• CHARLIE ET SES DEUX NENETTES - BOX OFFICE JEAN PIERRE MARIELLE 1973

    .

     

    CHARLIE ET SES DEUX NENETTES

     

    8 NOVEMBRE 1973

     

     

    CHARLIE-ET-SES-DEUX-NENETTES.jpg

    Réalisation

    Joë SERIA

    Scénario

    Joël SERIA

    Photographie

    Marcel COMBES

    Musique

    Philippe SARDE

    Production

    ALBINA PRODUCTIONS

    Distribution

    S.N.P

    Durée

    90 minutes

    Tournage

     

    Ghislaine

    Jeanne GOUPIL

    Charlie

    Serge SAUVION

    Josianne

    Nathalie DRIVET

    Tony

    Jean-Pierre MARIELLE

     

     

    A l'office de placement, il est difficile de trouver du travail pour un quadragénaire sans spécialité ni diplôme; Charlie en fait la triste expérience. En sortant, il rencontre deux jeunes filles également sans emploi. Ghislaine est vendeuse, Josiane coiffeuse. Elles habitent la banlieue et ne se quittent jamais. Dans un café, chacun se raconte dans la bonne humeur, puis on se sépare. Le lendemain, pressé par les deux filles qui sont venues chez lui, Charlie accepte de recommencer ses ventes de toile cirée sur les marchés. Elles l'aideront. La première expérience est concluante et le trio fête joyeusement l'événement dans un grand restaurant. Au fil des jours, les deux amies apprennent les aléas du métier sans pour autant perdre confiance. Ils décident bientôt de partir en province pour réaliser de meilleures affaires. Une solide amitié s'établit peu à peu. Lors d'une foire, Ghislaine et Josiane font la connaissance de Tony. Il vend avec beaucoup de boniments des cathédrales en bougie. Elles sont fascinées, tant par sa verve que par sa luxueuse caravane et avec Charlie, se font inviter à dîner. Tony propose de descendre dans le Midi. En rupture de stock, Charlie est contraint de regagner Paris. Il remonte avec Ghislaine, tandis que Josiane reste avec Tony. Quelques jours plus tard, Charlie et Ghislaine constatent la disparition des deux autres. Ils ne se sont pas rendus à plusieurs rendez-vous fixés d'avance. Petit à petit, Ghislaine perd son entrain et son insouciance. La rencontre inopinée de deux camarades de banlieue partis à leur recherche, jointe au travail sous la neige, par grand froid, achèvent de la déprimer. Malgré la gentillesse et les attentions de Charlie, elle n'a plus de courage et veut rentrer chez elle. Charlie s'exécute. Le hasard fait que sur la route, ils retrouvent Josiane que Tony a lâchement abandonnée sans argent. Malade, effondrée, en pleurant, elle raconte sa triste histoire. A nouveau ensemble, la joie et les rires revenus, sans plus parler de retour, ils repartent pour une nouvelle tournée.

     

    Après le très surprenant et polémique "Mais ne délivrez-nous pas du mal"  Joël SERIA livre une petite perle du cinéma des années 70 bien loin de son film précédent.

    Il faut bien se remettre dans le contexte des années 70 où trouver du travail ou un petit boulot n'était pas si difficile. Les loyers étaient bien plus faibles, il était plus facile de vivoter dans un appartement de banlieue. Les diplômes n'étaient pas encore le sésame obligatoire pour trouver du travail. La libération sexuelle battait son plein, etc.. SERIA va bâtir un "road movie" qui va surfer sur ces thèmes, un témoignage de cette époque décomplexée qui fait l'exploit de ne jamais tomber dans le graveleux.

    Charlie tombe littéralement sur deux jeunes copines ' Des "nénettes" en langage des 70's) qui stationnent devant l'ANPE locale. Très simplement un dialogue s'instaure entre Charlie et ses drôles de dames. C'est Serge SAUVION qui campe ce Charlie  totalement désarmant par sa simplicité. De lui, on en se souvient que de sa célèbre voix, lorsqu'il doublait génialement Peter FALK dans Columbo ainsi que des dizaines d'épisodes de Série télé américaines dans les années 70. Un doubleur génial. Mais il fut aussi un acteur classique et ce film permet de voir tout son talent.

    Très simplement, Charlie entreprend une relation amicale avec ses deux jeunes filles délurées et totalement sexy. Bien sûr Jeanne GOUPIL se révèle avec son "amateurisme" une comédienne qui ferait fondre le plus rompu des célibataires. Un sourire ravageur, de grands yeux candides. Et sa copine n'est pas un laideron, affichant la beauté ravageuse de nos 20 ans révolus....la beauté du diable. Et pourtant Charlie s'avère très respectueux de ces jeunes filles. Jamais dragueur, une camaraderie s'instaure entre eux. Elles frappent à sa porte et lui proposent de reprendre les marchés et de vendre des toiles cirées. Elles l'accompagneront, après tout c'est drôle. Elles partent avec lui sur les routes sans avertir leurs parents. C'est comme ça dans les 70's....

    La bonne humeur et le respect sont toujours présents. Au cours d'une soirée de fête, Charlie protège Josianne d'un jeune dragueur et se fait casser la figure. Groggy, il cherche une chambre d'hôtel, mais une seule chambre est disponible. Alors que charlie veut dormir par terre, les deux jeunes filles espiègles lui proposent de dormir avec lui. Elles rigolent. Le matin, les deux jeunes filles se demandent si elles ne sont pas allées trop loin. Ont-ils couché ensemble ? Peut être que oui, peut être que non, en tout cas SERIA semble bien avoir compris "l'innocence" des jeunes filles de 20 ans.

    Quoiqu'il en soit, les rapports entre les trois sont toujours aussi amicaux jusqu'au jour où il rencontrent sur un marché un bâteleur un peu escroc sur les bords, Tony, joué par le génial Jean-Pierre MARIELLE. Il semble avoir "réussi", possède une belle caravane, bref, Josianne tombe sous le charme. Alors que Ghislaine et Charlie remontent sur Paris chercher de la marchandise, Josianne s'enfuit avec Tony, elle est amoureuse. Mais Tony n'est interessé que par son derrirère et se fait entretenir. 

    Charlie demeure protecteur avec Ghislaine et gentiment va partir à la recherche du couple, car en plus Tony lui doit de l'argent. Un road movie s'installe et le couple d'ami souffre de conditions de travail et climatiques difficiles. Ghislaine craque et perd le moral. elle tombe malade et veut retourner chez ses parents. Charlie comprend et ne lui en veut pas, toujours aussi sympa. Sur le retour, Ghislaine a un "flash": elle "voit" Josianne sur la route abandonnée dans le froid. Ils sont en fait proche d'elle. Josianne craque et reconnait sa bêtise, mais Charlie et Ghislaine sont là pour la réconforter. Le trio reprend la route et les marchés solide comme un roc. Mais le temps de l'innocence est peut être passé...

    Joël SERIA livre un film tendre et drôle qui ne tombe jamais dans des travers. C'est un film optimiste fort éjouissant.  Un petit bijou du genre. Les acteurs sont étonnants de spontanéité et de fraîcheur. Serge SAUVION est épatant et il est dommage que sa carrière cinématographique n'ait pas été plus importante. Jean-Pierre MARIELLE dans un rôle court mais important est truculent et apporte tout son professionnalisme au film. Une rencontre fondamentale entre MARIELLE et SERIA qui va débaucher sur le formidable "Les galettes de Pont Aven". Dans l'attente le film démarre modestement au box office parisien, mais va parvenir à s'accrocher en augmentant le nombre de ses spectateurs de semaine en semaine. En France, le film atteint à peine les 250 000 entrées, ce qui peut être pris pour un assez bon résultat pour un film non commercial. 

    La critique souligne que SERIA fait partie de la nouvelle génération des réalisateurs français en compagnie de Jean-Pierre BLANC (la Vielle fille) ou de Pascal THOMAS (les zozos). C'est exact, il ne lui reste plus qu'à trouver un succès au box office comparable à celui rencontré par ses deux collègues réalisateurs. 

     

    Merci à fabrice

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    241 098

     

    ENTREES PARIS BANLIEUE
    ( Film FRANCAIS )

     

    49 705

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    23

    7 270

     

    2ème semaine

    18

    12 819

     

    3ème semaine

     

    12 966

     

    Nombre de semaines Paris

     

    6

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

     

     

    1er jour Paris

     

     

     

    Cote du succès

     

    *

     

     

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h01m15s97

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h01m27s214

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h07m10s64

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h08m16s217

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h09m29s176.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h10m40s112.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h11m23s38.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h13m20s181.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h14m28s92.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h15m16s61.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h15m26s159.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h15m43s74.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h15m59s238.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h16m44s169.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h16m55s24.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h17m36s179.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h18m03s199.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h19m35s89.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h19m53s19.png

     

    vlcsnap-2011-04-29-09h19m59s76.png

        .

    « LES GALETTES DE PONT AVEN - BOX OFFICE JEAN-PIERRE MARIELLE 1975LA VALISE - BOX OFFICE JEAN PIERRE MARIELLE 1973 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :