•  

     

            

    TOP 10 - TOP 11 A 20TOP 21 A 30TOP 31 A 40TOP 41 A 50 - TOP 51 A 60TOP 61 A 70TOP 71 A 80TOP 81 A 90 - TOP 91 A 100TOP 101 A 110 - TOP 111 A 120

     

       

      

     

    TITRE

    FRANCE

    1ère sem

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

     101

    L'HONNEUR D'UN CAPITAINE

    418 200

     

    SCHOENDORFFER

    J.PERRIN

    GARCIA

    BOX OFFICE FRANCE 1982 L'HONNEUR D'UN CAPITAINEPatricia Caron ne veut pas qu'on salisse la mémoire de son mari mort en Algérie. C'est ce que vient de faire, au cours d'une émission de télévision le Pr Paulet en dénonçant les actes de torture en Algérie du capitaine Caron, un brillant militaire (résistance, Indochine). Ses anciens camarades et l'armée veulent se taire. Patricia veut se battre même si elle a peu connu son mari. Elle assigne Paulet en diffamation, soutenue par un bâtonnier, oncle de Caron. Au cours du procès, Paulet, défendu par Me Gillard, passe au crible les dix-neuf jours de commandement du capitaine Caron. Qui, selon lui, ont commencé par l'exécution d'un traître algérien qui a fait échouer une offensive et provoqué la capture de trois soldats français par les fellaghas. Faux, affirment les anciens subordonnés de Caron qui se succèdent à la barre. Caron est arrivé à la tête du bataillon le lendemain et a commencé par rétablir la discipline. Dix-huit jours ou dix-neuf, donc, consacrés à récupérer les prisonniers. Une première offensive est montée à partir d'informations extorquées de force (par la torture, dira Paulet). Elle permet de prendre trois fellaghas mais l'un d'eux est tué après une monstrueuse erreur de transmission (volontairement, dira Gillard). L'arrestation (démentie par la défense) d'un villageois proche des fellaghas permet de localiser ceux-ci en Tunisie. Paulet dénonce la disparition de cet homme, selon lui exécuté par les hommes de Caron. Couvert par un supérieur tant soit peu activiste, le commandant Guillou, Caron passe en Tunisie. Forfaiture, affirme Gillard. C'est au cours de cette offensive que Caron est tué. A la fin du procès, la cours condamne Paulet pour diffamation: Caron est blanchi. Mais le procès a soulevé des faits qui laissent planer des doutes. 

                   

     

    TITRE

    FRANCE

    1ère sem

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

     102

    VENIN

    411 204

     

    HAGGARD

    K.KINSKI

    REED

    BOX OFFICE FRANCE 1982 VENINL'explorateur américain Howard Anderson passe quelques jours à Londres dans la luxueuse maison de sa fille Ruth, qui le quitte bientôt pour aller rejoindre son mari à Rome, le laissant avec son fils Philip, la gouvernante Louise et le chauffeur Dave. Ceux-ci ont décidé de profiter de son absence pour kidnapper Philip avec l'aide d'un dangereux malfaiteur international : Jacmel. Philip, qui vit entouré d'animaux, trompe la surveillance de Louise grâce à son grand-père et va chercher, dans un magasin spécialisé, l'inoffensif serpent qu'il avait commandé. Or, le hasard veut qu'il ramène chez lui un mamba extrêmement venimeux, destiné au docteur Marion Stowe. Louise en est la première victime. Elle meurt dans d'affreuses souffrances, au moment où ses complices mettent leur projet à exécution. Mais l'arrivée inopinée d'un policier, venu avertir l'enfant de son erreur, bouleverse leur plan. Se croyant menacé, Dave abat le représentant de l'ordre devant la maison, avant de se barricader à l'intérieur, en compagnie de Jacmel, qui, sous la menace, retient en otage Howard et Philip. La police a tôt fait de boucler le quartier et de difficiles négociations s'engagent alors entre le commissaire Bulloch et les ravisseurs qui ont été avertis du danger qui les menace. De fait, après une intervention des brigades de sécurité, Dave, blessé, est mordu par le serpent. Jacmel qui par ruse à capturé Marion Stowe, venue soi disant soigner Louise, exige alors une voiture et une forte rançon contre la vie de ses prisonniers. Cependant, au moment où Bulloch s'apprête à céder, le mamba se jette sur Jacmel. Sains et saufs, Howard, Philip et Marion sortent aussitôt de la maison sans savoir que d'autres mambas viennent d'y naître. 

                   

     

    TITRE

    FRANCE

    1ère sem

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

     103

    GUY DE MAUPASSANT

    406 370

     

    DRACH

    C.BRASSEUR

    SIGNORET

    BOX OFFICE FRANCE 1982 GUY DE MAUPASSANTLa fortune, la célébrité, les femmes. Et puis, brutalement, la déchéance. Syphilitique, Guy de Maupassant, à l'automne 1891, n'est plus que l'ombre de lui-même. A 41 ans. Ses facultés sont diminuées - la vue, la mémoire... -, son comportement devient incohérent. Alors, accompagné de François Tassart, son fidèle valet, il se réfugie à Cannes, non loin de sa mère qui vit à Nice, où il espère retrouver le calme pour terminer "L'Angelus", un roman qu'il vient de commencer. Mais il est incapable d'écrire. Et, en proie à des crises de plus en plus fréquentes, dont il essaye de se sortir en respirant de l'éther, il est hanté par son passé. Particulièrement par toutes celles qui ont marqué sa vie: Laure, sa mère - et il garde présentes à la tête les scènes horribles que lui faisait son père pour obtenir de l'argent -; Fanny, la jeune parisienne d'Etretat qui a bouleversé ses sens lorsqu'il avait seize ans; et puis Gisèle d'Estoc, féministe, androgyne, l'amie fidèle, la douce compagne des parties de canotage sur la Seine et la complice des fêtes orgiaques dans les salons parisiens, ou la comtesse Potocka, à l'importance considérable dans sa vie sentimentale. Pour se sentir vivre encore, il recommence à se jeter dans la débauche. Cela ne sert à rien. Sujet à des hallucinations, il ressent avec angoisse l'approche de la mort. Et il pense aussi à son frère Hervé qu'il a emmené jadis lui-même dans un asile psychiatrique. Après avoir fêté Noël avec Gisèle et la comtesse venues à Cannes, c'est là qu'il va finir lui aussi. A Passy, chez le Docteur Blanche, en juillet 1893, après dix-huit mois d'internement! 

                   

     

    TITRE

    FRANCE

    1ère sem

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

     104

    LES FANTÔMES DU CHAPELIER

    387 226

     

    CHABROL

    SERRAULT

    AZNAVOUR

    BOX OFFICE FRANCE 1982 LES FANTÔMES DU CHAPELIERUne petite ville bretonne, bien tranquille. A ce qu'il semble du moins, car un mystérieux étrangleur de femmes, qui rend compte de ses actions au journal local, terrorise les habitants, laissant la police perplexe. Quelle aubaine pour les vieux habitués du café qui se réunissent tous les après-midi pour jouer aux cartes: le médecin et le commissaire entre autres; le journaliste de l'"Echo de l'Atlantique" et le chapelier Léon Labbé. Sans compter Kachoudas son voisin, le tailleur, qui le suit comme son ombre, mais reste à l'écart. Un jour Kachoudas trouve dans le pli du pantalon de Labbé un fin morceau de papier journal comme ceux qu'utilise le criminel pour écrire ses lettres. Ce soir-là, Kachoudas épie le chapelier un peu plus que d'habitude. Et, dans une ruelle obscure... il est témoin d'un meurtre. Il veut aller au commissariat, mais Labbé l'en dissuade. Et puis Kachoudas, le déraciné, n'aspire qu'à une seule chose: la tranquillité. De plus, Monsieur Labbé est un si bon mari! Il s'occupe avec tant de dévouement de sa femme paralysée que Kachoudas aperçoit de sa fenêtre. Cette femme qui n'est... qu'un mannequin. Et oui, car Labbé l'a étranglée un jour où elle lui faisait une scène un peu plus exaspérante que d'habitude. Premier meurtre qui explique les autres: toutes les victimes sont des amies de la défunte. Elles devaient venir la voir, comme chaque année, pour son anniversaire. C'est ce que Labbé avoue à Kachoudas moribond. La dernière sur la liste est morte naturellement. Le chapelier n'aura pas à intervenir. Sa mission s'achève. Il ne tuera plus. Mais le pourra-t-il? Car il y a Louise, la grosse Louise, sa bonne, qui le dégoûte. Il ne faut pas. Il ne doit pas. Et pourtant, Louise disparaît. Louise... et Berthe, celle qui loue ses services à ces messieurs. Léon la supplie de le recevoir un soir. Il insiste. Elle accepte. Et au matin... on le découvre ronflant à côté de Berthe, étranglée. 

                    

     

    TITRE

    FRANCE

    1ère sem

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

     105

    FRANCESCA

    383 997

     

    CAPUTO

    CAUB

    AUD

    BOX OFFICE FRANCE 1982 TOP 101 A 110 

                   

     

    TITRE

    FRANCE

    1ère sem

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

     106

    BREL

    369 861

     

    ROSSIF

    DOCUMENTAIRE

     

    BOX OFFICE FRANCE 1982 TOP 101 A 110En quelques chansons, interprétées en public, et quelques phrases extraites d'entretiens, un portrait du chanteur Jacques Brel et l'amorce d'une étude sur ses sources et ses thèmes d'inspiration. avec la voix de Julien Clerc... 

                   

     

    TITRE

    FRANCE

    1ère sem

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

     107

    PIXOTE LA LOI DU PLUS FAIBLE

    364 900

     

    BABENCO

    DA SILVA

    PERA

    BOX OFFICE FRANCE 1982 PIXOTE LA LOI DU PLUS FAIBLESao Paulo. Un vieux procureur est mort, poussé sous une voiture par une bande de jeunes. D'où une recrudescence des rafles policières. Parmi les arrestations, celle de Pixote. Il a dix ans ; il fait partie de ces enfants perdus qui traînent au hasard de la ville. Dans la maison de redressement où il a été conduit, il fait rapidement connaissance avec les lois internes : celle de Sapato, l'odieux gardien-chef, celle d'Almir, un policier brutal, celle des adolescents qui sont avec lui, organisés en bandes pour régner sur les trafics de drogue, les racketts, les mœurs... 

                   

     

    TITRE

    FRANCE

    1ère sem

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

     108

    GREASE 2

    363 560

     

    BIRCH

    PFEIFFER

    CAULDFELD

    BOX OFFICE FRANCE 1982 GREASE 2Deux années se sont écoulées depuis les premières aventures de l'Ecole Rydell High. Les T. Birds règnent en maîtres sous les ordres de Johnny, et les Pinkies, des filles toutes en rose, constituent leur chasse gardée. C'est alors qu'arrive Michael, quelque peu égaré dans ce milieu. Ce dernier remarque aussitôt Stéphanie, chef des Pinkies, dont l'amour pour Johnny bat de l'aile. Elle est à la recherche d'un nouveau flirt, plus cool et dont la moto se déchaîne encore plus. La bataille est engagée et les divertissements de l'Ecole Rydell High prennent de nouvelles dimensions. Pour la séduire, Michael va monnayer sa science auprès des cancres pour pouvoir se payer une moto. Et Stéphanie va tomber amoureuse de ce garçon inconnu qui défie tous les loubards de la région. C'est seulement en fin d'année qu'elle apprendra qu'il s'agit de Michael dont elle partage déjà l'amour... 

                  

     

    TITRE

    FRANCE

    1ère sem

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

     109

    QUE LES GROS SALAIRES LEVENT LES DOIGTS

    347 831

     

    DEFERRE

    AUTEUIL

    POIRET

    BOX OFFICE FRANCE 1982 QUE LES GROS SALAIRES LEVENT LES DOIGTSPas la moindre petite lettre! Qu'à cela ne tienne, José s'approprie le courrier de ses voisins, malgré les remontrances de Jean-Ba (Jean-Baptiste Lumet), son filleul, qui l'entretient. Jean-Ba travaille dans un cabinet d'assurances. Son patron, Monsieur Joeuf, a décidé d'offrir à ses employés, pour les récompenser, un week-end chez lui à la campagne. Impossible d'y échapper. Tous se retrouvent donc dans la somptueuse demeure de Joeuf, où ils font la connaissance des deux filles et de la femme de leur patron, la mystérieuse Rose. Première déception: les "gros salaires" coucheront sur place, mais les autres iront à l'hôtel. Pendant le dîner, Lumet apprend par une indiscrétion volontaire d'une des filles Joeuf, que cette charmante et bucolique invitation cache des intentions peu louables: Joeuf prépare en effet une "charrette". D'où chantage de la part de Lumet. D'apéritifs en sandwichs au gigot, de siestes forcées en visites de la région, de parties de ballon-prisonnier en poker, le week-end se passe, agrémenté par les faveurs que dispensent généreusement les deux filles Joeuf. Sans compter que José fait irruption au milieu de ce petit monde, et qu'il obtient une substantielle augmentation de salaire pour Lumet, toujours par le chantage. Le dimanche après-midi, Joeuf dévoile ses intentions. Pour licencier quatre des "gros salaires", il organise une séance de chaises musicales. Ceux qui sont éliminés font de plus ou moins glorieuses sorties. Malgré tout, Joeuf se sent soulagé. Voilà une bonne chose de faite. Ensuite viendra le tour des petits salaires. A Rose, son âme damnée, de lui concocter un nouveau plan. 

                        

     

    TITRE

    FRANCE

    1ère sem

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

     110

    TE MARRE PAS C'EST POUR RIRE

    347 646

     

    BESNARD

    MACCIONE

    GALABRU

    BOX OFFICE FRANCE 1982 TE MARRE PAS C'EST POUR RIREEn effectuant une promenade à vélo, le P.D.G. Gaetano Puccini, des cycles Puccini, percute sa propre voiture et meurt sur le coup. Venu d'Italie, son neveu Bruno prend sa succession et se fait tout de suite remarquer des 300 employés de l'entreprise par ses excentricités en imposant, par exemple, des tenues vestimentaires à dominantes rose ou bleu ciel. Le délégué du personnel, Michel Fremont, prend très mal la chose. Se faisant l'interprète de ses camarades, il parlemente avec Bruno, mais celui-ci durcit ses positions et critique tout ce qui s'est fait auparavant, pour affermir son autorité. Les cadres, et notamment le chef de publicité Gérard Flavacourt, renoncent bientôt à donner leur avis, si bien que l'usine péréclite dangereusement, à la suite d'une campagne publicitaire désastreuse, animée et orchestrée par Bruno qui n'agit qu'en fonction des conjonctures astrales. Michel, que celles-ci n'inspirent pas du tout, tente une ultime démarche auprès de Bruno. Cependant l'entretien tourne court et il est mis à la porte séance tenante pour avoir injurié son patron. La grève est immédiate et Bruno est séquestré dans son bureau. Flavacourt propose alors ses bons offices. En vain d'abord. Mais, en consultant un ouvrage d'astrologie, il trouve enfin la solution en faisant croire à Bruno que Michel est son jumeau astral et que tout ce qui arrivera à l'un, arrivera à l'autre! Convaincu, Bruno réintègre aussitôt Michel. Puis il lui donne de l'avancement, le dorlote et ne le quitte bientôt plus d'une semelle. Jusqu'au jour où Michel comprend l'objet de tant de sollicitude. Dès lors, profitant de la naïveté de Bruno, il abuse un temps de la situation puis se résoud à lui dire la vérité. Or, en allant le retrouver, il est victime d'un accident. Prévenu, Bruno tombe dans l'escalier et le rejoint à l'hôpital ainsi que Gérard Flavacourt qui s'est, lui aussi, blessé en venant les voir... 

                   

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique