• EXPENDABLES - SYLVESTER STALLONE BOX OFFICE 2010

     

    EXPENDABLES : UNITE SPECIALE

    ( The expendables)

    13 AOUT 2010 (USA)

    18 AOUT 2010

     

     

    The_Expendables_affiche.jpg  

    Réalisation

    Sylvester STALLONE


    Scénario

    Sylvester STALLONE
    David CALLAHAM

    Photographie

    Jeffrey KIMBALL

    Musique

    Brian TYLER

    Production

    MILLENIUM FILMS
    NU IMAGE

    Distribution

    METROPOLITAN FILMEXPORT

    Tournage

    06/04/09 -03/07/09

    Durée

    103 minutes

    Barney ROSS

    Sylvester STALLONE

    Lee CHRISTMAS

    Jason STATHAM

    Yin YANG

    Jet LI

    Gunnar JENSEN

    Dolph LUNDGREN

    James MUNROE

    Eric ROBERTS

    Toll ROAD

    Randy COUTURE

    Tool

    Mickey ROURKE

     

     

    Ils n'ont jamais connu d'autre mode de vie que la guerre. Ils n'ont de loyauté qu'envers les membres de leur propre équipe. Ce sont les Expendables, une unité spéciale réunissant : Barney Ross (Sylvester Stallone), chef et cerveau de l'équipe ; Lee Christmas (Jason Statham), ancien S.A.S et spécialiste en armes blanches ; Yin Yang (Jet Li), expert en arts martiaux ; Gunnar Jensen (Dolph Lundgren), tireur d'élite ; Hale Caesar (Terry Crews), spécialiste des armes lourdes, et Toll Road (Randy Couture), expert en destruction.L'équipe est déployée dans le Golfe d'Aden proche des côtes de Somalie pour arrêter des pirates réclamant une rançon contre la libération d'otages. Jensen provoque une fusillade, puis a un désaccord moral avec Yang, à propos de pendre un pirate, finalement Ross intervient, mettant fin à la bagarre. L'équipe traverse ensuite la Nouvelle-Orléans vers sa base, durant le voyage Jensen est attaché afin qu'il se calme, Christmas finit par le libérer, en remerciement Jensen lui offre son couteau. Christmas rend visite à sa petite amie, Lacy (Charisma Carpenter), et découvre qu'elle l'a quitté pour un autre homme. Christmas s'en va emporté par la colère, alors que Lacy lui explique qu'elle l'a quitté car elle ne le voit pas souvent, et qu'elle ne sait toujours pas ce qu'il fait comme métier. Au même moment, Ross rend visite à un ancien coéquipier, Tool (Mickey Rourke), et lui propose de revenir dans l'équipe car Jensen a été renvoyé (faute à son traumatisme psychologique et à sa dépendance aux drogues), Tool refuse, préférant essayer de trouver une femme avec laquelle il pourra finir sa vie. Le téléphone sonne, une nouvelle mission se prépare, Tool se charge de prendre rendez-vous à la demande de Ross. Pendant ce temps, en Vilena, une île située entre le Golfe du Mexique et l'Amérique du Sud, des soldats rentrent du front et amène des soi-disant "traîtres" à l'impitoyable dictateur et Général Garza (David Zayas), celui-ci interroge les otages et les accuse de vol bien que ces derniers jurent le contraire. Alors que Garza s’apprête à abattre un otage, un autre homme tire le premier, il s'agit de James Munroe (Eric Roberts), il est accompagné par ses sbires, Paine (Steve Austin) et Le Brit (Gary Daniels), pour Munroe les otages sont des menteurs, et Garza fini par éliminer les deux otages restant. Dans une chapelle, Ross et son rival Trench Mauser (Arnold Schwarzenegger) rencontrent un homme qui répond au nom de "Monsieur Chapelle" (Bruce Willis). Il leur offre une mission en Vilena pour y renverser le Général Garza. Trop surbooké et jugeant qu'il faut être idiot pour accepter cette mission, Trench renonce. De retour à sa base, Ross consulte des documents de l'île, mais il est interrompu par Jensen, en voyant qu'une nouvelle mission attend les Expendables, il supplie pour ne pas être remplacer, mais Ross juge qu'il ne peux plus lui faire confiance, et Jensen fini par partir très amère. Un peu plus tard, Ross retrouve tous ses équipiers pour leur faire part de la mission, puis seulement accompagné de Christmas, il s'envole jusqu'en Vilena pour faire la reconnaissance des lieux. Après avoir rencontré leur contact, Sandra (Giselle Itié), chargée de les aider dans leur mission, Ross apprend que Munroe soutient, manipule et garde Garza au pouvoir de façon à ce que son peuple le craigne. Alors que Sandra se révèle être la fille de Garza, Ross et Christmas décident d'intervenir et font de nombreuses victimes parmi l'armée, il faut fuir de l'île, mais Sandra refuse de partir, ne voulant pas laisser son peuple souffrir. Pendant ce temps, cherchant à se venger, Jensen se rapproche de Garza et Munroe pour les aider. De retour à leur base, Ross et Christmas, sont rejoints par Yang, ils en déduisent que M. Chapelle est un membre de la CIA, que l'objectif réel est Munroe, qui est justement un ex-officier de la CIA, donc cette dernière ne peut pas tuer un des leurs en envoyant les Forces spéciales de l'armée, finalement Ross décide de refuser le job. Plus tard, Christmas rend de nouveau visite à Lacy et constate que son nouveau petit ami l'a violemment agressée. Christmas retrouve Paul et ses amis dans un terrain de basket-ball de rue locale, Christmas gagne sans problème la violente bagarre qui éclate, puis ramène Lacy chez elle. Toutefois, leur relation est laissée ambivalente. Pour évacuer ses sentiments de culpabilité, Ross se confie à Tool, ce dernier lui fait une confession émotionnelle au sujet d'une femme qu'il a laissée se suicider au cours de la guerre de Bosnie, et comment il a estimé que s'il l'avait sauvée, il aurait pu sauver ce qui restait de son âme. En entendant cela, Ross change d'avis et veut retourner sur l'île pour Sandra, qui pendant ce temps a été capturée et torturée par Munroe. Ross annonce à Christmas et Yang, qu'il agira seul, mais Yang décide de l'accompagner quand même. Sur la route, ils sont suivis par Jensen, une fusillade éclate et la poursuite se termine dans un entrepôt abandonné, où Yang et Jensen se battent une seconde fois. Ross finit par tirer sur Jensen qui tentait d'empaler Yang. Blessé et croyant qu'il est sur ​​le point de mourir, Jensen fait amende honorable et avoue tout ce qu'il sait. Ross et Yang montent dans leur avion et trouvent le reste de l'équipe prêt à les aider. Infiltré dans le palais de Garza, les Expendables se séparent et disposent des explosifs à travers le site. Après avoir délivré Sandra, Ross est capturé par le Brit et Paine, mais rapidement sauvé par Yang, Christmas, et Road, le Brit meurt en se faisant briser le cou par Yang. Après un combat contre Ross, Paine s'échappe, au même moment Yang, Christmas et Road sont bloqués dans une fusillade, Caesar arrive à la rescousse et fait le ménage avec un fusil de chasse automatique. Pendant ce temps-là, le général Garza change d'avis au sujet de Munroe après s'être rendu compte qu'il a changé pour le pire en ayant vu sa fille torturée. Résolu à prendre la responsabilité de ses actions autour de son pays, le général Garza rend l'argent que Munroe lui a donné et exige que Sandra soit libérée, il dira à celle-ci qu'elle est de ce qu'il aurait dû être il y a longtemps. Mais avant que Garza n'agisse davantage, l'équipe est de nouveau acculée par les hommes de Garza. Munroe et Paine finissent par tuer Garza et plusieurs de ses gardes du corps, entraînant les hommes fidèles à Garza qui croient que les Expendables ont tué leur chef et le feu s'ouvre dans la rage. Toute l'équipe se bat et se fraie un chemin à travers les soldats de Garza. En faisant exploser une bombe, Ross et Caesar parviennent à détruire l'hélicoptère que Munroe voulait utiliser pour fuir, pendant que Road tue Paine. Ross et Christmas rattrapent Munroe et le tuent, de l'avant Ross lui tire dans la poitrine plusieurs fois et de l'arrière Christmas lui balance le couteau de Jensen dans le dos, Sandra est sauvée. Au lieu de prendre le paiement de la mission, Ross le donne à Sandra pour restaurer Vilena.L'équipe retourne à la Nouvelle-Orléans célébrer leur victoire au salon de tatouage de Tool, ce dernier et Christmas s'affrontent à un jeu de lancer de couteaux, finalement Jensen est toujours vivant, pardonné, il a ré-intégré l'équipe. Christmas se met a réciter un poème au sujet de son respect pour Tool... puis de la rue il finit par balancer un couteau. L'équipe fini par quitter le salon de tatouage, chacun chevauchant sa moto.

     ****************************************


      Après l'excellent "John RAMBO" l'avenir de Stallone au cinéma semble se diriger vers un nouvel épisode de "Rambo". Divers synopsis sont dévoilés au public, dont un qui marque le retour de Rambo chez lui. Puis, le projet "Rambo 5" est abandonné. On se demande si Sly n'est pas sur une voir de garage, mais c'était mal le connaitre. Avec son nouveau partenaire, Millenium films, il développe un projet qui séduit tout de suite la sphère des fans de Sly. Un film basé sur un groupe de mercenaires, dont certains acteurs sont de vieilles connaissances des séries B des années 80 et 90. Stallone va surfer sur la corde du revival, des quarantenaires élevés au séries B bien couillues des années 80. Ce projet "expendables" va coûter un budget situé entre 70 et 80 millions de dollars au studio, une somme que Stallone aurait aimé bien supérieure. Au milieu des blockbusters, une telle somme est juste raisonnable. Rapidement, le casting fait saliver. Dolph LUNDGREN est le célèbre Drago de " Rocky 4"mais l'acteur est tombé dans le direct-to-video. JET LI au fait de sa popularité à la fin des années 90 intègre le casting ainsi que Mickey ROURKE qu'on a revu dans "Iron man 2". Mais en fait, le film n'est pas tant que cela un revival, car le bras droit de STALLONE est Jason STATHAM qui, lui, est en pleine réussite, mais aussi des anciens catcheurs ou lutteurs tels Randy COUTURE ou Steve AUSTIN, histoire de brasser très large chez les adolescents spectateurs. Le méchant sera joué par un habitué du genre, Eric ROBERTS. Mais au final, ce n'est pas très années 80 tout ça. Alors STALLONE va insister et obtenir la présence d'Arnold SCHWARZENEGGER pour une très courte scène, prétexte à dialogues, tournée la nuit pour cause de planning chargé. Cerise sur le gâteau, ces quelques plans sont agrémentés de la présence de Bruce WILLIS qui lui aussi obtient un tout petit rôle. Là, ca va mieux, même si la scène n'apporte rien à l'intrigue.Au niveau de l'intrigue, c'est assez simpliste. Trois grosses scènes spectaculaire, violentes et bien sanglantes ( on ne compte plus les corps déchiquetés et explosés) entrecoupées de scènes plus intimistes, le tout devant traiter "à égalité", le temps de présence des stars. La première scène est une scène d'intervention classique au sein d'un cargo pour libérer des otages. L'occasion de voir l'équipe au complet et de noter un petit trait d'humour au sujet d'un SMS reçu à un mauvais moment. Une fois le gang pulvérisé (couteau, arme lourde, etc...) nous constatons l'antagonisme entre Dolph Lundgren, qui joue les fêlés et Jet Li. les deux en découdront plus tard. Rentré sur terre, grâce à leur propre avion, quelques scènes de remplissage permettent de voir le trio Rourke / Stallone / Statham. Papotage de bon aloi dans la boutique de tatouages de Tool, au passage le film traite donc de l'univers des bikers et des tatouages. Toujours le grand brassage Stalonnien. Nous constatons après que Lee aime sa petite amie après qu'il eut rossé son amant et sa bande de copains. La scène du repérage de la mission confiée à Barney est la plus intéressante. Lui et Lee rencontrent Sandra qui est leur contact. Une femme charmante à l'identité surprenante, entre elle et Barney le courant passe. Le repérage tourne court et nos deux héros filent en vitesse dans leur avion, ce qui permet de constater que Sly à encore une jolie pointe de vitesse. Avant de partir nos deux amis ne peuvent s'empêcher de réduire à néant quelques méchants soldats et de faire flamber la jetée. On se refait pas. Après un combat entre Jet Li et Dolph LUNDGREN passé temporairement dans le clan ennemi, le dernier tiers du film est l'assaut proprement dit de l'île où, désormais, Sandra est retenue prisonnière et torturée. Rien ne sera facile, Barney est capturé, les héros semblent succomber sous le nombre de mercenaires ennemis, mais Hale CAESAR joué par Terry CREWS un ancien footballeur US, décime les troupes ennemis à coup de méga mitrailleuse, du genre qui découpe un éléphant en deux avec chaque balle tirée. Un spectacle bien gore, mais rigolo pour ceux qui prennent le film au second degré. Au final, l'équipe ravage, démolit, brûle et explose l'île ainsi que tous les méchants qui la peuple. Sly peut embrasser Sandra, qu'il a sauvé. La bande rassemblée fête cela dans la boutique de Tool, Gunnar inclus qui est revenu dans le clan des "gentils".

    Si il n y a rien à dire au niveau des effets pyrotechniques et des divers ravages effectués par l'équipe qui rendent le spectacle tout à fait agréable pour les amateurs du genre, le public préfère les scènes plus intimes entre des acteurs "historiques". Stallone, présent derrière la caméra, apparait esthétiqué comme pas possible, il ressemble à Johnny HALLIDAY ( à moins que ce soit l'inverse, je sais pas...), mais ce fait voler la vedette par un Statham tout à fait impeccable. On appréciera aussi ce joyeux fêlé de Dolph LUNDGREN. En bref, un film fort sympathique qui remplit largement son cahier des charges, mais on reste un peu sur sa faim, comme si nous avions assisté à un hors d'œuvre.

    Sorti à peu près partout dans le monde à la fin août 2010, le film prend un peu à la surprise générale joliment la tête du box office américain. C'est le grand retour de Sly à la première place du BO US et je ne parle pas des autres acteurs. En France après un départ correct, le compteur s'emballe et le film fait plus de 700 000 entrées dans la semaine, un départ que Sly n'avait pas atteint depuis des lustres. Aux USA le film confirme une belle longévité et passe la barre mythique des 100 millions de dollars. Dans le monde le film remporte 270 millions de dollars, le film contre toute attente est largement bénéficiaire et les fans de STALLONE aux anges; non, Sly n'est pas mort, il est toujours d'actualité et ce n'est pas les 1.6 millions d'entrées en France qui contrediront ce fait.

    Evidemment le studio qui n'a pas encore lancé "Hunger games" est satisfait du résultat et est d'accord pour lancer une suite. Mais STALLONE lui n'était pas satisfait totalement du premier veut plus d'argent. Le studio lâche un budget un peu supérieur de 100 millions de dollars, mais surtout Stallone va obtenir ce qu'il veut: une présence plus importante de Schwarzie libre de son mandat de gouverneur de Californie et de bruce WILLIS. Cerise sur le gâteau il obtient la participation de deux ex stars du film d'action et pas des moindres : Chuck NORRIS et Jean-Claude VAN DAMME ! Fatigué d'être des deux cotés de la caméra, STALLONE laisse sa place de réalisateur à Simon WEST qui a commis le formidable "Les ailes de l'enfer". De bon augure pour le second épisode. Enjoy !         

       

     

    CATEGORIE POS NOMBRE SALLES
    ENTREES FRANCE 29 1 650 660
     
    1ère semaine FRANCE
    1 773 121
    445
    2ème semaine FRANCE   481 485
    454
    3ème semaine FRANCE 1 195 230
    459
    4ème semaine FRANCE 1 129 510
    455
    ENTREES PARIS BANLIEUE  33 394 571
     
    1ère semaine 1 180 010
    44
    2ème semaine   98 899
    48
    3ème semaine   31 241
    38
    Budget   70 M$  
    BOX OFFICE USA 28 103 M$  
    1ère semaine 1 48.3 M$ 3 270
    2ème semaine 1 24.1 M$ 3 270
    3ème semaine 3 13 M$ 3 398
    Box office mondial 1 274 M$  
    Cote du succès   * * *
     

     EXOENDABLES BANDE NNONCE

     

     

    vlcsnap-2012-08-22-15h25m42s38

      vlcsnap-2012-08-22-15h26m56s19.png

     

    DOLPH LUNDGREN - EXPENDABLES

      vlcsnap-2012-08-22-15h28m58s221.png

      JASON STATHAM - EXPENDABLES

     

    ARNOLD SCHWARZENEGGER - EXPENDABLES

      vlcsnap-2012-08-22-15h31m30s206.png

     

    vlcsnap-2012-08-22-15h31m38s30.png

      vlcsnap-2012-08-22-15h31m59s234.png

     

    vlcsnap-2012-08-22-15h32m27s5.png  vlcsnap-2012-08-22-15h34m01s178.png

     

    vlcsnap-2012-08-22-15h34m37s29.png  vlcsnap-2012-08-22-15h35m35s95.png

      JET LI -EXPENDABLES

     

    vlcsnap-2012-08-22-15h40m59s3.png

      vlcsnap-2012-08-22-15h41m56s66.png

     

    SYLVESTER STALLONE - EXPENDABLES

      vlcsnap-2012-08-22-15h43m06s246.png

     

     

    .

     

     

     

     

     

                     

     

    « EXPENDABLES 2 - SYLVESTER STALLONE BOX OFFICE 2012JOHN RAMBO - SYLVESTER STALLONE BOX OFFICE 2008 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :