• ETTORE SCOLA BOX OFFICE

     

     

     

     

     

    France

    Espagne

    Allemagne

    Italie

    BO US
    (en M$)

    Parlons  femmes
    Se permettete parliamo di donne

    1966

    15 877

     

     

    3 000 000  (estimation)

     

    Cent millions ont disparu
    La congiuntura

    1966

    64 512

    1 232 851

     

    4 746 000 (n°12)

     

    Thrilling (inédit - 1 segment)

    1965

     

     

     

     

     

    Belfagor le magnifique
    L'Arcidiavolo

    1978

    83 010

    585 935

     

    4 900 000 (n°10)

     

    Nos héros réussiront-ils à retrouver leur ami mystérieusement disparu en Afrique ?
    Riusciranno i nostri eroi a ritrovare l'amico misteriosamentes comparso in Africa ?

    1978

    288 504

     

     

    N ° 9

     

    Le fouineur
     Il commissario Pepe

    1979

    68 959

    250 754

     

    4 081 000

     

    Drame de la jalousie
    Dramma della gelosia

    1971

    571 871

    721 031

     

    5 030 000 (n°12)

     

    Ravi, le (inédit)
    Permette ? Rocco Papaleo

    1971

     

    515 660

     

    N ° 93

     

    La plus belle soirée de ma vie
    La più bella serata della mia vita

    1979

    234 390

     

     

    N ° 30

     

    Nous nous somme tant aimés
    C'eravamo tanto amati

    1976

    810 233

    321 013

     

    5 527 000 (n°13)

     

    Affreux, sales et méchants
    C'eravamo tanto amati

    1976

    683 836

    355 070

     

    N ° 30

     

    Mesdames et messieurs bonsoir (1 segment)
    Signore e signori buonanotte

    1978

    91 102

    69 114

     

    N ° 27

     

    Une journée particulière
    Una giornata particolare

    1977

    1 076 409

    414 460

     

    2 300 000

     

    Les nouveaux monstres
    I nuovi mostri

    1978

    760 962

    520 740

     

    N ° 21

     

    La terrasse
    La terrazza

    1980

    642 352

    70 335

     

    N ° 36

     

    Passion d'amour
    Passione d'amore

    1981

    424 145

    23 606

     

    N ° 85

     

    La nuit de Varenne
    Il mondo nuovo

    1982

    461 572

    113 118

     

    N ° 86

     

    Le bal
    Ballando ballando

    1983

    841 862

     

     

    N ° 63

     

    Macaroni
    Maccheroni

    1986

    522 783

    310 317

     

    N ° 21

     

    La famille
    La famiglia

    1987

    508 523

    319 127

     

    N ° 15

     

    Splendor
    Splendor

    1989

    65 903

    58 696

     

    N ° 48

     

    Quelle heure est-il?
    Che ora è

    1990

    182 200

     

     

    N ° 24

     

    Le Voyage du capitaine Fracasse
    Il viaggio di Capitan Fracassa

    1991

    114 044

     

     

    N ° 54

     

    Mario, Maria e Mario (inédit)

    1993

     

     

     

     

     

    Le Roman d'un jeune homme pauvre
    Romanzo di un giovane povero

    1996

    35 389

    52 751

     

     

     

    I corti italiani (inédit)

    1997

     

     

     

    12

     

    Le diner
    La cena

    2000

    72 684

    15 500

     

    218 179

     

    Concurrence déloyale
    Concorrenza sleale

    2001

    13 847

    22 851

     

    314 972

     

    Gente di Roma
    Gente di Roma

    2004

    49 271

    30 882

    28 476

    51 172

     

    Qu'il est étrange de s'appeler Federico !
    Che strano chiamarsi Federico

    2014

    9 278

     

     

    48 642

     

     

    .

     

     

    .

    « BOX OFFICE UK DU 15 JANVIER 2016 AU 17 JANVIER 2016BOX OFFICE FRANCE 1966 TOP 101 A 110 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    adda chentouf
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 14:45

    Merci beaucoup, Renaud, pour le BO du grand Ettore Scola, sans doute le dernier des géants (après Risi, Monicelli,Comencini et Rosi , tous disparus entre 2007 et 2015) du cinéma italien de la grande époque, celle des années 60/70 durant lesquelles il était le meilleur au monde, loin devant le cinéma américain. En Algérie oû la comédie italienne était très appréciée on a pu voir en salles " Nous nous sommes tant aimés" vers 1977, "Affreux, sales et méchants" en 1980, et  tardivement " Drame de la jalousie" (en 1982) qui furent tous des succès, sans oublier le second volet des "Monstres" qui fit un tabac en 1980. Seul le déroutant "Passion d'amour", pourtant magnifique, passa inaperçu en 1982. Les autres films du cinéaste je les ai découvert plus tard en vidéo, notamment le sublime "Une journée particulière", "La terrasse", "Splendor" et " La plus belle soirée de ma vie". Hier, en hommage j'ai visionné " Nous nous sommes tant aimés" et " une journée particulière", ses 2 chefs-d'oeuvres. J'ai également été ravi de trouver sur le site Vivlajeunesse "Drame de la jalousie" et "Le commissaire Pepe" que je n'ai jamais vu. Ma collection de films de Scola s'élève à présent à 13 films, ce qui n'est pas mal. Dommage que ses plus récents "Macaroni", "La famille", "Le diner" ou encore son dernier "Gens de Rome" ne soient pas disponibles sur la toile et ne passent jamais à la télé. Espérons que certaines chaines comme Arte lui rendront hommage avec des films inédits et pas seulement en repassant ses oeuvres les plus connues. En tout cas merci Renaud pour votre travail sur le maestro Scola qu'on ne regrettera jamais assez car des auteurs comme lui on n'en trouvera pas de sitôt. Ce fut le grand et vrai cinéma, à présent mort et enterré. C'est une chance pour moi et ceux de ma génération de l'avoir vécu.

    Adios Ettore, on vous a tant aimé !!!

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :