• CLINT EASTWOOD BOX OFFICE

    clint-eastwood-dirty-harry-copie-1.jpg

     

    Cliquez sur les titres en surbrillance rouge   pour découvrir la fiche détaillée du film ( affiche + résumé + critique + box office détaillé )ainsi que sa bande annonce associée (dans la mesure qu'elle soit disponible)

     

         

    France

    Espagne

    Allemagne

    UK

    Italie

    EUROPE

    BO US

    La revanche de la créature
    Revenge of the Creature

    P

    1956

    50 440

               

    Madame de Coventry
    Lady Godiva

    P

    1958

    12 840

               

    Ne dites jamais adieu
    Never Say Goodbye

    P

    1956

    1 416 273

         

    N° 58

     

    1,6 R

    Away All Boats (inédit)

    P

    1956

                 

    Tarantula
    Tarantula

    P

    1956

    111 059

               

    Francis in the Navy (inédit)

    P

    1958

                 

    The First Traveling Saleslady (inédit)

    P

    1958

                 

    La corde est prête
    Star in the Dust

    P

    1957

    25 829

               

    Escapade au Japon
    Escapade in Japan

    P

    1958

    234 972

               

    Ambush at Cimarron Pass (inédit)

     

    1958

                 

    Lafayette Escadrille (inédit)

    P

    1958

                 

    Rawhide (tv séries) 216 épisodes

     

    1959

                 

    Pour une poignée de dollars
    Per un pugno di dollari

     

    1966

    4 383 331

    3 281 784

       

    14 400 000

     

    8,7

    Et pour quelques dollars de plus
    Per qualche dollaro in più

     

    1966

    4 148 095

    5 520 971

       

    14 550 000

     

    10,9

    Bon, la Brute et le Truand, Le
    Il buono, il brutto, il cattivo

     

    1968

    6 333 118

    4 211 516

       

    12 254 000

     

    15,3

    Les sorcières
    Le streghe

    P

    1968

    33 473

    100 201

             

    Pendez les haut et court
    Hang'Em High

    CACHET : 400 000 $

     

    1968

    964 587

    1 698 731

       

    3 500 000

     

    16,9

    Quand les aigles attaquent
    Where Eagles Dare

    CACHET : 850 000 $

     

    1969

    1 657 115

    2 110 746

       

      7 000 000

     

    17,5

    Un shérif à New-York
    Coogan's Bluff

    CACHET : 1 000 000 $

     

    1969

    439 302

    1 392 536

       

    N° 45

       

    Sierra torride
    Two Mules for Sister Sara

     

    1970

    1 066 143

    1 722 426

       

    3 500 000

     

    11,5

    Kermesse de l'Ouest,la
    Paint Your Wagon

     

    1970

    571 125

    2 985 400

       

    N° 36

     

    29,0

    De l'or pour les braves
    Kelly's Heroes

       1971

    661 768

    1 429 457

       

    N° 49

     

    13,0

    Proies,les
    The Beguiled

     

    1971

    417 311

    844 831

           

    2,7

    Un frisson dans la nuit
    Play Misty for Me

    RA

    1971

    238 594

    770 956

           

    13,0

    Inspecteur Harry,l'
    Dirty Harry

     

    1972

    755 540

    1 906 836

       n°9

    N° 28

     

    35,9

    Joe Kidd
    Joe Kidd

     

    1972

    891 853

    1 200 982

       

    N° 53

     

    13,0

    Homme des hautes plaines,L'
    High Plains Drifter

    RA

    1973

    795 682

    1 124 354

      n°13    

    16,5

    Magnum force
    Magnum Force

     

    1974

    738 335

    1 223 130

       

    N° 28

     

    39,7

    Canardeur,le
    Thunderbolt and Lightfoot

     

    1974

    535 735

    989 372

       

    n ° 96

     

    21,7

    Breezy
    Breezy

    R

    1975

    20 131

    432 748

             

    Sanction,la
    The Eiger Sanction

    RA

    1975

    255 706

    572 537

           

    15,0

    Josey Wales hors la loi
    The Outlaw Josey Wales

    RA

    1976

    381 867

    806 770

       n°9

    n ° 56

     

    31,8

    Inspecteur ne renonce jamais,l'
    The Enforcer

     

    1977

    342 055

    752 745

      n°12

    n °77

     

    46,2

    Epreuve de force, L'
    The Gauntlet

    RA

    1978

    591 487

    793 329

    425 000

     n°8

    n°38

     

    39,0

    Doux dur et dingue
    Every Which Way But Loose

     

    1979

    680 366

    823 610

    1 000 000

     n°3

    n°75

     

    105,9

    Evadé d' Alcatraz,l'
    Escape from Alcatraz

     

    1979

    929 197

    2 126 028

    700 000

     n°7

    N° 15

     

    43,0

    Bronco Billy
    Bronco Billy

    RA

    1980

    188 931

    458 653

    46 762

         

    24,2

    Ca va cogner
    Any Which Way You Can

     

    1981

    448 728

    674 578

    1 050 525

     n°5    

    70,6

    Firefox, l' arme absolue
    Firefox

    RA

    1982

    879 743

    913 784

    1 249 700

    n°9

    n°47

     

    46,7

    Honkytonkman
    Honkytonk Man

    RA

    1983

    144 273

    160 909

    4 537

         

    4,4

    Sudden impact
    Sudden Impact

    RA

    1984

    938 227

    567 367

    614 883

     n°5

    n°57

     

    67,6

    Corde raide, la
    Tightrope

     

    1985

    776 024

    455 788

    602 452

     

    n°97

     

    48,1

    Pale rider
    Pale Rider

    RA

    1985

    1 157 288

    609 687

    395 044

     

    n°95

     

    41,4

    Hauts les flingues
    City Heat

     

    1986

    268 263

    345 245

    296 091

         

    38,3

    Maître de guerre, Le
    Heartbreak Ridge

    RA

    1987

    1 124 612

    613 364

    546 337

     

    n°97

     

    42,7

    Bird
    Bird

    R

    1988

    826 952

    77 004

    101 475

     

    n°64

     

    2,1

    Pink cadillac (inédit)

     

    1989

    vidéo

    125 704

    vidéo

         

    12,1

    Dernière cible, La
    The Dead Pool

     

    1989

    623 119

    633 034

    266 334

     

    n°68

     

    37,9

    Chasseur blanc, cœur noir
    White Hunter, Black Heart

    RA

    1990

    405 534

    284 777

    23 993

         

    12,1

    Relève,la
    The Rookie

    RA

    1991

    788 520

    569 034

    96 036

         

    21,6

    Impitoyable
    Unforgiven

    RA

    1992

    801 320

    1 311 353

    522 872

     n°19

    n°19

     

    101,1

    Dans la ligne de mire
    In the Line of Fire

     

    1993

    924 875

    1 366 834

    1 879 567

     n°11

    n°34

     

    102,2

    Un monde parfait
    A Perfect World

    RA

    1993

    2 426 090

    1 567 008

    1 904 539

     

    n°9

     

    31,1

    Sur la route de Madison
    The Bridges of Madison County

    RA

    1995

    1 452 188

    1 565 038

    1 655 429

     

    n°35

     

    71,5

    Pleins pouvoirs, Les
    Absolute Power

    RA

    1997

    968 994

    649 464

    669 582

    394 669

    510 585

    4 M

    50,0

    Minuit dans le jardin du bien et du mal
    Midnight in the Garden of Good and Evil

    R

    1998

    466 648

    278 371

    16 022

    94 108

    52 000

    1 M

    25,1

    Jugé coupable
    True Crime

    RA

    1999

    902 023

    635 563

    236 953

    164 679

    124 081

    2,3 M

    16,6

    Space cow-boys
    Space Cowboys

    RA

    2000

    937 308

    593 748

    884 468

    399 934

    276 281

    3,6 M

    90,4

    Créances de sang
    Blood Work

    RA

    2002

    306 212

    248 023

    34 354

    394 669

    510 585

    4 M

    26,2

    Mystic river
    Mystic River

    R

    2003

    1 196 730

    1 284 376

    255 073

    523 896

    953 298

    5 M

    90,1

    Million dollar baby
    Million Dollar Baby

    RA

    2005

    3 174 274

    2 479 371

    540 654

    1 154 143

    1 320 437

    10,7 M

    100,4

    Mémoire de nos pères
    Flags of Our Fathers

    R

    2006

    504 844

    408 403

    50 128

    107 467

    219 629

    1,5 M

    33,6

    Lettres d'Iwo Jiwa
    Letters from Iwo Jima

    R

    2007

    309 029

    224 480

    33 627

    57 290

    137 595

    0,9 M

    13,7

    L'échange
    Changeling

    R

    2008

    1 448 650

    1 433 949

    262 642

    971 146

    878 628

    6,1 M

    35,7

    Gran torino
    Gran Torino

    RA

    2009

    3 454 741

    2 120 262

    687 130

    1 531 796

    1 529 142

    10,3 M

    148,0

    Invictus
    Invictus

    R

    2010

    3 170 151

    1 224 718

    112 161

    822 427

    1 081 223

    7,1 M

    37,4

    Au-delà
    Hereafter

    R

    2011

    1 934 047

    1 486 418

    143 192

    228 242

    1 243 597

    5,3 M

    32,7

    J Edgar
    J. Edgar

    R

    2012

    1 443 420

    482 543

    157 925

    170 793

    930 812

    3,7 M

    37,3

    Une nouvelle chance
    Trouble with the Curve

     

    2012

    225 150

    106 023

    12 648

    12 648

    164 749

    0. 35 M

    35,7

    Jersey boys
    Jersey Boys

    R

    2014

    225 339   66 276   148 255    47. 0

    American sniper
    American sniper

     R  2015 3 102 636
    1 285 509
    1 223 500
      1 500 000    350.1

    Sully
    Sully

    R  2016              

     

    P = Participation de l'acteur

    R = Uniquement réalisateur

    RA = Réalisateur et acteur

     

     

    Les recettes US sont en millions de dollars

     

    Les américains ont différencié jusqu’au début des années 90 les RENTALS des GROSS. Les premiers sont la part perçus par les distributeurs et les deuxièmes les recettes globales. Actuellement les rentals représentent environ 40% des gross. Cette part nétait que de 30 à 35 %, en moyenne jusqu’à la fin des années 60, où progressivement dans la décennie suivante ils évoluèrent jusqu’à 40 %. Dans tous les cas ces pourcentages sont négociés film par film et il ne s’agit donc que d’une moyenne approximative.

    Jusqu’en 1981, seules les rentals étaient systématiquement communiqués. Quelques gross ont été cités de ci de la à partir des années 60 puis se généralisèrent progressivement dans les années 70. Le problème est que les sites qui donnent ces chiffres sont souvent dans l’erreur. Plusieurs raisons à cela :

    -  De nombreux sites se contentent de multiplier par 2 ou 2.5 les rentals, ce qui n’a aucune valeur

    -  Certains chiffres sont justes, mais correspondent au cumul d’une ou de plusieurs sorties sans que l’on sache lesquels ni combien sont prises en compte.

    -  Certains d’entre eux communiquent des chiffres trouvé dans des sources d’époques, alors même que le film était encore en exploitation, et donc incomplets.

    -  Enfin certains sites confondent carrément des rentals MONDE avec les gross US.

    C’est pourquoi, à mon avis, il faut pour la période antérieur à 1981 également prendre connaissance des rentals, qui sont des chiffres d’époque et communiqué par des références tel que Variety ou Film Daily. Bien qu’il y ait des approximations, pour de multiples raisons, là encore. Il faut donc voir ça comme des indications plus que comme des vérités.

    Je me propose de comparer ainsi des gross différents donnés par d’autres sites sans pour autant remettre en cause ceux communiquer par Didier. Bien au contraire, je pense que ceux qu’il donne pour la trilogie des dollars, par exemple, collent plus à la réalité quand à leurs premières exploitations que les miens. Dans le même temps je vous fournirais les rentals US signalés par un « R : », le tout est en millions de $.

    Pour une poignée de dollars : 14.5 R : 2.06 lors de sa première sortie en 1967 + entre 1.2 et 1.5 en 1969, 4.2 cumulés toutes sorties confondues.

    Et pour quelques dollars de plus : 15 R : 2.27 en 1967. 4.3 cumulés.

    Bon, la Brute et le Truand, Le : 19 ou 25.1 R : 5.2 en 1967-68 dont 4.5 pour la seule année 67. 6.111962 cumulés.

    Pendez les haut et court : 11 ou 15.06 R : 6.777922.

    Quand les aigles attaquent R : 7.131431

    Sierra torride : 10 R : 4954091 ou 5048812

    Kermesse de l'Ouest,la : 31678778 R : 14.5

    De l'or pour les braves R : 5 239 644 dont 4.182 pour la seule année 70

    Proies,les R :1.1

    Un frisson dans la nuit : 10.6 ou 11.22 R :5490029

    Inspecteur Harry,l' : 28153434 R :16.5 en 1971 +.5 en 1975

    Joe kidd R :641429

    Homme des hautes plaines,L' : 15.7 R : 7694436

    Magnum force : 44 680 473 R : 18.3 en 1973+1.1 en 1975. 20.1 cumulés.

    Canardeur,le : 25 R : 9.202

    Sanction,la : 14.2 R :7 056 557

    Josey Wales hors la loi : 27.55 R : 10.6 en 1976. 13.5 cumulés.

    Inspecteur ne renonce jamais,l' R : 24

    Epreuve de force, L' : 26 418 658 ou 35.4 R :17.7

    Doux dur et dingue : 85 196 485 ou 104 268 727 R :48 en 1978+3.9 en 1980

    Evadé d' Alcatraz,l' : 36.5 R : 21.5

     

    Concernant la trilogie des dollars et l’inspecteur Harry, il semblerait que les gross en questions soient en réalité des rentals monde.

     

     

     

     

     

    .</st

    « JOHN TRAVOLTA BOX OFFICE13 A TABLE - BOX OFFICE ANNIE GIRARDOT 1955 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Didier
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:05
    Didier

    Cher Laurent,

    Tout d'abord, je me permets de vous remercier, en lieu et place de Renaud (mais je sais qu'il ne m'en voudra pas et qu'il se joint à moi), pour ces chiffres très intéressants et instructifs sur les Rentals de Maître Clint...

    Mais, rendons à César ce qui appartient à Renaud.

    En général, lorsque Renaud publie des tableaux récaps des acteurs, certains de ceux-ci sont tirés de tableaux filmographies-chiffrées que je lui envoie. Mais les chiffres que je lui envoie ne concernent uniquement les entrées (cumulées s'il y en a) Paris-périphérie et France. Quant aux chiffres du reste du monde (Europe, USA), c'est bien le fruit des recherches de Renaud...

     

    Pour revenir à votre commentaire, vous avez entièrement raison, le B.O. US est un vrai casse-tête à prendre avec des pincettes, avec ses rentals d'époques, ses rentals cumulés et ses Grosses.

    L'orsque j'ai commencé à me passionné pour le(s) Box-office(s), je me suis d'abord longuement intéressé au B.O. américain. Mais, pendant longtemps j'ai été frustré de n'avoir accès "qu'aux" recettes parts-distributeurs. De la même manière, plus tard, je voulais connaître la suite des entrées 1ères exclusivités du B.O. des films français des 50's et 60's. Donc, j'avoue, j'ai craqué, un jour j'ai cédé aux sirènes du site "The-Numbers.com" qui proposait des recettes brutes de beaucoup de films que j'avais rentré dans mes tableaux "rentals". En sachant pertinemment qu'il s'agissait de Grosses à la louche. Exemple flagrant, entre autres, les films "Becket" et "Docteur Folamour", tous deux sortis en 1964 et ayant totalisés tous deux 5 000 000$ de rentals, se retrouvaient tous les deux à 9 164 370 $ en recettes brutes !

    Même dans votre tableau ci-dessus, je vois que certaines recettes sont certainement des rentals cumulés, car j'ai pour certains films des recettes moindres que les votres, tirées du fameux Variety de 1992.

    Sierra Torride (4 638 733), Un frisson dans la nuit (5 048 643), Joe Kidd (5 827 400), L'homme des hautes plaines (7 451 433), La sanction (6 736 600), etc...

    Par contre, ce qui est intéressant quand on recherche les B.O. de l'époque, c'est d'avoir non seulement les chiffres de l'année de sortie, mais aussi des reprises de films qui ne sont pas forcément indiquées dans le récap 1992 de Variety, ni sur aucun site de B.O. US.

    Exemple, j'ai envoyé dernièrement à Renaud le B.O. USA de 1977 (chiffres rentals de l'époque), qu'il devrait publier bientôt... si il le veut bien. J'ai été surpris d'y voir les reprises de "Frankenstein Junior" (8 000 000), du "Monstre est toujours vivant" (6 300 000) et de "L'arnaque" (5 860 000).

    Mais, méfiance quand même, car il y a aussi plein de films dont les recettes nettes d'époque sont supérieures aux rentals de 1992 !!! (ex: "Un pont trop loin" 21,0 M$ en 1977, contre 20,375 M$ en 1992. Et il en va de même pour "Network", "La castagne", "Touche pas mon gazon", etc...).

     

    Autre trouvaille intéressante que j'ai déniché dernièrement à la BIFI, dans les microfilms de Variety, est le numéro publié le 8 janvier 1964 pour les 58 ans du magazine, regroupant les meilleurs résultats rentals depuis 1920 et ce jusqu'à 4,0 M$ de dollars de recettes. Le B.O. 1920-1963, c'était l'époque où "Autant en emporte le vent" n'en était qu'à 41,2 M$ cumulés (33,5 en 1956), ou "Les 101 Dalmatiens" avaient n'avaient réalisés que 6,3 M$ lors de sa première exploitaion ou que "Blanche Neige" ne cumulait que 10,3 M$ malgrés les sorties/reprises de 1937, 1944, 1952 et 1958.

    Merci donc d'avoir indiqué certaines reprises dans votre tableau.

     

    Bien à vous.

    2
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:05
    Renaud

    Merci à Didier et à Laurent pour vos commentaires.

    Laurent, j'ai supprimé vos commentaires pour directement intégrer votre travail au sein du document sur le box office de Clint EASTWOOD.

    Il m'est diffcile de l'intégrer dans le tableau au vu du besoin de place.

    Mais ces informations très précieuses conséquence de votre incroyable travail sur le BO US sont donc acessible directement via cet article.

    Je vous remercie de tout ce travail très précieux pour le blog.

     

    3
    Renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:05
    Renaud

    Merci laurent pour ces stats impressionnantes sur Blanche Neige.

    Pour le tableau complémentaire sur Clint peut être pourriez vous me le transmettre via yahoo afin que je le publie directement sur la fiche Clint.

    Cordialement et bravo pour vos 20 ans de travail c'est impressionnant !

    4
    laurent
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:05
    laurent

    Cher Didier et Renaud, tout d'abord toutes mes excuses pour avoir confondu le travail de l'un et l'autre, mon but n'était nullement de dénigrer celui de Renaud.

    Je précise justement que même dans les sources d'époque il y ait des approximations et qu'il faut toujours voir ces mêmes chiffres comme des indications à compléter avec d'autres données s'il elles sont disponibles. Justement, entre autres pour le problème que vous soulevez. En effet ces magazines n'avait pas toujours les chiffres complets de l'exploitation d'un film et faisaient parfois des estimations (dans l'ensemble assez proches de la réalité), qui ensuite étaient (mais pas toujours) revus et corrigé à la hausse ou à la baisse.

    Le but des recherches que j'effectue depuis maintenant 20 ans sur le BO US est justement de retracer la carrière des films le plus exactement possible. C'est un travail titanesque, et si j'ai beaucoup avancé il me reste une quantité de travail gigantesque (ne serait-ce que pour informatiser les milliers de données se trouvant encore sur des centaines de pages). En fait ma base de donnée contient plus de 6400 films rien que pour le BO US, mais tous n'ont pas encore leur place dans ce tableau ni leur évolutions complètes numérisés, loin de là.

    Concernant les rentals que vous communiqué, datant de 1992, je les ai également mais sur papier. Hors ceux que j’ai communiqués datent eux de 1987 et sont dans ma base de donnée. J’avoue que je n’ai pas pris la peine de vérifier qu’ils étaient restés les mêmes, méa culpa. Autrement dit il s’agit non pas de rentals cumulés mais de chiffres revus à la baisse par Variety  5 ans plus tard. . Comme vous le dites c'un est vrai casse-tête.

    Puisque vous parlé de Blanche Neige je me propose de vous offrir ces chiffre totalement inédit.

    Blanche Neige : 3 996 000 $ de recettes US en première exploitation, ce chiffre provient des archives comptables de la RKO, distributeur du film (et de tous les Disney jusqu’en 1950). Il s’agit donc de rentals, mais au moins est-il fiable. Les chiffres suivants proviennent d’autres sources : 800 000 entrées au Radio city Music Hall en 5 semaines pour une recette de 530 000 $, dont 148 000 pour la RKO. 1 300 000 en 1943-44. 4 750 000 en 1967. 1 250 000 en 1977. En 1975 il totalisait 16 000 000 rentals US. Dans le monde Il en était à 7 846 000 $  en 1952 comprenant les ressorties de 1940 et 1944. Ce chiffre provient lui aussi des archives RKO. Il aurait rapporté 6 700 000 en première exploitation dont 4 200 000 rien que la première année, d’après d’autres sources. En France, en 1938 et d’après un echantillon de plus de 600 salles, il était la plus grosse recette de l’année.

    La prochaine fois je vous parlerais d’Autant en emporte le vent, et il y a beaucoup à dire.

    En attendant voici le tableau de Clint Eastwood compléter.

     

    5
    Didier
    Mardi 24 Juin 2014 à 15:39

    Hello Renaud,


    Ce qui est vrai pour les entrées actualisées du Box-office d'Eastwood réalisateur, est également valable pour sa filmo en tant que simple acteur !


    On le sait, maintenant, le second tome de "Ciné-passions" ne prend en compte que les films à plus de 500 000 entrées, mais les entrées n'ont été actualisées que pour les films ayant fait 2000 entrées et plus entre 2000 et 2010 (comme c'est expliqué dans le bouquin). Donc, pas mal de films sont restés "bloqués" avec les entrées à fin 1999. Cela ne veut pas dire que ces films n'ont pas fait d'entrées, même si elles sont en deçà des fameuses 2000 entrées pour la décennie ! Certains films du grand Clint ont joués encore en 2014 ("L'homme des hautes plaines", par exemple).


    Donc, voici quelques exemples d'entrées à ajouter aux cumuls du tableau ci-dessus. Tous les chiffres qui suivent sont les entrées depuis le 1er janvier 2000 :


     


    - Un shérif à New-York =  942 entrées (France) - 924 entrées (Paris)


    - Les proies =  9 474 (France) - 4 431 (Paris)


    - L'inspecteur Harry =  667 (France) - 527 (Paris)


    - Joe Kidd =  583 (France et Paris)


    - Magnum Force =  166 (France) - 126 (Paris)


    - Le canardeur =  3 721 (France) - 2571 (Paris), depuis 2011 (au 31/10/2013)


    - L'inspecteur ne renonce jamais =  128 (Paris et France)


    - Doux, dur et dingue =  20 (Paris et France)


    - L'évadé d'Alcatraz =  1 459 (France) - 1 157 (Paris)


    - Ca va cogner =  29 (Paris et France)


    - La corde raide =  458 (France) - 287 (Paris)


    - La dernière cible =  161 (France) - 64 (Paris)


    - Dans la ligne de mire =  315 (France) - 272 (Paris)

    6
    Mardi 24 Juin 2014 à 20:03

    Merci Didier je mets le tableau à jour dès que possible

    Fifi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :