• LA FLECHE ET LE FLAMBEAU - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1951

     

    LA FLECHE ET LE FLAMBEAU

    (THE FLAME AND THE ARROW)
     9 JUILLET 1950  (USA)

    1 ER SEPTEMBRE 1951

      

     

    BOX OFFICE BURT LANCASTER 1951 PART II


     

    • Réalisation : Jacques Tourneur
    • Scénario : Waldo Salt
    • Photographie : Ernest Haller
    • Son : Francis J. Scheid
    • Musique: Max STEINER
    • Production : Frank Ross et Harold Hecht
    • Production associée : Norman Deming
    • Société de production : Warner Bros., Norma F. R. Productions
    • Société de distribution : Warner Bros.
    • Format : couleur (Technicolor) — 35 mm — 1,37:1 — son Mono (RCA Sound System)
    • Genre : film d'aventure
    • Durée : 89 minutes
    • Burt Lancaster (V.F. : Jean Davy) : Dardo Bartoli
    • Virginia Mayo (V.F. : Claire Guibert) : Anne de Hesse
    • Robert Douglas (V.F. : Claude Peran) : Marquis Alessandro de Granazia
    • Aline MacMahon (V.F. : Mona Dol) : Nonna Bartoli
    • Victor Kilian (V.F. : Camille Guerini ) : L'apothicaire Mazzoni

     

    Au XIIe siècle, l'Italie du Nord vit sous l'oppression d'Ulrich, le cruel représentant de l'empereur d'Allemagne Frédéric Barberousse. Venu en ville avec son fils Rudi afin de lui présenter sa mère Francesca qui les a quittés cinq ans auparavant pour épouser Ulrich, Dardo Bartoti abat d'une flèche l'un des faucons de son rival... Grièvement blessé par un archer, Dardo parvient à s'échapper, mais Rudi est capturé. Guéri, Dardo devient le chef des partisans. Tandis qu'Ulrich veut unir la Hesse à la Lombardie par le mariage de sa nièce, la duchesse Anne, à un noble Italien, le marquis Alessandro. Mais Anne refuse. De dépit, Ulrich exile le marquis qui se joint aux maquisards. Pour libérer son fils, Dardo s'introduit au château d'Ulrich. Comme sa tentative échoue, il prend Anne en otage. Cinq villageois doivent être pendus si Dardo ne se livre pas. Le jour de l'exécution, Dardo se constitue prisonnier et, grâce à son complice Piccolo, simule sa pendaison. Ulrich célèbre sa victoire en recevant une troupe de saltimbanques. Mêlés aux artistes, Dardo et ses amis pénètrent dans la place. Tandis qu'Alessandro trahit ses compagnons, Anne, tombée amoureuse de Dardo, leur vient en aide. Les partisans déclenchent une bagarre générale. Pour protéger sa fuite, Ulrich s'empare de Rudi. Dardo le tue d'une flèche en plein coeur...

    **********************************************

    En 1949, Burt LANCASTER signe un accord avec WARNER BROS pour promouvoir sa compagnie de production, la NORMA. En échange d’être la tête d’affiche de trois films produits par la WARNER, celle-ci s’engage à distribuer trois autres films produits par Burt et Hecht. Les deux compères ont le nez creux, et achètent un scénario qui est une sorte d’adaptation de la vie de Guillaume TELL. Il avait proposé le film à la COLUMBIA, qui avait refusé, préférant voir l’acteur dans des films noirs, plutôt que d’imiter Errol FLYNN. La WARNER accepte et prêtera même les décors de ces films légendaires tels « Robin des Bois » ou « Don Juan ». Burt compte mettre le paquet dans ce film d’aventures familiales. Il va s’entraîner avec son ami Nick CRAVAT avec qui ils faisait des numéros d’acrobatie au cirque. Il lui proposera un petit rôle dans le film. Burt poussera même l’exercice à se produire dans un cirque, le Cole Brothers Circus durant un mois, où il fera salle comble. En passant il demande 11 000 dollars par semaine. Il touchait 50 dollars en 1935, belle culbute !!Faut dire que le Burt a toujours bien aimé le pognon, et qu’il a toujours roulé bon train dans sa vie. Il attaque le film en pleine forme physique et tient à effectuer les cascades par lui-même. Sa composition est exceptionnelle dans le genre, et Burt dans le rôle de Dardo, bondit, vole, utilise tous les accessoires à portée de sa main pour ridiculiser ses ennemis, se bat avec maestria et trouve sa marque de fabrique llégendaire : un sourire diamant rivé à la figure et une joie communicative. Il propose un héros frustre, musculeux, sans conscience politique, ni but noble. Son personnage agit, se bat non sans un certain second degré, à la Tex AVERY. Magnifiquement réalisé par Jacques TOURNEUR le film connaît un triomphe mondial sans précédent pour l’acteur. Rien qu’aux USA le film rapporte 3 millions de dollars de bénéfices. La COLUMBIA se mord les doigts…En France le film est enfin le triomphe attendu pour Burt avec plus de 4 millions d’entrées sur plusieurs années d’exploitation, explosant ses scores des films précédents. Il sera définitivement une star des années 50.
     

    ENTREES France toutes exploitations

     

    4 287 220

     

     

    ENTREES Paris toutes exploitations

     

     

    763 620

    ENTREES PARIS 1ère exclusivité

    152 751

    COTE DU SUCCES

    * * * *

    LA FLECHE ET LE FLAMBEAU BANDE ANNONCE EN VO

     

    RARE VIDEO OU BURT LANCASTER ET LA WARNER OFFRENT

    I MILLION DE DOLLARS A CELUI QUI PROUVE QUE BURT LANCASTER

    N'EFFECTUE PAS LUI MEME SES CASCADES !

     

     

     

     

     

     

    .

    « LA VALLEE DE LA VENGEANCE - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1952LA BONNE COMBINE - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1951 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :