• L'AS DES AS - JEAN PAUL BELMONDO BOX OFFICE 1982

     

     

     

    L'AS DES AS

    27 OCTOBRE 1982

     

     

    L'AS DES AS - BOX OFFICE JEAN-PAUL BELMONDO 1982

     

     

    • Réalisation : Gérard Oury
    • Scénario : Gérard Oury et Danièle Thompson
    • Musique : Vladimir Cosma
    • Directeur de la photographie : Xaver Schwarzenberger
    • Son : Alain Sempé
    • Producteurs : Alain Poiré et Horst Wendlandt
    • Producteur exécutif : Thomas Schühly
    • Directeurs de production : Alain Belmondo, Rolf M. Degener et Marc Goldstaub
    • Sociétés de production : Drapeau : France Cerito Films, Gaumont International • Drapeau : Allemagne Rialto Film
    • Société de distribution : Drapeau : France Gaumont et Éditions René Chateau (cinéma), StudioCanal (vidéo) • Drapeau : République fédérale d'Allemagne Tobis Filmkunst
    • Format : tourné en 1.66:1, 35mm et en couleurs (Eastmancolor) - Son Mono
    • Genre : aventure, comédie
    • Durée : 96 minutes
    • Tournage : mai 1992 - août 1992
    • Jean-Paul Belmondo : Jo Cavalier
    • Marie-France Pisier : Gabrielle Delcourt
    • Rachid Ferrache : Simon Rosenblum
    • Frank Hoffman : Günther von Beckmann
    • Günter Meisner : Adolf Hitler/Angela Hitler
    • Benno Sterzenbach : le commissaire
    • Florent Pagny : un boxeur

     

     Le 1er août 1936, Georges - dit "Jo" - Cavalier, entraîneur de l'équipe française de boxe, conduit ses "poulains" aux Jeux Olympiques de Berlin - dont l'organisation a prêté à controverse car l'Allemagne est sous la férule nazie depuis trois ans. Dans le Paris-Berlin qui file à bonne allure, Jo est abordé par un jeune garçon de dix ans - Karl Rosenblum - qui l'a reconnu et lui demande un autographe. L'enfant le suit un peu partout, alors que Jo aimerait bien rester seul avec Gaby Delcourt, une jolie Française qu'il vient de rencontrer à Paris. Jo est intrigué par cette jeune femme, mais à l'arrivée en gare de Berlin, c'est encore le petit Karl qui va lui donner du souci : en effet, l'enfant paraît abandonné; ses grands-parents ne sont pas venus le chercher.  Avec Karl, Jo se rend jusqu'à la librairie tenue par le grand-père du gamin, mais c'est pour y trouver les Nazis en train de mettre le magasin à sac. Jo apprend que toute la famille Rosenblum a été arrêtée (ce sont des Juifs), et il décide de contacter son vieil ami Gunther von Beckmann, qui fut son rival dans les airs lors de la première guerre mondiale et est aujourd'hui général. Gunther va donc l'aider, ainsi que Gaby Delcourt - dont Jo a finalement découvert la véritable identité : elle est en réalité la journaliste qui avait signé un article très ironique sur Jo Cavalier et ses boxeurs se rendant aux Jeux Olympiques.  À eux trois, ils retrouvent une première fois les Rosenblum, et le jeune Karl rejoint sa famille pour le meilleur et pour le pire. Mais la trêve n'est pas longue : le petit Karl est de nouveau abandonné quelque part en Bavière. Jo fait encore des miracles pour le retrouver. Le reste de la famille réapparaît, mais, croyant les faire passer en Autriche, Jo et Gunther conduisent en réalité les Rosenblum jusqu'à un chalet qui n'est autre que la maison d'Hitler et de sa sœur Angela. Il faudra encore bien des subterfuges pour que les Rosenblum rejoignent enfin l'Autriche.

     

     Avec le succès massif du "Professionnel" Belmondo est redevenu la star incontestée du box office. Exactement ce qui intéresse Gérard Oury qui cherche toujours les vedettes les plus porteuses pour figurer dans ces films. Depuis deux film il tourne avec Pierre Richard qui marche très bien, mais il n'a pas connu les mêmes succès qu'avec De Funès qui ne tourne plus avec lui, car ses films sont trop durs physiquement. Sa seconde association avec Belmondo apparait donc naturelle. Gérard Oury est exigeant et tient à ce que la production lui permette de bénéficier d'un large confort budgétaire fixé à 50 millions de francs. L'acteur qui tient à cofinancer le film n'a pas les reins assez solides et demande à retravailler le budget qui sera finalement ramené à "seulement" 40 millions de francs.

    Le réalisateur nourrit son film de ses propres souvenirs, en particulier de la période précédant la seconde guerre mondiale. Sa fille Danièle Thompson co-écrit le scénario avec lui. Comme d'habitude le film contient beaucoup de gags visuels plus ou moins efficaces selon les goût des spectateurs. Le film est assez énorme dans tous les sens du terme et Belmondo abuse parfois de cabotineries qui destine le film à une cible familiale.

    Reste des moments sympathiques dont la relation entre Belmondo et le petit garçon qu'il doit sauver, la présence d'un ourson rigolo qui grimpe sur la tête de Bebel et la présence toujours classe de Marie France Pisier.

    Le film sort sur les écrans après une grosse campagne d'affichage. Il faut dire que l'affiche en jette un maximum, toujours avec cette couleur rouge dominante à l'instar de l'affiche du "Professionnel". Cette fin d'année 1982 est une belle période pour le box office en France tant les succès sont présents. "Deux heures moins le quart avant Jésus Christ, le film de Jean YANNE a profité des vacances scolaires pour attirer 1.45 millions de spectateurs pour sa première semaine d'exploitation soit 400 000 de plus que "Le professionnel".

    "L'as des as" obtient le du premier jour à Paris avec 72 000 entrées. Les salles sont pleines. je me souviens que des spectateurs étaient assis sur les marches de la salle de mon cinéma de quartier. Une journée énorme confirmée par un record historique de 1 783 000 spectateurs en France pour sa première semaine. Un évènement énorme. Toute les médias signalent ce record. Cependant la seconde semaine marque le coup avec une baisse de moitié des spectateurs. Le film demeure en tête du box office hebdomadaire France une troisième semaine avant de se faire détrôner par "La balance". Avec 5.45 millions de spectateurs "L'as des as" devient le second succès de l'acteur derrière "Le cerveau" du même Gérard Oury. L'association des deux aura fort bien fonctionné même si les scores restent loin des deux films d'Oury avec De Funès. "L'as des as" prend temporairement la tête du box office annuel français avant de se faire dépasser par "ET" le succès planétaire de Steven Spielberg. 

    Le film marche très bien en Allemagne le second marché européen de l'acteur, pas trop mal en Espagne mais aussi en Amérique du Sud où l'acteur est toujours très connu. Belmondo reste sur une superbe dynamique malgré l'humour un peu lourd du film. De quoi préparer sereinement son prochain film avec Jacques Deray: "le Marginal" qui sortira dans la période très favorable de la rentrée 1983 avec l'objectif de faire encore plus fort en terme de box office.

    Gérard Oury toujours à la recherche de travailler avec les champions du box office va s'associer avec Coluche pour son film suivant : "la vengeance du serpent à plumes".     

     

    CATEGORIE

    RANG

    ENTREES

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     2

    5 452 593

     

    1ère semaine

    1

    1 783 553

     

    2ème semaine

    1

    873 588

     

    3ème semaine

    1

    748 163

     

    4ème semaine

    3

    395 300

     

    5ème semaine

    4

    321 882

     

    ENTREES PARIS BANLIEUE

     

    1 223 205

    49

    1ère semaine

    1

    463 028

    52

    2ème semaine

    1

    217 299

    52

    3ème semaine

    2

    185 507

    55

    4ème semaine

    2

    99 591

    55

    5ème semaine

    5

    66 283

    43

    6ème semaine

    6

    41 231

    31

    7ème semaine

    12

    23 251

    17

    Nombre de semaines Paris

     

    26

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    8 904

     

    1er jour Paris

     

    72 493

     

    Budget

     

      40 MF

     

    BOX OFFICE ALLEMAGNE

    15

    1 486 283

     

    BOX OFFICE ESPAGNE

     

    488 468

     

    BOX OFFICE URUGUAY (MONTEVIDEO)

     7

     51 294

     

    BOX OFFICE HOLLANDE

    17

       

    Cote du succès

     

    * * * * *

     

     

     

    L' AS DES AS - JEAN PAUL BELMONDO BOX OFFICE 1982

     

     

     

    L' AS DES AS - JEAN PAUL BELMONDO BOX OFFICE 1982 RECORD

     

     

     

    L' AS DES AS - JEAN PAUL BELMONDO BOX OFFICE 1982

     

     

    L'AS DES AS - GERARD OURY BOX OFFICE

     

    vlcsnap-2011-11-20-19h06m15s193.png

     

    vlcsnap-2011-11-20-19h07m43s56.png

     

    MARIE FRANCE PISIER - L'AS DES AS

     

    JEAN PAUL BELMONDO - L'AS DES AS

     

    vlcsnap-2011-11-20-19h09m00s55.png

     

    BELMONDO - BOX OFFICE 1982

     

    L'AS DES AS - JEAN PAUL BELMONDO BOX OFFICE 1982

     

    MARIE FRANCE PISIER - L'AS DES AS

     

    vlcsnap-2011-11-20-19h20m28s24.png

     

    vlcsnap-2011-11-20-19h20m41s154.png

     

    L'AS DES AS - JEAN PAUL BELMONDO

     

    vlcsnap-2011-11-20-19h11m03s7.png

     

    vlcsnap-2011-11-20-19h11m43s147.png

     

    vlcsnap-2011-11-20-19h12m13s194.png

     

    vlcsnap-2011-11-20-19h12m24s50

     

    vlcsnap-2011-11-20-19h12m36s172.png

     

    vlcsnap-2011-11-20-19h12m58s133.png

     

     

     

    .

    « LE MARGINAL - JEAN PAUL BELMONDO BOX OFFICE 1983LE PROFESSIONNEL - JEAN PAUL BELMONDO BOX OFFICE 1981 »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :