• L' HONORABLE STANISLAS L'AGENT SECRET - JEAN MARAIS BOX OFFICE 1963



    L' HONORABLE STANISLAS L'AGENT SECRET

     

    4 SEPTEMBRE 1963

     

     

     

    L'HONORABLE STANISLAS AGENT SECRET - BOX OFFICE JEAN MARAIS 1963



    • Réalisation : Jean-Charles Dudrumet
    • Production : Films de La Licorne (Paris), Italgamma (Rome)
    • Directeur de production : Jean Cotet
    • Scénario original et adaptation : Michel Cousin et Jean-Charles Dudrumet
    • Dialogue : Michel Cousin
    • Photographie : Pierre Guéguen
    • Musique : Georges Delerue (éditions : Hortensia)
    • Combats réglés par Claude Carliez
    • Tournage : Franstudio de Saint-Maurice
    • Enregistrement : Optiphone
    • Mixage réalisé aux studios Marignan par René Renault
    • Tirage : Laboratoire G.T.C de Joinville
    • Distribution : Prodis
    • Genre : parodie de film d'espionnage
    • Durée : 91 min

     

    • Jean Marais (Stanislas Evariste Dubois, directeur d'une agence de publicité)
    • Geneviève Page (Ursulla Keller, guide dans un musée)
    • Noël Roquevert (Le commissaire Mouton)
    • Gaïa Germani (Andrea, agent des renseignements généraux)
    • Maurice Teynac (Alfred Thirios, le trafiquant)
    • Jean Galland (colonel Derblay chef des renseignements généraux)
    • Christian Marin (Lecanut, le secrétaire du commissaire Mouton)
    • Mathilde Casadessus (Maria Linas, la diva)
    • Yvonne Clech (la dame du train)
    • Pierre Tornade (un inspecteur)

     



    M. Stanislas, directeur d'une agence de publicité, rencontre une jeune personne assez embarrassante, avec qui, grâce aux tribulations d'un « Cézanne », il se retrouvera plusieurs fois, involontairement. Un soir où ils ont dîné ensemble, Stanislas s'aperçoit qu'il a échangé son manteau contre celui d'un certain Martin, sujet britannique. Il arrive à joindre Martin le lendemain matin, mais celui-ci meurt subitement. L'enquête conclut à un empoisonnement et Stanislas est suspecté, puis relâché grâce à l'intervention d'un colonel du Service des Renseignements qui révèle que Martin était en réalité un espion et lui « propose » sous menace de travailler pour lui. Enlevé par les espions adverses et conduit à leur repaire, Stanislas feint (sur ordre) de collaborer avec eux. Mais un enchaînement de circonstances les met en défiance. Il parvient cependant à s'évader et fait arrêter le chef, tandis que des comparses piègent sa voiture. Las ! Stanislas a prêté ladite voiture à l'encombrante jeune personne (qu'il commence d'ailleurs à trouver moins encombrante) et il faut à tout prix la sauver. Occasion d'une belle poursuite au terme de laquelle l'agent secret malgré lui « casse du bois » et sa jambe avec. Mais « elle » le soignera et ils auront beaucoup de petits agents secrets.
     
    *****************************************************************

     La série de films de cape et d'épée ou de films à costumes est terminée pour jean Marais. Il convient donc de repartir dans un genre nouveau et voilà donc notre sémillant cinquantenaire qui tourne une comédie d'espionnage. Stanislas Directeur d'Agent de Publicité est un vieux garçon aisé qui dîne encore avec sa maman et sa grand mère. A l'occasion d'une rencontre avec la charmante Geneviève Page il va se retrouver contre son gré mêlé à une histoire d'espionnage. Un début qui peut évoquer "La mort aux trousses", mais aussi le retour de "OSS 117" ou "Les tontons flingueurs". Le policier teinté d'espionnage va être en vogue et le réalisateur l'a bien compris. Stanislas va donc se révéler un espion involontaire efficace, l'occasion pour l'acteur de donner de sa personne. Le clou du film sera pour Stanislas d'avertir sa compagne d'un grave danger en laissant un message dans le ciel à l'aide d'un petit avion. Et oui, à l'époque pas de smartphone, ni de SMS... Fallait se débrouiller comme on peut. Malgré la belle musique de Georges Delerue et les combats supervisés par Claude Carliez le film souffre d'un évident manque de rythme. Le réalisateur n'est pas un foudre de guerre et son cinéma est pesant et ennuyeux. 

    Le film se classe 25ème de l'année, ce qui est honorable mais l'acteur ne retrouve pas les cîmes qu'il a connu avec ses films comme "Le Bossu" ou "Le Capitan". Il faut dire que ce film n'attire pas son public familial habituel. Malgré tout, comme le genre des films d'espionnage va exploser avec l'arrivée de James BOND sur les écrans, le film aura tout de même droit à une suite supérieure à l'original en 1965.

     

     

    CATEGORIE POS NOMBRE SALLES
    ENTREES FRANCE 25 1 803 668
     
    ENTREES PARIS BANLIEUE   378 781
     
    1ère semaine 4 45 619 6
    2ème semaine 5 35 274 6
    3ème semaine 4 33 366 6
    4ème semaine 7 21 270 5
    Cote du succès   * *
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'HONORABLE STANISLAS AGENT SECRET - BOX OFFICE JEAN MARAIS 1963

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'HONORABLE STANISLAS AGENT SECRET - BOX OFFICE JEAN MARAIS 1963

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'HONORABLE STANISLAS AGENT SECRET - BOX OFFICE JEAN MARAIS 1963

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'HONORABLE STANISLAS AGENT SECRET - BOX OFFICE JEAN MARAIS 1963

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .

     

     

    L'HONORABLE STANISLAS AGENT SECRET - BOX OFFICE JEAN MARAIS 1963

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'HONORABLE STANISLAS AGENT SECRET - BOX OFFICE JEAN MARAIS 1963

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'HONORABLE STANISLAS AGENT SECRET - BOX OFFICE JEAN MARAIS 1963

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'HONORABLE STANISLAS AGENT SECRET - BOX OFFICE JEAN MARAIS 1963

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'HONORABLE STANISLAS AGENT SECRET - BOX OFFICE JEAN MARAIS 1963

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'HONORABLE STANISLAS AGENT SECRET - BOX OFFICE JEAN MARAIS 1963

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .

    « KIRSTEN DUNST BOX OFFICEOMAR SHARIF BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :