• L' AGE INGRAT - JEAN GABIN BOX OFFICE 1964

     

     

    L'AGE INGRAT


    23 DÉCEMBRE 1964

     

     

    L' AGE INGRAT - JEAN GABIN BOX OFFICE 1964

     

     

    • Titre original : L'Âge ingrat
    • Réalisation : Gilles Grangier
    • Scénario : Gilles Grangier, Pascal Jardin et Claude Sautet
    • Musique : Georges Delerue
    • Décors : Jacques Colombier
    • Photographie : Robert Lefebvre
    • Son : Jean Rieul
    • Montage : Jacqueline Douarinou-Sadoul
    • Production : Fernandel et Jean Gabin
    • Société de production : Gafer Films
    • Société de distribution : Valoria Films
    • Pays d'origine : Drapeau de la France France
    • Langue originale : français
    • Format : noir et blanc — 35 mm — 2.35:1 (Dyaliscope) — son monophonique (Westrex Recording System)
    • Genre : comédie dramatique
    • Durée : 95 minutes
    • Tournage : 8 septembre 1964 - 31 octobre 1964

     

    • Jean Gabin : Émile Malhouin
    • Fernandel : Adolphe Lartigue
    • Marie Dubois : Marie Malhouin
    • Franck Fernandel : Antoine Lartigue
    • Paulette Dubost : Françoise Malhouin
    • Madeleine Silvain : Mme Éliane Lartigue
    • Christine Simon : Florence Malhouin
    • Nicole Valgran : Sophie Malhouin
    • Andrée Brabant : l'épouse de l'estivant

     

     

    Deux étudiants : Antoine Lartigue, venu de Provence faire ses études en Sorbonne, et Maria Malhouin, parisienne de souche normande, inscrite à la Faculté de Droit de Paris. Ils se sont fiancés à l'insu de leurs parents. Mais les deux familles, familles nombreuses et soucieuses du bonheur de leurs enfants, ne tardent pas à faire connaissance, les Malhouin acceptant l'invitation des Lartigue à passer leurs vacances dans leur villa de la côte d'Azur. Accueillis avec beaucoup de gentillesse, les parents Malhouin passent sur le désagrément des moustiques, des nuits blanches, de l'inconfort. Tout se déroule dans un franc climat de sympathie. Les mères tricotent sur la plage, côte à cote, jetant un regard attendri sur leurs plus jeunes rejetons, tandis que les pères prennent de nombreux apéritifs, discutant des mérites respectifs de leurs voitures, D.5, ou 404. Mais voici qu'un soir nos jeunes amoureux se querellent, querelle de jalousie, et les deux pères de prendre fait et cause pour leur progéniture. Des mots, des cris. le départ ! Marie disparaît même du domicile parisien de son père où tous les deux devaient achever leurs vacances tandis que Madame Malhouin avait rejoint avec ses enfants sa villa normande. Antoine a fui lui aussi la maison paternelle à la recherche de sa capricieuse fiancée. Monsieur Lartigue père monte à Paris et joint ses efforts à ceux de Monsieur Malhouin pour tenter de retrouver les deux amoureux égarés. A l'aube d'une longue nuit où ils ont philosophé sur leur difficile rôle de père, ils reçoivent des nouvelles d'Antoine et de Marie, qui avaient fait, ensemble, une fugue. Ils ont eu si peur que leur colère tombe, et ils font des projets d'avenir pour marier ces deux fiancés au plus vite. Ce sera là l'épilogue de cet âge ingrat, âge ingrat des enfants, âge ingrat des parents !

     

    Fernandel et Jean Gabin qui ont tourné deux films ensemble dans leurs années de jeunesse estiment qu'il seerait bien de placer leur argent dans leurs propres productions, on est jamais aussi bien servi que par soi-même. La GAFER sera en activité jusqu'à la mort de Fernandel en 1971. Pour leur première production pas de risques inutiles. C'est une comédie familiale scénarisée Gilles Grangier, Pascal Jardin et Claude Sautet et mis en boite par Gilles Grangier. C'est peu de dire que les deux acteurs opèrent à domicile. Pas de surprise donc dans une histoire prétexte à donner équitablement le beau rôles aux deux stars qui sont en totale roue libre. Pas de mots de tête dans cette comédie familiale même si il est possible de se demander si le jeune public ne préfère pas voir Louis de Funès dans le "gendarme" ou "Fantômas" que deux acteurs appréciés, certes, mais qui commencent à appuyer le poids de l'âge. Du cousu main sans prétention qui a quand même énormément vieilli et on ne peut pas dire que les deux compères révolutionnent le rire. Le film sort pour noël 1964 simultanément à Paris et en régions ce qui est assez rare. Le nombre de copies est généreux pour une première semaine, avec 59 copies il y a de quoi voir venir même si la concurrence est féroce avec "les barbouzes" ou "Tintin et les oranges bleues" et bien sûr "Merlin l'enchanteur" le nouveau film d'animation des studios Walt Disney. "L'âge ingrat" s'impose nettement avec pas moins de 456 000 entrées en première suivi par une seconde semaine de bel acabit également avec 350 000 spectateurs. De quoi mettre "Les barbouzes" a bonne distance. Avec plus de 800 000 spectateurs en deux semaines le calcul a été bon, c'est un résultat très important à l'époque. Dès la fin des congés de fin d'année le film ralentit très nettement puis se stabilise en vitesse de croisière. Au final le film se classe top 13 des films sortis dans l'année 1964 en France. C'est un beau score pour Jean Gabin qui en avait besoin après les résultats mitigés de "Maigret voit rouge" et de "Monsieur". Pour Fernandel c'est en deça de sa performance de "La cuisine au beurre" mais Bourvil n'est plus là car il s'est retrouvé en duo avec la nouvelle terreur du box office français : Louis de Funès.             

     

     

    CATÉGORIE RANG ENTRÉES SALLES
    ENTRÉES FRANCE 13 2 862 604
     
    1ère semaine FRANCE 1 456 466
    59
    2ème semaine FRANCE 1 350 741
    56 
    3ème semaine FRANCE 2
    146 328
    46
    4ème semaine FRANCE 2 85 907
     32
    5ème semaine FRANCE 2
    88 594
     40
    6ème semaine FRANCE 7
    64 234
     37
    7ème semaine FRANCE 6 77 686
     34
    8ème semaine FRANCE 6 72 306
    38
    ENTRÉES PARIS BANLIEUE   408 434
     
    1ère semaine 2 78 926
     
    2ème semaine 2 70 354
     
    3ème semaine 4 31 421
     
    4ème semaine 6 28 420
     
    ENTRÉES ITALIE
         
    BOX OFFICE ESPAGNE      
    BOX OFFICE USA      
    Cote du succès   * * *
     

     

     

     

     

    L' AGE INGRAT - JEAN GABIN BOX OFFICE 1964

     

     

     

    L' AGE INGRAT - JEAN GABIN BOX OFFICE 1964

     

    L' AGE INGRAT - JEAN GABIN BOX OFFICE 1964

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :