• JO - LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971

     

    JO


    2 SEPTEMBRE 1971

     

     

    JO - BOX OFFICE LOUIS DE FUNES 1971

     

    • Réalisation : Jean Girault
    • Scénario, adaptation et dialogues : Claude Magnier et Jacques Vilfrid, d'après la pièce de théâtre The Gazebo d'Alec Coppel
    • Photographie : Henri Decaë
    • Musique : Raymond Lefèvre
    • Production : Léo L. Fuchs
    • Société de production : Trianon Production
    • Société de distribution : Metro-Goldwyn-Mayer
    • Pays d'origine : France
    • Langue : français
    • Format : Couleurs (Eastman Kodak) - 35 mm - 1,66:1 - Son mono (Westrex P.S.C)
    • Genre : comédie policière, burlesque
    • Durée : 82 minutes

     

    • Louis de Funès : Antoine Brisebard
    • Claude Gensac : Sylvie Brisebard
    • Bernard Blier : l'inspecteur Ducros
    • Michel Galabru : Tonelotti, le maçon
    • Christiane Muller : Mathilde
    • Florence Blot : Mme Cramusel
    • Guy Tréjan : Me Adrien Colas
    • Ferdy Mayne : M. Grunder
    • Yvonne Clech : Mme Grunder
    • Micheline Luccioni : Françoise
    • Jacques Marin : Andrieux

     

     RESUME

    Auteur de pièces à succès, Antoine Brisebard est victime d'un maître-chanteur, Jo, qui menace de compromettre sa réputation en révélant les origines et le passé de son épouse Sylvie. Jo doit passer le soir même pour prendre possession de la somme exigée. Brisebard échafaude un plan meurtrier. Pendant que Sylvie, comédienne, est partie jouer au théâtre, il attend Jo, dans l'obscurité, l'arme au poing. Ne pouvant finalement se résoudre à tirer, il jette l'arme à terre. Mais le coup part et Jo s'effondre, raide mort. Brisebard n'a plus qu'à dissimuler le corps, comme prévu, dans les fondations de la gloriette, kiosque à musique commandé par Sylvie et installé dès le lendemain par l'entrepreneur Tonelotti. Lors de l'inauguration, en présence de nombreux amis et d'un couple anglais, les Grunder, qui désirent acheter la propriété, survient l'inspecteur Ducros: Brisebard figurait sur la liste des gens que Jo voulait rançonner; il est donc susceptible, comme ces derniers, d'être le meurtrier de Jo, dont le corps a été retrouvé à Bagnolet. Mais, alors, qui est le cadavre enfoui sous la gloriette? Un ami? Paniqué, Brisebard téléphone à toutes ses connaissances. Personne ne manque à l'appel. Il est alors contacté par deux gangsters, Grand Louis et Leduc, qui veulent savoir où il a mis Riri, leur complice parti en leur dérobant une mallette bourrée de billets. Un violent orage abattant la gloriette, mallette et cadavre sont facilement exhumés. Grand Louis et Leduc disparaissent avec le magot, Brisebard dissimule le corps dans une statue de plâtre sculptée par ses soins. Ducros revient et explique: c'est Riri, encaisseur pour le compte de Jo, qui a tué ce dernier et a été occis lui-même en étant pris pour son patron. Et son corps ne peut être que dans le jardin de Brisebard. Ducros fait alors creuser: rien. Sylvie finit par tout comprendre et aide son mari a transporter le mort dans une malle. L'affaire est close pour Ducros, qui a conclu à un règlement de comptes entre voyous. Mais, malencontreux hasard aidant? les Brisebard vont se trahir...

      ANALYSE ET BOX OFFICE

     Louis de Funès reste sur un échec cinglant avec "Sur un arbre perché" et ses 1.6 millions de spectateurs. L'acteur avait déjà subit une alerte l'année précédente avec le score décevant de "L'homme orchestre" mais avait pu compter sur un nouvel épisode du "gendarme". Exit le réalisateur Serge Korber qui aura entrainé l'acteur sur des routes peu fructueuses du box office et retour de l'équipe habituelle avec Jean Girault aux manettes de "Jo" comédie plus conventionnelle. Adapté d'une pièce de théâtre le film peut compter sur une troupe d'acteurs tout acquise à De Funès. Il retrouve Claude Gensac et Michel Galabru fidèles compagnons, mais aussi Bernard Blier vu dans "Le grand restaurant" sans compter Yvonne Clech ou Guy Trejean habitués aux pièces de théâtre de boulevard.

    Comme le relate Claude Gensac dans un de ses livres, c'était très confortable de tourner avec De Funès. Le budget et les cachets étaient importants, mais ce luxe ne permet pas grande innovation ou prises de risques de la part de l'équipe technique. Elle précise combien Jean Girault donnait totale carte blanche à l'acteur qui ne trouvait pas en lui quelqu'un capable de l'accompagner. De Funès devait donc s'enfermer avec Claude Gensac pour mettre au point quelques gags ou dialogues destinés à remplir les 90 minutes du film. Les deux acteurs complices improvisent donc totalement quelques scènes dont celle de la malle où les deux acteurs tentent de faire entrer la célèbre statue du film.

    Ce remplissage se constate lors des scènes avec Bernard Blier. Ne possédant pas un rôle transcendant, il joue son sempiternel rôle d'inspecteur de Police et permet par son métier de meubler la platitude de ses scènes avec De Funès. Claude Gensac semble aux anges et s'entend comme larrons en foire avec De Funes. C'est sans doute une des rares fois où il est possible de la voir jouer en soutien-gorge durant une partie du film.

    Malgré l'abattage de De Funes et les "pouet pouet" d'Yvonne Clech le film ne parvient pas à s'extirper du piège de la pièce de théâtre filmée. On s'ennuie ferme et Jean Girault n'est pas Gérard Oury, ni même Edouard Molinaro. Le film reste donc anecdotique pour ne pas dire médiocre, ce qui est un peu inquiétant car l'acteur n'a pas sorti un bon film depuis "Le petit baigneur", voire "Hibernatus".

    Sorti à la fin de l'été 1971 et distribué par la MGM, le film prend la tête du box office parisien. Mais le score de la première semaine n'est pas exceptionnel loin de là, cependant il reste 5 semaines dans le top 10 et approche les 600 000 spectateurs sur Paris Banlieue. Au niveau France, les chiffres sont meilleurs que le film précédent avec près de 2.5 millions de spectateurs. C'est insuffisant pour De Funès pour retrouver le top 10 annuel. L'ombre écrasante de "l'empereur" du box office français semble disparaitre. Est-il rentré dans le rang des vedettes "normales" ? Le public s'est-il lassé ? Il faut dire que la qualité de ses films a bien baissé. Et la concurrence commence à se faire sentir. L'instant de vérité se fera avec la sortie de "La folie des grandeurs" dont la sortie est prévue pour la fin d'année. Le film nettement plus ambitieux lui donnera l'occasion de retrouver le réalisateur du "Corniaud" et de La grande Vadrouille".

    "Jo" reste donc une comédie qui n'apporte rien au mythe De Funès. De plus le film a longtemps été peu connu du grand public, la MGM l'ayant édité en DVD que tardivement. De fait il ne tournera plus avec Jean Girault jusqu'en 1979, le réalisateur devra donc faire sans lui durant les années 70.   

         

      POS NOMBRE SALLES
    ENTREES FRANCE 14 2 466 966
     
    ENTREES PARIS BANLIEUE   587 648
     
    1ère semaine 1 68 311 9
    2ème semaine 2 50 466
    12
    3ème semaine 4 43 366
     12
    4ème semaine 5 30 701
     8
    5ème semaine 7 21 827
     6
    Cote du succès   * * *
     

     

     

     

     

     

     

    .

     

     

     

     

     

     

     

     JO -  LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JO -  LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JO -  LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JO -  CLAUDE GENSAC ET LOUIS DE FUNES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JO -  MICHEL GALABRU ET LOUIS DE FUNES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JO -  LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JO -  LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JO -  YVONNE CLECH ET LOUIS DE FUNES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     JO -  LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     JO -  LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     JO -  BERNARD BLIER

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     JO -  LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JO -  LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JO -  LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JO -  LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     JO - CLAUDE GENSAC ET BERNARD BLIER

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JO -  LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JO -  LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .

     

     

     

     

    .

    « LA FOLIE DES GRANDEURS - LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971SUR UN ARBRE PERCHE - LOUIS DE FUNES BOX OFFICE 1971 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :