• HISTOIRES EXTRAORDINAIRES - BRIGITTE BARDOT BOX OFFICE 1968

     

    HISTOIRES EXTRAORDINAIRES

     

      14 JUIN 1968

     

     

       

    HISTOIRES EXTRAORDINAIRES -  BRIGITTE BARDOT BOX OFFICE 1968

     

     

    • Adaptations de trois nouvelles d'Edgar Allan Poe
    • Directeurs de production : Ludmilla Goulian, André Gillet, Tomaso Sagone
    • Sociétés de production : Les Films Marceau (France), PEA (Italie)
    • Sociétés de distribution : Cocinor (distributeur d'origine), Les Acacias (France), Tamasa Distribution (France)
    • Format : couleur par Eastmancolor — 35 mm — 1.85:1 — son monophonique (Westrex Recording System)
    • Genre : fantastique
    • Durée : 121 minutes
    • Réalisation : Louis Malle
    • Scénario : Louis Malle et Daniel Boulanger, d'après la nouvelle éponyme
    • Dialogues : Daniel Boulanger
    • Assistant-réalisation : Michel Clément
    • Décors : Ghislain Uhry
    • Photographie : Tonino Delli Colli
    • Montage : Franco Arcalli, Suzanne Baron
    • Effets spéciaux : Joseph Natanson
    • Scripte : Sheila Rubin
    • Musique : Diego Masson
    • Alain Delon : William Wilson
    • Brigitte Bardot : Giuseppina
    • Katia Christine : la jeune fille blonde
    • Umberto D'Orsi : Hans
    • Daniele Vargas : le professeur
    • Renzo Palmer : le prêtre

     

      SYNOPSIS

    METZENGERSTEIN - Au Moyen Age. La Comtesse Metzengerstein qui mène une vie de débauche, s'éprend de son cousin le Baron Wilhem, mais celui-ci uniquement passionné de chevaux, la dédaigne. De dépit elle fait incendier ses écuries. Wilhem meurt dans les flammes en voulant sauver ses chevaux. L'un d'eux réussira à s'échapper. Fascinée par cet animal en qui elle voit la réincarnation de son cousin, elle tombera amoureuse du cheval qui l'entraînera vers la mort...

    WILLIAM WILSON - En Italie, au siècle dernier, William Wilson, un jeune officier se confesse à un prêtre : enfant il torturait ses camarades d'école, étudiant il voulut faire l'autopsie d'une femme vivante, récemment il avait obtenu comme paiement de fouetter sa partenaire de jeu... Mais chaque fois son double s'était interposé. William Wilson se suicide après avoir poignardé son double.

    IL NE FAUT JAMAIS PARIER SA TETE AVEC LE DIABLE - L'acteur anglais Toby Dammit arrive à Rome. Alcoolique, drogué, il ne pense qu'à la Ferrari que les producteurs lui ont promis. Mais il est obsédé par la vision d'une petite fille blonde au ballon rouge. Après un séjour dans le milieu du cinéma, il trouvera la mort au volant de sa voiture pour avoir voulu rejoindre la fillette.

    ANALYSE ET BOX OFFICE  

     

    Regroupées sous le titre d'HISTOIRES EXTRAORDINAIRES ces trois nouvelles de Edgar Allan Poe appartiennent en fait à trois recueils différents. La première fait partie des " Histoires extraordinaires ", la deuxième des " Nouvelles histoires extraordinaires " et la troisième appartient aux " Derniers contes".

    Le genre des films à sketches est quelque peu en perte de vitesse. Edagr POE est à la mode à la fin des années 60, l'auteur est régulièrement réédité en livres de poches, et ces nouvelles sont reconnues. Il est donc plus facile d'adapter ces nouvelles sous formes de courts métrages regroupés dans ce film. Trois segments assez copieux sont au programme, et les réalisateus ne sont pas des baltringues, mis à part Roger VADIM qui signe le sketche le plus faible. Pour les spécialistes seuls les deux derniers sont corrects avec peut être un avantage pour le Fellini.

    Après "Amours célèbres", Alain DELON retrouve Brigitte BARDOT, toujours dans un court métrage. Le plus étonnant c'est que Louis MALLE qui avait pourtant tourné avec BARDOT dans "Vie privée" et "Viva Maria" ne désire pas l'actrice, mais jette son dévolu sur Florinda BOLKAN une starlette des sixties italienne d'origine brésilienne. A raison, la production juge le choix pas très commercial et impose Brigitte BARDOT qui est la tête d'affiche du film. Pour la peine, Louis MALLE la teint en brune, pour un résultat mi figue- mi raisin.

    Alain DELON a apprécié le sujet du sketche. Pour lui, le double de WILSON, c'est sa propre mort qui le suit pas à pas et qui finit par avoir raison de lui. Comme le personnage, DELON était très préoccupé par la mort qui lui apparaissait intolérable. L'acteur est très convaincant dans ce rôle d'homme sadique, qui n' hésite pas à  tenter de tuer une jeune femme à coups de scalpel, à fouetter ses victimes pour les humilier... Brigitte BARDOT fait somme toute une courte apparition en redoutable joueuse de cartes, WILSON gagne (mais en trichant, dénoncé par son double) et fouette l'actrice qu'on a rarement vue aussi humiliée. Une rencontre qu'on aurait bien voulu plus longue entre les deux stars.

    Louis MALLE réalise correctement le film, et nous pouvons percevoir les ébauches de son "au revoir les enfants" au travers des scènes tournées avec les groupes d'étudiants. Cependant, nous pouvons déplorer une pathétique scène de mannequin tout plat, pas très discret, qui tombe d'un toit avant de s'affaler mollement en contrebas. Des effets dignes d'un film de karaté Thaïlandais...

    Le film sort à Paris en seconde place des exclusivités et se maintien très bien à cette place durant 4 semaines, malgré une baisse sensible du box office. Le score parisien sera correct, mais le film ne parvient pas à fasciner la province et n'atteint pas le million de spectateurs. Pas très grave pour DELON qui va cartonner avec "Adieu l'ami". Brigitte BARDOT a tourné"Shalako" grosse production hollywoodienne, mais c'est une autre histoire.

     

    ENTREES France

     

    946 137

     

     

    Total ENTREES Paris

     

     

    319 589

     

    ENTREES PARIS  exclusivité

    269 349

    ENTREES Paris

     

    1ère semaine  n°2

    2ème semaine n°2

    3ème semaine n°2

    4ème semaine n°2

    5ème semaine n°7

    6ème semaine n°9

     

     

     

     

    50 767

    36 601

    22 027

    23 246

    16 146

    11 654

     

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS

    19

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    7

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    7 562

    COTE DU SUCCES

    * *

     

    HISTOIRES EXTRAORDINAIRES BANDE ANNONCE

     

     

     

    BRIGITTE BARDOT ET ALAIN DELON - HISTOIRES EXTRAORDINAIRES  - 1968

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     BRIGITTE BARDOT ET ALAIN DELON - HISTOIRES EXTRAORDINAIRES  - 1968

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BRIGITTE BARDOT ET ALAIN DELON - HISTOIRES EXTRAORDINAIRES  - 1968

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BRIGITTE BARDOT ET ALAIN DELON - HISTOIRES EXTRAORDINAIRES  - 1968

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     BRIGITTE BARDOT ET ALAIN DELON - HISTOIRES EXTRAORDINAIRES  - 1968

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BRIGITTE BARDOT ET ALAIN DELON - HISTOIRES EXTRAORDINAIRES  - 1968

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BRIGITTE BARDOT ET ALAIN DELON - HISTOIRES EXTRAORDINAIRES  - 1968

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BRIGITTE BARDOT ET ALAIN DELON - HISTOIRES EXTRAORDINAIRES  - 1968

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BRIGITTE BARDOT ET ALAIN DELON - HISTOIRES EXTRAORDINAIRES  - 1968

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BRIGITTE BARDOT ET ALAIN DELON - HISTOIRES EXTRAORDINAIRES  - 1968

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BRIGITTE BARDOT ET ALAIN DELON - HISTOIRES EXTRAORDINAIRES  - 1968

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .

     

     

    « SHALAKO - BOX OFFICE BRIGITTE BARDOT 1968A COEUR JOIE - BOX OFFICE BRIGITTE BARDOT 1967 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    jerome
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:17
    jerome
    BB en brune qui fume le cigare, joue aux cartes et finit fouettée, le tout en 25 mn! fallait le faire! même elle n'était pas convaincue, c'est dire....
    2
    jerome
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:17
    jerome

    il existe de rares photos où BB  "passe" la robe noire (avant le tournage, donc) et...avant d'enfiler cette affreuse peruque noire! et, devinez? en blonde, elle est superbe! quelle drôle d'idée a eu Malle de lui mettre ce "pain de sucre" noir sur le crâne! je trouve par ailleurs que le style Louis Malle a pris un coup de vieux... tournage rapide pour BB, qui ne voulait pas perdre trop de temps en tournage.difficile de dire si cela lui a apporté qq chose au niveau de sa carrière; a priori, rien.

    3
    jerome
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:17
    jerome

    ce ne serait pas plutôt 67, avant "Shalako"...?

    4
    renaud soyer
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:17
    renaud soyer

    A la sortie d' "Histoires extraordinaires", Brigitt BARDOT avait déja finit de tourner "Shalako" débuté début 1968 pour une sortie à noël 68

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :