• LA DERNIERE CIBLE - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1989

     

     

    LA DERNIERE CIBLE

    (THE DEAD POOL)

    11 JANVIER 1989

     

      

    LA DERNIERE CIBLE - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1989

     

     Réalisation Buddy VAN HORN (1988) Scénario Steve SHARON D'après une histoire originale de S SHARON, Durke PEARSON, Sandy SHAW Et les personnages créés par Harry Julian FINK et RM FINK Directeur de la photographie Jack N GREEN (Technicolor) Musique Lalo SCHIFRIN Production David VALDES-Malpaso, Distribution Warner Bros Durée 92 minutes

    • L'inspecteur Harry Callahan Clint EASTWOOD
    • Samantha Walker Patricia CLARKSON
    • Peter Swan Liam NEESON
    • Al Quan Evan C KIM Harlan
    • Johnny Squares James (Jim) CARREY

    Pour être parvenu à arrêter le mafioso Lou Janero, Harry Callahan est devenu la coqueluche des médias. Mais, malgré l'insistance de ses supérieurs, Harry refuse de jouer le jeu des relations publiques avec la presse. Il brise d'ailleurs la caméra de l'opérateur d'une jeune et séduisante journaliste de télévision, Samantha Walker. Parallèlement, il commence une enquête sur la mort - des suites d'une overdose suspecte - du rocker Johnny Squares, qui tournait un clip promotionnel sous la direction de Swan, un réalisateur de films d'horreur macabres et sanglants, relevant de la plus ringarde série Z. Peu après, la critique de cinéma Molly Fisher, adversaire déclarée du cinéaste, est égorgée à son domicile par un inconnu... Harry découvre bientôt, sur le corps d'une victime d'un hold-up, une liste de noms dont les deux premiers sont ceux de Squares et Fisher. Il apprend alors que plusieurs membres de l'équipe de Swan ont chacun établi une liste similaire de dix noms de personnalités médiatiques à risques : le possesseur de la liste dont tous les porteurs des noms seront morts aura gagné. Quelque temps plus tard, Samantha Walker reçoit copie de la liste découverte par Harry, au bas de laquelle a été ajouté le nom de ce dernier. Friande de scoops, elle pousse celui-ci à se prêter à une émission-portrait. Il refuse, mais cède vite au charme de la jeune femme; elle découvre brusquement la vie dangereuse qu'il mène quand tous deux échappent à des tueurs envoyés par Janero qui, depuis sa prison, avait déjà commandité plusieurs tentatives d'assassinat de l'inspecteur. Après avoir, par une habile mise en scène, convaincu le mafioso de cesser de l'importuner, Harry reprend sa chasse à l'insaisissable assassin de la " liste noire" qui a encore plusieurs fois frappé et qui maintenant le traque. Harry ayant survécu à un attentat à l'explosif, l'assassin - qui n'est autre qu'un assistant psychopathe de Swan, qu'il accuse de lui avoir volé ses idées - s'en prend à Samantha. Callahan parvient à délivrer celle-ci, puis au terme d'un âpre combat singulier, à abattre le meurtrier.

    *************************************

    On devine aisément que Clint devait un « Harry » à la Warner contre son « Bird ». D’ailleurs il ne réalise pas le film, il laisse cette tâche à son pote Buddy Von HORN qui s’acquitte de celle-ci laborieusement. Revoilà Harry, vieillit dans une enquête convenue, qui peine à s’échapper du téléfilm moyen. Oui, Harry est un peu mou du genou, et la critique ne s’y trompe pas, ni le public d’ailleurs. Le film fonctionne correctement aux Etats-Unis, mais on est loin des recettes de « Sudden Impact ». L’épisode 5 perd 50% de ses entrées par rapport à l’opus 4, malgré une sortie US en plein été 88, mais qui correspond à la morosité du Box Office de l’époque.  En France, le constat est le même : après une première semaine correcte, le film s’écroule rapidement. Il est certain que ce score décevant clôt la série de façon définitive.   

     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

     

    623 119

     

     

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

     

     

    169 936

     

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    83 262

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    7

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    37

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    2 250

    1er JOUR Paris

    12 792

    Recettes US

    37.9  M$

    (67 M$ 2007)

    COTE DU SUCCES

    * *

     

    BANDE ANNONCE LA DERNIERE CIBLE VF

    BANDE ANNONCE LA DERNIERE CIBLE VO

     

    .

    « BOX OFFICE CLINT EASTWOOD REALISATEURBIRD - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1988 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :