• IMPITOYABLE - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1992

     

    IMPITOYABLE

    (UNFORGIVEN)

    9 SEPTEMBRE 1992

     

        BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1992

     

     

    • Réalisation : Clint Eastwood
    • Scénario : David Webb Peoples
    • Musique : Lennie Niehaus, Clint Eastwood
    • Photographie : Jack N. Green
    • Production : Clint Eastwood, David Valdes pour Malpaso
    • Société de distribution : Warner Bros.
    • Budget : 14 400 000 $
    • Langue originale : anglais
    • Durée : 131 minutes

     

    • Clint Eastwood (VF : Jean-Claude Michel) (VQ : Jean Fontaine) : William Munny
    • Gene Hackman (VF : Claude Joseph) (VQ : Vincent Davy) : Little Bill Daggett
    • Morgan Freeman (VF : Benoît Allemane) (VQ : Yves Corbeil) : Ned Logan
    • Richard Harris (VF : Pierre Hatet) (VQ : Ronald France) : English Bob
    • Jaimz Woolvett (VF : Serge Faliu) (VQ : Jacques Lussier) : le Kid de Schofield
    • Frances Fisher (VF : Anne Ludovik) : Strawberry Alice

     

    Pendant longtemps, William Munny fut l'un des bandits les plus cruels et les plus impitoyables de l'Ouest. Depuis onze ans, à la suite de son mariage avec une femme exceptionnelle, il était devenu un paisible fermier. Or, le voilà veuf, avec deux enfants (Will et Penny) à sa charge, à la tête d'une misérable exploitation et d'un élevage de porcs décimé par la maladie. Une occasion se présente alors de gagner une somme rondelette : à Big Whiskey (Wyoming), Quick Mike, avec la complicité tacite du jeune Davey Bunting, a lacéré, sur un coup de colère, le visage d'une prostituée, Delilah. Little Bill Daggett, le shérif du lieu, a ordonné que les gredins paieraient une simple amende de cinq poneys à Skinny, le patron de l'établissement. Mais Strawberry Alice et ses compagnes prostituées se sont cotisées pour offrir mille dollars à qui punirait de mort cet affront. Munny, son vieil ami Ned Logan et le jeune Schofield Kid se mettent donc en route pour empocher la prime. Ils sont devancés par English Bob, un tueur à gages sans scrupules, accompagné de son biographe, le naïf W.W. Beauchamp. Soucieux d'ordre public, Daggett rosse Bob et le chasse de la ville. Munny lui-même a droit, dès son arrivée, aux vicieux coups de pied du shérif. A peine rétabli, il organise une embuscade avec Ned et le Kid. Au moment d'achever Davey, grièvement blessé, Ned, le meilleur tireur de l'équipe, hésite et doit être remplacé par Munny. Renonçant à la prime, il décide de rentrer chez lui, mais se fait arrêter et fouetter à mort par Daggett. Pendant ce temps, le Kid exécute Quick Mike. Bouleversé par ce qui est, en fait, son premier meurtre, il choisit de rentrer à son tour dans le droit chemin. Apprenant le sort de Ned, Munny se livre à un ultime massacre où périront, entre autres, Daggett et Skinny.

     

    ***************************************
     

    A l’annonce d’un nouveau western avec Clint, on salive d’avance, tant l’acteur a apporté des lettres de noblesse au genre…On se méfie également : l’acteur est en perte de vitesse au Box Office, et peut être l’acteur serait tenté de réaliser un western commercial et violent pour rattraper la mise, une sorte d’autoparodie… Nous étions resté sur « Pale rider » et c’était peut être mieux ainsi.
    Baffre !! Clint renouvelle le genre en livrant un film crépusculaire, d’une grande violence morale, presque désespéré. Pour se faire Clint s’entoure d’acteurs d’une grande dimension : Gene HACKMAN, éblouissant, et Morgan FREEMAN efficace, ce n’est pas n’importe qui. Avec tout çà, Clint livre un de ses films les plus aboutit. Le film est un constat sur l’atteinte de l’âge sur ce qui fut le plus grand pistoléro de l’Ouest. Rossé, exténué, tremblotant, le vieillard retrouvera la fougue d’antan, un instant, le temps de décimer les troupes du Shérif véreux, étonné du retour de la vista de William NUNNY écoeuré de la mort de son seul ami. Il peut rentrer dans la légende. Tout est noir dans le film, aucun personnage n’en rattrape l’autre. Noir c’est noir il n y a pas d’espoir. La critique internationale loue le film de Clint comme rarement, le film est tout simplement le meilleur western des 90’s, voire un des meilleurs films tout court. Parti lentement, le film fait une magnifique carrière aux USA se permettant le luxe de passer la barre des 100 millions de dollars. Bardé de récompenses internationales, le film obtient l’Oscar (mérité) du meilleur film et du meilleur réalisateur pour Clint. Gene HACKAMN truste les récompenses pour son rôle fabuleux de crapule de shérif et obtient un nouvel Oscar, on ne peut plus mérité. En France, malgré des critiques plus qu’élogieuses le film n’obtient qu’un succès d’estime assez incompréhensible. Alors
    qu’on le croyait terminé, Clint est revenu au sommet. Désormais réalisateur Oscarisé et respecté aux USA, ils pourrait prendre une retraite bien méritée. Que nenni…..    

     

    ENTREES France

     

    801 320

     

     

    ENTREES Paris

     

     

    254 227

     

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    76 172

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    12

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    38

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    2 005

    1er JOUR Paris

    10 402

    Recettes US

    101.1  M$

    COTE DU SUCCES

    * *

     

     

     

    IMPITOYABLE BANDE ANNONCE VO

     

    .

    « DANS LA LIGNE DE MIRE - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1993LA RELEVE - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1991 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    steforce
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:01
    steforce
    Je me souviens du "choc" après l'avoir vu (wouah Impitoyable en V.O.) et j'avoue que je ne suis devenu un fan de Clint qu'après ce film car je n'étais pas un farouche partisan des Harry et des Leone. J'ai tout de même "redécouvert" ces films par la suite tout en savourant les films suivants du réalisateurs. Je n'ai pas encore vu Lettres d'Iwo Jima et Mémoires de nos pères, est-ce que c'est du solide ?
    2
    orteils
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:01
    orteils
    iwo jima et la memoire de nos peres ne sont pas aussi percutant que impitoyable mais c'est de la grande qualité
    achete les ou loue les ca vaut vraiment le coup
    3
    bebel93
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:01
    moi aussi je l'avait vu au ciné a sa sortie....j'ai été magnifiquement surpris il m'a vraiment plu....en voyant son bo je suis étonné car il aurait mérité d'etre un grand succes!
    4
    steforce
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:01
    steforce
    Joyeux Noël sympathique et passionné bébel.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :