• LA BD AU CINEMA : SPIDERMAN PART II (1979)


    LA RIPOSTE DE L’HOMME ARAIGNEE
    4 AVRIL 1979

     

     
     

    Réalisation

    Ron SATLOF

    Scénario

    Robert JANES

    Musique

    Stu PHILLIPS

    Production

    Robert JANES

    Distribution

    Warner-Columbia

    Durée

    95  minutes

    Peter Parker / Spiderman

    Nicholas HAMMOND

    Jameson

    Robert SIMON

    Gale HOFFMAN

    Joanna CAMERON

     
    Trois étudiants de physique, pour démontrer par l’absurde le danger qui existe de conserver du plutonium à l’université, dérobent le dangereux élément et fabriquent une bombe. Mais un redoutable malfaiteur, Monsieur Blanc, s’empare de la bombe et menace de la faire exploser, si une rançon de un milliard de dollars-or ne lui est pas versée. Aidé par Gale une journaliste concurrente, l »homme araignée, par ailleurs injustement accusé, découvre que c’est à Los Angeles, durant la visite du Président des USA que l’explosion va survenir. A la dernière seconde, il surgira sur le toit où la bombe a été placée pour la désamorcer puis réussira le scoop de l’année : la photo de l’homme araignée sauvant Los Angeles.

    Houla ! Cette fois nous avons droit à un montage de deux épisodes de la série « spiderman » qui n’a pas connu un grand succès Outre Atlantique. Il y a tellement peu de budget que le générique du film n’est ni plus ni moins que l’affiche du film avec le nom des acteurs zoomés. Cotés effets spéciaux, l’homme araignée court beaucoup, est de temps à autre sur les toits avec arrêt sur image pour simuler son célèbre sens d’araignée et puis des combats formidables genre karaté contre un méchant de pacotille. Cette fois, le public ne s’y trompe pas, et ignore cette triste suite, que l’on qualifiera de « nanar », surtout  que « Strange » ne joue pas le jeu et que la campagne marketing est des plus pauvres. On pourrait croire que le genre des super héros est mort, étouffé  dans l’œuf, mais deux mois plus tard le public donne un beau succès a un autre téléfilm des studios Universal : « L’incroyable Hulk », nettement plus honnête et surtout interprété par un vrai acteur : Bill BIXBY.
    Les projets de films avec « spiderman » seront souvent remis sur le tapis, mais il faudra attendre les années 2000 et des effets spéciaux mille fois améliorés, et surtout la volonté d’un vrai studio de cinéma de mettre le budget conséquent pour que « l’Homme araignée » revienne triompher sur les écrans Français.   

     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

     

    130 000

    (estimation)

     

     

    ENTREES Paris

     

     

    31 719

     

    ENTREES Paris

    1ère semaine n°15

     

    17 521 (22)

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS

    5

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    22

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    796

    COTE DU SUCCES

    0

    « LA BD AU CINEMA: SUPERMAN (1979)LA BD AU CINEMA : SPIDERMAN PART I (1978) »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :