• ECHAPPEMENT LIBRE - JEAN PAUL BELMONDO BOX OFFICE 1964

    ECHAPPEMENT LIBRE

     

     4 SEPTEMBRE 1964

     

     

     

    ECHAPPEMENT LIBRE - BOX OFFICE JEAN PAUL BELMONDO 1964

     

     

     

    • Réalisation : Jean Becker
    • Assistant réalisateur : Costa Gavras
    • Scénario : Jean Becker, Maurice Fabre, Didier Goulard, Claude Sautet
    • Producteur : Paul-Edmond Decharme
    • Société de production: Capotole Films, Sud-Pacifique Films 
    • Distribution : CCFC
    • Musique :Martial Solal
    • Photographie : Edmond Séchan
    • Montage : Monique Kirsanoff
    • Décors : Robert Christidès et Antonio Cortés
    • Format : Noir et blanc
    • Genre : Aventure
    • Durée : 105 minutes
    • Tournage : 10 février au 7 avril 1964
    • Jean-Paul Belmondo : David Ladislas
    • Jean Seberg : Olga Celan
    • Enrico Maria Salerno : Mario
    • Renate Ewert : la Comtesse
    • Jean-Pierre Marielle : Van Houde

    David fait son métier d'une contrebande dangereuse mais lucrative : or et bijoux. Après une mission réussie, son patron lui en confie une autre qui va le mener au Liban, en compagnie d'une charmante blonde, Olga, pour passer la bagatelle de trois cents kilos d'or sous forme d'une voiture de sport. Malgré les conseils d'Olga, David profite d'une interruption des relais pour décider de reprendre l'opération à son compte. Olga l'accompagne à son corps défendant, et c'est une poursuite de capitale en capitale, avec les tueurs de la bande à leurs trousses. L'histoire se terminera à Brème par l'incendie de la voiture qui sera perdue pour tout le monde. Mais David y aura gagné Olga.

     ************************************************************

    En cette année 1964, les films se succèdent triomphalement pour Jean-Paul BELMONDO (mis à part l'anecdotique "La mer à boire"). "L'homme de Rio" en février, suivi de "100 000 dollars au soleil'. Alors que ces deux films continuent d'engranger des entrées en France, la rentrée 1964 est marquée par la sortie d'un nouveau film "Echappement libre". Le tournage de celui-ci a débuté juste avant la sortie de "L'homme de Rio" et la "Belmondomania" n'a pas encore commencé. D'ailleurs ce film n'est pas sans rappeler "Peau de banane" sorti en 1963 et pour cause. L'équipe technique est pratiquement la même. Les deux films sont produits par Paul Edmond DECHARME et partiellement écrits par Daniel BOULANGER (qui connait très bien Jean-Paul BELMONDO depuis leurs collaborations avec Philippe DE BROCA) ainsi que Claude SAUTET. Si Jean BECKER remplace Marcel OPHULS a la caméra, Constantin COSTA GAVRAS demeure assistant réalisateur. BELMONDO retrouve donc le réalisateur d' "Un nommé La Rocca".  

    Au niveau des acteurs Jeanne MOREAU est remplacée par Jean SEBERG avec qui BELMONDO a tourné "A bout de souffle" pour ceux qui découvriraient le cinéma depuis hier. Le célèbre couple est recomposé pour notre plaisir, bien que l'intrigue n'a pas grand chose à voir avec le film de GODARD. Nous retrouvons une Jean SEBERG toujours aussi belle, toujours aussi classe.

    BELMONDO retrouve aussi deux acteurs de "Peau de banane" : Gert FROBE avec qui il aura donc tourné 3 films en un an en incluant "100 000 dollars au soleil", c'est dire que les deux acteurs doivent bien se connaitre. Les deux ne se retrouveront plus, (je ne compte pas "Paris brûle-t-il ?") Gert FROBE devenant mondialement célèbre dans le rôle de "Goldfinger" quelques mois plus tard.

    Et puis BELMONDO va retrouver son vieux copain Jean-Pierre MARIELLE. Pour le coup, l'acteur traverse la France pour une seule nuit de tournage bien arrosée. Un rôle sympathique mais court pour MARIELLE qui va retrouver BELMONDO pour un rôle bien plus consistant dans "Un week à Zuydcoote".

    Le tournage est encore une occasion de visiter quelques belles villes étrangères : Barcelone, Athènes, Beyrouth, Brême entre autres. A une époque où prendre l'avion était encore un luxe, le public apprécie toujours de visiter via le cinéma d'autres contrées étrangères.

    Le film est clairement une comédie policière qui s'ouvre sur un générique animé accompagné de la formidable musique jazzy du grand Martial SOLAL. Le film sera "dans le vent" et correspond à l'esprit insouciant de l'époque.

    Le film est surtout prétexte à réunir le couple BELMONDO /SEBERG qui possède a peu près les mêmes rapports que celui du couple BELMONDO / MOREAU...

    David et son copain (joué par Michel BEAUNE qui retrouvera BEBEL a bien des reprises) sont des "passeurs". Avec aplomb ils passent les frontières en voiture, se jouant de la douane. Dans le cas présent, ils passent des diamants cachés dans les objectifs d'appareils photos au nez et à la barbe des douaniers. Mais le travail paye assez mal finalement, la plus grosse part revenant aux gros bonnets. Toujours la lutte des classes.... Son ami désirant se ranger des voitures, David se retrouve sans coéquipier pour son prochain travail. C'est un dangereux gangster Fehrmann qui lui propose le job et son équipière. Olga est une superbe photographe qui sera chargée d'accompagner David pour faire passer 300 kilos d'or dissimulés dans une voiture en route pour le Liban, pays pas du tout conciliant pour les passeurs d'or. La voiture est embarquée sur un bateau et "le couple" va surveiller la cargaison. Olga est assez froide avec David qui décide de s'occuper ailleurs... Mais la gouaille de ce dernier a raison de la jeune femme qui lui cède assez facilement en somme. Le "couple" est né de manière assez superficielle, mais bon, il faut bien que l'intrigue se développe. David s'étant rendu dans la cale du bateau pour tenter de trouver où est caché l'or s'est fait remarquer et le couple est attendu à leur arrivée à Beyrouth. Ils sont durement interrogés et menacés par un flic incarné par Fernando REY. La voiture est démontée pièce par pièce mais rien. Fehrmann avait développé une astuce pour tromper la police.

    Manque de bol pour nos deux héros, mais le contact local a été arrêté et la voiture reste en rade. David commet l'irréparable et vole la voiture. Il désire prouver à Olga qu'il n'est pas un loser et qu'il aura les moyens de lui assurer un train de vie. Olga tente de le dissuader mais rien n'y fait. Le couple se sépare et Olga va jouer une sorte de double jeu entre lui et Fehrmann pour assurer sa sécurité. David va donc d'aller de villes en villes, poursuivi par Fehrmann et tentant de vendre sans succès sa voiture. VAN HOUDE joué par un très bon Jean-Pierre MARIELLE sensé lui acheter l'or le trahit et le "vend" à Fehrmann. Le seul soutien de David est un ami italien, une sorte de gigolo fauché mais qui possède un bon carnet d'adresse. David échappe toujours de peu à Fehrmann, l'occasion de mettre en place quelques belles cascades à voiture.

    David retrouve Olga et lui promet la belle vie. Celle-ci va le trahir pour son bien. Elle le dénonce à Fehrmann contre la vie sauve. Le gangster qui semble avoir une parole, relâche David et va retrouver sa voiture maquillée à la sortie du bateau qui la débarque. Mais un incident gâche tout. David est pauvre, mais libre. Et puis il peut compter sur l'amour d'Olga, au final, il est gagnant. A bien des égards cette fin vaut celle de "Peau de Banane".

    Bien rythmé, plaisant à suivre, le tout sur une bonne musique jazzy, le film vaut bien sur pour le couple SEBERG / BELMONDO et l'abatage physique de ce dernier. L'actrice est à la fois glacée, charmante et sexy. Un rôle sympathique dans un film confortable et distrayant bien que tenant sur un scénario un peu ténu... Le spectateur est bien dépaysé et suit avec plaisir le voyage de David à travers l'Europe. Les acteurs sont dans l'ensemble excellents.

    Alors que le public parisien est gavé de BELMONDO, le film prend la tête du box office parisien à sa sortie sans connaitre les proportions des deux derniers films de l'acteur, mais c'est son troisième numéro un de l'année. Le film perd régulièrement des places au box office hebdomadaire, mais passe la barre des 2 millions de spectateurs en France, un beau score qui est étrangement pratiquement semblable que celui de "Peau de Banane", comme quoi.... En 3 films, BELMONDO a déjà engrangé 10 millions d'entrées pour 1964. Pas de repos pour lui, car il enchaîne quelques jours de tournages dans le film "La chasse à l'homme", avant d'enquiller dans la superproduction d'Henri VERNEUIL "Week end à Zuydcoote" prévu pour sortir à la fin 1964, encore de quoi faire fructifier son capital d'entrées.

    Si "Echappement libre" ne possède pas le caractère historique de "A bot de souffle" il n'en reste pas moins un très honnête divertissement à découvrir, si ce n'est déjà fait.    

                 

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    2 007 088

     

           

    ENTREES PARIS

     

    415 444

     

     

     

     

     

    Exclusivités

     

     

     

    1ère semaine

    1

    53 416

    5

    2ème semaine

    2

    43 135

     

    3ème semaine

    5

    33 219

     

    4ème semaine

    8

    23 501

     

    5ème semaine

    6

    26 188

     

    Nombre de semaines Paris

     

    8

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    10 683

     

    Cote du succès

     

    * * *

     

     

     

     

      vlcsnap-2012-02-04-23h32m39s116

     

    vlcsnap-2012-02-04-23h34m20s107

     

    vlcsnap-2012-02-04-23h34m32s221.png

     

    GERT FROEBE - ECHAPPEMENT LIBRE

     

    vlcsnap-2012-02-04-23h44m04s54.png

     

    vlcsnap-2012-02-04-23h44m36s123.png

     

    vlcsnap-2012-02-04-23h45m18s27.png

     

    vlcsnap-2012-02-05-00h05m59s152.png

     

    JEAN SEBERG ET JEAN PAUL BELMONDO

     

    JEAN SEBERG - ECHAPPEMENT LIBRE

     

    vlcsnap-2012-02-05-00h13m54s37.png

     

     

     

    vlcsnap-2012-02-05-00h17m16s11.png

     

    vlcsnap-2012-02-05-00h24m59s34

     

    vlcsnap-2012-02-05-00h27m59s41.png

     

    vlcsnap-2012-02-05-00h29m38s2.png

     

    vlcsnap-2012-02-05-00h31m12s175.png

     

    vlcsnap-2012-02-05-00h34m33s133.png

     

    vlcsnap-2012-02-05-00h38m17s75.png

     

    vlcsnap-2012-02-05-00h39m10s88.png

     

    JEAN PIERRE MARIELLE - ECHAPPEMENT LIBRE

     

    vlcsnap-2012-02-05-01h00m44s74

     

    vlcsnap-2012-02-05-01h03m43s77.png

     

    JEAN SEBERG - ECHAPPEMENT LIBRE

     

    vlcsnap-2012-02-05-01h08m35s179.png

     

    vlcsnap-2012-02-05-01h10m37s116.png

     

    vlcsnap-2012-02-05-01h11m45s37.png

     

     

     

      Echappement_libre_ESRF1559.jpg

     

     

    ECHAPPEMENT LIBRE AFFICHE ESPAGNOLE

     

     

    ECHAPPEMENT-LIBRE-ESPAGNOL.jpg

     

    ECHAPPEMENT LIBRE AFFICHE HONGROISE

     

     

    ECHAPPEMENT-LIBRE-HONGROISE.jpg

     

     

    ECHAPPEMENT LIBRE AFFICHE ITALIENNE

     

    ECHAPPEMENT-LIBRE-ITALIEN.jpg

     

     

    ECHAPPEMENT LIBRE AFFICHE JAPONAISE

     

     

    ECHAPPEMENT-LIBRE-JAPONAIS.jpg

     

     

    ECHAPPEMENT LIBRE AFFICHE RDA

     

     

    ECHAPPEMENT-LIBRE-RDA.jpg

     

     

    ECHAPPEMENT LIBRE AFFICHE TCHEQUE

     

     

    ECHAPPEMENT-LIBRE-TCHEQUE.jpg

     

     

     

     

     

     

    ..

    « LA CHASSE A L'HOMME - JEAN PAUL BELMONDO BOX OFFICE 1964100 000 DOLLARS AU SOLEIL - JEAN PAUL BELMONDO BOX OFFICE 1964 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :