• LA KERMESSE DE L'OUEST - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1970

     

    LA KERMESSE DE L’OUEST

    (PAINT YOUR WAGON)

    18 SEPTEMBRE 1970

      

     

    LA KERMESSE DE L'OUEST - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1970

     

     

     Réalisation Joshua LOGAN Scénario, lyrics et production Alan Jay LERNER Musique Frederick LOEWE D'après la comédie musicale de A J LERNER et F LOEWE Adaptée par Paddy CHAYEFSKY Directeur de la photographie William A FRAKER Distribution Paramount Durée 166 minutes

    Ben Rumson Lee MARVIN* "Pardner" Clint EASTWOOD *Elizabeth Jean SEBERG

    1850. La ruée vers l'or en Californie. Ben Rumson, un bagarreur alcoolique, sauve la vie de Pardner, un jeune fermier romantique. La découverte d'un filon lie les deux hommes, qui s'associent. Une ville - à la population exclusivement masculine - naît. Tandis que Pardner chante son amour (I Still See Elisa), Rotten Luck Willie - le joueur véreux - fredonne le mauvais temps (They Call the Wind Maria). L'arrivée d'une famille de Mormons bouleverse la communauté. Jacob Woodling a deux femmes : Sarah - jeune mère d'un bébé - et Elizabeth, qu'il accepte de vendre aux enchères. Pour 800 dollars, Ben - ivre mort - remporte la mise et le mariage a lieu. Mais Elizabeth se refusera à son mari tant qu'il ne lui aura pas construit une maison en bois. Ben accepte le marché à contre-cœur (A Million Miles Away) et ramène des prostituées pour les autres hommes. À son retour, il apprend que Pardner et Elizabeth s'aiment (I Talk To The Trees). Le ménage à trois s'installe dans le bonheur et la ville prospère à vue d'œil. Le blizzard arrive. Et avec lui, la famille religieuse Fenty, qui pointe du doigt la " pécheresse". Ben, obligé de vivre à l'hôtel, se lamente (Wand' Rin' Star) et initie le fils Fenty, Horton, aux délices de la vie. Alors que Ben et ses amis creusent un réseau de galeries à travers la ville pour continuer à exploiter le filon, Elizabeth, convaincue par Mrs. Fenty, met à la porte ses deux hommes, pour qui la fièvre de l'or et du jeu continue (Gold Fever). Mais au cours d'un rodéo-corrida, un taureau tombe dans la mine et la ville, trouée comme un gruyère, s'effondre sur elle-même. C'est l'exode. Ben et Pardner décident de partir chacun de son côté. Mais l'amour triomphe et Pardner rejoint Elizabeth.

    ******************************
     

    C’est étonnant de voir Clint dans ce projet qui a failli couler la Paramount. Une comédie musicale sur fond de far west, c’est inédit, surtout avec Lee MARVIN et Clint. La Paramount comptait sur Julie ANDREWS pour lancer la machine, mais elle préfère tourner avec son mari, Blake EDWARDS. Il reste Jean SEBERG, très belle, mais pas l’idéal pour une comédie musicale. Le budget déjà imposant de 14 millions de dollars, grimpe à 20 millions, et comme dit EASTWOOD à l’époque : « cela ne se voit même pas à l’écran ». Le réalisateur cagade son film, et Clint s’ennuie ferme durant les 5 mois de tournage dans l’Orégon, dans une ville « pas plus grande qu’un studio de cinéma » selon l’acteur. Il loue une ferme pour élever des cochons durant le tournage, c’est dire… La Paramount a remanié le film, qui sort en Europe dans une version tronquée. Alors que la recette américaine est désastreuse (IMBD site 31 millions de dollars de recettes, mais c’est certainement beaucoup moins, au vu des recettes US figurant dans le film français de l’époque). Le plus incroyable, c’est que cette curiosité attire quand même 600 000 personnes en France. C’est un des films les plus rares de Clint à la télévision. Peut être un soir sur RTL 9…. 
     

    LA KERMESSE DE L'OUEST BANDE ANNONCE VO


     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

    571 125

     

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

     

     

    63 426

     

     

    ENTREES Paris TOUTES EXPLOITATIONS

     

    89 618

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    38 775 

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    2

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    11

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    3 525

    Budget

    20 M$

    (100 M$ 2007)

     

    Recettes US

     

    COTE DU SUCCES

    * *

     

    « DE L'OR POUR LES BRAVES - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1971SIERRA TORRIDE- TWO MULES FOR SISTER SARA - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1970 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Janvier 2010 à 06:33
    Tietie007
    Un film qui dépassa tous les budgets, avec un Lee Marvin alcoolisé qui se fritait tout le temps avec sa maîtresse et un Clint qui compta fleurette à Jean Seberg, et que son mari de Romain Gary provoqua en duel !
    2
    didier noisy
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:01
    didier noisy
    Concernant "La kermesse de l'ouest" :

    Recettes US, part nette distributeur (rentals) : 14 500 000 $ (source Variety)
    Recettes US brutes : 31,678,778 $ (source The-Numbers.com)
    Estimation inflation 2005 : 142,777,590 $

    Le film est une daube, mais il y a pire comme échec. (''La porte du paradis'', par exemple).
    3
    aumaitre
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:01
    aumaitre
    Au sujet de la kermesse de l'ouest, ce film fit 2.2 millions de dollars de recettes (type rental soit part distribiteur) en 1969. Les 14.5 étant le cumul à ce jour. C'est là que l'on voit le danger de ces chiffres et tout l'intérêt des chiffres sur une année depuis la sortie d'un film, surtout pour cette époque. C'est la même chose pour la france car les exemples similaires sont nombreux, notament les disneys. Un exemple parmi d'autres : la belle et le clochard, que j'adore, donné à plus de 11 millions d'entrées cumulées à ce jour mais qui lors de sa première exploitation fit dans les 2.2 millions. Sacrée différence non ?
    4
    renaud soyer
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:01
    renaud soyer
    Je suis bien d'accord, il y a sommes toutes peu d'information fiables disponibles sur le box office US. Et leur manie d'additionner les dollars d'une année sur l'autre; Comme les recettes de Star Wars 1977 et Stars wars 1997-ridicule....
    5
    fabrice ferment
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:01
    fabrice ferment
    Attention aux données US dans les bilans annuels de Variety :
    il s'agit des "rentals" annoncés par les distributeurs.
    c'est à dire le % qu'ils touchaient sur les recettes brutes.
    il faut savoir que le "taux de location" n'était jamais le même selon les films et selon les salles !
    en général, il allait (comme en France d'ailleurs) de 25 à 50% 
    6
    Léo Pard
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:01
    Léo Pard

    A noter également que ce film a inspiré un épisode de la saison 9 des Simpson, intitulé Simpsonnerie chantante.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :