• CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1998

     

    CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR

    (THE AVENGERS)

    19 AOUT 1998

     

      CHAPEAU-MELON.jpg

     

    Réalisation

    Jérémiah CHECHICK

    Scénario

    Don McPHERSON

    Directeur de la photographie

    Roger PRATT

    Musique

    Joel McNELLY

    Production

    Jerry WEINTRAUB

    Distribution

    WARNER BROS

    Durée

    99 minutes

    Sir August DE WYNTER

    Sean CONNERY

    John STEED

    Ralph FIENNES

    Emma PEEL

    Uma THURMAN

     

    D'étranges phénomènes météorologiques menacent la capitale anglaise en cette année 1999. Le "Ministère" fait appel à son agent John Steed et le met en contact avec Emma Peel, veuve d'un pilote de chasse disparu et suspectée d'avoir saboté le programme de protection Prospero auquel elle collaborait. Mère Grand, supérieur hiérarchique de Steed, espère qu'elle les mènera ainsi au grand manipulateur de ces dérèglements du temps, Sir August De Wynter, président de Wonderland Weather, entreprise de cultures sous serres. Introduits à l'intérieur du siège de la compagnie, Steed et Emma Peel y découvrent les corps de plusieurs responsables de Prospero, débauchés, utilisés puis assassinés. Ils se trouvent également nez à nez avec le sosie parfait d'Emma, cause de l'égarement des soupçons du "Ministère" envers la vraie, du coup enfin disculpée. Sauvés de l'attaque de géants insectes mécaniques volants par Alice, insolite et cocasse vieille dame des services secrets, ils sont amenés à constater que c'est Grand Père, la fidèle collaboratrice de Mère Grand, qui sert de taupe à De Wynter, parfaitement renseigné par elle. L'intrigante Grand Père réussit à ce que Mère Grand soit dessaisi de l'affaire puis elle fait placer Emma en état d'arrestation. Steed se rend aux archives du " Ministère " et y obtient, auprès du colonel T. Jones, l'homme invisible, toutes preuves de la culpabilité de Sir August qui, après avoir été licencié des services secrets pour le compte desquels il avait échoué dans une mission de tests de clonage, est résolu à se venger en imposant au pays ses conditions... atmosphériques !
    Tandis que raz de marée ravageur et froid glacial s'abattent sur Londres, Emma Peel parvient à se libérer de son sosie et de Grand Père, qui la conduisaient en lieu sûr à bord d'un ballon. Après qu'elle ait pu sauter dans la neige, l'aérostat s'écrase contre un bâtiment. Ses fameuses bottes de cuir étant munies d'un émetteur, Steed a pu la localiser et venir à sa rescousse, avant d'affronter Sir August en un ultime et violent combat singulier et de détruire la machine à détraquer le temps.
     

    L’annonce du tournage faisait saliver : nous somme en plein période des adaptations des séries télévisées, car Tom CRUISE (dont le film n’a rien à voir avec la série) a cartonné avec « Mission impossible ». L’adaptation d’une des plus célèbres série de tous les temps dans les mains d’un inconnu avec des acteurs connus, mais pas superstars, il fallait voir. Et puis il y a Sean CONNERY gage de qualité. La douche froide est terrible : le film est un des plus beaux navets de l’année et dire que le spectateur est stupéfait devant de telles catastrophes est un euphémisme. Le charme de la série est absent, l’imaginaire, la poésie deviennent des séquences ridicules dans ce triste film, où surnage très difficilement un Sean CONNERY, qui en a fait une grosse en acceptant une telle bouse. Gageons qu’il ne savait pas dans quelle cagade il s’engageait. Bon, autant prendre le chèque et se boucher le nez…. Flop monumental aux USA, la Warner BROS capable de produire le pire et le meilleur, espérait sans doute un peu de réconfort en France, ce qui est le cas avec une jolie première semaine, précédée il est vrai, d’une campagne marketing imposante. Le public très déçu provoque un bouche à oreille des plus négatifs et le film s’écroule totalement en deuxième semaine, avec une chute anthologique !! Ralph FIENNES ne s’en remettra pas, Uma THURMAN galèrera, mais Sean s’en sortira, il en a tellement vu d’autres !

     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

    1 333 112

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

    291 787

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    156 059

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    12

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    56

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    2 787

    1er JOUR Paris

    31 651

    COTE DU SUCCES

    * *

    Budget

    60 M$

    (78 M$ 2007)

    Recettes du film USA

    23.3  M$ 

    (= 30 M$ 2007)

    Recettes film Monde

    48.5 M$

    (62 M$ 2007)

     

    « HAUTE VOLTIGE - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1999ROCK - BOX OFFICE SEAN CONNERY 1996 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :