• LA GRANDE FROUSSE - BOURVIL BOX OFFICE 1964

    LA GRANDE FROUSSE

      

    28 OCTOBRE 1964

     

      

    BOX OFFICE BOURVIL 1964

     

     

    • Réalisation : Jean-Pierre Mocky
    • Scénario : Jean-Pierre Mocky, Gérard Klein d'après le roman de Jean Ray, La Cité de l'indicible peur
    • Dialogues  : Raymond Queneau
    • Images : Eugen Schüfftan
    • Musique : Gérard Calvi (éditions musicales Gérard Calvi)
    • Directeur de production : Paul Laffargue
    • Pellicule 35 mm, noir et blanc
    • Tirage : Laboratoire G.T.C de Joinville
    • Producteur délégué : Jérôme Goulven
    • Production : Atica, Société Nouvelle de Cinématographie (SNC), Productions Raimbourg
    • Distribution : Castor Films, Consortium Pathé, C.F.D.C
    • Tournage dans les studios de Saint-Maurice et pour les extérieurs à Salers en avril et mai 1964
    • Date de sortie : 28 octobre 1964
    • Durée : 90 min
    • Genre : Comédie policière

     

     

    • Bourvil : L'inspecteur Simon Triquet
    • Véronique Nordey : Livina, la secrétaire du maire
    • Francis Blanche : M. Franqui
    • Jean-Louis Barrault : M. Douve, employé de mairie
    • Jacques Dufilho : M. Gosseran, le jardinier
    • Victor Francen : M. Clabert, le docteur alcoolique
    • René-Louis Lafforgue : Le boucher
    • Roger Legris : M. Paul, le pharmacien
    • Jean Poiret : Le brigadier Loupiac
    • Raymond Rouleau : M. Chabriant, le maire

     

     

    Les tendances débonnaires de Simon Triquet cadrent mal avec son métier de policier et il est bourrelé de remords lorsqu'il arrête, bien sans le vouloir d'ailleurs, Mickey-le-Bénédictin, dangereux criminel et habile faussaire qui est condamné à mort. L'exécution ne peut avoir lieu en raison d'un incident technique et Mickey profite de l'occasion pour s'échapper. Avec son collègue Virgus, Triquet se lance à sa poursuite, inquiet de penser qu'un nouveau crime pourrait le conduire, pour de bon cette fois-ci, à l'échafaud. Son enquête le conduit à Barges, petite cité médiévale où il trouve une population terrorisée par la réapparition d'un monstre légendaire et certains habitants au comportement bizarre. L'Inspecteur Virgus suit de son côté la trace de Mickey dans une localité voisine. Arrivé à Barges sous les apparences d'un paisible chasseur de bécasses, Triquet ne peut cacher longtemps au gendarme Loupiot sa qualité de policier et c'est alors le secret de Polichinelle. Il démasque le boucher du cru qui se vengeait de l'indifférence d'une belle en semant la terreur sous le masque de la bête fabuleuse ; mais ceux qui semblaient être en mesure de lui fournir quelques indications sur le faussaire qu'il recherche sont tués par une main mystérieuse et lui-même échappe par miracle à la mort. Il croît trouver un ami en la personne de l'adjoint au maire -mais celui-là est tué à son tour. à côté des presses qui lui servaient à imprimer les faux billets, permettant au maire de satisfaire ses besoins de luxe personnel et d'apparat municipal. Triquet n'est pas encore revenu de sa stupéfaction que le maire est abattu sous ses yeux. Poursuivant l'assassin dans les caves de l'Hôtel de Ville, il y découvre la charmante secrétaire de mairie qui lui avoue tous ses crimes. Atterré, le bon Triquet n'a pas le courage de lui passer lea menottes et il laisse ce soin au gendarme Loupiot tandis que son collègue Virgus revient triomphalement avec le terrible Mickey-le-Bénédictin, arrêté dans la ville voisine où il a découvert sa retraite.

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    679 693

     

    ENTREES PARIS

     

    150 377

     

    ENTREES PARIS EXCLUSIVITE

     

    57 777

     

    1ère semaine

    4

    37 266

    4

    2ème semaine

    11

    20 311

    4

    Nombre de semaines Paris

     

    2

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    9 317

     

    Cote du succès

     

    *

     

     

     

    .

    « LE CORNIAUD - BOURVIL BOX OFFICE 1965LA CUISINE AU BEURRE - BOURVIL BOX OFFICE 1963 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :