• LA GRANDE ATTAQUE DU TRAIN D'OR - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1979

    .

     

    LA GRANDE ATTAQUE DU TRAIN D'OR

    ( THE FIRST GREAT TRAIN ROBBERY)

    2 FEVRIER 1979 (USA)

    18 AVRIL 1979

     

    Grande-attaque-du-train-d-or.jpg

     

    Réalisation

    Michael CRICHTON

    Scénario

    Michael CRICHTON

    Photographie

    Geoffrey UNSWORTH

    Musique

    Jerry GOLDSMITH

    Production

    John FOREMAN
    Dino DE LAURENTIIS

    Distribution

    ARTISTES ASOCIES

    Tournage

     

    Durée

    110 minutes

    Edward PIERCE

    Sean CONNERY

    Agar

    Donald SUTHERLAND

    Miriam

    Lesley ANN-DOWN

    Edgar Trent

    Alan WEBB

    Henry Fowler

    Malcom TERRIS

     

     

    1855: la Grande-Bretagne et la France se battent en Crimée contre la Russie. Chaque mois, la solde des troupes - 25 000 livres or -est acheminée par train spécial de Londres à Folkestone, enfermée dans deux coffres dont les quatre clés sont gardées par trois personnes différentes. Un séduisant escroc se faisant appeler Edward Pierce, avec la complicité d'un pickpocket s'introduit chez Edgar Trent - le président de la banque qui assure le transport de l'or. Il en séduit la femme puis la fille, et obtient l'empreinte de la première clé. Miriam, sa maîtresse séduit le directeur de la banque : Agar prend la seconde empreinte. Pour les deux dernières, Pierce utilise la diversion causée par une pendaison publique pour faire évader de la prison de Newgate " Clean " Willy, un voleur agile. Grâce à celui-ci, Agar pénètre dans le bureau du chef de gare de London Bridge, et parvient à prendre les deux dernières empreintes. L'inspecteur Sharp arrête Willy et le force à identifier Pierce: celui-ci s'échappe et le traître est étranglé. Au jour J, Agar est maquillé en cadavre et installé avec un chat crevé dans un cercueil " aéré "; pendant que Miriam joue les soeurs éplorées auprès de Fowler, qui ne l'a pas reconnue, Pierce atteint le fourgon en remontant le train... juché sur le toit ! L'or placé dans des sacoches est jetées dans la campagne anglaise. Mais à Folkestone, Sharp repère Pierce et l'arrête. A l'issue du procès où il déclare franchement avoir agit " pour l'argent ", Agar et Miriam font évader l'audacieux auteur du premier vol à bord d'un train en marche...

    John FOREMAN a du être satisfait du "Lion et le vent" qu'il a produit avec Sean CONNERY dans le rôle principal, car il va proposer l'acteur a Michael CRICHTON. Ce dernier qui n'est pas encore l'auteur de "Jurassic Park" a connu un bon succès au Box office américain avec "Morts suspectes" ("Coma" en VO) un très bon thriller avec Michael DOUGLAS et Geneviève BUJOLD. Conforté par ce succès, l'auteur qui ne manque pas d'imagination écrit un thriller situé dans le Londres du 19ème siècle. L'histoire inspirée de faits réels raconte le premier "casse"  à bord d'un train en marche. Mais le point fort de l'histoire viendra également du préparatif minutieux de ce vol qui occupe les 2/3 du film. L'histoire plait également au producteur car c'est encore une histoire d'amitié qui lie le petit groupe de voleurs, une constante chez FOREMAN qui a produit "Butch Cassidy et le Kid"  
    Michael CRICHTON assurera lui même la réalisation. Reste à composer le casting du film. Sean CONNERY semble l'acteur britannique incontournable. Arborant une abondante moumoute et une barbe noir corbeau, l'acteur ressemble à Vincent PRICE. C'est le cerveau de l'affaire. Donald SUTHERLAND acteur canadien bien connu est très demandé par diverses production du fait de sa polyvalence et de son grand talent, il peut tout jouer. Il interprète un as de la copie de clés. Pour le coté sexy de l'histoire, c'est la très jolie Lesley ANN-DOWN qui prête ses traits à une aventurière à multiples talents. Avec d'autres acteurs anglais on pense a une entreprise anglaise pur jus, mais il n'en est rien. CRICHTON nous propose un film à l'ambiance Victorienne fort bien reconstituée et un sacré bon petit suspense.
    Le début du film tout en sépia expose les données du problème. L'or que compte voler Sean CONNERY est disposé dans deux coffres fermés par deux clés chacun, soit quatre clés. Et ces clés sont réparties sur 3 personnes. Ces conditions de sécurité sont telles et le vol dans train qui roule est tellement farfelue que toute tentative d'un vol semble exclue.
    C'est bien sur quoi s'appuie Edward PIERCE pour réaliser l'impossible. Altier, intelligent, c'est un escroc superbe qui ne peux résister à l'idée de voler un tel magot. Il est très bien introduit dans la société, et profite des confidences que les responsables de la sécurité de l'or divulguent en société. Mais PIERCE aussi intelligent soit-il a besoin de complices fiables. Il vit plus ou moins avec Miriam une aventurière qui utilisera ses charmes évidents pour l'aider à séduire quelques victimes de PIERCE. Celui-ci a perdu un de ses complices qui s'est tué durant une simulation de vol dans un train. Il se rabat sur Agar un spécialiste de la copie de clés en plus de son travail quotidien de pickpocket. C'est un Donald SUTHERLAND des grands jours qui interprète le rôle. Agar est très doué dans son domaine pourtant il devra prendre des risques avec PIERCE pour trouver les clés. Car c'est bien toute l'essence du film: trouver les clés. Pour la première PIERCE a appris facilement qui la détient, c'est le Président de la Banque, mais encore faut-il trouver où il la cache. PIERCE va s'introduire dans la famille et séduire la Mère et la fille. Au cours d'une discussion, il apprend que le Président s'isole régulièrement dans sa cave. La clé est dedans mais encore faudra-t-il en prendre l'empreinte. La nuit les deux compères s'introduisent dans la cave et font l'opération malgré de très grands risques de se faire repérer surtout que Agar, très gaffeur, éternue plusieurs fois ce qui alerte les femmes qui jouent du piano en haut. La deuxième sera obtenue grâce à la beauté de Miriam qui séduit le Directeur de la banque pendant que l'empreinte de la seconde clé est effectuée. Les deux dernières sont surveillées de très près. Elles sont dans le bureau du chef de gare. Un joli passage montre l'évasion organisée par PIERCE d'un détenu spécialiste du vil, un monte en l'air réputé. L'occasion de montrer qu'à l'époque il n'était pas bon d'être prisonnier en Angleterre, les pendaisons étaient légion. Ce troisième comparse va aider Agar à dérober les deux dernières clés qui  a repéré qu'un des deux policiers de nuit par uriner sa bière durant une minute 30 secondes chaque nuit à la même heure. Agar répète donc de façon savoureuse sa course devant Pierce qui le chronomètre. SUTHERLAND est très drôle. Evidemment les choses seront plus difficiles que prévu, car les clés ne sont pas à l'endroit prévu et Agar en fait tomber une par terre. Agar réussit l'opération à la seconde près.
    Reste la dernière partie consacrée au vol. Le groupe prend le fameux train pour dérober l'or. Mais celui-ci est rempli de voyageurs et il faudra bien sûr ne pas attirer l'attention sur soi. Un opportun de dernière minute va voyager avec PIERCE, mais ce dernier utilise Miriam pour opérer en paix. Pendant ce temps Agar s'est introduit dans le train dans un corbillard, d'où un maquillage verdâtre des plus savoureux. PIERCE va de voir s'employer pour se rendre sur le bon wagon, et manque de chuter plusieurs fois. Mais l'incroyable vol se déroule sans embûches. PIERCE ne saute pas du train et décide de se rendre à Londres retrouver sa belle et ses complices. Un terrible détail qu'il ne peut voir (et pour cause) le trahit et il est arrêté par la police devant Miriam qui l'attendait devant la gare. Au tribunal, PIERCE est très apprécié du public. C'est un voleur bien aimé. La foule qui l'attend dehors l'acclame, mais Myriam déguisée n'est pas loin, et il va pouvoir s'échapper grâce à son ami Agar.
    CRICHTON réussit un film vraiment emballant où il n y a aucune violence mais une fin pas très morale puisque les voleurs s'enfuient avec la caisse. C'est aussi une belle histoire d'amitié car les complice de PIERCE ne le laissent pas tomber, bien au contraire. C'est un très bon moment de cinéma qui bénéficie de très bons acteurs. Sean CONNERY affronte un personnage peut être un peu moins sympathique que d'habitude, un peu hautain, mais très classe. Au vu de la préparation on ressent la nervosité de PIERCE qui a cependant une vraie relation amoureuse avec Myriam, scellée par une fidélité et une entraide mutuelle. Lesley ANN DOWN est plantureuse à souhait, enjouée, séduisante et maîtrisant l'art du déguisement. Dommage qu'on ait vu cette actrice plus souvent à l'écran. Donald SUTHERLAND apporte une touche de fantaisie bienvenue en opposition avec l'austérité et la minutie de PIERCE. Le réalisateur obtient là sa meilleure réalisation.
    La critique apprécie le film. Aux USA il entre dans le top 10 hebdomadaire et monte jusqu'à la 4ème place et obtient un score honorable mais pas exceptionnel. En France, le film sort sur 22 salles à Paris combinaison qui montre que le distributeur croit un peu au film. Mais la concurrence est rude et bon nombre de bons films français sortent cette semaine, dont "Le coup de Sirocco", "Cause toujours tu m'intéresses". Un embouteillage de bons films qui font que seuls 33 000 spectateurs se rendent dans les salles, malgré des critiques plaisantes. Le film tente de se maintenir en seconde semaine, mais ne parvient pas à atteindre les 100 000 spectateurs. Evidemment le score Français ne sera pas énorme. Et pourtant la critique apprécie le film. Sean CONNERY vient donc de connaître quatre échecs flagrants de suite en France en tant que tête d'affiche. Le plus paradoxal c'est que ces quatre films sont les meilleurs de sa période des années 70.
    Aujourd'hui "La grande attaque du train d'or" demeure un film très apprécié par les fans de Sean CONNERY et ses diffusions à la télévision attire toujours son petit nombre de spectateur. Heureusement la vidéo a fait son oeuvre avec le temps, mais à l'époque on imagine la situation de l'acteur. Les choses ne vont pas s'arranger car "Cuba" son nouveau film floppe aux USA avec moins de 500 000 dollars de recettes. Les distributeurs ne prennent pas de risques et le film n'est pas diffusé en France, autant dire que Sean CONNERY c'est désormais "peanuts" en France. Ces échecs successifs (et injustes) explique peut être en partie la participation de l'acteur a un film catastrophe, "Meteor" qu'il aurait peut être refusé quelques temps avant....            
                   
         

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    270 000
    (estimation)

     

    ENTREES PARIS

     

    88 081

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    9

    33 793

    22

    2ème semaine

    13

    24 959

     

    BOX OFFICE USA

     

    13 M$

     

    Nombre de semaines top 10 US

    6

     

     

    meilleure position top US

    4

     

     

    Nombre de semaines Paris

     

    9

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    1 536

     

    Budget

     

    6 M$

     

    Box office annuel Espagne

     

    409 643

     

    Cote du succès

     

    *

     

     

     

    vlcsnap-2012-01-05-15h14m42s57

     

    vlcsnap-2012-01-05-15h15m14s125

     

    vlcsnap-2012-01-05-15h15m30s24

     

    vlcsnap-2012-01-05-15h17m38s23

     

    vlcsnap-2012-01-05-15h17m41s56

     

    vlcsnap-2012-01-05-15h19m14s215

     

    vlcsnap-2012-01-05-15h19m23s47

     

    vlcsnap-2012-01-05-15h19m43s252

     

    vlcsnap-2012-01-05-15h20m33s237

     

    vlcsnap-2012-01-11-16h02m45s26.png

     

    vlcsnap-2012-01-05-15h21m23s222

     

    vlcsnap-2012-01-05-15h21m51s253

     

    vlcsnap-2012-01-11-16h04m02s28.png

     

    vlcsnap-2012-01-11-16h06m38s50.png

     

    vlcsnap-2012-01-11-16h07m07s78

     

    vlcsnap-2012-01-11-16h08m35s198.png

     

    vlcsnap-2012-01-11-16h09m01s201.png

     

    vlcsnap-2012-01-11-16h09m13s62.png

     

    vlcsnap-2012-01-11-16h09m25s186.png

     

    vlcsnap-2012-01-11-16h09m49s167.png

     

    vlcsnap-2012-01-11-16h10m22s239.png

     

     

    .

    « CUBA - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1979UN PONT TROP LOIN - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1977 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Didier
    Mercredi 29 Mai 2013 à 02:52
    Didier

    Je n'ai pas revu le film depuis très longtemps (il faudra que je me repasse la cassette VHS), mais j'ai toujours trouvé que, côté casting, il aurait été tout aussi approprié de reformer le "couple" Sean Connery-Michael Caine, après "L'homme qui voulut être roi". Même si je n'ai rien contre Sutherland, mais Caine aurait apporté un petit quelque chose de plus... anglais !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :