• COCAGNE - FERNANDEL BOX OFFICE 1961


    COCAGNE

    10 MARS 1961

     

    COCAGNE -  FERNANDEL BOX OFFICE 1961

     
     
     
    • Réalisation : Maurice Cloche
    • D'après le roman Cocagne de Yvan Audouard, aux éditions René Julliard
    • Scénario et adaptation : Yvan Audouard, Jean Manse et Maurice Cloche
    • Dialogue : Yvan Audouard
    • Assistants réalisateurs : Paul Nuyttens et Odette Cloche
    • Directeur de la photographie : Roger Hubert
    • Sociétés de production : Paris Élysées Production, Jad Films (Paris), David Films (Rome)
    • Directeur de production : André Guillet
    • Producteur délégué : Bernard Roland
    • Dates de tournage : Du 30 septembre au 5 novembre 1960
    • Lieux de tournage : Intérieurs à Paris Studios Cinéma (Billancourt) ; extérieurs à Arles et en Camargue
    • Format : Pellicule 35 mm - 1,65:1 - noir et blanc - son mono
    • Tirage : Laboratoire Franay L.T.C (Saint-Cloud)
    • Effets spéciaux : LAX
    • Durée : 92 min
    • Société de distribution : Société Nouvelle de Cinématographie (SNC)
    • Fernandel : Marc-Antoine, chauffeur de benne à ordures à Arles
    • Leda Gloria : Mélanie, la femme de Marc-Antoine
    • Henri Rellys : Septime, l'ami d'enfance de Marc-Antoine
    • Andrex : Amédée, le patron du café
    • Dora Doll : Hélène, la serveuse du café
    • Paul Préboist : "Banane", un collègue de Marc-Antoine


     Marc-Antoine, en même temps qu'il conduit dans la bonne ville d'Arles le camion municipal chargé de l'enlèvement des ordures ménagères, mène une existence paisible entre sa femme, ses deux enfants et ses nombreux amis. Peu à peu cependant, son caractère aimable se transforme : Marc-Antoine devient ombrageux, vindicatif et sombre. Quelque temps auparavant a été volée une toile représentant le postérieur d'une femme. Cette toile, qui faisait l'orgueil de son propriétaire, était destinée à recevoir les « baisers » des joueurs de boules perdants. La merveille disparue, Marc-Antoine veut la reproduire, et y réussit. Et pour mieux mener la vie d'artiste - Van Gogh « aussi » était un artiste ! - le nouveau peintre abandonne femme et enfants, se confiant aux soins désintéressés et platoniques de la petite serveuse de bistrot qui le prend pour un génie. L'argent rentre, les commandes - de même sorte - affluent. Marc-Antoine constate qu'il est insatisfait, sa réussite lui semble malhonnête, et il comprend vite que le bonheur l'attend à nouveau, auprès de sa femme, de ses enfants, de ses amis, et il se remet à conduire son camion.
     
     
     
     
    CATEGORIE POS NOMBRE SALLES
    ENTRÉES FRANCE 36 1 834 085
     
    1ère semaine   non significatif  
    2ème semaine      
    3ème semaine      
    4ème semaine      
    5ème semaine      
    ENTRÉES PARIS BANLIEUE
      300 000
     
    1ère semaine  3 29 168
    6
    2ème semaine 5 18 906 6
    Cote du succès   * * *
     
     
     

     

    .
     
     
     
     
     
     

     


      
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

        
    « DYNAMITE JACK - FERNANDEL BOX OFFICE 1961LE CAID - FERNANDEL BOX OFFICE 1960 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :