• L' ANNEE SAINTE - BOX OFFICE JEAN GABIN 1976

     

    L'ANNEE SAINTE

     

    23 AVRIL 1976

     

     

      ANNEE-SAINTE.jpg

    Réalisation

    Jean GIRAULT

    Scénario

    Jean GIRAULT

    Jacques VILFRID

    Directeur de la photographie

    Guy TADASU SUZUKI

    Musique

    Claude BOLLING

    Production

    TF1

    SNC

    Distribution

    IMPERIA FILM

    SNC

    Durée

    95 minutes

    Tournage

     

    Max LAMBERT

    Jean GABIN

    Pierre BIZET

    Jean-Claude BRIALY

    Christina

    Danielle DARRIEUX

    Commissaire BARBIER

    Henri VIRLOJEUX

     

    Bien que sa libération soit proche, le truand Max Lambert décide de s'évader en compagnie de Pierre Bizet, dit «le séminariste», qui l'a convaincu que le moment est tout choisi pour aller récupérer le magot autrefois caché dans le jardin d'une chapelle romaine. C'est en effet 1975, l'année sainte, et le Vatican va accueillir des milliers d'ecclésiastiques. Le meilleur moyen de passer inaperçus est de se mêler à eux revêtus d'habits sacerdotaux. Munis de faux papiers grâce à l'ami Scandini, «monseigneur Lambrecht» et son secrétaire-abbé prennent donc l'avion pour Rome après avoir quitté la centrale de Melun. Mais l'appareil est détourné vers Tanger par des terroristes qui exigent un million de dollars. La somme est réunie, mais le consul Giordano fait traîner les tractations. Excédé par la situation, «monseigneur» cherche à la débloquer en se proposant comme intermédiaire. Le consul ne peut rien lui refuser et lui remet la mallette, ainsi qu'une voiture rapide pour les terroristes. Ceux-ci échappent au piège policier qui leur est tendu grâce à Max, qui s'est offert comme ultime otage dans leur fuite. C'est pour mieux les guider dans les rues étroites de Tanger... jusqu'à une impasse où il les contraint à lui remettre les dollars... pour ses pauvres ! Revenu à l'avion, il apprend que sa vieille connaissance le commissaire Barbier, sur les dents depuis l'évasion, a réussi à le démasquer et a contacté Interpol pour qu'il soit arrêté à Rome. Il prend alors l'équipage en otage et négocie sa liberté avec Barbier et son homologue italien Mazzola, en échange du... million de dollars. Après un dernier adieu à Christina, une ancienne maîtresse, passagère du même avion, il se rend avec Bizet à la petite chapelle San Lazaro... qui a disparu, remplacée par une autre, plus moderne. Un jeune abbé leur explique qu'un jour la foudre a révélé un trésor caché sous un arbre, ce qui a permis d'édifier le nouveau lieu de culte...

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    1 123 190

     

    ENTREES PARIS BANLIEUE

     

    326 694

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    4

    55 342

    18

    2ème semaine

    1

    61 290

     

    3ème semaine

    2

    36 890

     

    4ème semaine

    2

    41 224

     

    5ème semaine

    3

    39 798

     

    6ème semaine

    5

    36 536

     

    7ème semaine

    7

    24 485

     

    Nombre de semaines Paris

     

    12

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    3 075

     

    Budget

     

     

     

    Box office annuel FRANCE

     

     

     

    Box office annuel Espagne

     

    296 483

     

    Box office annuel Italien

     

     

     

    Cote du succès

     

    * *

     

     

    « LA GRANDE ILLUSION - JEAN GABIN BOX OFFICE 1937LE VERDICT - BOX OFFICE JEAN GABIN 1974 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Maxime
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:45

    Ca y est !!!! Je viens de voir mon dernier Delon.....ouf !La boucle est bouclée et j'en suis pas peu fier lolll.A 25 piges j'ai vu tous les Belmondo et tous les Delon !!!Oui oui même les rarissimes......Effarant mais véridique (j'en reviens pas moi même) je me suis mis à Delon en juin dernier....et j'ai plus décroché depuis...


    Et je compte m'attaquer dès à présent à Gabin (vaste programme...)


    En fait j'en ai déjà vu 20 mais je désire appronffondir franchement avant de passer à Michel Simon Jules Berry Raimu Brasseur.Ces acteurs me fascinent littéralement et m'attirent largement plus que les stars américaines du moment.J'ai du pain sur la planche....


    Question à Renaud:Combien de Gabin as-tu vu?Préfères-tu sa période d'avant ou d'après guerre????

    2
    Maxime
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:45
    En fait si, il n'y en a qu'un que je n'ai pu voir:FAIBLES FEMMES;
    3
    renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:45
    Je te  garantis sur facture que tu vas pas décrocher avec GABIN non plus!!
    Sa période avant guerre est mythique, mais la période 1954/1963 est pas dégueulasse non plus. Après il est plus facile, en roue libre...

    Mes préférés (mais je les aime tous, sauf l'année Sainte), non vraiment j'ai du mal, on a  à faire au plus grand acteur français de tous les emps quand même!! et surement au niveau de Brando et de Nicholson  au niveau mondial,  tu vois. Le John WAYNE français, le talent en plus.

    Bon, en ce moment je dirais French Cancan, en cas de malheur , les grandes familles, Rue des prairies, le président.

    Je n'ai toujours pas vu "le cas du Dr Laurent" , j'ai redécouvert les MAigret que je n'aimais pas (à tort!!!) j'ai vu récemment grace à la mule, "sous le signe du taureau" un bide cuisant invisible à la télé, j'attends "le drapeau sur la marmitte" où est-il celui-la??

    Bref, que du plaisir... Le pire c'est qu'il y a cinq ans je ne voulais pas entendre parler de Gabin...quel choc en le redécouvrant.

    C'est pas être vieux con, mais les années apportent leur verdict, inéluctable.
    Le temps efface les merdes des années 90 et 2000, ce n'est pas un hasard si GABIN, VENTURA,BELMONDO,BOURVIL, FERNANDEL et DELON perdurent il suffit de COMPARER!! Et c'est incomparable. Si on étudie toujours Molière, ce n'est pas par hasard....
    Et j'parle pas de DE FUNES;
    4
    Maxime
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:45

    C'est clair.......


    Merci pour ta réponse rapide.Un peu comme pour moi...il y a un an tu m'aurais pas fait regarder un seul film avec Delon.Je pouvais pas piffer le personnage ce qui jusqu'alors m'avait poussé délibérement à ignorer cet acteur.Mais après avoir écumé tous les Bébels fallait bien découvrir autre chose;je me suis donc forcé la première fois, et j'ai tellement kiffé qu'il aurait fallu m'abattre pour m'empêcher d'approndir.Y a quand même eu une période euphorisante où je voyais jusqu'à 3 Delon par jour....après j'ai rallenti car j'ai frôlé l'overdose, san déc'.....


    En ce qui concerne Gabin en prenant de l'âge je me suis peu à peu intéressé à lui.Et maintenant je me sens prêt pour affronter sa filmo gigantesque.Je veux en voir un maximum !

    5
    renaud soyer
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:45
    renaud soyer
    Hello Didier
    Top 10 interessant et qui doit faire plaisir à Fabrice, grand fan de Danielle DARRIEUX. Bon, si je puis me permettre, je n'ai pas vu tous ses films (j'aimerais beaucoup voir Typhon sur Nagasaki avec Jean MARAIS), mais je n'aurais pas compté "8 femmes", d'ailleurs je ne le compte pas pour chacune des 8 actrices (ni pour DENEUVE, ni pour HUPPERT) et je n'aurais pas compté "l'armoire volante" qui est un film à sketches si j'ai bonne mémoire. Je crois me souvenir qu'il y a une apparition de DE FUNES dans "l'armoire volante". Certains sites comptabilisent le film dans le décompte des entrées de l'acteur ce qui est une erreur.
    Mais tu fais bien de montrer le succès de cette très grand actrice, qui fut en effet une des stars de la période 1945-1960 tout comme Annie GIRARDOT fit ses principaux succès entre 1966 et 1980. Maintenant les comparer, elles n'ont pas travaillé à la même époque. Ni Jean ROCHEFORT ou NOIRET qui sont des acteurs qui ont connus leurs plus grand succès entre 1970 et 1985.
    Danielle DARRIEUX qui était déja une star quand Annie GIRARDOT était adolescente, est en pleine forme, contrairement à la pauvre Annie très atteinte par une terrible maladie....  
    6
    renaud soyer
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:45
    renaud soyer
    Mille pardons, je parlais d'"escalier de service" et non pas de " l'armoire volante"...j'étais sur autre chose et je me suis emmelé les titres. Pas de censure sur le site, alors je laisse ma méga connerie visible, histoire de mettre un peu d'eau dans le moulin de mes détracteurs. Profitons en pendant que le blog est encore ouvert ! 
    7
    fabrice ferment
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:45
    fabrice ferment
    Tout à fait d'accord pour ne prendre pas en compte "Huit femmes" dans le BO de D Darrieux.
    Personne n'est allé voir le film pour elle même si tout le monde était content de la voir.
    Il semble que D Darrieux ait connu la gloire dès 1934 et qu'elle soit devenue la plus populaire avant la guerre avec V Romance, Annabella, M Balin etc ...
    J'avoue être au contraire de Didier (décidément !) passionné par les années 30 et compte bien faire un jour des trouvailles en matière de recettes détaillées !
    8
    didier noisy
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:45
    didier noisy
    Bonjour Renaud,
    Danielle Darrieux était l'invitée de l'émission dominicale de Michel Drucker pour la sortie de son nouveau film "Pièce montée". L'occasion de jeter un oeil sur son B.0. personnel était trop belle. Voici donc ses 10 plus gros succès:

    <table style="margin-left: -10pt; border-collapse: collapse; mso-table-layout-alt: fixed; mso-border-alt: solid windowtext .5pt; mso-padding-alt: 0cm 3.5pt 0cm 3.5pt;" border="1" cellspacing="0" cellpadding="0"> <tbody> <tr style="height: 125.5pt;"> <td style="padding-right: 3.5pt; padding-left: 3.5pt; padding-bottom: 0cm; width: 274.5pt; padding-top: 0cm; height: 125.5pt; background-color: transparent; border: windowtext 0.5pt solid;" width="366" valign="top">

    DANIELLE DARRIEUX

     

    Le rouge et le noir (54) ; C. Autant-Lara ; Gaumont                      4 342 365

    8 femmes (02) ; F. Ozon ; Mars Films                                            3 710 104

    Bethsabée (47) ; L. Moguy ; Corona                                              3 498 990

    Typhon sur Nagasaki (57) ; Y. Ciampi ; Pathé-Consortium            2 974 430

    Adorables créatures (52) ; Christian-Jaque ; Films Sirius             2 711 082

    Pot-Bouille (57) ; J. Duvivier ; C.C.F.C.                                           2 609 374

    Marie-Octobre (59) ; J. Duvivier ; Pathé-Consortium                     2 598 081

    Au petit bonheur (46) ; M. L’Herbier ; Pathé-Consortium               2 524 647

    Ruy Blas (48) ; P. Billon ; Discina                                                   2 453 187

    Escalier de service (54) ; C. Rim ; Gaumont                                  2 351 428

     

                                                                                                     29 773 688

    </td> </tr> </tbody> </table>
    29,7 millions de spectateurs sur 10 films, pas mal ! Dans ce même genre de classement (basé sur le Top 10, donc), elle égale une A. Girardot, par exemple, et devance des Noiret, Rochefort et Deneuve, entre autres...
    9
    didier noisy
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:45
    didier noisy
    Je n'ai pas de traces de ''L'armoire volante'' dans la filmo de D. Darrieux. Les films que je n'ai pas inclus dans le Top 10 sont surtout les ''Napoléon'', ''Si Versailles'', ''La vie à deux'' et bien sûr tous ses films entre 1931 et 1942 (30 au total) où elle avait déjà les premiers rôles, mais dont on ne sait rien du Box-Office. Perso, je ne suis pas un grand fan, ni connaisseur, de cette période. Mais au vu des films (et des résultats), ça donne envie d'aller ''visiter'' (non, je ne suis pas amateur de "Granny" !) d'autres actrices de la même génération, genre: Michèle Morgan, Micheline Presle, etc...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :