• BOX OFFICE USA DU 8 JUILLET 1971 AU 14 JUILLET 1971

    BOX OFFICE USA DU 08/07/1971 AU 14/07/1971

     

    McCABE AND MRS.MILLER (JOHN MAC CABE)

    De Robert ALTMAN avec Warren BEATTY et Julie CHRISTIE

    En 1902, John McCabe vient s'installer à Presbyterian Church, petite ville minière boueuse du nord-ouest des Etats-Unis. Avec les gains qu'il gagne au poker, il monte le premier bordel de la ville. Son association avec Constance Miller, une prostituée, lui permet d'améliorer le standing de l'établissement. Mais bientôt la toute-puissante compagnie minière a des vues sur l'affaire de McCabe. Ce dernier tente de résister, à ses risques et périls...

     

     

    TITRE

    SEM

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    1

    LOVE STORY

    30

    19M$

    HILLER

    MacGRAW

    O'NEAL

    2

    SUMMER OF 42
    (Un été 42)

    12

    2M$

    MULLIGAN

    O'NEILL

    GRIMES

    3

    CARNAL KNOWLEDGE
    (Ce plaisir qu'on dit charnel)

    2

     

    NICHOLS

    NICHOLSON

    BERGEN

    4

    SHAFT
    (Les nuits rouges de Harlem)

    3

     

    PARKS

    ROUNSTREE

    GUNN

    5

    WILLARD

    4

    1M$

    MANN

    DAVISON

    BORGNINE

    6

    BIG JAKE

    7

    1M$

    SHERMAN

    WAYNE

    BOONE

    7

    KLUTE

    4

     

    KATZIN

    McQUEEN

    RAUCH

    8

    ESCAPE FROM THE PLANET OF THE APES
    (Les évadés de la planète des singes)

    8

    2M$

    TAYLOR

    MacDOWALL

    HUNTER

    9

    LE MANS

    4

     

    KATZIN

    McQUEEN

    RAUCH

    10

    THE ANDERSON TAPES
    (Le gang Anderson)

    4

    1M$

    LUMET

    CONNERY

    CANNON

     

     

    TOP 50 VARIETY JUILLET 1971

     

    THE ANDERSON TAPES BOX OFFICE

     

    WILLARD BOX OFFICE 1971

     

     

    BOX OFFICE USA DU 08/07/1971 AU 14/07/1971

     

    $1.000.000 DUCK (LA CANE AUX OEUFS D'OR)

    De Vincent MCEVEETY avec Dean JONES

    Albert Dooley, scientifique spécialisé dans la recherche sur le comportement des animaux, a des difficultés à payer ses factures. Sa femme, Katie, décide de réduire les frais de repas en lui préparant quotidiennement son déjeuner. Un jour, une cane de laboratoire vole la compote de pommes de composition douteuse qu'Albert a jeté dans la poubelle, puis parvient à s'échapper du laboratoire pour finalement atterrir dans une salle de radiologie où elle est exposée brièvement aux rayons radioactifs. Ajoutant à cela les résultats désastreux de l'animal aux différents tests, Albert se voit contraint de s'en débarrasser. Il décide de la donner à son fils Jimmy qui souhaite plus que tout un animal de compagnie. Par le fruit du hasard, Albert découvre que la cane, baptisée Charlotte, pond ses œufs dès qu'elle entend un chien aboyer, mais surtout que le jaune des œufs pondus est composé d'or pratiquement pur. Enchanté par la perspective d'une telle richesse, Albert se voit conseiller par Fred, son ami et avocat, de rester prudent et de changer l'or uniquement dans des raffineries, où on ne sera pas trop curieux sur sa provenance, voire même, où personne n'irait croire l'histoire d'une cane qui pond des œufs d'or. Malgré tout, Albert aura fort à faire pour cacher sa nouvelle richesse au fisc, dont son voisin querelleur Mr Hooper est un ardent représentant, mais aussi pour se rendre compte que l'argent ne fait pas le bonheur et que sa famille a beaucoup plus de valeur à ses yeux...

     

    BOX OFFICE USA DU 08/07/1971 AU 14/07/1971

     

    THE LAST RUN (LES COMPLICES DE LA DERNIERE CHANCE)

    De Richard FLEISCHER avec George C.SCOTT

    Gangster retiré des "affaires", Harry Garmes vit au Portugal. Sa femme l'a quitté après la mort de leur unique enfant. Désormais, il se consacre à sa seule passion: une belle voiture de sport qu'il a lui-même trafiquée. Pour se prouver qu'il n'est pas encore au bout du rouleau, il accepte un dernier "travail": aider à fuir Paul Rickard, un tueur détenu en Espagne. L'opération réussit. Les deux hommes en fuite rejoignent Claudie, la maîtresse de Paul. Celui-ci, arrogant et violent, cherche à s'imposer auprès de Harry, dont les méthodes et le caractère diffèrent sensiblement. Le rendez-vous prévu en France s'avère être un piège, dont Paul se sort grâce à Harry. Ce dernier pressant Paul de questions sur son passé, le jeune tueur lui révèle que ses anciens employeurs, qui l'ont fait délivrer, cherchent maintenant à se débarrasser de lui...

    BOX OFFICE USA DU 08/07/1971 AU 14/07/1971

     

    ADRIFT

    De Jan KADAR avec Paula PRITCHETT

    Janos est un pauvre pêcheur qui vit heureux avec sa femme Zuska, son jeune fils et son beau-père. Bonheur simple et véritable, malgré un quotidien laborieux et des fins de mois difficiles. Il sauve un jour de la noyade, une mystérieuse inconnue, Anada, qu'il héberge provisoirement chez lui. Une étrange fascination l'attire de plus en plus vers "l'intruse" qu'il finit par songer à empoisonner son épouse, tombée malade...

     

    « BOX OFFICE USA DU 15 JUILLET 1971 AU 21 JUILLET 1971BOX OFFICE USA DU 1er JUILLET 1971 AU 7 JUILLET 1971 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :