• L' ECLIPSE - ALAIN DELON BOX OFFICE 1962

    L'ECLIPSE

    (l'éclisse)

    29 AOUT 1962

     

     

    L' ECLIPSE - BOX OFFICE ALAIN DELON 1962

     

     

    • Réalisation : Michelangelo Antonioni
    • Scénario : Michelangelo Antonioni, Tonino Guerra, Ottiero Ottieri et Elio Bartolini
    • Production : Raymond Hakim et Robert Hakim
    • Musique : Giovanni Fusco
    • Photographie : Gianni Di Venanzo
    • Pays d'origine : Italie - France
    • Format : Noir et blanc - Mono
    • Genre : drame
    • Durée : 118 minutes
    • Tournage : 20 juillet 1961 - septembre 1961
    • Distribution : CFDC
    • Alain Delon : Piero
    • Monica Vitti : Vittoria
    • Francisco Rabal : Riccardo
    • Louis Seigner : Ercoli
    • Lilla Brignone : Mère de Vittoria
    • Rosanna Rory : Anita
    • Mirella Ricciardi : Marta

    SYNOPSIS

    A Rome, l'été. Une jeune femme de condition modeste, Vittoria, insatisfaite d'une liaison sans amour, rompt avec son ancien amant, un attaché d'ambassade, Ricardo, qui l'emploie comme traductrice. L'appartement de Riccardo est situé dans l'enceinte de l'E.U.R., l'Esposizione Universale di Roma, banlieue crée par Mussolini qui se veut un pompeux mélange d'architecture antique et futuriste. Le couple a visiblement passé une nuit blanche et sa relation est dans l'impasse. Morose, replié sur lui-même, Riccardo sombre dans l'apathie. son égarement est tel qu'il ne sait comment la supplier de rester. Exaspérée, Vittoria finit par s'en aller ; il la poursuit chez elle, mais elle le rejette définitivement. A la borsa, la bourse de Rome, située en centre-ville, Vittoria tente de parler à sa mère, obsédée par la spéculation et rencontre Piero, son séduisant courtier. Deux évènements indépendants montre la capacité de la jeune femme à profiter de la vie sans Riccardo. Le premier est une visite à sa voisine Marta, une anglaise, de retour du Kenya, dont les souvenirs d'Afrique fascinent Vittoria. Le second est un vol à bord d'un petit avion qui atterrit sur un aérodrome de Vérone, dont elle savoure l'atmosphère paisible. De retour à Rome, le bourse est en chute libre et des investisseurs lésés, dont la mère de Vittoria, s'agitent en tous sens pour tenter de trouver un coupable. Vittoria se laisse séduire par Piero. Il lui parle de mariage mais elle est réticente : "Je voudrais ne pas t'aimer, ou t'aimer mieux", confie-t-elle. Elle craint de retomber dans ses erreurs passées, et ce n'est qu'après bien des tergiversations et des dérobades qu'elle se donne au jeune homme. Désireuse de régulariser sa nouvelle liaison, elle se confie en vain à sa mère. Piero semble disposé à la vie commune, sans manifester pour autant un réel empressement. Vittoria prend conscience que rien n'a changé pour elle. Cependant elle promet de le retrouver chaque soir au coin de la rue "demain et après-demain. Et le jour suivant. Et l'autre encore. Mais ni l'un ni l'autre ne sont présent au rendez-vous. le film s'achève sur une musique tonitruante et un gros plan sur la lumière intense d'un réverbère.

     ANALYSE ET BOX OFFICE

     Après avoir tourné avec rené CLEMENT et Luchino VISCONTI il est la vedette masculine de "L'eclipse" du grand ANTONIONI. Le réalisateur est considéré comme un des meilleurs, bien que ses films n'ont jamais fait d'étincelles au box office, même en Italie. C'est un des maîtres du néoréalisme et la critique attend ses oeuvres avec impatience.

    Il faut voir "L'éclipse" comme une partie d'une trilogie débutée avec "l'avventura". Le réalisateur continue d'explorer ses thèmes favoris: l'évolution d'une société et d'un monde et son interaction avec les êtres humains. Le spectateur constate le monde tel qu'il est, sans qu'il y soit possible de le modifier. Les actions sont vaines, tels ces traders qui s'agitent vainement. L'héroïne du film, tente de trouver des sentiments, des valeurs, des raisons d'exister à l'intérieur de ces villes qui se modernisent, à l'urbanisme parfois étrange. 

    C'est un film souvent contemplatif, qui est essentiellement axé autour de son héroïne, campée par une Monica VITTI omniprésente. C'est l'égérie du réalisateur qui capte sa beauté particulière. L'actrice prend la pose et capte la lumière comme personne. Elle est fascinante. 

    Alain DELON du fait de sa beauté représente un élément esthétique bien dans le propos du film. La vaineté de sa relation avec Vittoria illustre bien les propos du film. Vittoria se cherche, mais ne se trouve pas, écrasée par son environnement.

    Le film se regarde, se ressent. La photographie du film est superbe. Le film se clôt sur une série de vues successives sur divers éléments de la ville: un trottoir, une pelouse arrosée, un fut, un échaffaudage, etc... de quoi pertuber les spectateurs peu habitués à un certain cinéma.

    Alain DELON s'est donc prêté à cette romance quelque peu désabusée et apporte son charme et son charisme.

    La carrière du film sera limitée en terme de box office. En deux salles, il attire néanmoins 12 000 spectateurs en exclusivité à Paris la semaine de sa sortie puis décline régulièrement. Au final, il y aura 200 000 spectateurs qui se déplaceront sur Paris Banlieue, bien que le chiffre de banlieue est on ne peut plus  symbolique. Au final le film ne parvient pas à passer la barre des 500 000 spectateurs. En France Antonioni a toujours obtenu des résultats inférieurs à ceux de FELLINI, qui demeure le réalisateur italien le plus connu en France.

    En Italie, le film n'entre pas dans le top 100 annuel du box office. Il reste cependant un film esthétiquement superbe, qui reste d'actualité.

    Pour Alain DELON, cette période italienne a été des plus intéressantes et il s'est fait connaitre dans le monde entier. il rêve cependant de devenir une star du box office dans son propre pays et d'être la tête d'affiche des meilleures productions nationales. 

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    470 764

     

    ENTREES PARIS

     

    190 648

     

    ENTREES BANLIEUE

     

    9 048

     

    ENTREES PARIS BANLIEUE

     

    199 696

     

    exclusivité parisenne

     

     

     

    1ère semaine

    9

    12 156

    2

    2ème semaine

    15

    10 130

     

    3ème semaine

    16

    9 498

     

    4ème semaine

    17

    7 974

     

    5ème semaine

    18

    6 444

     

    Cote du succès

     

    * *

     

     

    vlcsnap-2010-08-24-02h29m56s106.png

     

    MONICA VITTI - L'ECLIPSE

     

    vlcsnap-2010-08-24-02h30m48s116.png

     

    vlcsnap-2010-08-24-02h32m30s92.png

     

    vlcsnap-2010-08-24-02h33m49s111.png

     

    ALAIN DELON ET MONICA VITTI - L'ECLIPSE

     

    vlcsnap-2010-08-24-02h36m36s9.png

     

    MONICA VITTI - L'ECLIPSE

     

    vlcsnap-2010-08-24-02h39m00s174.png

     

    vlcsnap-2010-08-24-02h40m20s200.png

     

    vlcsnap-2010-08-24-02h40m35s100.png

     

     

     ECLIPSE.jpg

     

     

    « LE DIABLE ET LES 10 COMMANDEMENTS - ALAIN DELON BOX OFFICE 1962QUELLE JOIE DE VIVRE - CHE GIOIA VIVERE - ALAIN DELON BOX OFFICE 1961 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Stan
    Lundi 29 Février 2016 à 10:30

    J'ai découvert ce film sur ARTE l'an passé. Je ne connaissais pas le cinéma d'Antonioni et j'avoue que j'ai adoré. L'image est magnifique et les acteurs sublimes. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :