• ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE - TOM CRUISE BOX OFFICE 1994

     

    ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE

    USA : 25 MARS 1983

    21 DECEMBRE 1994

     

    ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE - BOX OFFICE TOM CRUISE 1994

     
     
     

    • Titre original : Interview With the Vampire
    • Réalisation : Neil Jordan
    • Scénario : Anne Rice, d'après son roman éponyme (Interview with The Vampire)
    • Producteur : David Geffen, Stephen Woolley et Redmond Morris1
    • Société de production : Geffen Pictures
    • Société de distribution : Warner Bros. Pictures
    • Musique : Elliot Goldenthal
    • Photographie : Philippe Rousselot
    • Format : Couleur - 1,85:1 - Dolby Digital / SDDS - 35 mm
    • Genre : Fantastique, horreur
    • Durée : 123 minutes
    • Budget : ~ 60 000 000 $
    • Tom Cruise (VF : Jean-Philippe Puymartin,) : Lestat de Lioncourt
    • Brad Pitt (VF : William Coryn,) : Louis de Pointe du Lac
    • Kirsten Dunst (VF : Jennifer Lauret) : Claudia
    • Antonio Banderas (VF : Serge Faliu) : Armand
    • Christian Slater (VF : Patrick Borg) : Daniel Malloy
     

    SYNOPSIS


    À San Francisco, de nos jours, le journaliste Malloy interviewe un étrange inconnu. L'homme en question, Louis, affirme être un vampire... En 1791, planteur en Louisiane, il tentait d'oublier dans l'alcool et le jeu le chagrin causé par le décès de son épouse. Un soir de débauche, le vampire Lestat lui plante ses canines dans le cou et lui donne le choix : mourir de cette morsure ou devenir à son tour un vampire. N'ayant pas perdu toute envie de vivre, le malheureux opte pour la seconde solution. Mais alors que Lestat se livre sans remords à ses activités vampiriques, Louis répugne à se nourrir de sang humain, préférant consommer des rats ou des chiens. Face à la rébellion de ses serviteurs, qui voient dans son comportement bizarre les signes manifestes du vaudou, il finit par mettre le feu à sa plantation et se retrouve avec Lestat à la Nouvelle-Orléans, où sévit une épidémie de peste. Une nuit, Louis rencontre Claudia, une petite orpheline. Subjugué par sa beauté angélique, il ne peut résister au désir de la mordre. Pour «sauver» la fillette, Lestat lui fait boire du sang, la transformant ainsi en vampire. Dès lors, Claudia pratique avec enthousiasme, accumulant les dépouilles exsangues sur son chemin. Elle finit cependant par réaliser que, par la faute de Lestat, elle restera une enfant pour l'éternité. Afin de se venger, elle lui fait boire du sang de cadavre, ce qui l'empoisonne. Elle en profite pour l'égorger et, avec l'aide de Louis, jette son corps dans un bayou. Lestat survit néanmoins et, afin de lui échapper, Louis et Claudia embarquent précipitamment pour l'Europe. En 1870, à Paris, ils font la connaissance d'une communauté de vampires qui donnent devant un public captivé de sanglantes représentations où s'illustrent leur chef Armand et l'extravagant Santiago. Pour les punir de s'être attaqués à l'un des leurs, la communauté exige que Claudia soit exposée aux rayons du soleil et Louis emmuré. Claudia est réduite en cendres, mais Louis est délivré par Armand, amoureux de lui. Il se venge en exterminant Santiago et tous les autres vampires. En 1988, à la Nouvelle-Orléans, Louis retrouve Lestat dans un piteux état et incapable de s'adapter au monde moderne. Troublé, Malloy semble prêt à se laisser initier par Louis, qui refuse net et le terrorise pour son bien. Malloy prend la fuite, mais sur le siège arrière de sa voiture se trouve Lestat qui, lui, aura moins de scrupules...
     
     
     
    CRITIQUE DU FILM ( publiée sur le site " FilmdeCulte")
     
     

    Adapté des romans à succès d'Anne Rice, ce film mêle le romantisme au thème du vampirisme comme on ne l'avait encore jamais vu. Même si l'histoire d'amour gothique du Dracula de Coppola (enfin, de Bram Stoker) était magnifique, elle était assez conventionnelle. Ici, nous voyons naître la relation qui unira pour l'éternité (puisque les vampires sont immortels) Louis à Lestat, son créateur. En effet, bien que Lestat transforme Louis en vampire, celui-ci garde son âme, répugnant à tuer des êtres humains et préférant se nourrir de rats. Leurs rapports vont alors être faits d'amour et de haine, mêlés constamment, amplifiés encore quand Claudia va venir s'immiscer entre eux. Enfant vampire, puis femme prisonnière d'un corps de petite fille, celle-ci entretiendra avec Louis des relations pour le moins ambiguës. La tension sexuelle sera grandissante tout au long du film (dans la première partie du moins) et ne chutera qu'avec la violence qu'elle aura elle-même engendrée. Pour donner vie (ou mort) à tout cela, trois acteurs remarquables: Brad Pitt incarne lumineusement un Louis amoureux rongé par la souffrance de son état surnaturel, tandis que Tom Cruise, dont le choix fut décrié pendant longtemps (y compris par Anne Rice), nous étonne ici en nous montrant une nouvelle facette de son talent (il faut dire qu'il avait été jusque là cantonné à des rôles faits sur mesure pour midinettes, que ce soit Top Gun, Cocktail ou Jours de tonnerre). Mais la vraie révélation du film, c'est Kirsten Dunst, une petite merveille blonde, aussi forte à l'intérieure qu'elle semble douce à l'extérieur, une femme-enfant aigrie et désespérée, simplement bouleversante. es trois meurtriers attachants vont aller de la Nouvelle-Orléans à Paris sous une lumière magnifique: Philippe Rousselot a fait des merveilles, sachant que les vampires ne peuvent sortir que de nuit, ici il a réussi cependant à recréer une atmosphère chaude et humide (comme les marais), douce mais tendue, ceci dans une reconstitution stylisée. Et la musique originale au clavecin finit de nous emporter. Neil Jordan, quant à lui, reste fidèle à lui-même, en mettant sobrement en scène des personnages, des vrais, qu'il aime, en décrivant leurs passions, comme on avait pu le remarquer déjà dans The Crying Game ou La Fin d'une liaison.
     
     

     
     
     
     
     
     REPORTAGE SUR L'AVANT PREMIERE DU FILM A PARIS
     
     
     
     

    BOX OFFICE FRANCE :   1 630 482
    BOX OFFICE PARIS     :       360 092 (10 semaines)
    1ère semaine PARIS   :       140 156 ( 51 salles)   (moyenne 2 748)
    COTE DU SUCCES     :  *   *   * 
    « MISSION IMPOSSIBLE -TOM CRUISE BOX OFFICE 1996LA FIRME - TOM CRUISE BOX OFFICE 1993 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :