• LA MARIEE EST TROP BELLE - BOX OFFICE BRIGITTE BARDOT 1956

     

    LA MARIEE EST TROP BELLE

     

    26 NOVEMBRE 1956

     

     MARIEE-EST-TROP-BELLE.jpg

     

    Réalisation

    Pierre GASPARD-HUIT

    Scénario

    Odette JOYEUX

    Photographie

    Louis PAGE

    Musique

    Norbert GLANZBERG

    Production

    Christine GOUZE RENAL

    PATHE

    Distribution

    PATHE

    Durée

    90 Minutes

    Tournage

    06/08/1956-10/10/1956

    Catherine

    Brigitte BARDOT

    Michel

    Louis JOURDAN

    Judith

    Micheline PRESLE

    Patrice

    Jean François CALVE

     

      

    La redaction d'un important magazine féminin assurée par une femme d'affaires plus tout à fait jeune, Judith, et par un garçon de trente ans aux idées larges, Michel, son amant depuis sept ans, utilise pour cover-girl Catherine, dite Chou-Chou, et pour cover-boy, Patrice. Judith, qui a demandé le divorce d'un mari globe-trotter pour épouser Michel, a soudain l'impression qu'il s'intéresse à Chou-Chou : elle imagine donc pour surveiller sa réaction d'organiser, à l'intention de son hebdomadaire, un pseudo-mariage entre Chou-Chou et Patrice. On utilisera le château du charmant village de Fontaine, près de Tours, lequel appartient a deux vieilles filles, tantes de Chou-Chou. Catherine y arrive la veille avec Michel, Toni le photographe et l'assistant de Toni. Patrice a pris sa moto et Judith doit les rejoindre le lendemain en Cadillac. Cette arrivée coïncidant avec l'anniversaire de Chou-Chou, le travail commence par une fête de famille ; c'est à l'issue du repas que Patrice avoue à Catherine son amour ; et Catherine doit lui répondre qu'elle ne le tient que pour un excellent camarade. Le lendemain matin plus de Patrice. Tout étant réglé pour les prises de vue, Michel doit tenir le rôle de marié ; il en est extrêmement gêné, demeure ralde, n'arrive pas à sourire. Sur quoi, Judith arrive, ayant récupéré Patrice sur la route. Elle a obtenu le divorce, elle est radieuse, Chou-Chou s'évanouit, ce qui lui permettra de comprendre ensuite qu'elle aime Michel ; Patrice va s'employer à servir cet amour. Michel envisagerait volontiers d'épouser Judith pour son argent et de partir ensuite avec Chou-Chou, mais Chou-Chou ne veut pas du partage. Elle en vient à se figurer qu'elle obtiendra Michel pour elle toute seule en demandant à tous les hommes du château d'attenter à sa vertu. La tentative échoue, mais il suffira que Michel retrouve Catherine sous la nuit bleue, dans une allée du parc, pour que huit jours plus tard, les cloches carillonnent un véritable mariage.

     *************************************

    Nous touchons à la Bardotmania. Deux films sortent à une semaine d'écart dans des styles diamétralement opposés. Bien que tourné juste après "Et Dieu...créa la femme" le film sort sur les écrans quelques semaines auparavant. Ici, pas de BARDOT sex-symbol provocante. C'est au contraire une Brigitte sage et charmante qui joue dans une inoffensive bluette écrite par Odette JOYEUX et produite par Christine GOUZE-RENAL, on se doute qu'on ne se trouve pas dans un "Tramway nommé désir".

    Dans ce joli roman photo, c'est Louis JOURDAN notre Marcello MASTROIANNI national qui tient la vedette. Ce bel homme qui aura fait une très belle carrière internationale, est donc partagé entre deux femmes: une est la pétillante et inimitable Micheline PRESLE et l'autre la jeune et jolie Catherine. Evidemment, l'intrigue se terminera logiquement avec le mariage des deux jeune stourtereaux. Entretemps un autre homme se sera installé entre les deux, joué par Jean-François CALVE qui a déja tenu la vedette d'un film avec Brigitte BARDOT:"Manina, la fille sans voiles". Brigitte BARDOT prend la pose dans des tenues qui mettent sa plastique en valeur, sans compter l'inévitable passage où on la voit en danseuse classique-Odette JOYEUX oblige.

    Le film est évidemment un succès d'ampleur,encore un pour cette année 1956, même si le film est quelque peu oublié dans la filmographie de l'actrice, comme si le film suivant en avait dissimulé la trace. En effet "Et Dieu..créa la femme sort quelques jours plus tard. Il n'en demeure pas moins que l'actrice entre dans une période faste, dorée. 

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    2 366 799

     

    ENTREES PARIS

     

    425 142

     

    ENTREES PARIS EXCLUSIVITE

     

    107 306

     

    1ère semaine

    2

    56 900

    3

    2ème semaine

    6

    39 092

     

    3ème semaine

    9

    11 314

     

    Nombre de semaines Paris

     

    3

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    18 966

     

    Cote du succès

     

    * * *

     

     

    EXTRAIT DE LA MARIEE EST TROP BELLE

     

    BRIGITTE BARDOT - LA MARIEE EST TROP BELLE  -1956

     

     BRIGITTE BARDOT - LA MARIEE EST TROP BELLE  -1956

      

    BRIGITTE BARDOT - LA MARIEE EST TROP BELLE  -1956

     

    BRIGITTE BARDOT - LA MARIEE EST TROP BELLE  -1956

     

    BRIGITTE BARDOT - LA MARIEE EST TROP BELLE  -1956

     

    BRIGITTE BARDOT - LA MARIEE EST TROP BELLE  -1956

     

    BRIGITTE BARDOT - LA MARIEE EST TROP BELLE  -1956

     

    BRIGITTE BARDOT - LA MARIEE EST TROP BELLE  -1956

     

     

    LA MARIEE EST TROP BELLE - BOX OFFICE BRIGITTE BARDOT 1956

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ...

    ...

    « ET DIEU CREA LA FEMME - BOX OFFICE BRIGITTE BARDOT 1956EN EFFEUILLANT LA MARGUERITE - BOX OFFICE BRIGITTE BARDOT 1956 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    jerome
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    jerome

    BB le trouvait "cul-cul la praline", c'est tout dire... je crois que j'ai du m'assoupir avant la fin! sans intérêt. Sorti après "Et Dieu...", les spectateurs n'ont pas du comprendre!!!

    2
    fabrice ferment
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    fabrice ferment

    Autant d'opinions que d'individus, je l'apprêtais à recommander ce film mais surtout pour la performance ultra dynamique de Micheline Presle. 

    3
    renaud soyer
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    renaud soyer

    Merci à Jérome pour tous les commentaires.

    Il est vrai que malgré la présence dynamique de Micheline Presle, c'était bien BARDOT qu'on allait voir, et le film est faible il est vrai.

    Il vaut mieux voir "Christine" de la même période, où Micheline PRESLE est bien mieux mise en valeur.

    4
    jerome
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    jerome

    si je comprends bien, vous me trouvez...vache!? bah, somme toute, c'est vrai: j'ai la dent dure. Qui aime bien, etc...

    5
    fabrice ferment
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    fabrice ferment

    Vache ? pas du tout.

    je ne vous connais pas.

    de toutes façons, il a autant d'appréciations que d'individus.

    le sujet est donc vaste.

     

    6
    jerome
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    jerome

    Louis Jourdan a eu la légion d'honneur l'été dernier; on le trouve sur google ou youtube... un vieux Monsieur distingué...doit bien avoir 90 ans... et une carrière aux USA, tout de même!

    7
    fabrice ferment
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    fabrice ferment

    Louis Jourdan et Charles Boyer ont été les deux seuls français a mener une très grande carrière aux USA dans les années 30 à 50.

    Ils représentaient tous deux les "french lover" avec une mention "dandy" pour Louis Jourdan dont l'accent américain était excellent comparé à celui de Charles Boyer.

    Les femmes (et d'autres ) étaient toutes folles d'eux.

    Louis Jourdan a même tourné un Columbo dans les 70's et on voyait qu'il vieillissait avec grande élégance. 

    Je crois qu'il est passé entre autres dans le lit de Micheline Presle.

      

    8
    jerome
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    jerome

    n'oublions pas Maurice Chevalier, dans un autre registre, mais assez charmeur aussi ds ses films avec Jeannette Mc Donald... il y a un épisode du "soap opera" "Golden Girls" (hilarant), qui date des années 90, où la grand-mère prétend s'être "baignée à poil dans une piscine avec Charles Boyer"! lol! prononcé "tacharlz bôiller"...prueve que le souvenir était vivace. il s'est suicidé après la mort de son fils il me semble...

    9
    fabrice ferment
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    fabrice ferment

    Et portait d'après Danielle Darrieux, une superbe moumoute.

    Je crois que je vais bien m'entendre avec le Jérôme finalement !

    Lui au moins doit savoir qui sont Mireille Balin et Corinne Luchaire. 

    10
    jerome
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    jerome

    Marlène Dietrich aussi se moquait de lui, elle avait tourné "les jardins d'Hallah" en 38... quand le réalisateur du film est mort, plusieurs années après, elle décréta: "c'est nous tous qui aurions dû mourir de honte après avoir tourné un tel navet"! tu parles d'une épitaphe! sacrée Marlène...

    11
    fabrice ferment
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    fabrice ferment

    J'ai l'impression que Marlène et BB (et d'autres) sont souvent très cruelles avec certains films qu'elle ont tournées.

    Et lorsque je vois ces films, je me dis qu'elles ne peuvent pas être vraiment impartiales tant leurs tournages doivent être mélés à des souvenirs personnels que nous ignorons.

    "Le jardin d'Allah" est un très beau film un peu rococo soit, mais en 38 il était tout à fait dans le ton.

    Alors les fans de Stallone, on s'est endormi ?

    12
    renaud soyer
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:16
    renaud soyer

    je suis autant fan de Brigitte que de notre cher Sylvestre, qui est le nom du chat dans "Titi" version française.....

    Je me souviens aussi de Louis JOURDAN dans "Octopussy" un BOND que j'appellais "Octopoussif" tant il me semblait etre tourné pour les cartes vermeilles.... Un derniers grand rôle qui j'espère lui a rapporté de quoi couler une retraite heureuse !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :