• LA BONNE ANNEE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1973

     

    LA BONNE ANNEE


    13 AVRIL 1973

     

     

     

     

    LA BONNE ANNEE - BOX OFFICE LINO VENTURA 1973

     

    • Réalisation : Claude Lelouch
    • Scénario original : Claude Lelouch
    • Adaptation et dialogues : Claude Lelouch et Pierre Uytterhoeven
    • Photographie : Jean Collomb
    • Musique : Francis Lai
    • Assistant réalisateur : Élie Chouraqui
    • Durée : 115 minutes
    • Date de sortie : 13 avril 1973
    • Production : Films 13 (Paris), Rizzoli Film (Rome)
    • Distribution : Films 13 (Paris)
    • Lino Ventura : Simon
    • Françoise Fabian : Françoise
    • Charles Gérard : Charlot
    • André Falcon : bijoutier
    • Lilo de la Passardière : Mme Félix
    • Claude Mann : Claude
    • Frédéric de Pasquale : Henri
    • Gérard Sire : directeur de la prison/voix commentaire TV

    En prison depuis près de six ans en tant qu'auteur d'un hold-up, Simon est libéré à la veille de la nouvelle année. En vérité, les autorités vont continuer à surveiller le gangster pour qu'il les mène au butin du vol – des bijoux qui avaient disparu avec le complice de Simon, Charlot... En cette soirée de la Saint-Sylvestre, donc, Simon se retrouve libre, et son premier réflexe est de se rendre chez la femme qu'il aimait à l'époque du hold-up : Françoise. C'était il y a six ans : Simon avait fait la connaissance de Françoise à Cannes, car la jeune femme était propriétaire d'une petite boutique d'antiquités jouxtant la bijouterie Van Cleef, que Simon et son complice Charlot avaient précisément l'intention de dévaliser. Tout en répétant et en préparant minutieusement le hold-up, Simon est donc amené à voir Françoise presque tous les jours. Et, comme Françoise est une femme très séduisante, Simon l'invite à sortir, à dîner... bref, il tombe amoureux d'elle ! Tout pourtant les sépare : Françoise est une femme très cultivée, qui parle art et littérature, tandis que Simon, forcément, reste toujours axé sur le concret et l'aspect matériel des choses.  Tout en courtisant Françoise avec assiduité, Simon continue à mettre au point le hold-up avec Charlot : il se déguise en vieillard milliardaire et se lie d'amitié avec le bijoutier, de façon à ce que ce dernier les laisse entrer un soir après l'heure de fermeture. Mais, le fameux soir, Simon reste prisonnier dans la boutique à cause d'un système de sécurité imprévu ! Charlot, lui, réussit à s'enfuir de justesse avec les bijoux... Six ans plus tard, ce n'est plus la même Françoise que Simon retrouve : elle est plus froide, plus pragmatique, n'a que des liaisons superficielles. Mais Simon, par sa solidité et sa ténacité, parviendra à la reconquérir, de même qu'il retrouvera Charlot... et le magot !

     **********************************************

    Après le triomphe de "L'aventure, c'est l'aventure" Claude LELOUCH va poursuivre son parcours cinématographique bon train. Seulement comment l'auteur qui est rélasateur / scénariste / dialoguiste / Directeur de la photoraphie peut-il se renouveler ? Il est de bon ton de dire que la majorité des cinéastes, écrivains ou musiciens font toujours le même disque / film / livre. En l'occurence, c'est bien le cas. 30 ans avant le cinéma américain qui ne cesse de se recycler, LELOUCH invente le "reboot" à la française, tant son film est un mix entre "Un homme et une femme" et "Le voyou".

    D'ailleurs Claude LELOUCH n'hésite à illustrer cette réflexion en diffusant carrément 5 minutes de "Un homme et une femme" en début de son film. Tant et si bien que le spectateur de l'époque a du se dire qu'il s'était trompé de salle ou qu'une bobine s'était mélangé ? Fort malicieusement LELOUCH a débuté son film par un extrait d'"Un homme et une femme" qui est le film présenté le u 31 décembre aux prisonniers de la prison où est incarcéré Simon (même prénom que le héos du "Voyou") joué par Lino VENTURA. D'ailleurs le film se fait conspuer copieusement par les détenus, ce qui montre un humour certain de l'auteur.

    C'est toujours en noir et blanc que se poursuit le film. Alors que le noir et blanc est généralement utilisé pour les flash backs, il sera utilisé pour les scènes du présent, et ce sont les scènes situées six ans auparavant qui seront en couleur. Sacré LELOUCH.

    Simon bénéficie, avec quelques chanceux, d'une remise de pein pour le 31 décembre. Une belle surprise après 6 ans d'incarcération. En fait nous apprendrons plus tard que ce n'était qu'un plan de la police afin de le surveiller dans l'espoir de récupérer l'argent de bijoux volés. 

    Simon sort et cherche d'abord à se débarrasser des policiers qui le surveillent. Il se rend dans un bel appartement dont il possède les clés. Un repas de réveillon est préparé. Un homme entre et Simon se cache, l'homme en question habite l'appartement et téléphone à quelqu'un, une femme. Le programme du soir est sans équivoque. Simon sort discrètement. Il se rend au célèbre Cabaret "Chez Michou" à Montmartre. Alors que Mireille Mathieu est présente aux cotés de son sosie transformiste, Simon marque le coup... Il se souvient.

    Il y a six ans, on le découvre avec son complice Charlot en train de monter un coup. C'est un truand qui vit la belle vie en volant des bijouteries. A Cannes, il a repéré une belle bijouterie VAn Cleef (le nom est répété une bonne quinzaine de fois dans le film). Grimé il va abuser le propriétaire de la bijouterie bien interprété par André FALCON. LELOUCH s'attarde longuement sur le maquillage de Lino VENTURA figne de celui du "Bossu" avec Jean MARAIS. Lino y met du sien et nous sommes bluffés.

    Le film prend une tournure romantique. Simon semble amoureux de la belle antiquaire dont la boutique jouxte la bijouterie. Charmant, amusant, arborant son plus beau sourire il joue avec elle  gentiment, sous ses deux identités. Un beau moment. Le prix d'achat et de revente d'une petite table de valeur, devient un jeu entre eux où le plus malin des deux n'est pas celle qu'on croit.  Nous découvrons que Françoise jouée par une Françoise FABIAN qui n'a jamais été aussi belle  est une femme cultivée, mais qui s'ennuie quelque peu dans son milieu bourgeois. Elle invite Simon dans un diner où les tristes intellectuels présents jouent un petit peu avec cet homme d'âge mûr qui montre certaines lacunes culturelles. lassé il quitte le dîner. Françoise se rend compte que cet homme joyeux et séducteur l'a bouleversée dans sa morne vie. Elle le rappelle et ils passent la nuit ensemble. Très amoureux, Simon doit cependant la quitter temporairement pour accomplir son casse. Sur le quai de la gare Simon promet à Françoise que ce n'est pas une histoire qui va s'interrompre sur un quai de gare. Une scène sobre, où Simon lui avoue pudiquement son amour.

    Le casse est une demi-réussite. Charlot s'enfuit avec les bijoux, mais Simon est bloqué dans la bijouterie. Tout cela pour deux portes restés ouvertes simultanément. Une erreur de préparation sans doute due à Simon très absorbé par son idylle.

    Alors qu'il est en prison Simon recoit la visite de Françoise. Toujours calme et séducteur, il rassure Françoise: il ne l'a jamais utilisé et il ne comptait pas passer par sa boutique pour dévaliser la boutique. C'était une vraie histoire d'amour, et Françoise va l'attendre...plus ou moins sagement.

    Retour au noir et blanc, au présent. Le film a été réellement tourné à la fin de l'année 1972, car on aperçoit que "Les 101 dalmatiens" sorti en décembre 1972  était diffusé au cinéma parisien "Le Rex". LELOUCH a donc voulu créer ce climat de fin d'année, qui permet aux acteurs de mieux se fondre dans le récit. 

    Toujours chez "Michou" Simon, sort de ses souvenirs alors que le réveillon bat son plein. Grâce à son ami "Michou" il va se jouer des policiers et va retrouver son pote Charlot, joué par charles GERARD l'acteur fétiche de LELOUCH. Une belle retrouvaille entre frères. Il emmène Simon à l'aéroport. Celui-ci va s'envoler, riche, pour l'Amérique du Sud. Mais au dernier moment, il veut être sûr. On ne sait jamais.

    Il appelle Françoise chez elle. Elle est dans son lit avec son amant. Elle lui déclare son amour sans aucune ambiguïté. Françoise FBIAN est sublime et virevolte dans l'appartement dans l'attente. Pas besoin de mots, elle est amoureuse, passionnément. Son amant, n'a plus qu'à plier bagage de lui-même conscient qu'il ne joue pas dans la même catégorie.

    Elle l'attend à la fenêtre et l'accueille avec chaleur. Comme un chat appeuré, Simon se méfie, blessé. Dans une scène magnifique de dignité devant un Simon grave, Françoise lui explique les choses de la vie, simples. Sobre, sombre, Simon va admettre la chose petit à petit, il amorce un début de sourire, et lui souhaite la bonen année.

    On pardonnera à LELOUCH le fait de se recycler à l'aide de sa propre oeuvre tant il offre quelques scènes magnifiques entre VENTURA et FABIAN. Les acteurs sont encore une fois le ciment de son film. Lino VENTURA qui est devenu un grand acteur alterne les états d'âmes de son personnage avec bonheur. Séducteur, joyeux, triste, amoureux transi, grave il montre un homme rongé par le doute, un homme à nu. Un de ses meilleurs rôles. Quant à françoise FABIAN que dire de cette actrice magnifique qui n'a pas besoin de mots pour montrer combien elle aime Simon, sonmagnifique regard, son port de tête altier, son beau sourire suffisent? C'est la classe incarnée.

    Les autres acteurs sont excellents comme d'habitude.

    C'est une brillante réussite de Claude LELOUCH à qui on recommandera de se renouveler un petit peu.

    La critique est mi-figue mi- raisin, comme d'habitude avec Lelouch. Ce qui n'empêche pas le film de prendre la tête du box office parisen lors de sa première semaine complète d'exploitation. Bénéficiant d'un bon bouche à oreille, le film va s'accrocher en tête du box office parisien dans une période relativement creuse il est vrai. La province semble un peu moins sensible au talent de LELOUCH et le film termine à un score raisonnable de 1.37 millions de spectateurs mais qui n'est pas spectaculaire au vu de la valeur du film . Il reste cependant un très solide succès parisien. C'est encore un succès "raisonnable" pour Lino VENTURA, mais l'année n'est pas terminée pour autant et il sera de retour avec une comédie qui fera parler d'elle: "L'emmerdeur".        

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    1 373 322

     

    ENTREES PARIS

     

    404 150

     

    ENTREES BANLIEUE

     

    156 807

     

    ENTREES PARIS BANLIEUE

     

    560 957

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    7

    41 291

    14

    2ème semaine

    1

    67 299

     

    3ème semaine

    1

    83 568

     

    4ème semaine

    1

    56 443

     

    5ème semaine

    2

    45 662

     

    6ème semaine

    2

    33 349

     

    7ème semaine

    4

    29 460

     

    8ème semaine

    8

    24 428

     

    Nombre de semaines Paris

     

    29

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    2 949

     

    Cote du succès

     

    * * *

     

     https://www.youtube.com/watch?v=2t7LdWVyfWs

     

    LA BONNE ANNEE - LINO VENTURA

     

    vlcsnap-2011-02-03-01h55m25s90.png

     

     

    LA BONNE ANNEE - MIREILLE MATTHIEU

     

     

     

    LA BONNE ANNEE - CHARLES DENNER

     

    LA BONNE ANNEE - FRANCOISE FABIAN

     

    LA BONNE ANNEE - LINO VENTURA

     

     

    vlcsnap-2011-02-03-02h12m49s34-copie-1.png

     

    vlcsnap-2011-02-03-02h18m37s183.png

     

    vlcsnap-2011-02-03-02h20m03s16.png

     

    vlcsnap-2011-02-03-02h21m13s203.png

     

    vlcsnap-2011-02-03-02h21m30s116.png

     

    vlcsnap-2011-02-03-02h26m06s67.png

     

    vlcsnap-2011-02-03-02h29m17s187.png

     

    vlcsnap-2011-02-03-02h29m26s18.png

     

    vlcsnap-2011-02-03-02h33m17s26.png

     

    vlcsnap-2011-02-03-02h37m35s44.png

     

    vlcsnap-2011-02-03-02h39m06s183.png

     

    LA BONNE ANNEE -FRANCOISE FABIAN

     

    vlcsnap-2011-02-03-02h42m43s48.png

     

     

    « L'EMMERDEUR - LINO VENTURA BOX OFFICE1973LE SILENCIEUX - LINO VENTURA BOX OFFICE 1973 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :