• LA GIFLE - LINO VENTURA BOX OFFICE

     

    LA GIFLE


    23 OCTOBRE  1974

     

     

     

    LA GIFLE - BOX OFFICE LINO VENTURA 1974

     

    • Titre : La Gifle
    • Réalisation : Claude Pinoteau
    • Scénario : Jean-Loup Dabadie et Claude Pinoteau
    • Production : Alain Poiré
    • Sociétés de production : Gaumont International, Les Productions 2000, Euro-International Films
    • Musique : Georges Delerue
    • Aide-réalisateur : Élie Chouraqui
    • Photographie : Jean Collomb
    • Montage : Marie-Josèphe Yoyotte
    • Pays d'origine : France, Italie
    • Format : Couleurs - 1,66:1 - Mono - 35 mm
    • Durée : 104 minutes
    • Tournage : 17 avril 1974 au 30 juin 1974
    • Date de sortie : 23 octobre 1974 (France)
    • Lino Ventura : Jean Douélan
    • Isabelle Adjani : Isabelle Douélan
    • Francis Perrin : Marc Morillon
    • Annie Girardot : Hélène Douélan
    • Jacques Spiesser : Rémy Abeillé
    • Georges Wilson : Pierre
    • Nicole Courcel : Madeleine
    • Nathalie Baye : Christine Abeillé
    • Xavier Gélin : Xavier

     

    Jean, professeur de géographie, a bien du mal à vivre tranquillement: professionnellement, sa situation se complique. En effet, il est sommé de demander sa mutation pour avoir sérieusement endommagé deux policiers qui frappaient un étudiant. Séparé de sa femme depuis dix ans, il laisse sa maîtresse le quitter. Sa fille Isabelle lui donne à elle seule beaucoup de fil à retordre; perpétuellement insatisfaite, elle néglige ses examens de médecine, semble attirée par Marc qui est littéralement fou d'elle, et se résout, par bravade, à annoncer à son père qu'elle compte désormais vivre avec lui. Une gifle clôt l'entretien. Isabelle s'enfuit chez sa mère, à Londres. Elle est accompagnée fortuitement par Rémi, le frère de son amie Christine, qui ne tarde pas à lui révéler ses sentiments. Une poursuite s'engage entre le père et la fille, puis la mère. Mais Isabelle décide de couper définitivement le cordon ombilical et part rejoindre Rémi, appelé au service militaire. Marc ne perd pas espoir, de même que Jean. Hélène décidera-t-elle de reprendre la vie commune avec lui?...

     

    ***********************************************************

     

    Lino VENTURA et Claude PINOTEAU s'apprécient mutuellement. L'acteur a félicité le réalisateur pour son travail sur "Le silencieux" qui a bien fonctionné en 1973. Dans la foulée, les deux décident de tourner un nouveau film ensemble toujours produit par Alain POIRE pour Gaumont.

    Quelque peu influencé par les succès énormes de Claude SAUTET, il décide d'écrire une comédie de moeurs joyeuse et bien ancrée dans son temps où l'héroïne sera une jeune fille des années 70 qui passe à l'âge adulte d'une manière mouvementée. Il se fait aider au scénario par Jean-loup DABADIE qui a collaboré avec le succès que l'on sait aux films de Claude SAUTET, c'est la Rolls Royce des scénaristes des années 70. Avec lui, les personnages sont fort bien écrits et les dialogues sont toujours justes et légers.

    Pour VENTURA et PINOTEAU le choix de l'actrice pour jouer Isabelle s'avère primordial. Or, il se trouve qu'une jeune actrice fait parler beaucoup d'elle depuis 1973.

    Il n y avait pas la télé chez moi à l'époque, mais je me souviens qu'à l'école primaire tous les élèves, les parents et l'institutrice parlaient de cette très jeune actrice au talent précoce qui jouait les pièces de théâtre du Français d'une manière "différente". Isabelle ADJANI s'était fait connaître à la télévision, et à 17 ans c'est déja une vedette.

    Les deux compères s'adressent naturellement à elle durant l'été 1973, et vont beaucoup réfléchir avant de lui confirmer le rôle, car c'est elle qui aura le film sur les épaules. Finalement elle aura la joie d'obtenir le rôle, le contact s'étant bien passé avec VENTURA.

    Elle joue avec entrain et insouciance Isabelle et apporte un souffle nouveau indéniable au cinéma français. Belle comme un coeur elle fait preuve d'un caractère évident et est capable de jouer avec exaltation n'importe quelle scène. Nous faisons connaissance d'elle dès le début du film où elle joue avec la jeune Nathalie BAYE dans un magasin de disques. Les deux jeunes femmes sont charmantes, espiègle. Un autre jeune acteur issu du théâtre fait également son apparition : Francis PERRIN qui sera l'élément comique du film.

    Comme Jacques SPIESSER est aussi de la partie nous assistons donc à la naissance d'une nouvelle génération d'acteurs qui connaitront chacun de belles carrières, les choix de PINOTEAU étaient donc les bons.

    L'action du film est encrée dans les années 70. Lino VENTURA incarne un professeur d'histoire bourru mais compétent et droit. Il est plutôt compréhensif avec cette jeunesse contestataire, au cheveux longs et qui fume en cours. D'ailleurs il n'hésitera pas à défendre un étudiant molesté par la police au cours d'une manifestation. Malgré l'aide de son ami, provisueur du lycée (Georges WILSON) il sera muté de force à la fin de l'année par l'administration. Il préfère démissionner à l'issue de son année scolaire. Un rôle de gentil bourru habituel pour l'acteur. Jean, apprécie que les choses soient carrées. Il a acheté un appartement sur plans et a prévu un emplacement pour tout le monde. Madeleine, sa maîtresse et Isabelle sa fille seront à leur place. Le problème c'est qu'Isabelle a prévu de vivre chez  Marc, ou plutôt Marc désire qu'elle vive avec lui dans une chambre d'étudiants. Isabelle redoute les réactions de son père. Marc tentera d'en parler avec ce dernier au cours d'une partie de football, mais sans succès.

    Les problèmes de Jean provoquent sa séparation avec Madeleine. En plus, Isabelle sabote ses examens à la fac, elle ne sait plus où elle en est et cela déboussole son père. La tension monte, Isabelle pique une crise d'hystérie et Jean lui administre une sévère gifle (d'où le titre). Isabelle s'enfuit en Angleterre où elle retrouve sa mère, sépaée mais non divorcée de Jean depuis dix ans. Elle est accompagnée par Rémy qui est amoureux d'elle.

    Ce n'est qu'au bout d'une heure de film que le personnage d'Annie GIRARDOT apparait et c'est un bol d'air pour le film. Ouverte, drôle, compréhensive elle est un havre de paix pour Isabelle. Hélène vit avec un riche anglais pur sucre. Toujours poli et flegmatique il assistera aux tension de sa "belle famille" sans jamais se départir de sa bonne humeur. Jean rejoint Hélène. Les deux acteurs sont très convaincants, ils se connaissent depuis longtemps car ils ont tourné ensemble en 1957, une paille. Malgré tout il reste beaucoup de tendresse et de respect entre les deux.

    Isabelle va continuer de faire "tourner chèvre" ses parents en changeant d'avis régulièrement. Finalement elle choist de partir avec Rémy en province. 

    Alors que les problèmes professionnels de Jean sont terminés, il reste cependant un peu circonspect de toute cette histoire...

    Film léger et malgré tout très respectueux des convenances, il est  le film familial idéal pour des spectateurs désireux de découvrir un film un peu moins "fort" que des succès comme "Emmanuelle" ,"L'exorciste" ou "les valseuses" dont il est un peu l'antithèse... Les acteurs sortent grand vainqueurs du film dans des rôles taillés sur mesure par DABADIE. Isabelle ADJANI a la fois belle et très talentueuse apporte une autre façon de jouer, intuitive, vivante, passionnée, mais douce aussi. Un rôle dans lequel beaucoup d'adolescentes vont se reconnaître. Lino VENTURA est bien servi dans un rôle qui lui convient comme un gant.

    Annie GIRARDOT compose un rôle court, mais inoubliable. La maman parfaite et compréhensive. On oublie pas de sitôt son accent bien français quand elle demande à Robert "you are not playing tennis ?".

    Le film sort dans un contexte de forte concurrence ('"Vincent, François, Paul et les autres", "Borsalino and Co", "Robin des bois","La moutarde me monte au nez") mais réussit une belle première semaine à Paris en dépassant les 100 000 entrées. Il fait l'exploit d'augmenter ses entrées en deuxième et troisième semaine signe d'un très bon bouche à oreille. Il parvient à s'emparer de la première place en quatrième semaine. Le film devient un petit phénomène de société et va devenir un des plus grands succès de la carrière de Lino VENTURA et d'Annie GIRARDOT avec près de 3.5 millions de spectateurs en France. Le film passe aisément la barre du million de spectateurs Paris Banlieue.

    Pour GIRARDOT et VENTURA ce n'est qu'une confirmation de leur immense popularité, mais pour Isablle ADJANI cela va être une célébrité qu'elle devra apprendre à gérer. Très demandée, elle va chosir ses rôles avec soin, quitte à tourner dans des projets difficiles et moins commerciaux....Une star est née.   

    Lino VENTURA et Claude PINOTEAU tourneront encore deux films ensemble. Le réalisateur rééditera son exploit en 1980 en tournant un faux remake de ce film et découvrira un nouveau talent féminin. ce sera Sophie MARCEAU dans "La boum".     

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    3 384 100

     

    ENTREES PARIS

     

    781 367

     

    ENTREES BANLIEUE

     

    353 594

     

    ENTREES PARIS BANLIEUE

     

    1 134 961

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    3

    97 094

    15

    2ème semaine

    3

    107 099

     

    3ème semaine

    2

    107 399

     

    4ème semaine

    1

    78 377

     

    5ème semaine

    1

    74 051

     

    6ème semaine

    2

    72 183

     

    7ème semaine

    2

    61 616

     

    8ème semaine

    4

    45 311

     

    9ème semaine

    10

    28 929

     

    10ème semaine

    8

    48 969

     

    11ème semaine

    7

    38 125

     

    Nombre de semaines Paris

     

    27

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    6 513

     

    Budget

     

     

     

    Box office annuel Allemagne

     

     

     

    Box office annuel Espagne

     

      381 333

     

    Box office annuel Italien

     

     

     

    Cote du succès

     

    * * * *

     

     LA GIFLE - BANDE ANNONCE

     MUSIQUE LA GIFLE

     

      LA GIFLE - NATHALIE BAYE

     

    vlcsnap-2011-01-25-00h37m11s56

     

    LA GIFLE - LINO VENTURA

     

    vlcsnap-2011-01-25-00h37m30s243.png

     

    vlcsnap-2011-01-25-00h38m05s83.png

     

    vlcsnap-2011-01-25-00h38m38s150.png

     

    LA GIFLE - ISABELLE ADJANI

     

    vlcsnap-2011-01-25-00h39m04s163.png

     

    vlcsnap-2011-01-25-00h39m59s194.png

     

    vlcsnap-2011-01-25-00h42m11s232.png

     

    vlcsnap-2011-01-25-00h43m01s225.png

     

    LA GIFLE - ISABELLE ADJANI

     

    vlcsnap-2011-01-25-00h44m10s142.png

     

    LA GIFLE -ANNIE GIRARDOT

     

    vlcsnap-2011-01-25-00h46m39s97.png

     

    vlcsnap-2011-01-25-00h48m29s178.png

     

    vlcsnap-2011-01-25-00h48m43s64.png

     

    vlcsnap-2011-01-25-00h49m37s88.png

     

    LA GIFLE LINO VENTURA

     

     

    ...

    « LA CAGE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1975LES DURS - LINO VENTURA BOX OFFICE 1974 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :