• DON JUAN - BOX OFFICE FERNANDEL 1956

     

     

    DON JUAN

    17 MAI 1956

     

     

    DON JUAN - BOX OFFICE FERNANDEL 1956

     

    De John BERRY avec Carmen SEVILLA

    Discret, obscur, dévoué, fidèle, Sganarelle veille dans l'ombre sur les amours de son maître, Don Juan Tenorio : pas question de laisser approcher les maris trompés ! Don Juan Tenorio se fatigue du renom qui s'attache à sa personne . Il se lasse des hommages féminins, il ne s'amuse plus des maris bernés. Mais cette fois, Don Juan entend conquérir Inès, la fille du gouverneur de Tolède qui, pour conserver son titre convoité par Inigo, le chef de la police, a arrangé un mariage de raison avec le duc d'Altaquerque. Inigo complote de convaincre ce dernier que sa promise le trompe; il fait arrêter Juan - dont il détient un billet adressé à Inès - et le traîne devant le gouverneur. Survient Sganarelle qui, se faisant passer pour son maître, apporte la preuve qu'Inigo s'est trompé. Reçu et fêté avec les honneurs dus à son rang, Sganarelle doit alors se comporter en Don Juan plausible... Il s'y emploie avec " prestance, arrogance, insolence, élégance " comme lui a enseigné le vrai Juan qui, valet à son tour, peut courtiser Inès sans susciter trop de méfiance. Don Juan d'occasion, Sganarelle tombe amoureux d'une belle saltimbanque, Seranilla, qui le prend pour le légendaire séducteur. Inigo croit pourtant tenir le moyen de confondre les imposteurs en la personne de Dofia Elvira, ancienne maîtresse de Juan : mais elle est vraiment trop myope pour distinguer le vrai du faux! Parcourant de nuit les couloirs du palais à la recherche de Seranilla, Sganarelle compromet moult épouses et, surpris par leurs maris, se voit provoqué en duel par dix-neuf d'entre eux, qu'il devra affronter le lendemain. Sur le, pré, le vrai-faux Don Juan fait habilement s'entre-massacrer les jaloux mais ne peut échapper à Inigo qui le condamne au bûcher pour dix-neuf meurtres! Le jour de l'exécution, des centaines de femmes, révoltées qu'on " brûle l'amour ", délivrent Don Juan/Sganarelle qui, son identité retrouvée, s'enfuit avec sa bien-aimée.

    Fernandel connaît encore une fois un grand succès public avec un film plutôt réussi. Il faut dire que tout ce qu'il tourne se transforme en or.  Rien  ne semble perturber cette grande machine à entrées .

    BOX OFFICE FRANCE : 3 442 196
    BOX OFFICE PARIS 1ère exclusivité : 142 386
    BOX OFFICE PARIS toutes exploitations :  546 756
    1ère semaine PARIS : 64 468
    COTE DU SUCCES : *   *   *   *
     

     

    « L' HOMME A IMPERMEABLE - FERNANDEL BOX OFFICE 1957LE COUTURIER DE CES DAMES - FERNANDEL BOX OFFICE 1956 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    cedric
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:53
    cedric
    j'ai pas vu ce film, mais juste un petit mot sur John Berry réalisateur, d'origine americaine qui avait fui les etats-unis a cause de la chasse aux sorciere ouvert par MacKarthy. Il avait réalisé un court metrage sur ce moment diffcile du cinema USA, "ten of hollywood" (je crois que c'est ça le titre). Arrivé en France il réalisa deux films avec Eddie Constantine (Ca va barder et Je suis un sentimental) qui fur des succes, puis ce film avec Fernandel. Ensuite il a tourné un film très rare mais très bon "Tamango" avec Curd Jurgens , plus proche des idées de John Berry, c'est un film contre le racisme.
    Bref un très bon réalisateur, alors ce film doit surment avoir de multiples qualités. De toute façon a côté des films de Jean Boyer que Fernandel tourné a cette epoque....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :