• DEBORAH KERR BOX OFFICE

     

     

     

    France

    PARIS

    Espagne

    Allemagne

    UK

    Italie

    EUROPE

    BO US

    Espionne à bord
    Contraband

    P

    1945

    1 385 365

    414 170

     

     

     

     

     

     

    Major Barbara
    Major Barbara

    P

    1949

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les naufragés de la vie
    Love on the Dole

     

    1947

     

     

     

     

     

     

     

     

    Penn of Pennsylvania (inédit)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le chapelier et son château
    Hatter's Castle

     

    1949

    56 980

    49 730

     

     

     

     

     

     

    Colonel Blimp
    The Life and Death of Colonel Blimp

     

    1953

    36 179

    34 163

     

     

     

     

     

     

    Perfect Strangers (inédit)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'étrange aventurière
    I See a Dark Stranger

     

    1948

    458 481

    114 090

     

     

     

     

     

     

    Le narcisse noir
    Black Narcissus

     

    1949

    1 388 416

    305 162

     

     

     

     

     

     

    Marchands d'illusions
    The Hucksters

     

    1948

    227 253

    84 261

     

     

     

     

     

    3,6 R

    Quand vient l'hiver
    If Winter Comes

     

    1949

    477 860

    69 892

     

     

     

     

     

     

    Edouard mon fils
    Edward, My Son

     

    1950

    10 782

    7 105

     

     

     

     

     

     

    Please believe me (inédit)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mines du roi Salomon,les
    King Solomon's Mines

     

    1951

    4 108 770

    860 610

     

     

     

     

     

    5,5 R

    Quo vadis
    Quo Vadis

     

    1953

    6 305 408

    877 148

     

     

     

     

     

    11,9 R

    Prisonnier de Zenda,le
    The Prisoner of Zenda

     

    1953

    2 415 938

    397 848

     

     

     

     

     

    2,1 R

    Tonnerre sur le temple
    Thunder in the East

     

    1954

    1 426 296

    301 578

     

     

     

     

     

    2 R

    Jules César
    Julius Caesar

     

    1953

    689 447

    202 643

     

     

     

     

     

     

    Reine vierge,la
    Young Bess

     

    1954

    1 465 207

    285 841

     

     

     

     

     

    1,95 R

    Femme rêvée, la
    Dream Wife

     

    1953

    117 047

    31 010

     

     

     

     

     

     

    Tant qu'il y aura des hommes
     From Here to Eternity

     

    1954

    6 400 417

    1 438 946

     

    13 000 000

     

    11 000 000

     

    12 R

    Vivre un grand amour
    The End of the Affair

     

    1955

    347 295

    33 975

     

     

     

     

     

     

    Un magnifique salaud
    The Proud and the Profane

     

    1956

    1 161 535

    270 859

     

     

     

    N ° 56

     

    3,9 R

    Roi et moi,le
    The King and I

     

    1957

    2 169 627

    533 660

     

     

     

    N ° 42

     

    8,5 R

    Thé et sympathie
    Tea and Sympathy

     

    1958

    235 494

    58 570

     

     

     

    N°  59

     

    2,1 R

    Dieu seul le sait
    Heaven Knows Mister Allison

     

    1957

    1 482 075

    318 628

     

     

     

    N°  64

     

    4,2 R

    Elle et lui
    An Affair To Remember

     

    1957

    924 478

    251 315

     

     

     

    N ° 22

     

    3,85 R

    Bonjour tristesse
    Bonjour tristesse

     

    1958

    1 756 246

    352 462

     

     

     

    N ° 61

     

     

    Tables séparées
    Separate Tables

     

    1959

    244 284

    96 742

     

     

     

    N ° 41

     

    3,7 R

    Voyage,le
    The Journey

     

    1959

    1 575 693

    314 269

     

     

     

    N ° 32

     

    1 R

    J'ai épousé un français
    Count Your Blessings

     

    1961

    167 532

    9 196

     

     

     

     

     

     

    Un matin comme les autres
    Beloved Infidel

     

    1960

    255 732

    57 009

     

     

     

    N ° 63

     

     

    Horizons sans frontières
    The Sundowners

     

    1961

    635 156

    97 389

     

     

     

    N ° 80

     

    3,8 R

    Ailleurs l'herbe est plus verte
    The Grass Is Greener

     

    1961

    364 475

    156 711

     

     

     

    N ° 26

     

    3 R

    Lame nue,la
    The Naked Edge

     

    1961

    1 057 389

    245 225

     

     

     

    n ° 35

     

    2,2 R

    Innocents,les
    The Innocents

     

    1962

    69 430

    38 651

     

     

     

     

     

     

    Mystère sur la falaise
    The Chalk Garden

     

    1964

    119 246

    27 790

     

     

     

     

     

    3,2 R

    Nuit de l'iguane,la
    The Night of the Iguana

     

    1964

    401 306

    177 258

     

     

     

    N ° 79

     

    4,3 R

    Inséparables,les
    Marriage on the Rocks

     

    1966

    150 115

    10 814

    1 587 254

     

     

     

     

    3 R

    The eye of the Devil (inédit)

     

    1966

     

     

     

     

     

     

     

     

    Casino royale
    Casino royale

    P

    1967

    1 759 025

    489 686

    2 387 120

     

     

    n ° 14
    + 4 M

     

    10,2 R

    Prudence et la pilule
    Prudence and the Pill

     

    1968

    396 625

    89 329

    730 985

     

     

     

     

    4,5 R

    Parachutistes arrivent,les
    The Gypsy Moths

     

    1970

    100 756

     

    687 758

     

     

     

     

     

    Arrangement,l'
    The Arrangement

     

    1970

    562 672

    238 333

    1 782 373

     

     

    N ° 64

     

    4 R

     

    « ROB COHEN BOX OFFICEHARVEY KEITEL BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    laurent
    Samedi 23 Mai 2015 à 09:06

    Bonjour,

    Colonel Blimp est sorti en fait en 1943. Il s'agit du premier film de l'actrice, et c'est sur ce tournage que débuta l'histoire d'amour avec le célèbre réalisateur Michael Powell (qui soi-dit en passant mériterais bien une bio). Leur histoire passionnée dura 5 ans, jusqu'à ce qu'Hollywood s'intéresse à l'actrice qui s'était fait remarquer aux USA grace au Narcisse noir. Powell racontait dans son autobiographie, qu'il ne supportait pas l'idée d'être séparé longtemps d'elle, et n'ayant jamais souhaiter quitter les iles britanniques, il fit l'erreur de lui poser un ultimatum. Il était persuadé qu'elle céderait, mais la belle avait aussi un caractère bien trempé et fier. Pour l'anecdote, voici comment cela c'est passé : Lorsqu'elle lui annonça son intention de partir, il lui répondit qu'il ne la suivrait pas et qu'elle devrait choisir entre leur histoire et sa carrière. C'était 5 jours avant le départ de Deborah. Il lui proposa donc de le retrouver le jour et l'heure de son départ sur je ne sais plus quelle place londonienne plutôt que de partir. Durant ces 5 jours, ils ne se verraient pas pour qu'elle comprenne ce que serait de vivre loin l'un de l'autre. Elle ne fut jamais au rendez-vous. Il regretta toute sa vie d'avoir agit comme ça. Par la suite, toutefois, ils se sont revus et devinrent amis.

    C'était le moment romantique du jour. Je recommande d'ailleurs l'autobiographie, superbement bien écrite et passionnante, de ce réalisateur. Sans conteste l'un des plus important de l'histoire du cinéma britannique.

    2
    Samedi 23 Mai 2015 à 12:51

    Bonjour Laurent.

    C'est important d'avoir un commentaire sur Déborah Kerr. J'étais un peu circonspect de publier le Box office d'une actrice majeure des années 50, une des plus grandes stars de l'époque. En effet bien que ces filmographies ne sont pas régulièrement consultées, elles possèdent un tout petit public qui se trouve parfois à l'étranger

    C'est sûr qu'après un tableau sur le sympathique Rob COHEN, de voir le box office de Déborah Kerr va en surprendre plus d'un. Mais quelle belle filmographie. J'ai revu il y a peu des passages du "Roi et moi" avec Yul Brynner. C'est vrai que c'est kitsch au possible ( et c'est peu de le dire). J'ai aussi revu "Tant qu'il y aura des hommes" et c'est encore un sacré film.

    Merci de passer de temps à autres, vous pouvez toujours poster des correctifs au BO US si vous le désirez.  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :