• L 'HOMME DE LA SIERRA - BOX OFFICE MARLON BRANDO 1966

     

    L’ HOMME DE LA SIERRA

    (THE APPALOOSA)

    9 DECEMBRE 1966

      HOMME-DE-LA-SIERRA.jpg

    De Sydney J.FURIE avec John SAXON  et Anjanette COMER

    Matt FLETCHER, chasseur de buffles errant, ne possède pour seule richesse qu’un pur sang appaaloosa. Il s’arrête à la ville frontière d’Ajo PRIETO pour confesser ses pèchés (il vient de tuer le meurtrier de sa femme) et repartir de zéro en installant un élevage de chevaux. Mais à l’église, il est pris à partie par Chuy MEDINA qui l’accuse d’avoir voulu molester sa fiancée, Trini. En fait il s’agit d’une ruse de la jeune fille qui vole le cheval pendant que les deux hommes s’expliquent. Mais elle est vite rattrapée par les hommes de Chuy. Frappé par la beauté de l’appaloosa, Chuy propose à Matt de l’acheter. Celui-ci refuse et se dirige vers une ferme tenue par ses amis Paco et Ana. En chemin, il est assailli par la bande de Chuy ; il le provoque en combat singulier : Chuy accepte. Les deux hommes s’affrontent au bras-de-fer entre deux scorpions venimeux. La main baissée sera piquée. Fletcher perd et Chuy s’en va. Avec un morceau de verre, Fletcher agrandit la plaie et suce le venin. Aidé par Trini, il se réfugie chez un vieux paysan, Ramos. Guéri, il s’aventure de nouveau dans le repaire des bandits, reprend son cheval et emmène Trini. Poursuivi par Chuy et son Lieutenant Lazaro, Matt et Trini sont encerclés dans la montagnes. Chuy offre à Matt la liberté s’il rend Trini. Matt préfère se séparer de l’appaloosa. Chuy tire sur le cheval ; il révèle ainsi sa position et Matt l’abat.

     La mode est aux westerns de Sergio LEONE. Le réalisateur Sidney J. FURIE (aigle de fer !) qui vient d’obtenir un succès important avec « ICPRESS danger immédiat » avec Michael CAINE se dit qu’il réaliserait bien lui aussi un classique du western. A partir d’un scénario plutôt quelconque il plombe le film de plans mal foutus et qui n’obtiennent pas l’effet escompté : gros plans à la louche sur les dents blanches de John SAXON et ses lieutenants, gros plans sur Marlon BRANDO. John SAXON célèbre acteur de série B s’y colle pour jouer le mexicain de service, avé l’accent. Le pauvre Marlon fait ce qu’il peut pour sauver les meubles, mais le début du film où on le voit barbu et en haillons passe plutôt mal. Bref, c’est un film raté pour BRANDO, et un bide de plus. N’est pas Clint EASTWOOD qui veut, même Marlon avec un pancho, ça le fait pas !…. Quand à Sidney J.FURIE une longue traversée du désert l’attend.
     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

    300 000

    ( estimation) 

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

    32 816

    ENTREES Paris TOUTES EXPLOITATIONS

    110 000

    (estimation)

     

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    23 696

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    2

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    5

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    3 589

    1er JOUR Paris

     

    COTE DU SUCCES

    *

    « LA COMTESSE DE HONG KONG - BOX OFFICE MARLON BRANDO 1967LA POURSUITE IMPITOYABLE - BOX OFFICE MARLON BRANDO 1966 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :