autres réalisateurs qui vont la solliciter, dont Claude SAUTET bien sûr. Sa seconde carrière débute enfin et elle ira très loin.

    N'oublions pas Jane BIRKIN qui s'est fait remarquer, malgré une certaine timidité dans son rôle. 

    Entre Alain DELON et Jacques DERAY le courant est bien passé, et à l'instar d'un Gilles GRANGIER avec Jean GABIN, Ie réalisateur va devenir un habitué des productions DELON. Mais les deux hommes ne retrouveront jamais la magie de ce très grand classique. Un de plus dans la carrière de l'acteur. Jacques DERAY après avoir réalisé quelques films d'espionnage pas franchement mémorables entre d'un coup dans la cour des très grands.     


     

    CATEGORIE RANG NOMBRE
    ENTREES FRANCE   2 343 721
    ENTREES PARIS BANLIEUE   669 480
    1ère semaine 1 57490 (6 salles)
    2ème semaine 1 53 400
    3ème semaine 1 52 311
    4ème semaine 3 47 756
    5ème semaine 3 36 175
    6ème semaine 5 24 125
    7ème semaine 9 21 700
    Nombre de semaines Paris   13
    Moyenne salles Paris 1ère sem   9 581
    Box office annuel Espagne   1 701 410
    Box office annuel Italien 36  
    Cote du succès   * * *

      

    LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     

     LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     ROMY SCHNEIDER NUE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ROMY SCHNEIDER NUE EN PETITE CULOTTE POSITION LEVRETTE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA PISCINE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1969

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      ....


     

     


     

     


     

     


     

     

     

    « UN TAXI POUR TOBROUK - BOX OFFICE DENYS DE LA PATELLIERE 1961RUE DES PRAIRIES - BOX OFFICE DENYS DE LA PATELLIERE 1959 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :