• LA FILLE DANS LA VITRINE - LINO VENTURA BOX OFFICE

     

    LA FILLE DANS LA VITRINE

    (La regazza in vetrina)

    14 AVRIL 1961 (IT)

    12 MAI 1961

     

     

    la_fille_dans_la_vitrine-0.jpg

     

    Réalisation

    Luciano EMMER

    Scénario

    Emanuele CASSUTO

    Pier Paolo PASOLINI

    Luciano EMMER 

    Photographie

    Otello MARTELLI

    Musique

    Roman VLAD

    Production

    Emanuele CASSUTO

    Distribution

    SNC

    Durée

    90 minutes

    Tournage

     

    Vincenzo

    Bernard FRESSON

    Else

    Marina VLADY

    Frederico

    Lino VENTURA

    Chanel

    Magali NOEL

     

     

    Vincenzo et trois compatriotes italiens arrivent à la mine de Charbon de Mamburg en Hollande. Vincenzo est tout de suite envoyé "au front" dans la cinquième galerie à 1000 mètres sous terre.

    Federico, un compatriote arrivé depuis cinq ans déjà, lui montre le travail. Après la pause déjeuner, la galerie manque de s'effondrer. Malgré un étayage de fortune, un éboulis retient prisonnier Vincenzo, Federico et Mustapha. Les trois hommes doivent attendre les secours qu'ils espèrent rapide dans cette journée de mercredi. Le jeudi se passe, le vendredi et bientôt le samedi. Un nouvel éboulis les prive de l'arrivée d'air. Heureusement c'était les secours. Mustapha grièvement blessé est emmené en ambulance. Vincenzo comme promis accompagne Federico dans une virée à Amsterdam mais il est bien décidé à fuir la mine, trop dangereuse, et à rentrer directement d'Amsterdam en Italie.

    Dans le quartier des prostituées, Federico plastronne, indiquant à Vincenzo comment payer 200 florins pour emmener deux filles durant le week-end. En fait, il se contente de retrouver Corie, une prostituée avec laquelle il entretient une déjà longue relation. Vincenzo, timide ne sait trop comment marchander avec Else la belle fille de la vitrine. Un client passe d'abord puis Vincenzo se fait rabrouer par elle.

    C'est donc accompagné de Fedoco et de Corie que Vincenzo se promène dans Amsterdam. Federico ne tarde pas à être ivre mort, se faisant jeter d'un bar homosexuel dans lequel il était innocemment entré ou se ridiculisant sur une piste de danse. Vincenzo préfère donc laisser Corie et Federico partir seuls en week-end au bord de la mer. En attendant le train de 23 heures pour l'Italie, Il va retrouver Else et lui donne sans hésiter 15 florins pour une passe avec elle, puis 10 florins supplémentaires pour qu'elle se déshabille.

    Vincenzo a presque laissé passer l'heure du train, il s'habille rapidement et Else le conduit jusqu'à la gare... pour voir le train partir sous ses yeux. Vincenzo s'apprête à dormir dans la sale d'attente jusqu'au tarin du lendemain lorsque Else surgit et lui propose de le ramener chez elle. Vincenzo, épuisé, s'endort et Else veille sur ses cauchemars.

    Au matin, Vincenzo retrouve Else sur la plage et perforerait rentrer avec elle pour faire l'amour mais celle-ci lui fait comprendre que le dimanche, elle ne travaille pas. Vincenzo l'emmène danser et c'est dans une boite sur la plage qu'ils retrouvent Federico et Corie. Cette dernière est très jalouse de Else et se saoule lorsque Federico l'emmène faire un tour en barque. La gentillesse de Vincenzo ne suffit pas à la calmer et même lui doute de l'attitude d'Else avec Federico. Celui-ci, amère ne n'être pas parvenu à ses fins, finit par se disputer avec tout le monde et faire fuir Else.

    Vincenzo s'en revient seul à Amsterdam prendre son train. Sur le quai, il retrouve Else qui lui ramène sa valise.

    Le lundi Vincenzo qui veut retrouver Else le samedi suivant est à la mine. Il se réconcilie avec Federico.

     

    Voici un exemple d'affiche conçue pour le marché français. En effet le film présente Lino VENTURA comme tête d'affiche de ce film, alors qu'il n'a "que" le troisième rôle. En effet en Italie c'est bel et bien Marina VLADY qui est mise en avant dans son rôle de "Fille dans la vitrine". Le film est une production franco-italienne qui contient une distribution très française même si Lino VENTURA est italien. Il reste cependant un des films les plus méconnus de l'acteur pour les années 60.

    Le film semble évocateur, mais pourtant qui à l'époque en France sait que les prostituées hollandaises travaillent dans des locaux qui ont pignon sur rue et qui présentent "la marchandise" aux clients ? Le film évoque donc la prostitution, et pourtant le film est un curieux assemblage d'histoires reliées entre elle par l'assemblage des six scénaristes qui ont participé au film dont Pier Paolo PASOLINI dont on retrouvera le ton dans une des scènes marquantes du film.

    Le réalisateur, peu connu du public français hésite entre fresque sociale et romance à l'eau de rose.

    L'acteur principal du film est bel et bien Bernard FRESSON. Le jeune acteur qui a 29 ans n'est  pas encore connu et tourne depuis peu. Sportif, musclé, émacié, il présente un physique avantageux et est loin du physique d'homme massif à la voix de stentor que le public connaitra ultérieurement. Ajoutez à cela un beau regard et vous avez le portrait du jeune premier. Vincenzo est un émigré italien qui doit travailler dans une mine de charbon aux Pays Bas car il pense qu'il gagnera bien sa vie là bas. Il sympathise avec Frederico lui aussi émigré italien, mais qui travaille depuis 5 ans dans cette mine. Le réalisateur en phase avec le mouvement néo-réaliste italien va nous peindre la vie très difficile des mineurs dans ces années 60 où les C.H.S.C.T (Comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail)étaient inconnus. Le métier est dur, âpre, les différentes nationalités se côtoient dans les frêles boyaux: européens, africains, tous sont des frères de sueurs et de poussière de charbon. Frederico est un aboyeur, une grande gueule pas très cultivé mais efficace. il déplore le travail bâclé qu'il constate. Les ouvriers ne prennent pas le temps de consolider les galeries pressés par les chefs de faire du rendement. Fatalement, la galerie s'écroule et un groupe est prisonnier dont nos deux amis. L'attente est longue et difficile d'autant plus que Vincenzo doit s'occuper d'un mineur africain qui a la jambe broyée sous une roche.  Alors que l'espoir diminue, Frederico promet à Vincenzo de l'emmener à Amsterdam le samedi pour s'offrir un week-end avec des filles. Le temps passe et le samedi matin, le groupe est libéré et fêté par ceux qui les attendent en haut. C'est une belle réussite du réalisateur qui nous montre les conditions de travail extrêmement difficiles pour ces hommes qui sont en quelque sorte une marchandise pour le patronat, des hommes qui se vendent pour une faible paie.

    Même s'il ne semble pas trop marqué par sa mésaventure, Vincenzo songe à arrêter les frais et retourner en Italie. Frederico que l'on découvre dans la vie hors de la mine comme un homme qui boit beaucoup et qui est un panier percé tient parole et emmène Vincenzo à Amsterdam. le film connait une rupture de ton et va devenir une sorte de bluette inattendue. Ils prennent le train et les voici à Amsterdam dans le quartier aux prostituées. Frederico à l'habitude de s'y rendre et possède son Q.G. Il est l'habitué d'une prostitué, Chanel (Corie en VF) jouée par une Magali Noël des plus gouailleuses. Plus vraiment le perdreau de l'année, celle-ci se raccroche un peu à Frederico , c'est devenu une sorte de couple avec le temps. Cependant Frederico cherche une fille pour Vincenzo qui ne coûte pas trop cher pour le week-end. Cela tombe bien, celui-ci a repéré une superbe jeune femme dans une vitrine, Elise. C'est Marina VLADY qui prête son  physique avantageux à la jeune prostituée. Son visage parfait est mis en valeur par un maquillage poussé qui la rend sublime tout simplement. Else, c'est la plus belle fille de la rue. Très timide, Vincenzo reste en arrêt devant elle qui le remarque cependant. Un petit clin d'œil et hop. Vincenzo ne rentre pas trop intimidé. Frederico va le driver et entre dans la boutique et tente de marchander avec Else qui refuse le prix proposé pour le week-end. Ils partent. Frederico, Vincenzo et Chanel sortent dans les pubs. Amsterdam est une ville moderne et branchée, les clubs de jazz fleurissent et le public est très cosmopolite. Chanel cherche à s'amuser mais Frederico ne cherche qu'a s'enivrer. Totalement saoul il cherche un bar et laisse ses deux amis en rade. On peut penser que PASOLINI écrit la scène suivante. Frederico trouve enfin un bar accueillant. Lino nous joue encore la scène du gars bourré comme un coing, une spécialité de l'acteur. Il se rend sur la piste pour trouver une fille, mais il n y a que des hommes qui dansent. Un beau jeune homme s'occupe de danser avec lui. Frederico va se rendre compte qu'il est dans un bar gay et va provoquer un esclandre et se faire virer à coup de pieds dans le derrière...

    Chanel va le recueillir pour cuver son vin. Vincenzo qui est un garçon bien éduqué, sensible et poli, le contraire de Frederico aide Chanel à s'occuper de lui. Mais il doit partir et dit au revoir à Chanel. il va prendre le train pour l'Italie et va se rendre à pied à la gare. Chanel comprend où Vincenzo va se rendre...Elle sourit.

    Vincenzo est très intimidé par la belle prostituée, celle-ci remarque qu'il plus prévenant que les autres. Ils communiquent difficilement elle parle un peu l'italien, lui un peu l'anglais... Elle le conduit à la gare où il rate son train pour l'Italie. Il se prépare à dormir sur un banc quand Else le rejoint. Elle lui propose de passer le week end ensemble et fait rarissime l'emmène chez lui. Les deux sont assez intimidés et on comprend qu'Else est attirée par lui, elle se révèle une hôte attentionnée lorsque Vincenzo se réveille en pleine nuit, traumatisé par son accident dans la mine. Le lendemain matin Vincenzo retrouve Else sur la plage venteuse, Else est belle cheveux au vent, nous sommes bien loin de la mine et de la ville. Vincenzo remettrait bien le couvert, mais Else veut s'amuser. Ils retrouvent par hasard Chanel et Frederico qui prennent du bon temps au bord des canaux. Fatalement ce dernier va tenter de profiter des charmes d'Else mais celle-ci ne se laisse pas faire. Pendant ce temps, Chanel se saoule car elle en a assez de Frederico. On la verra même tomber à l'eau. Magali Noël est très drôle dans ce rôle de femme qui espère un homme correct qui prendra soin d'elle. Vincenzo lui, fait confiance à Else. Aviné, Frederico se brouille avec tout le monde et manque de se battre avec Vincenzo. Il y a un pu de tension entre Else et Vincenzo et celle-ci s'en va à Amsterdam seule en voiture, mais avec la valise de Vincenzo dans le coffre. Cette valise lui causera bien des soucis avec son souteneur qui pique une crise en pleine rue. Else réfléchit dans sa vitrine et va retrouver Vincenzo à la gare pour lui donner sa valise. Elle refuse tout paiement. Vincenzo lui dit que si un jour il gagne à la loterie....elle lui demande "un kiss" mais Vincenzo hésite..Embrasser une prostituée dans une gare....Celle-ci qui a compris, lui arrache un baiser et s'en va en courant.

    Mais Vincenzo ne rentre pas en Italie et reste à la mine où il retrouve Frederico. La brouille est oubliée et les deux peuvent retourner à leur dur quotidien, en attendant le week end...et Else ?

    Ce film attachant mérite d'être redécouvert. fresque sociale du dur quotidien des mineurs, des prostituées, le film a aussi le mérite de s'intéresser aux émigrés et l'action se porte aux Pays-Bas, lieu inhabituel mais qui change des sempiternels décors français ou italiens. Contrairement a ce que laisse penser l'affiche, le film est très sage et ceux qui pensent apercevoir la plastique de Marina VLADY en seront pour leurs frais. Le film est fort bien interprété, Bernard FRESSON en tête. Marina VLADY est étonnante en jeune fille polyglotte et hésitante et finalement très romantique. Et qu'elle est belle. Lino VENTURA est déjà un acteur confirmé et il excelle pour les hommes rustres. il porte dans le film un costume mal taillé et de piètre qualité pour souligner sa condition de prolétaire...et son manque de classe. Magali Noël apporte une touche drôle et sympathique. Bref, un bon film.

    Passé inaperçu au box office italien, le distributeur français a la très bonne idée de sortir le film à Paris la même semaine qu'un "Taxi pour Tobrouk". Le départ est très modeste, mais il va surement bénéficier du triomphe du "Taxi" qui va faire de Lino VENTURA une star du box office. Au final, le film va terminer sa carrière en France avec 800 000 spectateurs au compteur, un score inespéré obtenu grâce à la nouvelle notoriété de l'acteur. Bernard FRESSON ignoré sur l'affiche française, deviendra au fil des années un acteur de seconds rôles fort appréciés que l'on pourra admirer dans "Adieu l'ami" ou "Z"... Marina VLADY sera "La princesse de Clèves" un film au gros succès.     

     

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    808 203

     

    ENTREES PARIS

     

    166 872

     

    ENTREES BANLIEUE

     

     

     

    ENTREES PARIS BANLIEUE

     

     

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    12

    18 987

    3

    2ème semaine

     

    8 206

     

    3ème semaine

     

    8 984

     

    Nombre de semaines Paris

     

     

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

     

     

    Cote du succès

     

    * *

     

     

    LA FILLE DANS LA VITRINE - BERNARD FRESSON

     

    vlcsnap-2011-04-01-00h13m48s96.png

     

    LA FILLE DANS LA VITRINE - LINO VENTURA

     

    vlcsnap-2011-04-01-00h24m05s113.png

     

    LA FILLE DANS LA VITRINE - MARINA VLADY

     

    vlcsnap-2011-04-01-00h26m15s134.png

     

    LA FILLE DANS LA VITRINE - MARINA VLADY

     

    vlcsnap-2011-04-01-00h28m00s161.png

     

    vlcsnap-2011-04-01-00h28m18s91.png

     

    vlcsnap-2011-04-01-00h32m10s106.png

     

    LA FILLE DANS LA VITRINE - MARINA VLADY

     

    vlcsnap-2011-04-01-02h54m03s241.png

     

    vlcsnap-2011-04-01-02h54m38s75.png

     

    vlcsnap-2011-04-01-02h55m03s77.png

     

    LA FILLE DANS LA VITRINE - LINO VENTURA

     

    LA FILLE DANS LA VITRINE - MARINA VLADY

     

    vlcsnap-2011-04-01-02h57m06s22.png

     

    vlcsnap-2011-04-01-02h57m21s175.png

     

    vlcsnap-2011-04-01-02h57m57s18.png

     

    vlcsnap-2011-04-01-02h58m20s247.png

     

    vlcsnap-2011-04-01-02h59m10s238.png

     

     

    .

    « LES LIONS SONT LACHES - LINO VENTURA BOX OFFICE 1961UN TAXI POUR TOBROUK - LINO VENTURA BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :