• FIREFOX L'ARME ABSOLUE - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1982

     

    FIREFOX, L’ARME ABSOLUE

    (FIREFOX)

    15 DECEMBRE 1982

     

      

    FIREFOX L'ARME ABSOLUE -  BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1982

     

     Réalisation et production Clint EASTWOOD (1982) Scénario Alex LASKER, Wendell WELLMAN D'après le roman “Mission Firefox” de Craig THOMAS Directeur de la photographie Bruce SURTEES Musique Maurice JARRE Production Malpaso Distribution Warner Bros Durée137 minutes

    • Le major Mitchell Gant Clint EASTWOOD
    • Kenneth Aubrey Freddie JONES
    • Le capitaine Buckholz David HUFFMAN
    • Pavel Upenskoy Warren CLARKE

    1982. Mitchell Gant, ancien officier de l'armée de l'air, vit retiré, une semi-retraite, éloigné du monde, hanté par les souvenirs tragiques de la guerre du Viêt-nam. Cette année, les Américains et les Britanniques s'inquiètent de la mise au point par les chercheurs soviétiques d'un avion de guerre particulièrement redoutable : le MIG 31, qui dépasse en technologie tous les avions de guerre jusque-là construits. Il est invisible par radar et le lancement de ses missiles est déclenché par la pensée du pilote, ce qui permet de gagner quelques dixièmes de secondes. Réunis en un Conseil extraordinaire, les services secrets occidentaux décident de s'emparer de l'appareil. L'une des difficultés : trouver un pilote. Mitchell Gant est choisi en tant pilote virtuose sachant parler le russe. Par défi et curiosité, Gant accepte et reprend un entraînement intensif. Gant est infiltré en URSS sous l'identité d'un homme d'affaires américain, Leon Sprague (en fait un trafiquant de drogue qui est bientôt assassiné pour que Gant prenne sa place). Grâce à Pavel Upenskoy, Gant échappe aux recherches. Déguisé en officier de l'armée de l'air soviétique, il parvient à pénétrer dans la base militaire soviétique grâce à la complicité de chercheurs dissidents : Pyotr Baranovitch, Natalia et Semelovsky, qui travaillent sur les deux exemplaires du MIG 31. De son côté, Pavel, blessé, élimine ses poursuivants mais se suicide plutôt que de tomber aux mains du KGB. À la faveur d'une diversion – les trois chercheurs se sacrifient en tentant de saboter le second prototype –, Gant monte à bord de l'avion et décolle sous les yeux ahuris des Soviétiques qui, après de multiples hésitations, lancent à sa poursuite l’autre appareil, piloté par le lieutenant Koslov. Après s’être posé sur la banquise et avoir été ravitaillé en carburant grâce à un sous-marin, Gant reprend sa route, bientôt rattrapé par Koslov. Un véritable duel s'engage dans le ciel. Malgré les visions cauchemardesques du Viêt-nam qui continuent de le hanter, Gant, en parvenant à penser en russe, parviendra à éliminer son adversaire.

     

    *****************************************

     

    « Bronco Billy » n’a pas fonctionné au Box Office et Clint décide d’adapter un best seller spectaculaire pour son nouveau film. Nous sommes en 1981 et l cinéma d’Hollywood a évolué. Clint a 50 ans et maintenant c’est Star Wars et Indiana JONES qui dominent le Box-Office. Il convient de s’adapter aux désirs du public. Ce sera donc le studio John DYKSTRA qui s’occupera des séquences de vol du Firefox. Certes, les séquences sont spectaculaires (pour l’époque) mais s’encrent à la suite d’une histoire d’espionnage ultra conventionnelle et peu crédible (si tant soit peu que les histoires d’espionnage au cinéma soient crédibles). Le film est long, très long, et c’est avec plaisir que nous assistons au combat entre avions supersoniques à la in du film. On passera sur le twist final : « je dois penser en russe ! ». Cependant le pari au box office est réussi. Le film est dans le top 15 de l’année 82, une année pourtant dominée par des poids lourds comme « ET » et « Rocky 3 ». En France le film sort à Noël en compagnie de films comme « ET », « la BOUM 2 » et « TRON ». Le film s’en sort cependant très bien avec 85 000  spectateurs en première semaine et frôle les 300 000 entrées à Paris, un très beau score pour Clint. Clint est toujours crédible au Box Office, le public ne l’oublie pas, il peut donc continuer à prendre des risques. Et à faire de bon film. 

     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

    879 743

     

     

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

     

     

    263 757

     

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    85 563

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    9

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    32

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    2 674

    1er JOUR Paris

    13 210

    Budget

    21 M$

    (45 M$ 2007)

    Recettes US

    46. 7  M$

    (100 M$ 2007)

    COTE DU SUCCES

    * *

     

    FIREFOX BANDE ANNONCE (VO)

     

     

     

    .

    « SUDDEN IMPACT LE RETOUR DE L'INSPECTEUR HARRY - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1984CA VA COGNER - BOX OFFICE CLINT EASTWOOD 1981 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :